Sélectionner une page

Venom sortira dans les salles obscures en octobre prochain. Néanmoins, si le grand public connaît déjà un peu l’histoire du symbiote, ennemi juré de spider-man, il sait en revanche un peu moins de choses sur Carnage, autre super-vilain des comics Marvel. Engendré par Venom, celui-ci est tout simplement l’un des symbiotes les plus dangereux, et ses nombreuses confrontations avec le tisseur de toile en témoignent. Zoom sur ce personnage ultra-violent, qui sera aussi le grand méchant du film Venom.

L’hôte de Carnage : Cletus Kasady

carnage-marvel-eddie-brockTout comme Venom, qui lui donne naissance, Carnage est un symbiote extraterrestre. Cela signifie qu’il doit impérativement se lier à un hôte pour survivre. Or, dans ce cas bien précis, son choix s’est porté sur un individu extrêmement dangereux : Cletus Kasady. Tueur en série à l’enfance plus que chaotique, Kasady assiste à la mort de sa mère, assassinée par son père. Si les circonstances de ce meurtre restent assez obscures, il semble néanmoins que le jeune Cletus développe très tôt des pulsions meurtrières, en assassinant sa propre grand-mère. Au sortir de l’orphelinat, où il connaît de nombreuses brimades avant d’y mettre le feu, il acquiert un goût prononcé pour la violence et le chaos, et enchaîne les meurtres avant d’être arrêté et incarcéré à Ryker’s Island (New York).

La naissance de Carnage et sa fusion avec Cletus Kasady

C’est à l’époque de son emprisonnement qu’il fait la connaissance d’Eddie Broke, l’hôte du symbiote Venom. L’ancien journaliste est alors son voisin de cellule, et la cohabitation est assez difficile. Privé du symbiote, Broke, qui s’occupe d’entretenir sa musculature et continue d’agir selon une certaine morale, ne voit en Cletus qu’un dangereux criminel. Cependant, Venom, que tout le monde croyait mort, finit par retrouver son hôte et s’échappe avec lui de la prison. C’est à ce moment précis qu’il donne naissance à un symbiote ultra-violent qui fusionne avec Kasady, lui permettant ainsi de s’échapper. Carnage vient de naître dans l’univers Marvel.

Apparence physique de Carnage

Carnage dispose d’un costume rouge et ne possède pas le dessin d’araignée présent sur le torse de Venom. Par ailleurs, il est nettement moins massif que son aîné. Cependant, ils ont tous deux des yeux blancs et allongés, ainsi que des dents acérées et une longue langue pendante. Cette ressemblance physique ne les rend pas pour autant amis, bien au contraire. Malgré leur lien de parenté, les deux symbiotes se détestent. En effet, là où Venom agit au nom d’un certain code d’honneur, Carnage, lui, ne fait que tuer et semer le chaos, chose inacceptable pour son aîné.

Carnage contre Spider-Man

carnage-marvel-spider-manC’est en 1991, dans Amazing Spider-Man #344, que Carnage fait ses débuts sous la plume du scénariste David Michelinie et du dessinateur Mark Bagley. Rapidement, sa force physique et sa violence lui permettent d’ailleurs d’infliger au tisseur de toile une première défaite cuisante. Cet échec poussera Spider-Man à s’allier provisoirement à Venom pour arrêter le super-vilain. Après tout un arc narratif développé entre les volumes 361 et 363 de Amazing Spider-Man, le personnage prend enfin toute sa dimension en 1993, dans Maximum Carnage, où il donnera du fil à retordre à l’araignée, alors alliée à un Venom passé du côté du bien. Le symbiote fait également une apparition notable en 1998, dans le dessin animé Spider-Man, l’homme-araignée. Légèrement édulcoré pour éviter la censure, le personnage connaît au passage un remaniement important : au lieu de tuer ses victimes, il absorbe leur énergie vitale.

 

Les pouvoirs de Carnage

Le symbiote est probablement l’un des ennemis les plus puissants de Spider-Man et aussi l’un des super-vilains les plus dangereux de l’univers Marvel. Il possède une grande force physique, de loin supérieure à celle du super-héros, et ce n’est pas son seul atout. Il est capable de se régénérer, de changer de forme, et peut même créer des tentacules et des armes blanches comme extensions de son corps. Ses seuls points faibles sont le feu et les vibrations soniques.

carnage-marvel-venom

Psychologie du symbiote

À l’inverse de Venom, considéré comme un symbiote plus « pacifique », Carnage est habité d’une violence incontrôlable et s’attaque aux innocents de façon arbitraire. Il partage avec Cletus Kasady, son hôte, un goût pour le meurtre et le sang. Il déteste Venom, pourtant son semblable, et semble avoir des difficultés à faire équipe avec n’importe qui, à part sur le court terme.

Famille

En tant que Cletus Kasady, il n’a pas de famille. Ses parents sont morts, et il a assassiné sa grand-mère. Carnage, quant à lui, est le fils de Venom, et le « père » de Toxin, un symbiote associé au policier Pat Mulligan, qui œuvre du côté du bien parfois aux côtés de Spider-Man (même s’il s’est quelques fois allié à Venom).

Albums de référence

Carnage #1 -16 (mai 2015 – )

Gerry Conway (scénario), Mike Perkins (dessin)

Spider-Man: Maximum Carnage (mai-août 1993)

Scénario : Tom DeFalco, Terry Kavanagh, David Michelinie et J.M. DeMatteis | Dessin : Ron Lim, Alex Saviuk, Mark Bagley, Tom Lyle, Sal Buscema

Venom vs. Carnage (mars 2007)

Peter Milligan (scénario), Clayton Crain (dessin)

The Amazing Spider-Man #361 – 362 Carnage Part 1 & 2 (avril-mai 1992)

David Michelinie (scénario), Mark Bagley (dessin)

Carnage U.S.A. (novembre 2012)

Zeb Wells (scénario), Clayton Crain (dessin)

Carnage se lance dans une entreprise des plus ambitieuses : former une armée de symbiotes pour partir à la conquête des États-Unis ! Pour les combattre, une poignée de héros unissent leurs forces, parmi lesquels Spider-Man et Venom alias Flash Thompson !

Venom: Carnage Unleashed (novembre 2017)

David Michelinie (scénario), Andrew Wildman (dessin)

Carnage: Mind Bomb (février 1996)

Warren Ellis (scénario), Kyle Hotz (dessin)

Carnage: It’s a Wonderful Life (juin 2016)

David Quinn (scénario), Kyle Hotz (dessin)

A lire aussi