Sélectionner une page
The Mandalorian Saison 1 – Chapitre 3 : infos, résumé et anecdotes

The Mandalorian Saison 1 – Chapitre 3 : infos, résumé et anecdotes

Durée : 31 minutes | Genre : Action, Aventures, Science-Fiction | Diffusion : 15 novembre 2019

Réalisateur : Rick Famuyima | Scénariste(s) : Jon Favreau

Acteurs : Pedro Pascal, Carl Weathers, Werner Herzog, Omid Abtahi Omid Abtahi, Nick Nolte, Taika Waititi, John Beasley, Horatio Sanz Horatio Sanz, Tait Fletcher, Ryan Watson, Dmitrious Bistrevsky, Chris Bartlett, Brian Posehn, Emily Swallow, Misty Rosas…

 

Résumé

 

Piloté par le Mandalorian, le Razor Crest sort de l’hyperespace au-dessus de Nevarro. Le Mandalorien pilote le vaisseau avec l’Enfant dans son berceau. Le Mandalorien est contacté via un projecteur holographique par Greef Karga qui a reçu sa transmission. Il lui ordonne de livrer sa carrière directement au client. Karga ne se soucie pas de ce que le Client veut en faire, mais il dit que le Client est très inquiet. Il rappelle au Mandalorien le lieu de rendez-vous convenu au préalable. L’enfant ramasse une balle, mais le Mandalorien la lui enlève en lui disant que ce n’est pas un jouet. Il remet l’enfant dans son berceau avant d’emmener le vaisseau sur la planète en dessous.

Le vaisseau atterit dans l’astroport de la colonie et débarque avec l’enfant dans un berceau alors qu’un autre navire atterrit à proximité. Les deux hommes se déplacent dans les rues, passant devant des humanoïdes, des droïdes et des extraterrestres. Le Mandalorien ramène l’enfant à l’installation impériale et sont accueillis par le droïde gardien TT-8L/Y7 à qui le Mandalorien montre un disque comme preuve d’identité. L’Enfant réagit par surprise lorsque le droïde se rétracte.

Peu de temps après, deux soldats de l’armée impériale sortent de la maison et conduisent l’enfant et le Mandalorien au client et au docteur Pershing, qui sont ravis de le voir. Ce dernier scrute l’Enfant avec un appareil rouge vif et remarque que l’enfant est en très bonne santé. Le client dit au Mandalorien que sa réputation n’est pas injustifiée et promet le butin au gagnant : un conteneur contenant plusieurs barres de beskar. Le client fait remarquer que c’est “une prime si importante, pour un si petit paquet”.

L’enfant pleure alors que Pershing le conduit dans une pièce voisine. Lorsque le Mandalorien demande au Client quels sont ses projets pour l’Enfant, celui-ci répond qu’il est inhabituel qu’un de ses clients et de sa réputation pose une telle question, car le code de la Guilde des chasseurs de primes veut que de tels événements soient “oubliés” une fois qu’ils ont été livrés. Le Client dit que le beskar suffit à faire un beau remplacement pour son armure, mais qu’il est plus difficile de trouver un Mandalorien capable de le forger que de trouver l’acier.

 

Le Mandalorien traverse la place du marché et retourne dans le repaire souterrain de la tribu avec sa récompense. Les autres Mandaloriens le regardent avec silence et dédain. Il apporte le conteneur avec le beskar à l’armurière mandalorienne et explique qu’il peut être forgé de plusieurs façons. Le Mandalorien dit que son armure, endommagée lors de la mission sur Arvala-7, a perdu son intégrité, et qu’elle pourrait avoir besoin d’être reforgée. L’armurier dit qu’elle peut en forger une paire complète, qui serait en ordre pour sa station. Il dit que ce serait un grand honneur, bien qu’elle le prévienne que cela attirera de nombreux regards.Un grand Mandalorien nommé Paz Vizsla examine l’une des barres de beskar et conclut qu’elle a été forgée dans une fonderie impériale, d’après le symbole impérial. Il dit que c’est l’un des butins de la Grande Purge, et la raison pour laquelle ils vivent cachés, “comme des rats des sables”. L’armurière mandalorienne répond que leur vie secrète est leur survie, et que leur survie est leur force. Vizla répond que leur force était autrefois dans leur nombre et se lamente qu’ils se faufilent maintenant au-dessus du sol un à la fois. Il dit que leur monde a été brisé par l’Empire avec lequel ce “lâche” partage les tables.

Une petite altercation éclate entre le Mandalorien et Vizla ; ce dernier tente d’arracher le casque du Mandalorien, mais le Mandalorien riposte avec son couteau. Vizla dégaine également son couteau. La femme armurier répond que le beskar est revenu, car l’Empire est tombé. Elle leur rappelle que lorsque l’on choisit de suivre le chemin du Mandalorien, on est à la fois “chasseur et proie”. Elle demande comment on peut être lâche si l’on choisit ce mode de vie. Elle demande au Mandalorien s’il a déjà retiré son casque, et si d’autres l’ont fait, et il répond par la négative. Les Mandaloriens, dont Vizla, chantent “this is the way”.

L’armurière demande alors au Mandalorien ce qui a causé les dommages à son armure. Il répond que c’était un cor de boue, et la femme armurière lui répond qu’il a gagné le cor de boue comme sceau et qu’elle va fabriquer la nouvelle armure. Le Mandalorien refuse de le faire, car il ne s’agit pas d’une noble mise à mort, puisqu’il a été aidé par un ennemi. Lorsqu’elle lui demande pourquoi un ennemi l’aiderait au combat, il lui explique qu’il ne savait pas que c’était son ennemi.

Comme le Mandalorien a renoncé à un signet, l’armurier décide d’utiliser le beskar pour forger des oiseaux siffleurs. Le Mandalorien accepte et dit qu’ils devraient en réserver pour les enfants trouvés. L’armurier est d’accord et dit que cela doit toujours être ainsi. Elle ajoute que les enfants trouvés sont l’avenir, car “c’est ainsi qu’il faut faire”. Les autres Mandaloriens chantent également “car c’est la voie”. Elle place les barres de beskar à l’intérieur de la fonderie, où elles sont fondues.

La femme armurière explique que les oiseaux siffleurs sont une puissante défense contre de multiples ennemis. Elle dit aux Mandaloriens de les utiliser avec parcimonie, car ils sont rares. Alors qu’elle forge un morceau de poitrine de remplacement, le Mandalorien vit un retour en arrière des forces séparatistes, dont un vaisseau de combat droïde HMP et des droïdes de combat qui bombardaient sa ville natale lorsqu’il était enfant. Ses parents atteignent un bunker et le font descendre à l’intérieur avant de le sceller. Le Mandalorien se retrouve face à un super droïde de combat de la série B2. Le flashback se termine alors que le morceau de poitrine est forgé.

À la cantine de Nevarro, Karga réprimande un chasseur de primes nommé Saucer Head, qui a probablement échoué dans sa mission, et lui dit de partir. Peu de temps après, le Mandalorien entre dans la cantine, qui fait taire ses mécènes alors que tout le monde le regarde. Karga le salue et dit au Mandalorien que tout le monde le déteste, car il est une légende.

Lorsque le Mandalorien lui demande combien d’entre eux ont des foulards, Karga lui répond qu’ils sont tous là, mais qu’aucun n’a conclu l’affaire. Karga le félicite d’avoir remporté la plus riche récompense de ce parsec et l’invite à s’asseoir. Le Mandalorien enlève son blaster et s’assoit. Karga lui dit que les autres pèsent le beskar mais qu’il célèbre le succès du Mandalorien car c’est aussi son succès. Il se vante d’être riche et demande comment il peut montrer sa gratitude à son partenaire le plus précieux.

Le Mandalorien demande son prochain emploi. Cela surprend Karga, qui suggère au Mandalorien de prendre un peu de temps pour s’amuser et lui propose de l’emmener aux bains de guérison Twi’lek. Mais le Mandalorien insiste sur son prochain emploi. Karga accède à sa demande, car les chasseurs mandaloriens “aiment s’occuper”. Il leur dit que les cibles sont toutes éloignées, et lui dit qu’il peut choisir, puisqu’il a mérité son choix. Le Mandalorien opte pour un travail lointain, qui s’avère être celui d’un fils de noble Mon Calamar non identifié, qui n’a pas payé sa caution. Karga remarque que le Mandalorien se dirige vers les dunes océaniques de Karnac.

Avant de partir, le Mandalorien demande ce qu’ils vont faire de l’enfant. Karga dit qu’il n’a pas demandé parce que c’est contraire au code de la guilde. Le Mandalorien lui dit que les hommes ont travaillé pour l’Empire et lui demande ce qu’ils font à Nevarro. Karga dit que l’Empire a disparu et qu’il ne reste que des mercenaires et des seigneurs de guerre. Si cela le dérange, Karga dit au Mandalorien de retourner dans les Mondes du Noyau et de signaler l’affaire à la Nouvelle République. Cependant, le Mandalorien fait la sourde oreille et dit que c’est une “blague”. Karga dit au Mandalorien de profiter de ses récompenses, et d’acheter un camtono d’épices. Il lui dit qu’il aurait tout oublié à sa sortie de l’hyperespace.

Le Mandalorien monte à bord du Razor’s Crest et prépare le navire pour le décollage. Cependant, il voit la balle avec laquelle l’enfant jouait et la visse au levier. Cela l’amène à reconsidérer sa décision de remettre l’Enfant au vestige impérial et d’éteindre les moteurs du navire. Il retourne à l’avant-poste impérial et s’approche de la porte verte.

Le Mandalorien se dirige vers une allée voisine où il voit le berceau flottant de l’Enfant jeté dans une benne à ordures. Le Mandalorien prend position sur un toit voisin. Utilisant son trident pour écouter ses cibles, il entend le client dire à Pershing qu’il ne s’en soucie pas et qu’il doit extraire le matériel nécessaire à la hâte. Pershing proteste en disant qu’on lui a ordonné de ramener le matériel vivant. Le client lui dit de se dépêcher, car il ne peut plus garantir sa sécurité.

Le Mandalorien frappe à la porte verte et est accueilli par le droïde gardien. Cependant, le Mandalorien arrache violemment la tête du droïde, provoquant un court-circuit. Deux soldats d’assaut sortent pour enquêter. L’un d’eux dit à l’autre de vérifier le périmètre. Le Mandalorien plante un détonateur sur un mur voisin, qui fait un trou dans l’enceinte impériale.

Deux soldats d’assaut sortent pour enquêter, mais le Mandalorien leur tire dessus par derrière. Un autre stormtrooper entre dans le couloir et retrouve ses camarades tombés au combat, dont l’un a un trou de fumée dans la poitrine. Le Mandalorien l’assomme avec son blaster et lui tire dessus également. Il s’aventure plus profondément dans l’enceinte où il piège un quatrième soldat d’assaut avec son câble de grappin et le poignarde.

Il ouvre une porte et abat les deux stormtroopers à l’intérieur du laboratoire. Il trouve également le Dr Pershing. Le Mandalorien est sur le point de l’abattre, mais le Dr Pershing plaide pour sa vie. Le Mandalorien tire sur une unité d’interrogatoire de l’IT-O à la place. L’enfant est scanné dans une machine. Pershing plaide pour que le Mandalorien ne fasse pas de mal à l’Enfant. Le Mandalorien le jette au sol. Le Mandalorien lui demande ce qu’il a fait à l’enfant. Pershing répond que sans lui, l’enfant serait mort. Pershing plaide pour sa vie, mais découvre que le Mandalorien a quitté le laboratoire avec l’Enfant.

Le Mandalorien emmène l’Enfant dans une réserve. Plusieurs soldats entrent dans la réserve avec des lampes de poche attachées à leur armure, dans l’intention de le débusquer. Le Mandalorien se cache derrière les caisses et assomme un soldat d’assaut, qui lui avait dit d’abandonner, car il n’a nulle part où se cacher. Il assomme un deuxième stormtrooper avant d’en assommer un troisième.

Le Mandalorien et l’Enfant sortent de la réserve et se heurtent à un stormtrooper. Le Mandalorien et le stormtrooper échangent des coups de feu. Le Mandalorien l’abat puis lance son lance-flammes sur un deuxième stormtrooper, le brûlant. L’enfant détourne le regard pendant que cela se produit. Le stormtrooper carbonisé tombe au sol.

Le Mandalorien entre dans la salle de réunion avec l’Enfant, mais il est acculé par quatre autres stormtroopers, qui lui ordonnent de se rendre. Le Mandalorien leur dit que ce qu’il tient est très précieux, et baisse doucement son arme et l’Enfant. Ils ordonnent au Mandalorien de s’agenouiller, mais il déclenche des sifflements d’oiseaux qui tuent tous les soldats de l’assaut. Il sort de l’enceinte des vestiges impériaux.

Plus tard, à la cantine, plusieurs traqueurs sont activés, dont celui de Greef Karga. Le Mandalorien se promène dans les rues avec l’Enfant. Il est bientôt entouré par plusieurs chasseurs de primes armés. Karga accueille le Mandalorien à son retour et lui ordonne de poser le “paquet”. Le Mandalorien lui dit de s’écarter, car il retourne à son navire. Karga réitère son ordre de poser la prime, et peut-être le laissera-t-il partir.

Le Mandalorien dit que l’enfant vient avec lui. Karga dit que s’il se soucie vraiment de l’enfant, il mettra le speeder et discutera des conditions. Un droïde astromécanique R6, sur le speeder, tourne la tête. Lorsque le Mandalorien lui demande comment il sait s’il peut lui faire confiance, Karga lui répond qu’il est son “seul espoir”.

Le Mandalorien regarde l’Enfant qui dort, puis tire sur les autres chasseurs de primes, sautant sur un véhicule de transport de bagages. Une fusillade éclate, et le Mandalorien force le droïde astromécanique à conduire le véhicule. Le Mandalorien échange des coups de feu avec les membres de sa guilde et en abat plusieurs. Le droïde est bientôt touché et le véhicule s’arrête.

Les chasseurs de primes se jetent sur le Mandalorien, mais celui-ci utilise son trident pour incinérer deux chasseurs, dont le Rodian Chussido. Karga remarque que le Mandalorien possède une “arme impressionnante”. Le Mandalorien lance un ultimatum à Karga : il va le laisser partir avec l’Enfant, pour retourner à son navire. Mais Karga lance un contre-ultimatum : la guilde prend l’enfant, et s’il essaie de les arrêter, ils le tuent et lui arrachent les morceaux de son corps. Le Mandalorien refuse, et élimine plusieurs ennemis avec son trident et son blaster. Le Mandalorien parvient à repousser les chasseurs de primes pendant un certain temps avec son lance-flammes, mais celui-ci s’épuise rapidement. Le Mandalorien regarde l’Enfant avant de se préparer à son dernier combat.

Heureusement, plusieurs membres de la tribu, équipés de jetpacks, lui viennent en aide en éliminant plusieurs chasseurs de primes. Karga se rend compte que la bataille s’est retournée contre lui, et s’enfuit. Paz Vizsla lui dit de s’échapper pendant qu’ils le couvrent de leurs tirs. Le Mandalorien dit qu’ils devront relocaliser la communauté, mais Vizla dit que “c’est la solution”. Les Mandaloriens font écho à l’unisson.

Le Mandalorien monte à bord du Razor Crest, mais il est bientôt acculé par Greef Karga, qui lui dit qu’il a enfreint le Code des chasseurs de primes. Le Mandalorien libère du gaz tibétain pour tenter de l’aveugler. Le Mandalorien tire sur Karga avec son blaster et le fait sortir de son navire avant de décoller. Alors que le Razor Crest décolle, les autres Mandaloriens le couvrent de leurs tirs.

Karga survit à la blessure du blaster, car une barre de beskar a attrapé le boulon du blaster. Le Mandalorien fait voler son navire dans le ciel de Nevarro. Paz Vizsla vole à côté de son navire et le salue avant de s’envoler. Le Mandalorien lui fait remarquer qu’il doit se procurer un jetpack. L’enfant est assis sur ses genoux. Le Mandalorien lui donne une balle pour jouer avec – la balle qu’il avait dévissée plus tôt – avant de prendre l’écusson du rasoir dans l’espace.

 

Anecdotes

 

Le titre en VO de ce chapitre “The Sin” est aussi celui de deux épisodes dirigés par la réalisatrice canadienne Deborah Chow, qui a réalisé des épisodes de Mr. Robot, The Man in the High Castle, Better Call Saul, et de nombreuses autres séries télévisées. C’est un épisode visuellement saisissante qui suggère pourquoi Lucasfilm a mis entre ses mains l’intégralité de la série Obi-Wan à venir.

 

Pendant une seconde, il semble que Carl Weathers soit mort et la façon dont il dit “Mando !” est un vrai délice. Mais est-ce que le Mandalorien voulait le tuer ? Ou a-t-il placé le tir là où il savait que le Beskar le protégerait ?

Apparemment les Jawas vivent sur de nombreuses planètes de la Bordure Extérieure (the Outer Rim)

 

 

Taika Waititi – Filmographie complète et biographie

Taika Waititi – Filmographie complète et biographie

Biographie de Taika Waititi

 

Taika David Cohen (né le 16 août 1975), connu professionnellement sous le nom de Taika Waititi (écouter)est un réalisateur de cinéma et de télévision, producteur, scénariste, acteur et comédien néo-zélandais. Il a reçu un Academy Award ainsi que deux autres nominations. Il a également reçu deux nominations aux Primetime Emmy Awards. Ses longs métrages Boy (2010) et Hunt for the Wilderpeople (2016) ont tous deux été les meilleurs films néo-zélandais.

Waititi a co-réalisé et joué dans le film d’horreur comique What We Do in the Shadows (2014) avec Jemaine Clement, qui a été adapté dans une série télévisée du même nom (2019-présent). La série a été nominée pour le Primetime Emmy Award de la meilleure série comique. Parmi ses réalisations les plus récentes, citons le film du MCU Thor : Ragnarok (2017) et le film de comédie noire Jojo Rabbit (2019), ce dernier ayant également été écrit et interprété comme une version imaginaire d’Adolf Hitler. Jojo Rabbit a été nominé pour six Oscars, et a remporté le prix du meilleur scénario adapté. En plus de réaliser un épisode de la série télévisée The Mandalorian (2019-présent), Waititi interprète également le personnage IG-11, ce qui lui a valu une nomination aux Primetime Emmy Awards pour la meilleure voix de personnage pour son travail.

 

 

Enfance

 

Taika David Cohen est né à Raukokore, dans la région de la baie d’abondance de l’île du Nord de la Nouvelle-Zélande, et a grandi sur la côte Est et dans la vallée d’Aro de Wellington. Son père était un artiste et était de descendance Te Whānau-ā-Apanui, tandis que sa mère, Robin Cohen, est institutrice. Waititi a déclaré que la famille de sa mère était “originaire de Russie” et qu’il s’agissait de juifs russes “mélangés à un peu d’irlandais” et d’autres ascendances européennes, tandis que son père était “Māori et un peu de Canadien français”. Waititi se décrit comme un “Juif polynésien”.

Les parents de Waititi se sont séparés quand il avait environ cinq ans, et il a été élevé principalement par sa mère. Il a fréquenté le collège d’Onslow pour l’enseignement secondaire. Il a étudié le théâtre à l’université Victoria de Wellington et a obtenu une licence en 1997. Il utilisait à l’origine le nom de famille de sa mère, Cohen, pour son travail au cinéma et dans l’écriture, tandis que le nom de famille de son père, Waititi, était utilisé pour ses activités dans les arts visuels. Il a continué à utiliser le nom Waititi professionnellement après le succès de son premier court métrage.

 

Carrière

 

Alors qu’il était étudiant à l’université de Victoria, Waititi a fait partie de l’ensemble de cinq membres So You’re a Man, qui a fait une tournée en Nouvelle-Zélande et en Australie avec un certain succès. Il a fait partie du duo comique The Humourbeasts aux côtés de Jemaine Clement, qui a reçu la plus haute distinction en matière de comédie en Nouvelle-Zélande, le Billy T Award, en 1999. Parmi ses divers intérêts artistiques, Waititi a commencé à réaliser des courts-métrages comiques pour le concours annuel de films de 48 heures de Nouvelle-Zélande. En 2005, son court-métrage Two Cars, One Night lui a valu une nomination aux Oscars. Lors de la cérémonie de remise des prix, il a fait semblant de s’endormir pendant la lecture des nominations. Son premier long métrage, la comédie romantique bizarre Eagle vs Shark, est sorti dans les salles américaines pour une distribution limitée en 2007. Le film met en scène Loren Horsley, la partenaire de Waititi dans la vie réelle, dans le rôle de Lily. La même année, Waititi écrit et réalise un épisode de la série télévisée Flight of the Conchords et en dirige un autre.

Son deuxième long métrage, Boy, a été présenté en première au festival du film de Sundance en janvier 2010 et a été nominé pour le Grand Prix du Jury. Waititi a également joué l’un des rôles principaux, en tant qu’ancien père de famille escroc qui retourne dans sa famille. À sa sortie en Nouvelle-Zélande, Boy a reçu des critiques enthousiastes et a connu un succès au box-office local, éclipsant plusieurs records. Après le succès de Boy, Waititi espérait que le titre phare du film, “Poi E”, serait numéro un (pour la deuxième fois) dans les charts néo-zélandais. La chanson a finalement atteint la troisième place des charts, mais a réussi à devenir numéro un sur iTunes. En 2011, Waititi a réalisé la série télévisée néo-zélandaise Super City avec Madeleine Sami, qui incarne cinq personnages vivant dans une même ville. Cette même année, Waititi a fait le portrait de Thomas Kalmaku dans le film de super-héros Green Lantern.

 

2013–2017 : Ce que nous faisons dans l’ombre et Thor : Ragnarok

 

En 2013, Waititi a co-écrit et co-réalisé avec son ami et collègue comédien Jemaine Clement la comédie de vampires mockumentary What We Do in the Shadows. Le film a été présenté en première au festival du film de Sundance en janvier 2014. Waititi et Clement jouent les membres d’un groupe de vampires qui vivent dans une maison gothique à Wellington. Une adaptation télévisée du film a été commandée en mai 2019, avec Waititi à bord en tant que producteur exécutif et réalisateur. La série du même nom a été présentée en première sur FX en mars 2019. La deuxième saison de la série a reçu une nomination aux Primetime Emmy Awards dans la catégorie “Outstanding Comedy Series”.

Le quatrième long métrage de Waititi, Hunt for the Wilderpeople, a été présenté en première au festival du film de Sundance 2016. Lors de sa sortie en Nouvelle-Zélande, l’aventure comique a battu le propre record de Waititi pour un film néo-zélandais lors de son week-end d’ouverture. Basé sur un livre de Barry Crump, le film est centré sur un jeune garçon et un homme grincheux (joué par Sam Neill) en fuite dans la forêt. Waititi a écrit le scénario initial du film Moana de Disney de 2016, qui portait sur le genre et la famille. Ces éléments ont été ignorés au profit de ce qui allait devenir l’histoire finalisée.

En 2017, Waititi a remporté le prix du Néo-Zélandais de l’année, mais n’a pas pu le recevoir en personne en raison de ses engagements professionnels. Cette même année, Waititi réalise son premier grand film, Thor : Ragnarok des studios Marvel, qui sort en octobre. Il a également fait le portrait de Korg, un Kronan, via la capture de mouvement dans le film. Il avait auparavant réalisé deux courts-métrages pour Marvel, intitulés “Team Thor”, qui traitaient de la vie de Thor en Australie avec son colocataire, Darryl Jacobson. Waititi a ensuite été consulté par Christopher Markus et Stephen McFeely concernant les scénarios de Thor pour Avengers : La guerre de l’infini.

 

2018-présent : Jojo Rabbit et le Mandalorien

 

Waititi devait collaborer avec Mark Gustafson pour réaliser le prochain film d’animation en stop-motion Bubbles, qui portait sur la vie de Michael Jackson vue du point de vue de son chimpanzé domestique, Bubbles. Toutefois, Waititi a quitté le projet en 2019 en raison d’un calendrier de travail chargé. La même année, Waititi a écrit et réalisé Jojo Rabbit, d’après le livre Caging Skies de Christine Leunens, l’histoire des années 1940 d’un enfant des jeunesses hitlériennes dont la mère cache secrètement une jeune fille juive dans la maison familiale. Waititi joue Adolf Hitler dans le rôle de l’ami imaginaire du garçon. Pour son travail sur le film, Waititi a reçu deux nominations aux Academy Awards, pour le meilleur film et le meilleur scénario adapté, remportant ce dernier. Il a ainsi été la première personne d’origine Māori à remporter un Academy Award dans une catégorie de scénario, ainsi que le premier autochtone à être nominé et à remporter le prix du meilleur scénario adapté.

En octobre 2018, Lucasfilm a annoncé que Waititi serait l’un des réalisateurs de la série en streaming de la Guerre des Étoiles, The Mandalorian, qui raconte l’histoire d’un tireur mandalorien solitaire entre les événements du Retour du Jedi et de La Force s’éveille. La première de la série a eu lieu le 12 novembre 2019 ; Waititi y chante également un chasseur de prime droïde nommé IG-11. Il a réalisé le premier épisode de la saison finale de The Mandalorian, “Chapitre 8 : Rédemption”. Son travail de voix-off sur la série lui a valu une nomination aux Primetime Emmy Awards pour la meilleure voix-off de personnage en 2020. En 2020, Waititi a raconté une lecture de charité de James and the Giant Peach de Roald Dahl.

 

Projets à venir

 

Waititi devait réaliser une nouvelle adaptation cinématographique en direct d’Akira et co-écrire une suite à What We Do in the Shadows, intitulée We’re Wolves. En juillet 2019, il a été rapporté que Waititi écrira et réalisera Thor : Love and Thunder, une suite de Ragnarok, ce qui entraînera un retard indéfini pour Akira. Waititi va également réaliser une adaptation cinématographique de Next Goal Wins ; il co-écrira le scénario avec Iain Morris, tandis que GarrettBasch, Jonathan Cavendish, Andy Serkis, Mike Brett et Steve Jamison seront les producteurs.

A partir de mars 2020, Waititi va écrire, diriger et produire deux séries d’animation pour Netflix, l’une basée sur le roman pour enfants Charlie et la chocolaterie de Roald Dahl et l’autre centrée sur les personnages du roman Oompa Loompa. En mai 2020, il a été annoncé que Waititi allait réaliser et co-écrire (avec Krysty Wilson-Cairns) un prochain film en direct sur la Guerre des étoiles.

 

Vie personnelle

 

Waititi a épousé une collègue de Māori, la cinéaste Chelsea Winstanley, en 2011. Ils ont deux filles.

À l’approche des élections générales de 2017 en Nouvelle-Zélande, Waititi a annoncé son soutien à Jacinda Ardern et au Parti travailliste.

 

Filmographie de Taika Waititi

 

1999 : Scarfies (titre original : Scarfies) de Robert Sarkies : Alex

2001 : A New Way Home (titre original : A New Way Home) de Michael Duignan : Max

2001 : Snakeskin (titre original : Snakeskin) de Gillian Ashurst : Nelson

2002 : Tongan Ninja (titre original : Tongan Ninja) de Jason Stutter : Graham (voix)

2004 : Frodo Is Great… Who Is That?!! (titre original : Frodo Is Great… Who Is That?!!) de Stan Alley : lui/elle-même/Frodo Baggins

2004 : Two Cars, One Night (titre original : Two Cars, One Night) de Taika Waititi : réalisateur / réalisatrice

2004 : Tama Tū (titre original : Tama Tū) de Taika Waititi : réalisateur / réalisatrice

2004 : Two Cars, One Night (titre original : Two Cars, One Night) de Taika Waititi : scénariste

2004 : Tama Tū (titre original : Tama Tū) de Taika Waititi : scénariste

2005 : What We Do in the Shadows: Interviews with Some Vampires (titre original : What We Do in the Shadows: Interviews with Some Vampires) de Jemaine Clement : Viago

2005 : Futile Attraction (titre original : Futile Attraction) de Mark Prebble : Waiter

2005 : What We Do in the Shadows: Interviews with Some Vampires (titre original : What We Do in the Shadows: Interviews with Some Vampires) de Jemaine Clement : réalisateur / réalisatrice

2005 : What We Do in the Shadows: Interviews with Some Vampires (titre original : What We Do in the Shadows: Interviews with Some Vampires) de Jemaine Clement : producteur / productrice

2005 : What We Do in the Shadows: Interviews with Some Vampires (titre original : What We Do in the Shadows: Interviews with Some Vampires) de Jemaine Clement : scénariste

2007 : À chacun sa chacune (titre original : Eagle vs Shark) de Taika Waititi : Gordon

2007 : À chacun sa chacune (titre original : Eagle vs Shark) de Taika Waititi : réalisateur / réalisatrice

2007 : À chacun sa chacune (titre original : Eagle vs Shark) de Taika Waititi : Casting

2007 : À chacun sa chacune (titre original : Eagle vs Shark) de Taika Waititi : scénariste

2010 : Boy (titre original : Boy) de Taika Waititi : Alamein

2010 : Boy (titre original : Boy) de Taika Waititi : réalisateur / réalisatrice

2010 : 42 One Dream Rush (titre original : 42 One Dream Rush) de Arden Wohl : réalisateur / réalisatrice

2010 : Boy (titre original : Boy) de Taika Waititi : scénariste

2011 : Green Lantern (titre original : Green Lantern) de Martin Campbell : Tom Kalmaku

2013 : The Captain (titre original : The Captain) de Spencer Susser : The Captain

2013 : The Captain (titre original : The Captain) de Spencer Susser : scénariste

2014 : Vampires en toute intimité (titre original : What We Do in the Shadows) de Jemaine Clement : Viago

2014 : Vampires en toute intimité (titre original : What We Do in the Shadows) de Jemaine Clement : réalisateur / réalisatrice

2014 : Vampires en toute intimité (titre original : What We Do in the Shadows) de Jemaine Clement : producteur / productrice

2014 : Vampires en toute intimité (titre original : What We Do in the Shadows) de Jemaine Clement : scénariste

2016 : Poi E: The scénariste of Our Song (titre original : Poi E: The scénariste of Our Song) de Tearepa Kahi : lui/elle-même

2016 : À la poursuite de Ricky Baker (titre original : Hunt for the Wilderpeople) de Taika Waititi : Minister

2016 : Vaiana, la légende du bout du monde (titre original : Moana) de John Musker : Thanks

2016 : À la poursuite de Ricky Baker (titre original : Hunt for the Wilderpeople) de Taika Waititi : réalisateur / réalisatrice

2016 : Équipe Thor : Civil War (titre original : Team Thor) de Taika Waititi : réalisateur / réalisatrice

2016 : À la poursuite de Ricky Baker (titre original : Hunt for the Wilderpeople) de Taika Waititi : producteur / productrice

2016 : À la poursuite de Ricky Baker (titre original : Hunt for the Wilderpeople) de Taika Waititi : scénariste

2016 : Équipe Thor : Civil War (titre original : Team Thor) de Taika Waititi : scénariste

2017 : Thor : Ragnarok (titre original : Thor: Ragnarok) de Taika Waititi : Korg / Surtur / Hulk (mo-cap)

2017 : Thor : Ragnarok (titre original : Thor: Ragnarok) de Taika Waititi : réalisateur / réalisatrice

2017 : Team Thor : Part 2 (titre original : Team Thor: Part 2) de Taika Waititi : réalisateur / réalisatrice

2017 : Team Thor : Part 2 (titre original : Team Thor: Part 2) de Taika Waititi : scénariste

2018 : Shrimp (titre original : Shrimp) de Zelda Williams : Bartender

2018 : Team Darryl (titre original : Team Darryl) de Taika Waititi : réalisateur / réalisatrice

2018 : Ruptures et compagnie (titre original : The Breaker Upperers) de Jackie van Beek : producteur / productrice

2019 : Jojo Rabbit (titre original : Jojo Rabbit) de Taika Waititi : Adolf Hitler

2019 : Merata: How Mum Decolonised the Screen (titre original : Merata: How Mum Decolonised the Screen) de Heperi Mita :

2019 : Avengers : Endgame (titre original : Avengers: Endgame) de Joe Russo : Korg (voix)

2019 : Jojo Rabbit (titre original : Jojo Rabbit) de Taika Waititi : réalisateur / réalisatrice

2019 : Jojo Rabbit (titre original : Jojo Rabbit) de Taika Waititi : producteur / productrice

2019 : Jojo Rabbit (titre original : Jojo Rabbit) de Taika Waititi : scénariste

2020 : Seven Stages to Achieve Eternal Bliss (titre original : Seven Stages to Achieve Eternal Bliss) de Vivieno Caldinelli : Storsh

2020 : Free Guy (titre original : Free Guy) de Shawn Levy : Antoine

2020 : Baby Done (titre original : Baby Done) de Curtis Vowell : producteur / productrice

2020 : Next Goal Wins (titre original : Next Goal Wins) de Taika Waititi : producteur / productrice

2020 : Flash Gordon (titre original : Flash Gordon) de Taika Waititi : scénariste

2021 : The Suicide Squad (titre original : The Suicide Squad) de James Gunn :

2022 : Thor : Love and Thunder (titre original : Thor: Love and Thunder) de Taika Waititi : Korg

2022 : Thor : Love and Thunder (titre original : Thor: Love and Thunder) de Taika Waititi : réalisateur / réalisatrice

2022 : Next Goal Wins (titre original : Next Goal Wins) de Taika Waititi : réalisateur / réalisatrice

2022 : Untitled Taika Waititi Star Wars Film (titre original : Untitled Taika Waititi Star Wars Film) de Taika Waititi : réalisateur / réalisatrice

2022 : Thor : Love and Thunder (titre original : Thor: Love and Thunder) de Taika Waititi : scénariste

2022 : Next Goal Wins (titre original : Next Goal Wins) de Taika Waititi : scénariste

2022 : Untitled Taika Waititi Star Wars Film (titre original : Untitled Taika Waititi Star Wars Film) de Taika Waititi : scénariste

 

Émissions TV

 

2007 : Flight of the Conchords (épisode 7) : Gypsy Kings Fan (non crédité)

2010 : Radiradirah (épisode ) : Various

2018 : All or Nothing: New Zealand All Blacks (épisode ) : narrateur

2019 : What We Do in the Shadows (épisode 7) : Viago Von Dorna Schmarten Scheden Heimburg

2019 : Year of the Rabbit (épisode 3) : Musician

2019 : The Mandalorian (épisode 8, 1, 7) : IG-11 (voix)

2019 : The Daily Show with Trevor Noah (épisode 12) : lui/elle-même

2020 : Close Up with The Hollywood Reporter (épisode 12) : lui/elle-même

2020 : The Academy Awards (épisode 1) : lui/elle-même – Best Adapted scénariste winner

2020 : Home Movie: The Princess Bride (épisode 9) : Westley

2020 : Russo Bros. Pizza Film School (épisode 6) : invité(e) ou non crédité(e)

Tait Fletcher – Filmographie complète et biographie

Tait Fletcher – Filmographie complète et biographie

Biographie de Tait Fletcher

 

Tait Fletcher est un champion de MMA et un acteur qui a joué notamment dans Jumanji, Breaking Bad, Westworld et The Mandalorian.

 

Filmographie de Tait Fletcher

 

2008 : Felon (titre original : Felon) de Ric Roman Waugh : White Inmate

2010 : Jonah Hex (titre original : Jonah Hex) de Jimmy Hayward : Nasty Gunner

2012 : Code Name : Geronimo (titre original : Seal Team Six: The Raid on Osama Bin Laden) de John Stockwell : D-Punch

2013 : 2 Guns (titre original : 2 Guns) de Baltasar Kormákur : Mini

2013 : Le Dernier Rempart (titre original : The Last Stand) de Kim Jee-woon : Eagan

2013 : Lone Ranger : Naissance d’un Héros (titre original : The Lone Ranger) de Gore Verbinski : Grizzled Soldier

2013 : Les Miller, une famille en herbe (titre original : We’re the Millers) de Rawson Marshall Thurber : Creepy Trucker (non crédité)

2014 : John Wick (titre original : John Wick) de David Leitch : Nicholai

2014 : Equalizer (titre original : The Equalizer) de Antoine Fuqua : Teddy’s Guy

2014 : Albert à l’Ouest (titre original : A Million Ways to Die in the West) de Seth MacFarlane : Cowboy #1

2016 : Blood Father (titre original : Blood Father) de Jean-François Richet : Bartender

2016 : War on Everyone (titre original : War on Everyone) de John Michael McDonagh : Lionel Webb

2016 : Get a Job (titre original : Get a Job) de Dylan Kidd : Security Guard

2016 : En cavale (titre original : Term Life) de Peter Billingsley : Thug #2

2018 : 14 Cameras (titre original : 14 Cameras) de Scott Hussion : Gargoyle

2019 : Running with the devil (titre original : Running with the Devil) de Jason Cabell : The Collector

2019 : The Kid (titre original : The Kid) de Vincent D’Onofrio : Bill Cutler

2020 : Project Power (titre original : Project Power) de Ariel Schulman : Wallace

 

Émissions TV

 

2013 : Breaking Bad (épisode 10, 13, 14, 15, 16) : Lester

2016 : Westworld (épisode 3) : Woodcutter

2017 : Midnight, Texas (épisode 1) : S.O.L. Biker #1

2019 : The Mandalorian (épisode 1) : Alpha Trawler

2019 : The Mandalorian (épisode 3) : Paz Vizla

2019 : The Mandalorian (épisode 4) : Heavy Infantry Mando

Carl Weathers – Filmographie complète et biographie

Carl Weathers – Filmographie complète et biographie

Biographie de Carl Weathers

 

Carl Weathers (né le 14 janvier 1948) est un acteur américain et ancien joueur de football professionnel. Il est surtout connu pour son rôle d’Apollo Creed dans la série de films Rocky, de George Dillon dans Predator, de Chubbs Peterson dans Happy Gilmore et Little Nicky, et pour une version fictive de lui-même dans la série de comédies Arrested Development. Il tient actuellement un rôle récurrent dans le rôle de Greef Karga dans la série Star Wars-spinoff, The Mandalorian. En tant que footballeur, Weathers a joué pour les Oakland Raiders de la National Football League et le B.C. Les Lions de la Ligue canadienne de football.

 

 

La petite enfance

 

Weathers est né à la Nouvelle-Orléans, en Louisiane. Son père était ouvrier. En huitième année, il a obtenu une bourse d’athlétisme à St. Augustine High School, un lycée privé. Au lycée, il était un athlète complet, pratiquant la boxe, le football, la gymnastique, le judo, le soccer et la lutte. Il a obtenu son diplôme en 1966.

 

Carrière de footballeur

 

Weathers jouait au football comme fin défensive à l’université. Il a commencé sa carrière universitaire en 1966 au Long Beach City College, où il n’a pas joué en 1966 en raison d’une blessure à la cheville subie lorsqu’il a trébuché sur un trottoir entourant la piste de course alors qu’il s’échauffait pour l’entraînement avec un autre linebacker, Paul Snow. Il a ensuite été transféré et a joué pour l’Université d’État de San Diego, devenant un homme de lettres pour les San Diego State Aztecs en 1968 et 1969, jouant pour l’entraîneur en chef Don Coryell.

Après s’être retiré du football, Weathers a signé avec les Oakland Raiders en tant qu’agent libre en 1970. Aujourd’hui linebacker, Weathers a joué sept matchs pour les Raiders en 1970 et un en 1971. Les Raiders ont libéré Weathers, et il a signé avec les BC Lions de la Ligue canadienne de football en 1971 et a joué jusqu’en 1973, 18 matchs au total. Pendant les saisons creuses, Weathers a fréquenté l’université d’État de San Francisco et a obtenu une licence en théâtre en 1974. Il a pris sa retraite du football en 1974 et a commencé une carrière d’acteur.

Weathers a raconté la récapitulation des saisons 1999, 2000 et 2001 de NFL Films. Lors du projet de la NFL de 2017, il est apparu sur la couverture de l’avant-projet du réseau NFL.

 

Carrière d’acteur

 

Weathers a commencé à travailler comme figurant tout en jouant au football. Il a eu ses premiers rôles importants dans deux films de blaxploitation réalisés par son ami de longue date Arthur Marks : Bucktown (1975) et Friday Foster (1975). Weathers est également apparu dans un épisode de la sitcom Good Times des années 1970 intitulé “The Nude”, qui dépeint un mari en colère qui soupçonne sa femme de le tromper avec J.J. En 1975, il est invité à jouer dans un épisode de Kung Fu intitulé “Les frères Caine”, et apparaît également dans un épisode de “Cannon” intitulé “Le héros” en 1975. En 1976, il a joué le rôle d’un usurier dans un épisode du feuilleton Starsky et Hutch. En 1976, il apparaît dans Barnaby Jones dans l’épisode “The Bounty Hunter” de Jack Hopper, un prisonnier évadé.

Lors de son audition pour le rôle d’Apollo Creed aux côtés de Sylvester Stallone dans Rocky, Weathers a critiqué le jeu de Stallone, ce qui lui a valu d’obtenir le rôle. Il a repris le rôle d’Apollo Creed dans les trois films Rocky suivants en 1979, 1982 et 1985.

Weathers est brièvement considéré comme un député de l’armée dans l’une des trois versions de Close Encounters of the Third Kind (initialement sorti en 1977). En 1978, Weathers a fait le portrait de Vince Sullivan dans un téléfilm, Not This Time. À la fin des années 1970 et dans les années 1980, Weathers a joué dans plusieurs films d’action pour le petit et le grand écran, notamment Force 10 de Navarone (1978), Predator (1987), Action Jackson (1988) et Hurricane Smith (1992). En tant que membre de la distribution de Predator, Weathers a travaillé avec le futur gouverneur de Californie Arnold Schwarzenegger et le futur gouverneur du Minnesota Jesse Ventura. De nombreuses années plus tard, il est apparu dans un segment de spoof sur Saturday Night Live, annonçant qu’il se présentait à des élections politiques et exhortant les téléspectateurs à voter pour lui sur la base que “c’était le noir dans Predator“.

Il est également apparu dans le clip de Michael Jackson “Liberian Girl” et a participé à la comédie d’Adam Sandler Happy Gilmore, dans le rôle de Chubbs, une légende du golf enseignant à Happy comment jouer au golf. Il reprendra ce rôle près de quatre ans plus tard dans la comédie de Sandler Little Nicky.

Au cours des deux dernières saisons de In the Heat of the Night, son personnage, Hampton Forbes, a remplacé Bill Gillespie en tant que chef de la police. Un autre rôle remarqué à la télévision était celui du sergent. Adam Beaudreaux dans l’émission policière Street Justice. Il a également joué le rôle du colonel Brewster dans la série Tour of Duty de CBS.

En 2004, Weathers a connu un renouveau de sa carrière d’acteur comique en commençant par des apparitions dans trois épisodes de la série comique Arrested Development en tant que caricature de lui-même, qui sert de coach d’acteur à Tobias Fünke. Il a ensuite joué dans les comédies The Sasquatch Gang et The Comebacks. Weathers a eu un rôle d’invité dans deux épisodes de The Shield en tant qu’ancien officier de formation du personnage principal Vic Mackey.

Weathers a donné la parole au colonel Samuel Garrett dans le jeu vidéo Mercenaries de Pandemic Studios : Terrain de jeu de la destruction. En 2005, il a été narrateur dans Conquest ! The Price Of Victory – Witness The Journey of the Trojans ! une émission de télévision en 18 parties sur l’athlétisme de l’USC. Weathers est l’un des directeurs de Red Tight Media, une société de production de films et de vidéos spécialisée dans les films d’entraînement tactique réalisés pour les forces armées américaines. Il est également apparu dans un épisode de ER en tant que père d’un boxeur blessé lors de leur dernière saison 2008.

Pour le sixième film de la série Rocky, Rocky Balboa (2006), Stallone a demandé à Weathers, M. T, et Dolph Lundgren pour l’autorisation d’utiliser des images de leurs apparitions dans les précédents films Rocky. M. T et Lundgren étaient d’accord, mais Weathers voulait un vrai rôle dans le film, même si son personnage était mort dans Rocky IV. Stallone a refusé, et Weathers a décidé de ne pas permettre à Stallone d’utiliser son image pour les flashbacks des films précédents. Ils ont plutôt utilisé des images d’un combattant qui ressemble à Weathers. Weathers et Stallone ont réglé leurs différends et Weathers a accepté de permettre l’utilisation des images de lui dans les films précédents dans tout Creed.

Weathers a incarné le père des personnages de Michael Strahan et Daryl “Chill” Mitchell dans la sitcom éphémère de 2009 de la Fox Brothers. Weathers joue actuellement le rôle de Brian “Gebo” Fitzgerald dans une publicité pour le parrainage par Old Spice du pilote de NASCAR Tony Stewart. Il apparaît également dans une série de publicités en ligne pour la Credit Union of Washington, où il distribue des fleurs et conseille aux passants à l’air perplexe de dire que “le changement est beau”. Il joue également dans une série de publicités pour Bud Light, dans lesquelles il présente des pièces du “Bud Light Playbook”. À la fin de chaque publicité, on peut voir Weathers éclater dans le Bud Light Playbook et crier “C’est parti !

En 2019, Weathers est apparu dans le rôle de Greef Karga dans plusieurs épisodes de la première saison de la série Star Wars, The Mandalorian. Il est prévu qu’il revienne pour la deuxième saison et qu’il dirige également.

 

Vie personnelle

 

Weathers et son ex-femme, Mary Ann, ont deux fils.

 

Filmographie de Carl Weathers

 

1973 : Magnum Force (titre original : Magnum Force) de Ted Post : Demonstrator (non crédité)

1975 : Bucktown (titre original : Bucktown) de Arthur Marks : Hambone

1975 : Friday Foster (titre original : Friday Foster) de Arthur Marks : Yarbro

1976 : Rocky (titre original : Rocky) de John G. Avildsen : Apollo Creed

1977 : Les faux-durs (titre original : Semi-Tough) de Michael Ritchie : Dreamer Tatum

1977 : Rencontres du troisième type (titre original : Close Encounters of the Third Kind) de Steven Spielberg : Military Policeman

1978 : Dans les profondeurs du triangle des Bermudes (titre original : The Bermuda Depths) de Tsugunobu Kotani : Eric

1978 : L’ouragan vient de Navarone (titre original : Force 10 from Navarone) de Guy Hamilton : Weaver

1979 : Rocky II : La Revanche (titre original : Rocky II) de Sylvester Stallone : Apollo Creed

1981 : Chasse à mort (titre original : Death Hunt) de Peter R. Hunt : George Washington Lincoln ‘Sundog’ Brown

1982 : Rocky III : L’Œil du Tigre (titre original : Rocky III) de Sylvester Stallone : Apollo Creed

1985 : Braker (titre original : Braker) de Michael Miller : Lieutenant Harry Braker

1985 : Rocky IV (titre original : Rocky IV) de Sylvester Stallone : Apollo Creed

1986 : The Defiant Ones (titre original : The Defiant Ones) de David Lowell Rich : Cullen Monroe

1987 : Predator (titre original : Predator) de John McTiernan : Al Dillon

1988 : Action Jackson (titre original : Action Jackson) de Craig R. Baxley : Sgt. Jericho ‘Action’ Jackson

1990 : Dangerous Passion (titre original : Dangerous Passion) de Michael Miller : Kyle Western

1992 : Hurricane Smith (titre original : Hurricane Smith) de Colin Budds : Billy ‘Hurricane’ Smith

1995 : OP Center (titre original : OP Center) de Lewis Teague : Gen. Mike Rodgers

1996 : Happy Gilmore (titre original : Happy Gilmore) de Dennis Dugan : Chubbs

1997 : Les Guerriers de l’ombre (titre original : Assault on Devil’s Island) de Jon Cassar : Roy Brown

1999 : Les Guerriers de l’ombre 2 (titre original : Shadow Warriors II: Assault on Death Mountain) de Jon Cassar : Roy Brown

2000 : Little Nicky (titre original : Little Nicky) de Steven Brill : Chubbs (non crédité)

2001 : If It Bleeds We Can Kill It: The Making of ‘Predator’ (titre original : If It Bleeds We Can Kill It: The Making of ‘Predator’) de Jeffrey Schwarz :

2002 : Iron and Beyond (titre original : Iron and Beyond) de Scott McVeigh : lui/elle-même – Co-star: Predator

2002 : Les Huit folles nuits d’Adam Sandler (titre original : Eight Crazy Nights) de Seth Kearsley : GNC Guy (voix)

2005 : Alien Siege (titre original : Alien Siege) de Robert Stadd : General Skyler

2006 : The Opponents (titre original : The Opponents) de Michael Gillis : lui/elle-même

2006 : Tribute To Burgess Meredith (titre original : Tribute To Burgess Meredith) de Michael Gillis : lui/elle-même (voix)

2006 : In the Ring (titre original : In the Ring) de Michael Gillis : lui/elle-même

2006 : The Sasquatch Gang (titre original : The Sasquatch Gang) de Tim Skousen : Dr. Artimus Snodgrass

2007 : The Comebacks (titre original : The Comebacks) de Tom Brady : Freddie Wiseman/narrateur

2011 : The Rocky Saga: Going the Distance (titre original : The Rocky Saga: Going the Distance) de John McTiernan : as lui/elle-même

2012 : American Warship (titre original : American Warships) de Thunder Levin : General McKraken

2013 : Toy scénariste : Angoisse au motel (titre original : Toy scénariste of Terror!) de Angus MacLane : Combat Carl / Combat Carl Jr. (Voice)

2017 : John G. Avildsen: King of the Underdogs (titre original : John G. Avildsen: King of the Underdogs) de Derek Wayne Johnson :

2017 : Star vs. the Forces of Evil: The Battle for Mewni (titre original : Star vs. the Forces of Evil: The Battle for Mewni) de Brett Varon : Omnitraxus Prime (voix)

2019 : Toy scénariste 4 (titre original : Toy scénariste 4) de Josh Cooley : Combat Carl (voix)

 

Émissions TV

 

1975 : Good Times (épisode 16) : invité(e) ou non crédité(e)

1975 : Kung Fu (épisode 20) : Bad Sam

1975 : Cannon (épisode 12) : invité(e) ou non crédité(e)

1975 : S.W.A.T. (épisode 7) : invité(e) ou non crédité(e)

1975 : Bronk (épisode 14) : invité(e) ou non crédité(e)

1976 : Starsky & Hutch (épisode 11) : invité(e) ou non crédité(e)

1976 : McCloud (épisode 6) : invité(e) ou non crédité(e)

1977 : The Streets of San Francisco (épisode 17) : invité(e) ou non crédité(e)

1986 : Fortune Dane (épisode ) : Fortune Dane

1988 : Saturday Night Live (épisode 10) : invité(e) ou non crédité(e)

1989 : Tour of Duty (épisode 3, 4, 5, 6, 7, 8, 18, 19, 20) : Col. Carl Brewster

1991 : Street Justice (épisode ) : Adam Beaudreaux

1993 : In the Heat of the Night (épisode ) : Hampton Forbes

2003 : The Shield (épisode 3) : invité(e) ou non crédité(e)

2004 : Arrested Development (épisode 11, 12, 13) : invité(e) ou non crédité(e)

2004 : E! True Hollywood scénariste (épisode 19) : invité(e) ou non crédité(e)

2008 : ER (épisode 6) : invité(e) ou non crédité(e)

2009 : Brothers (épisode ) : ‘Coach’ Trainor

2010 : Psych (épisode 6) : Boone

2016 : Colony (épisode 2, 3, 4, 5, 7, 8, 9) : Beau

2017 : Chicago Justice (épisode ) : Mark Jefferies

2017 : Chicago Fire (épisode 15) : Mark Jefferies

2018 : Law & Order: Special Victims Unit (épisode 3) : SA Mark Jefferies

2018 : Magnum P.I. (épisode 2) : Dan Sawyer

2019 : The Mandalorian (épisode 1, 2, 3, 6, 7) : Greef Karga

Omid Abtahi – Filmographie complète et biographie

Omid Abtahi – Filmographie complète et biographie

Biographie de Omid Abtahi

 

Omid Abtahi (Persan : امید ابطحی, né le 12 juillet 1979) est un acteur irano-américain. Il est surtout connu pour ses rôles de Salim dans Starz Original American Gods, de Docteur Pershing dans The Mandalorian sur Disney et de Homes dans le dernier volet de la série de films The Hunger Games, The Hunger Games : Mockingjay – Partie 2.

 

 

Enfance

 

Abtahi est né à Téhéran, en Iran. À l’âge de 5 ans, il s’est installé à Paris avec sa famille, puis aux États-Unis, pour finalement s’installer à Irvine, dans le comté d’Orange, en Californie, à l’âge de 10 ans.

Abtahi est diplômé de l’école secondaire universitaire d’Irvine et a fréquenté l’université d’État de Californie à Fullerton. Il a commencé à étudier la publicité, puis a suivi une deuxième spécialisation en théâtre et a obtenu son diplôme en 2002.

 

Carrière

 

Avant de jouer à la télévision, Abtahi a joué sur scène dans de nombreuses productions théâtrales, notamment Fraulein Else au Berkeley Repertory, au McCarter Theatre et au Longwarf Theatre ; Adoration of the Old Woman au Sundance Theatre Lab et Your Everyday Typical Romantic Comedy au Kennedy Centre. Il a également été invité à jouer dans la série télévisée JAG, Judging Amy and 24. Il a joué Justin Yates dans Ghost Whisperer.

Après son arrivée à Los Angeles, Abtahi était un habitué des séries Over There de FX et Sleeper Cell de Showtime. Tout en se préparant au rôle de Soldat. Tariq Nassiri dans la série télévisée Over There, Abtahi a appris à parler couramment le français.

Abtahi a fait ses débuts sur scène à New York dans Urge for Going de Mona Mansour. Il est également la voix de Farid dans Call of Duty : Black Ops II, et du sergent John Lugo dans Spec Ops : The Line. Il chante également Victor “Gator” Diallo dans Call of Duty : Infinite Warfare.

 

Filmographie de Omid Abtahi

 

2006 : Courir avec des ciseaux (titre original : Running with Scissors) de Ryan Murphy : Restaurant Manager

2008 : Ocean of Pearls (titre original : Ocean of Pearls) de Sarab Neelam : Amrit Singh

2008 : Les Mystères de Pittsburgh (titre original : The Mysteries of Pittsburgh) de Rawson Marshall Thurber : Mohammed

2008 : The Last Lullaby (titre original : The Last Lullaby) de Jeffrey Goodman : Van

2008 : Les chimpanzés de l’espace (titre original : Space Chimps) de Kirk DeMicco : Dr. Jagu (voix)

2009 : Diplomacy (titre original : Diplomacy) de Jon Goldman : American Interpreter

2009 : Brothers (titre original : Brothers) de Jim Sheridan : Yusuf

2010 : Les chimpanzés de l’espace 2 (titre original : Space Chimps 2: Zartog Strikes Back) de John H. Williams : Dr. Jagu / Reporter #2 (voix)

2011 : Hide (titre original : Hide) de John Gray : Neil

2012 : Argo (titre original : Argo) de Ben Affleck : Reza Borhani

2014 : Boys of Abu Ghraib (titre original : Boys of Abu Ghraib) de Luke Moran : Ghazi Hammoud

2015 : Hunger Games : La Révolte, partie 2 (titre original : The Hunger Games: Mockingjay – Part 2) de Francis Lawrence : Homes

2016 : Window Horses (titre original : Window Horses: The Poetic Persian Epiphany of Rosie Ming) de Ann Marie Fleming : Ramin

 

Émissions TV

 

2005 : Over There (épisode ) : Pfc. Tariq Nassiri

2006 : Sleeper Cell (épisode ) : Salim

2007 : Ghost Whisperer (épisode 1, 11, 14) : invité(e) ou non crédité(e)

2007 : Fringe (épisode ) : invité(e) ou non crédité(e)

2008 : Terminator: The Sarah Connor Chronicles (épisode 2) : Sumner

2008 : My Own Worst Enemy (épisode ) : Tony Nazari

2009 : Bones (épisode 16) : Hal Shirazi

2010 : FlashForward (épisode 11, 5) : Ed Fiore

2010 : The Mentalist (épisode 7) : Markham Shankar

2011 : Fringe (épisode 12) : Simon Philips

2011 : Homeland (épisode 3, 4, 6) : Raqim Faisel

2012 : Family Guy (épisode 20, 15) : invité(e) ou non crédité(e)

2013 : Revolution (épisode 19, 20) : Captain Riley

2013 : Castle (épisode 2) : Rasheed Waqas

2014 : State of Affairs (épisode 6) : invité(e) ou non crédité(e)

2016 : Damien (épisode ) : Amani Golkar

2017 : American Gods (épisode 1, 3, 6, 7) : Salim

2019 : Love, Death & Robots (épisode 1) : Wes (voix)

2019 : The Mandalorian (épisode 1, 3) : Dr. Pershing