Sélectionner une page
Thor : Ragnarok (2017) – Dossier Complet

Thor : Ragnarok (2017) – Dossier Complet

Le buddy movie le plus excentrique du MCU répond au nom de Thor : Ragnarok, qui conclue la trilogie centrée sur le Dieu du Tonnerre. Réalisé par Taika Waititi et sorti dans nos salles en 2017, le film s’inscrit dans la phase III de l’univers cinématographique Marvel en tant que dix-septième production.

La fin d’Asgard

Le film débute en nous présentant Thor (Chris Hemsworth) en mauvaise posture, prisonnier du démon de feu Surtur, qui lui dévoile que son père Odin (Anthony Hopkins) n’est plus à Asgard, entraînant la destruction du royaume suivant la prophétie du Ragnarok. Pour ce faire, Surtur doit rallumer sa couronne à l’aide du Feu Éternel, couronne que Thor lui arrache avant de retourner à Asgard.

De retour dans son royaume, il découvre que Heimdall (Idris Elba) a fui, tandis que Loki (Tom Hiddleston) siège sur le trône, ayant prit l’apparence de leur père. Thor oblige son frère à l’aider à retrouver leur père, ce qui les amène à New York, chez le Docteur Strange (Benedict Cumberbatch) qui leur dévoile qu’ils trouveront Odin en Norvège. Ce dernier explique à ses fils qu’il se meure, et que le Ragnarok est imminent. Thor et Loki apprennent également l’existence d’une sœur, Hela, qui sera libérée de sa prison – le monde des morts – à sa mort. Au moment où Odin rend son dernier souffle, Hela (Cate Blanchett) apparaît devant ses frères, et détruit Mjolnir, le marteau de Thor. Une poursuite sépare les frères qui finissent perdus dans l’espace.

thor-ragnarok-hela-marteau-thor

Arrivée à Asgard, Hela vainc l’armée face à elle, ressuscite les morts – dont le loup géant Fenrir – et nomme Skurge comme son bourreau officiel. Heimdall – infiltré à Asgard – parvient à voler l’épée contrôlant le Bifröst. Elle en profite également pour tuer le Trio Palatin : Frandal (Zachary Levi), Hogun (Tadanobu Asano) et Volstagg (Ray Stevenson).

De son côté, Thor s’échoue sur Sakaar, une planète-poubelle entourée par des trous noirs. Une trafiquante d’esclave portant le numéro 142 (Tessa Thompson) le récupère, lui impose un « disque d’obéissance » et le vend comme gladiateur au Grandmaster (Jeff Goldblum), le dirigeant de Sakaar. Thor reconnaît la femme qui était une Valkyrie Asgardienne, avant qu’elles ne se fassent toutes tuer par Hela, des sièclesauparavant. Loki est également présent, s’étant arrangé une place de choix aux côtés du dirigeant. Thor est alors forcé de participer au tournoi de gladiateurs, qui l’amènera à combattre Hulk (Mark Ruffalo). Il prend le dessus, mais le Grandmaster sabote le combat pour assurer la victoire à Hulk. Après le combat, Thor tente de convaincre Hulk et Valkyrie de l’aider à sauver Asgard, en vain. Le Dieu du Tonnerre parvient à s’échapper, et retrouve le Quinjet des Avengers, grâce auquel Hulk est arrivé sur Sakaar après sa fuite dans Avengers : L’Ère d’Ultron. Face à l’enregistrement vocal laissé par la Veuve Noire (Scarlett Johansson), Hulk se retransforme en Bruce Banner.

Le Grandmaster ordonne à 142 et Loki de retrouver les deux héros, mais les deux ne s’entendent pas, menant Valkyrie à enchaîner Loki. La fuite de Sakaar s’organise : ils libèrent les autres gladiateurs, dont deux aliens nommés Korg et Miek et lancent une révolution. Évidemment, Loki tente de trahir son frère, mais ce dernier le devance et l’abandonne à son sort. Thor, Valkyrie et Banner parviennent à s’échapper à travers un trou noir pour arriver à Asgard, où les troupes d’Hela attaquent Heimdall et les Asgardiens qu’il cachait. Banner se transforme en Hulk pour vaincre Fenrir, tandis que Loki et les autres gladiateurs arrivent à Asgard en renfort. Skurge, plein de remords, se sacrifie pour permettre aux Asgardiens de s’enfuir.

thor-ragnarok-grandmaster-min

En combattant Hela, Thor perd son œil droit, et se rend compte que seul le Ragnarok stoppera sa sœur. Se remémorant les paroles de son père, il comprend qu’il est le Dieu du Tonnerre, et qu’il n’a pas besoin d’un marteau pour l’être. Il parvient à vaincre l’armée d’Hela, et envoie Loki chercher la couronne de Surtur pour la placer dans le Feu Éternel, et ainsi invoquer le démon de feu qui détruit alors Asgard, et Hela avec. À bord du vaisseau du Grandmaster, Thor, désormais Roi d’Asgard, décide d’amener son peuple sur Terre.

La première scène post-générique nous montre le vaisseau des Asgardiens faire face au gigantesque vaisseau de Thanos, annonçant les événements du début d’Avengers : Infinity War. La seconde met en scène le Grandmaster, perdu au milieu de ses sujets et s’apprêtant à visiblement passer un sale quart d’heure.

Un succès électrisant

Thor : Ragnarok met en avant Hela comme antagoniste principal. Le personnage a été créé en 1964 par nul autre que Stan Lee et Jack Kirby, en référence à la déesse des Enfers dans la mythologie nordique. Mythologie faisant partie intégrante du film, avec notamment le loup Fenrir, le démon Surtur, et l’apocalypse du Ragnarok.

Si la sortie de Thor : Ragnarok a été repoussée de quelques mois, le réalisateur Taika Waititi a conquis les fans des films Marvel par son approche « fun » du Dieu du Tonnerre, conduisant à un certain succès au box-office. Ainsi, le film accumule 2 513 412 entrées en France, 315 058 289 $ de recettes aux États-Unis et au Canada, pour un total mondial de 853 977 126 $.

Des anecdotes à la pelle

Pendant que Captain America et les autres Avengers s’étripaient dans Captain America : Civil War, il était important pour le réalisateur Taika Waititi de donner des infos sur les activités des deux autres membres éminents du groupe de héros : Thor et Hulk.

Plusieurs fans ont déploré l’absence du personnage de Sif joué par Jaimie Alexander dans le film. Cette dernière explique qu’elle était trop occupée à tourner dans sa série Blindspot pour pouvoir se déplacer en Australie, lieu du tournage de Thor : Ragnarok.

thor-ragnarok-stan-lee

L’ambiance détendue sur le tournage du film est illustrée par le bêtisier présent sur le Blu Ray de Thor : Ragnarok, disponible bien évidemment sur Amazon.
Chris Hemsworth a poussé la fonte pour les besoins du film – en portant un soin particulier à ses biceps – pour prendre près de 9 kg supplémentaires.
La franchise de Thor est la seule du MCU à avoir eu un réalisateur différent pour chaque film.

Le sympathique gladiateur Korg est interprété dans le film par le réalisateur Taika Waititi.

Bon nombre d’easter-egg se cachent dans le film : le caméo de Matt Damon en faux Loki, le nombre 142 faisant référence au comics Incredible Hulk #142 qui signe la première apparition de la Valkyrie, les visages gravés sur la tour du Grandmaster : Beta Ray Bill, l’Homme Chose, Arès et Bi-Bête.

Enfin, Stan Lee signe l’un de ses caméos les plus drôles en coiffeur fou sur Sakaar, qui coupera la belle chevelure de Thor.

Fiche technique

Réalisation : Taika Waititi
Scénario : Stephany Folsom, Craig Kyle (en) et Christopher Yost (en), d’après les personnages créés par Jack Kirby, Stan Lee et Larry Lieber
Direction artistique : Bill Booth et Richard Hobbs
Musique : Mark Mothersbaugh
Production : Kevin Feige
Production déléguée : Louis D’Esposito, Alan Fine, Thomas M. Hammel, Stan Lee et Brad Winderbaum
Société de production : Marvel Studios
Société de distribution : Walt Disney Studios Motion Pictures International
Budget : 180 millions USD
Durée : 130 minutes
Dates de sortie : 25 octobre 2017 (France), 3 novembre 2017 (États-Unis)

Le casting

Chris Hemsworth : Thor
Mark Ruffalo : Bruce Banner / Hulk
Tom Hiddleston : Loki
Cate Blanchett : Hela
Idris Elba : Heimdall
Jeff Goldblum : le Grand Maître
Tessa Thompson : la Valkyrie / Scrapper 142
Karl Urban : Skurge l’Exécuteur
Anthony Hopkins : Odin
Benedict Cumberbatch : Stephen Strange / Docteur Strange
Taika Waititi : Korg
Rachel House : Topaz
Clancy Brown : Surtur
Tadanobu Asano : Hogun
Ray Stevenson : Volstagg
Zachary Levi : Fandral
Luke Hemsworth : l’acteur de théâtre interprétant Thor (caméo)
Sam Neill : l’acteur de théâtre interprétant Odin (caméo)
Matt Damon : l’acteur de théâtre interprétant Loki (caméo)
Charlotte Nicdao : l’actrice de théâtre interprétant Sif
Stan Lee : le coiffeur sur Sakaar (caméo)
Scarlett Johansson : Natasha Romanoff (images d’archives tirées d’Avengers : L’Ère d’Ultron)
Lou Ferrigno : Hulk (voix de la version originale)

Spider-Man : Homecoming (2017) – Dossier Complet

Spider-Man : Homecoming (2017) – Dossier Complet

Film ô combien attendu, Spider-Man : Homecoming signe le retour du Tisseur chez Marvel : place à Tom Holland pour porter le nouveau costume du héros préféré de nombreux fans de l’univers cinématographique Marvel, j’ai nommé Spider-Man. Jon Watts est à la réalisation du seizième film du MCU sorti en 2017, suivant Les Gardiens de la Galaxie Vol.2, où ambiance scolaire et responsabilités héroïques se côtoient.

On se paye une toile ?

Au lendemain de la bataille de New York vu dans le film Avengers (2012), Adrian Toomes (Michael Keaton) et son entreprise sont chargés de nettoyer la ville. Mais leur opération est stoppée lorsque le Department Of Damage Control (DODC) géré en partie par Tony Stark prend le relais. Enragé de se retrouver soudainement sans emploi, Toomes incite ses employés à garder les technologies Chitauri qu’ils avaient préalablement trouvées, et de s’en servir comme arme.

Huit années s’écoulent, et Peter Parker (Tom Holland) continue ses études tout en cherchant à prouver à Tony Stark (Robert Downey Jr.) qu’il est digne d’être un Avenger en arrêtant des criminels dans son quartier après son implication dans les événements de Captain America : Civil War. Son identité secrète ne tarde pas à être découverte par son meilleur ami Ned (Jacob Batalon), et il fera la douloureuse connaissance d’un associé de Toomes : le Shocker, qui vendait des armes à Aaron Davis (Donald Glover), petit criminel de quartier. Les choses tournent mal pour Spider-Man, puisque Toomes, armé de son nouvel arsenal du Vautour, l’enverra au fond d’un lac. Notre héros se fait toutefois sauver par Stark, qui lui ordonne de cesser ses agissements héroïques.

spider-man-homecoming-ironman

Avec l’aide de son ami Ned, Peter examine une arme Chitauri récupérée lors de son affrontement avec le Shocker. Un signal GPS lui indique alors que ce dernier devrait se trouver à Maryland, conduisant Peter à accompagner ses camarades au décathlon de Washington D.C. Ned et Peter désactivent le traqueur que Stark avait implanté dans le costume de Spider-Man, et débloquent ainsi de nouvelles fonctions fort avantageuses.

Spider-Man tente d’empêcher le Vautour de voler des armes d’un camion du DODC, mais se retrouve piégé à l’intérieur, lui faisant rater le concours national alors qu’il est enfermé dans un entrepôt. Il parvient néanmoins à en sortir, pour se précipiter à Washington pour retrouver ses camarades, s’étant rendu compte que l’arme Chitauri était en réalité une grenade instable. Comme on s’y attendait, la bombe explose, piégeant Ned, Liz Allen (Laura Harrier) et Flash (Tony Revolori) dans un ascenseur, et Spider-Man parvient à tous les sauver sous les yeux de Michelle (Zendaya).

De retour à New York, Spider-Man persuade Davis de lui dévoiler le plan d’action du Vautour, ce qui l’amène sur un ferry, où Toomes était censé rencontrer un acheteur : Mac Gargan (Michael Mando). Lors du combat, le Vautour s’échappe en endommageant le ferry, le conduisant à se couper en deux. Fort heureusement, Iron Man intervient pour aider Peter à sauver les civils, mais confisque le costume à Peter.
Retour à la case départ pour l’adolescent qui reprend sa vie de tous les jours au lycée, et demande à Liz de l’accompagner au bal de fin d’année. Mais le grand soir venu, Peter se rend compte que Toomes n’est autre que le père de Liz. Ce dernier connaissant l’identité secrète de Peter Parker, il le met en garde de ne pas interférer dans ses plans.

Pendant la danse, le héros se rend soudain compte que le vrai plan de Toomes est de détourner un avion transportant le matériel des Avengers, que gère le bras droit de Stark, Happy (Jon Favreau). Il quitte alors la fête pour récupérer son ancien costume fait maison. Le Shocker intervient, que Spider-Man réussit à vaincre avec l’aide de Ned, et il se rend dans le repaire du Vautour. Les deux protagonistes combattent, et le Vautour gagne en faisant s’écrouler le toit du bâtiment sur Spider-Man. Ce dernier s’échappe et intercepte l’avion, le faisant crasher sur une plage. Un nouveau combat s’engage, que Spider-Man gagnera cette fois, en sauvant la vie du Vautour.

Suite à ces événements, Liz déménage, Peter décline l’invitation de Stark de rejoindre les Avengers, et ce dernier s’apprête à demander Pepper en mariage. Le film se conclut avec Peter découvrant son costume de Spider-Man que Stark lui a rendu, et sa tante May (Marisa Tomei) découvrant l’identité secrète de son neveu.

La première scène post-générique du film nous montre Toomes en prison, refusant de donner la vraie identité de Spider-Man à Mac Gargan. La seconde tient plus du clin d’œil, puisque c’est un enregistrement de Captain America indiquant que la patience est une vertu.

Le retour de l’Araignée

Spider-Man : Homecoming signe le grand retour de l’homme-araignée chez Marvel, tandis que c’était Sony qui détenait les droits du personnage, jusqu’à sa première apparition dans Captain America : Civil War. Super-héros parmi les plus populaires de tous les temps, Spider-Man – souvent épelé Spiderman à tort – est le fruit de la collaboration entre les légendaires Stan Lee et Steve Ditko en 1962.

Le choix de l’acteur pour prêter ses traits à Peter Parker après Andrew Garfield dans les Amazing Spider-Man et Tobey Maguire dans les films de Sam Raimi s’est porté sur Tom Holland. Le film a globalement divisé les fans de l’Araignée, certains voyants Holland comme la meilleure adaptation du Tisseur, d’autres n’acceptant pas de voir un film Spider-Man sans scène de voltige. Kevin Feige et le réalisateur Jon Watts souhaitaient en effet faire prévaloir le genre « action – aventure » par rapport au super-héroïque. Quoi qu’il en soit, le film fait 334 201 140 $ au box-office américain et canadien, 2 311 502 entrées en France, pour un total mondial de 880 166 924 $.

spider-man-homecoming-casting

Un grand pouvoir implique de grandes anecdotes

Les droits du personnage de Spider-Man ont été cédés par Sony seulement pour une apparition dans cinq films Marvel au cinéma : Captain America : Civil War, Spider-Man : Homecoming, Avengers : Infinity War, Avengers : Endgame et Spider-Man : Far From Home.

Focus sur le costume de Spider-Man : celui porté par Tom Holland dans Homecoming a été évidemment inspiré du costume classique du héros, costume qui a déjà fait la joie des enfants et des amateurs de cosplay. Après tout, selon Kevin Feige, il s’agit là de « l’une des plus grandes réussites de l’histoire » !
Michael Keaton believes he can fly ! Après avoir interprété Batman et joué le rôle principal de Birdman, nous retrouvons l’acteur dans la peau, ou plutôt les ailes, du Vautour, l’un des adversaires classiques du Tisseur.

Mac Gargan est un personnage bien connu des fans du Tisseur, puisqu’il deviendra Venom après sa fusion avec le symbiote dans les comics.
Pour surfer sur la vague de popularité de Spider-Man : Homecoming, le coffret DVD Blu-Ray du film contenait une figurine du Tisseur combattant le Vautour. Un classique.

La suite de Homecoming, Far From Home, a déjà dévoilé une bande-annonce nous présentant le personnage de Mysterio, campé par Jake Gyllenhaal.
MJ était-elle présente dans le film ? Michelle, l’amie un peu perchée de Peter, pourrait bien être la Mary-Jane que nous connaissons (et aimons) bien ! Far From Home devrait nous en apprendre plus sur le rôle de la jeune fille, spécialement dans le cœur de Peter Parker.

Fiche Technique

Réalisateur : Jon Watts
Scénario : Jon Watts, Jonathan M. Goldstein, John Francis Daley, Christopher Ford, Chris McKenna, Erik Sommers
Direction artistique : Brad Ricker
Musique : Michael Giacchino
Production : Kevin Feige, Amy Pascal
Coproduction : Eric Hauserman Carroll, Mitchell Bell
Sociétés de production : Columbia Pictures, Marvel Studios, Marvel Entertainment
Sociétés de distribution : Columbia Pictures (États-Unis), Sony Pictures Releasing France (France)
Budget : 175 millions USD
Durée : 133 minutes
Dates de sortie : 7 juillet 2017 (États-Unis), 12 juillet 2017 (France)

Le Casting

Tom Holland : Peter Parker / Spider-Man
Michael Keaton : Adrian Toomes / le Vautour
Robert Downey Jr. : Tony Stark / Iron Man
Marisa Tomei : May Parker
Jon Favreau : Harold « Happy » Hogan
Zendaya Coleman : Michelle « M.J. » Jones
Jacob Batalon : Ned Leeds
Laura Harrier : Liz Tooms
Donald Glover : Aaron Davis

Les Gardiens de la Galaxie Vol. 2 – Dossier Complet

Les Gardiens de la Galaxie Vol. 2 – Dossier Complet

Les Gardiens de la Galaxie Vol.2 de James Gunn nous replonge dans les aventures des Avengers déjantés de l’espace. Sorti au cinéma en 2017, c’est le quinzième film du Marvel Cinematic Universe géré par Kevin Feige, qui a bien su surfer sur la popularité grandissante de ce groupe de héros aux goûts musicaux appréciables.

Une histoire de famille

Guardians of the Galaxy Vol.2 – pour la VO – débute en 1980 dans le Missouri, avec notre premier aperçu du père de Peter Quill, Ego (Kurt Russell). Ce dernier montre à Meredith Quill, la future mère de Star Lord, une plante alien qu’il a planté, lui expliquant qu’elle serait bientôt présente dans tout l’univers.

gardiens-galaxie-2-Ayesha

Ayesha, la reine des Sovereign

De nos jours, le groupe des Gardiens de la Galaxie composé de Star Lord (Chris Pratt), Gamora (Zoe Saldana), Drax (Dave Bautista), Rocket (Bradley Cooper) et Bébé Groot (Vin Diesel) effectue des missions à travers l’univers. La reine des Sovereign – une race d’alien se pensant supérieurs – Ayesha (Elizabeth Debicki) engage les Gardiens pour protéger des batteries d’énergie d’un gigantesque monstre, en échange de Nébula (Karen Gillan), la sœur de Gamora.

Mais après que Rocket, fidèle à lui-même, ait volé certaines de ces batteries, les Sovereign attaquent le vaisseau des Gardiens, qui sont sauvés de justesse par l’apparition d’une étrange silhouette perchée sur un vaisseau en forme d’œuf. Le groupe se crash sur une planète voisine, pour découvrir que la silhouette en question est Ego, la Planète Vivante et, cerise sur le gâteau, le père de Peter. Ego invite ce dernier, Gamora et Drax sur sa planète tandis que Rocket et Groot restent en retrait pour réparer le vaisseau et garder Nebula.

Dans le même temps, Ayesha, assez rancunière visiblement, engage Yondu Udonta (Michael Rooker) et son équipage, qui viennent d’être renvoyé de la haute communauté des Ravageurs pour cause de trafic d’enfants, à la poursuite des Gardiens. Ils parviennent à capturer Rocket, mais Yondu hésite à trahir Peter, lui qui l’a quasiment élevé. Une mutinerie éclate, menée par Taserface, bien aidé par Nebula. Le Ravageur emprisonne Yondu et Rocket et exécute les troupes restées loyales à leur ancien capitaine. Nebula quitte le groupe, partant à la recherche de Gamora pour la tuer, lui reprochant de l’avoir abandonné aux tortures que lui infligeait leur père Thanos. Yondu et Rocket réussiront à s’enfuir avec l’aide de Kraglin et de Groot.

Autre salle, autre ambiance sur la planète d’Ego, où ce dernier dévoile à Peter qu’il est un être Céleste surpuissant, manipulant la matière et prenant une forme humanoïde pour voyager dans l’univers. Il est la raison pour laquelle Peter a été enlevé de la Terre après la mort de Meredith, Ego ayant envoyé Yondu le récupérer, des années auparavant. Mais Yondu n’avait jamais livré Peter a Ego, et ce dernier le recherche depuis.

Alors qu’Ego apprend à Quill à manipuler l’énergie céleste, Nebula confronte enfin sa sœur. Le combat prend fin au moment où elles découvrent une cave remplie de squelettes humains. C’est à ce moment que Peter apprend de la bouche de son père que durant ses voyages, ce dernier plantait des graines à travers l’univers, pour terraformer toutes ces planètes à son image, créant ainsi des extensions de lui-même et devenant omniscient. Mais ce plan nécessite deux êtres Célestes, c’est pourquoi Ego mettait enceinte un maximum d’espèces féminines qui lui donneraient un enfant, que Yondu récupérerait pour lui livrer. Si toutes ses progénitures ont échoué, Peter réussit à maîtriser l’énergie Céleste, mais se tourne contre son père lorsqu’il lui dévoile qu’il était à l’origine du cancer ayant tué sa mère.

gardiens-galaxie-2-groot

Mantis (Pom Klementieff), la servante un poil naïve d’Ego, prévient Drax du plan de son maître, tandis que Rocket l’apprend de la bouche de Gamora et Nebula. Les Gardiens réunis avec Yondu et Groot décident alors d’agir : trouvant le cerveau d’Ego au cœur de la planète, Rocket fabrique une bombe pendant que Peter combat son père, lui tenant tête grâce à ses nouveaux pouvoirs. La bombe explose, tuant Ego et désintégrant la planète, tandis que les Gardiens s’enfuient. Peter se rend compte que ses pouvoirs disparaissent alors, tandis que Yondu se sacrifie pour sauver la vie du garçon qu’il avait élevé. Star Lord se rend finalement compte que c’était Yondu qui se rapprochait le plus d’un père pour lui, et pleure cette perte. Nebula part de son côté, avec la volonté de tuer Thanos. Les autres Gardiens rendent hommage à Yondu, accompagnés par de nombreux Ravageurs, dans une scène forte en émotion.

Malheur à ceux quittant la salle de cinéma dès la fin du film, puisque Les Gardiens de la Galaxie Vol.2 contient 5 scènes post génériques assez courtes. Dans l’ordre : Kraglin apprend à maîtriser la flèche télé kinésique de Yondu, le leader des Ravageurs Stakar Ogord (Sylvester Stallone) retrouve ses anciens compagnons, Groot atteint le stade d’adolescent, Ayesha créé un être humain artificiel qu’elle prénomme Adam et on retrouve un groupe de Gardiens (les Watchers en VO, une race alien) écouter le Stan Lee aperçu en livreur FedEx à la fin de « Captain America : Civil War » sur une planète. Rien que ça.

Un projet ambitieux pour un résultat explosif

L’univers pensé par James Gunn depuis le premier volet des Gardiens de la Galaxie en 2014 était déjà riche. Et pourtant, le Vol.2 repousse encore ses limites, malgré que beaucoup d’idées n’aient pas pu aboutir, notamment l’intégration de Captain Marvel, Nova ou encore Kang le Conquérant. Au final, le film se concentre sur la relation familiale des différents Gardiens, et de Peter avec son père comme antagoniste principal. Le film de super-héros à la sauce science-fiction étant fortement attendu suite au succès du premier volume, la bande-annonce des Gardiens de la Galaxie Vol.2 accumule 81 millions de vues en 24 heures, ce qui est un record à l’époque pour un film Marvel. Record qui sera battu par les films de Dinsey qui suivront, notamment Spider-Man : Homecoming et bien sûr Avengers : Infinity War. Au final, le film engrange 389 813 101 $ au box-office américain, pour 3 232 533 entrées en France et un total mondial de 863 756 051 $.

gardiens-galaxie-2-stallone

De nombreux secrets de la galaxie

Nombreuses sont les anecdotes relatives au film, mais on retiendra premièrement que la production souhaitait initialement un caméo de David Bowie avant sa mort ! Au final, c’est notre boxeur préféré Sylvester Stallone qui y va de son petit rôle dans le film.

Pour continuer sur les caméos, on remarque Howard le Canard, déjà présent dans le volume 1, Stan Lee discutant avec Uatu le Gardien, David Hasselhoff, Miley Cyrus en Mainframe, Jeff Goldblum en Grand Master qu’on verra dans Thor : Ragnarok ou encore le chien Cosmo en tenue d’astronaute.

C’est Tyler Bates, acolyte bien connu de Marylin Manson, qui a composé la bande originale du film.

Le DVD Blu-Ray des Gardiens de la Galaxie Vol.2 est le premier film Marvel à être sorti en Ultra HD ou 4K pour les intimes. Précurseur.

Le premier film avait déjà fait son apparition dans le catalogue de Netflix, nous laissant penser que sa suite devrait également y être un jour.

L’une des scènes post-génériques nous montre les Gardiens de la Galaxie originels créés dans les comics : Yondu (décédé à ce moment du film), Martinex T’Naga, Charlie 27, Major Astro, Starhawk, Aleta, Mainframe et Krugarr (un Sorcier Suprême).

Bien évidemment, lorsque Ayesha mentionne le prénom d’Adam face à sa création, on ne peut que penser à Adam Warlock, un être surpuissant dans les comics et né en sortant… d’un cocon !

Fiche Technique

Réalisation : James Gunn
Scénario : James Gunn, d’après la série de comics Gardiens de la Galaxie
Photographie : Henry Braham
Musique : Tyler Bates
Production : Kevin Feige
Société de production : Marvel Studios
Société de distribution : Walt Disney Studios Motion Pictures
Durée : 137 minutes
Dates de sortie : 5 mai 2017 (États-Unis), 26 avril 2017 (France)

Le casting

Chris Pratt : Peter Jason Quill / Star-Lord
Zoe Saldana : Gamora
David Bautista : Drax le Destructeur
Vin Diesel : Groot (voix)
Bradley Cooper : Rocket (voix)
Kurt Russell : Ego
Michael Rooker : Yondu Udonta
Karen Gillan : Nébula
Pom Klementieff : Mantis
Sylvester Stallone : Stakar Ogord
Elizabeth Debicki : Ayesha, la prêtresse des Souverains (en)
Sean Gunn : Kraglin / Rocket (capture de mouvement)
Tommy Flanagan : Tullk
Laura Haddock : Meredith Quill
Hannah Gottesman : la Souveraine servante
Ben Browder : le Souverain amiral

Docteur Strange (2016) de Scott Derrickson – Dossier Complet

Docteur Strange (2016) de Scott Derrickson – Dossier Complet

L’un des personnages les plus puissants de l’univers Marvel fait enfin son apparition au cinéma sous les traits du génial Benedict Cumberbatch dans le 14e film du Marvel Cinematic Universe. En 2016, Docteur Strange de Scott Derrickson amène enfin la dimension de la magie et du mystique au sein de l’univers cinématographique Marvel, pour notre plus grand plaisir.

Une histoire de temps

À Katmandou, le sorcier Kaecilius (Mads Mikkelsen) et ses adeptes s’infiltrent dans la bibliothèque de Kamar-Taj pour y dérober des pages d’un ancien grimoire appartenant à l’Ancien (Tilda Swinton), le Sorcier Suprême ayant formé les étudiants de Kamar-Taj, dont Kaecilius faisait partie.

Dans la ville de New York – pour changer – le docteur Stephen Strange, neurochirurgien acclamé, populaire et arrogant, a un accident de voiture, blessant sévèrement ses mains et l’empêchant de pouvoir poursuivre sa vocation. Sa collègue et ancienne petite amie Christine Palmer (Rachel McAdams) tente de l’aider à sortir la tête de l’eau, mais Strange, têtu, tente des opérations expérimentales insuffisantes, dilapidant son argent. Le docteur apprend alors qu’il existe un endroit appelé Kamar-Taj où il pourrait guérir. Il s’y rend et sera pris en charge par Mordo (Chiwetel Ejiofor). Strange fait la connaissance de l’Ancien, qui lui fait une démonstration de ses pouvoirs, dévoilant au docteur l’existence de nombreuses dimensions. Elle finit par accepter de le prendre sous son aile, bien que son arrogance et son ambition lui rappellent Kaecilius, qui l’a trahi.

Strange commence l’étude des arts mystiques aux côtés de l’Ancien, de Mordo et de Wong (Benedict Wong) et apprend que notre Terre est protégée des menaces mystiques par un bouclier généré par trois lieux appelés Sanctums à New York, Londres et Hong Kong, tous connectés entre eux et accessibles depuis Kamar-Taj. De son côté, Strange progresse rapidement et lit en secret les pages volées par Kaecilius, en utilisant l’œil d’Agamotto, qui est en réalité la pierre d’infini du temps.

 

docteur-strange-ancien

 

Kaecilius utilise les pages volées pour entrer en contact avec Dormammu, le roi de la Dimension Noire, où le temps n’existe pas. Le sorcier détruit le Sanctum de Londres, affaiblissant les défenses de la Terre, avant d’attaquer celui de New York avec son disciple Lucian (Scott Adkins) .Strange combat le sorcier avec l’aide de la Cape de Lévitation, jusqu’à ce que Mordo et l’Ancien arrivent. Kaecilius dévoile alors aux deux apprentis que l’Ancien puisait de l’énergie de la Dimension Noire pour rallonger sa durée de vie. L’Ancien combat son ancien disciple à travers la Dimension Miroir, et sera mortellement blessée par Kaecilius. Avant de mourir, elle explique ses raisons à Strange, l’incitant à dépasser son statut d’apprenti pour arrêter Kaecilius.

Strange et Mordo se rendent à Hong Kong, où la Dimension Noire a déjà commencé à se répandre sur Terre. Le docteur utilise l’œil d’Agamotto pour remonter le temps, avant de se rendre dans le cœur de la Dimension Noire pour y confronter Dormammu. Il parvient à le vaincre de façon ingénieuse, en le piégeant dans une boucle temporelle. L’être surpuissant finit par s’avouer vaincu et se retire de la Terre, reprenant avec lui Kaecilius et ses disciples.

Désillusionné par Strange et l’Ancien défiant les lois basiques de la nature, Mordo se retire de Kamar-Taj, tandis que Strange place l’œil d’Agamotto à Kamar-Taj, avant de décider de rester vivre dans le Sanctum de New York.

 

docteur-strange-scene

 

La première scène post-générique fait se rencontrer le Dr Strange et Thor (Chris Hemsworth), ce dernier étant à la recherche de son père Odin sur Terre.

La dernière scène post-générique tease la montée en puissance – et en folie – de Mordo, qui est l’antagoniste principale du Dr Strange dans les comics.

Le Sorcier Suprême enfin au cinéma

Créé par Stan Lee et Steve Ditko en 1963 dans le Strange Tales #110, le sorcier de Marvel a bien souvent été sur les devants de la scène lors des plus grands événements des comics de la Maison des Idées : membre des Illuminati, des Défenseurs ou encore des New Avengers, le Sorcier Suprême combat des ennemis hors de portée des Iron Man et compagnie : Dormammu, Mordo ou encore Nightmare font partie des antagonistes principaux du héros.

 

docteur-strange-mordo

 

La production de Docteur Strange a surtout été marquée par de nombreux noms évoqués pour jouer le Sorcier : Joaquin Phoenix, Jake Gyllenhaal, Ryan Gosling, Jack Huston (qui avait été envisagé pour jouer Star-Lord dans Les Gardiens de la Galaxie) ou encore Colin Farrell. Inutile de préciser que Kevin Feige et Marvel Studios cherchaient un acteur marquant, qui sera donc Benedict Cumberbatch. Le film fantastique est un succès, malgré la facilité du scénario qui fait l’objet de critiques, certains l’estimant copié sur le premier film Iron Man. Docteur Strange accumule tout de même 232 641 920 $ de recettes aux États-Unis et Canada, 1 973 652 entrées en France, et 677 718 395 $ dans le monde pour un box-office plus que convaincant. Le film a été par la suite mis en ligne sur Netflix.

Les anecdotes étranges du docteur

Le tournage de Docteur Strange a fait voyager l’équipe du film ! Du Népal à New York en passant par Hong Kong, le film prend place dans différents endroits du monde.

Benedict Cumberbatch avait déjà donné la réplique à Chiwetel Ejiofor dans le film 12 Years a slave, où ce dernier avait brillé par son jeu d’acteur.

Adapter Docteur Strange au cinéma est un projet de longue date : Wes Craven, David Goyer et même Guillermo del Toro avaient été pressentis pour réaliser un film.

Mads Mikkelsen est le troisième acteur à entrer dans la famille Marvel ayant joué… Hannibal Lecter ! Après Brian Cox dans X-Men 2 et Anthony Hopkins dans Thor, l’acteur prête ses traits au vilain Kaecilius.

Parmi les nombreuses références à l’univers Marvel présentes dans le film, on note notamment le Bâton du Tribunal Vivant : cette entité cosmique surpuissante juge les actions commises dans l’univers. Thanos sera-t-il le prochain à se rendre au Tribunal ?

L’œil d’Agamotto est la cinquième pierre d’infinité à apparaître dans le MCU en temps que pierre du temps. La gemme de l’âme ne sera dévoilée que dans Avengers : Infinity War. On les retrouvera probablement toutes dans Avengers : Endgame, qui va conclure la saga cinématographique dédiée à ces pierres.

Le Baron Zemo (joué par Daniel Brühl dans Captain America : Civil War) aurait pu être le vilain du film d’après des rumeurs, mais le scénario a préféré jouer avec des entités mystiques propres à l’univers du héros.

Dans son caméo, Stan Lee semble bien s’amuser un lire le livre « Les portes de la perception » d’Aldous Huxley, tandis que Strange combat Kaecilius.

Fiche technique

Réalisateur : Scott Derrickson
Production : Kevin Feige
Société de production : Marvel Studios
Société de distribution : Walt Disney Studios Motion Pictures
Budget : 165 millions USD
Durée : 115 minutes
Dates de sortie :  

Casting

Benedict Cumberbatch : Stephen Strange / Docteur Strange
Chiwetel Ejiofor : Mordo
Tilda Swinton : l’Ancien
Rachel McAdamsDr Christine Palmer
Benedict Wong : Wong
Mads Mikkelsen : Kaecilius
Michael StuhlbargDr Nicodemus West
Benjamin Bratt : Jonathan Pangborn

Captain America : Civil War (2016) – Dossier Complet

Captain America : Civil War (2016) – Dossier Complet

Captain America : Civil War conclue la trilogie consacrée au plus patriote des héros du Marvel Cinematic Universe. Anthony et Joe Russo reprennent les rênes du film sorti dans nos salles en 2016, et qui a la lourde tâche d’adapter la série de comics ô combien vénérée parmi les fans de Marvel. Treizième film du MCU, il en est également l’introduction de sa phase 3.

 

La guerre est déclarée

Environ un an après les événements d’Avengers : Age of Ultron, nous retrouvons Captain America (Chris Evans), Black Widow (Scarlett Johansson), Falcon (Anthony Mackie) et Scarlett Witch (Elizabeth Olsen) sont en mission au Lagos pour empêcher Brock Rumlow (Frank Grillo) de dérober une arme biologique. Ce dernier, acculé, se fait exploser en espérant tuer Captain en même temps, mais Wanda parvient à dévier l’explosion, faisant des dégâts dans un bâtiment proche et tuant des civils Wakandais.

Thaddeus Ross, secrétaire d’État, informe les Avengers que les Nations Unies vont mettre en place les Accords de Sokovie, qui rendront les héros au service du gouvernement. Les Avengers se divisent : Tony Stark (Robert Downey Jr.) y est favorable, au contraire de Steve Rogers.

 

captain-america-civil-war-team

 

Dans le même temps, Helmut Zemo (Daniel Brühl) vole le carnet contenant la suite de mot servant à brainwasher le Soldat de l’Hiver (Sebastian Stan). De son côté, Natasha fait la rencontre du roi du Wakanda T’Chaka et de son fils T’Challa (Chadwick Boseman) lors d’une conférence à Vienne. Mais une bombe explose, tuant le roi et menant son fils à jurer de tuer le responsable. Les caméras de sécurité dévoilent que ce dernier n’est autre que Bucky, ancien meilleur ami de Steve, que l’HYDRA manipule. Captain décide alors de tenter de trouver Bucky par ses propres moyens, avec l’aide de Falcon. Mais les deux se font arrêter à Bucarest par les autorités et par T’Challa ayant pris le statut de Black Panther.

Bucky va s’enfuir, et Steve va parvenir à lui rendre toute sa tête. Le Soldat de l’Hiver lui indique la location de la base de l’HYDRA en Sibérie, et les deux amis décident de s’y rendre pour empêcher la libération d’autres super-soldats. Captain et Bucky recrutent Wanda, Hawkeye (Jeremy Renner) et Ant-Man (Paul Rudd) pour combattre Stark, War Machine (Don Cheadle), Black Widow, Balck Panther, Vision (Paul Bettany)… et Spider-Man (Tom Holland). S’ensuit un combat épique dans un aéroport, menant à la fuite de Cap et de Bucky. Le reste de leur groupe est capturé et emmené dans la prison du Raft, tandis que Rhodes se retrouve partiellement paralysé.

 

captain-america-civil-war-team2

 

Plein de remords, Iron Man se rend en Sibérie sans en informer Ross, suivi par T’Challa. Il y retrouve Captain America et Bucky, et découvre que Zemo a tué les autres Soldats de l’Hiver. Le vilain dévoile alors à Stark que le meurtrier de ses parents n’est autre que Bucky, manipulé par l’HYDRA. Fou de chagrin, Stark s’en prend à Bucky, que Captain va défendre. Les trois héros combattent, et Steve s’en sort vainqueur, alors que Bucky perd son bras métallique. Captain America laisse derrière lui son bouclier, et s’enfuit avec Bucky, tandis que Zola est arrêté par Black Panther.

La fin du film voit Cap libérer ses amis de la prison, tandis que Stark découvre un message de Steve avec un téléphone, lui indiquant de le contacter en cas de problème.

La première scène post-générique nous dévoile que Bucky a trouvé où souffler un moment : le Wakanda, où il décide de se cryogéniser pour reprendre ses esprits.

La seconde scène post-générique nous montre Peter Parker découvrir les gadgets du nouveau costume de Spider-Man créé par Stark.

 

L’adaptation d’un classique de Marvel

Captain America : Civil War s’inspire largement de la série de comics Civil War de Mark Millar sortie en 2006, qui a connu un très grand succès, et dont les conséquences se ressentent encore dans les comics Marvel actuels. La production du long métrage a commencé dès la sortie de Captain America 2 : The Winter Soldier, et Kevin Feige, le producteur, a dû négocier des budgets supplémentaires.

Côté box-office, le film engrange 408 084 349 dollars aux États-Unis, et 1 153 304 495 $ dans le monde. Chez nous autres frenchies, le film fait 2 983 655 entrées.

 

Les anecdotes d’une guerre civile super-héroïque

En novembre 2014, Sony Pictures Entertainment a été victime d’un piratage informatique, dévoilant au passage des emails montrant la volonté de Marvel d’inclure le personnage de Spider-Man dans le film. L’homme-araignée était jusque-là la propriété des studios Sony. Au final, le film marque la première apparition de Tom Holland en Spider-Man et de Chadwick Boseman en Black Panther.

Avant de partager l’écran dans Civil War, Robert Downey Jr et Marisa Tomei (qui joue tante May) ont joué les amoureux dans le film Only You en 1995.

L’année 2016 aura été marquée par le déchirement de nos super-héros : outre Civil War, Batman v Superman de Zack Snyder sort à quelques semaines d’intervalle. Les fans DC et Marvel ont plus que jamais dû choisir leur camp.

La bande-annonce du film a été visionnée 61 millions de fois : un record pour Marvel Studios depuis Avengers 2 : L’Ère d’Ultron. Un record depuis battu par le trailer d’Avengers : Infinity War.

Si à la base, Robert Downey Jr. ne devait avoir qu’un rôle minime dans le film, Captain America : Civil War réunit tous les héros du MCU à l’exception de Thor et Hulk, faisant de lui une sorte d’Avengers 2.0.

 

captain-america-civil-war-iron

 

L’apparition de Spider-Man et de Black Panther donnera deux spin-off à Civil War : Spider-Man : Homecoming en 2017 et l’excellent Black Panther en 2018.

Daniel Brühl vivant à Berlin, il a invité l’équipe de tournage dans le restaurant de tapas dont il est propriétaire pendant le tournage en Allemagne.

Stan Lee se met dans la peau d’un coursier FedEx pour son caméo à la fin du film, en délivrant un colis pour un certain « Tony Stank ».

 

Fiche technique

Réalisation : Anthony et Joe Russo
Production : Kevin Feige
Sociétés de production : Marvel Studios, Marvel Entertainment, Russo Brothers et Vita-Ray Productions, LLC
Société de distribution : Walt Disney Studios Motion Pictures
Budget : 250 millions USD
Durée : 147 minutes
Dates de sortie : 27 avril 2016 (France et Belgique), 6 mai 2016 (Etats-Unis et Canada)

 

Casting

Chris Evans : Steve Rogers / Captain America
Robert Downey Jr. : Tony Stark / Iron Man
Scarlett Johansson : Natasha Romanoff / Black Widow
Sebastian Stan : Bucky Barnes / Le Soldat de l’hiver
Anthony Mackie : Sam Wilson / le Faucon
Don Cheadle : James « Rhodey » Rhodes / War Machine
Jeremy Renner : Clint Barton / Hawkeye
Chadwick Boseman : T’Challa / la Panthère Noire
Paul Bettany : la Vision
Elizabeth Olsen : Wanda Maximoff
Paul Rudd : Scott Lang / Ant-Man