Sélectionner une page

Acteurs


New York Comic Con 2019 : notre récap’ !

New York Comic Con 2019 : notre récap’ !

Le Comic Con de New York a fermé ses portes, après avoir apporté son lot de surprises, d’annonces et de trailers. Que retenir de l’édition de cette année ? Notre récap’ des news du NYCC 2019, c’est ici !

 

Marvel vs DC

 

Dans la guerre opposant les deux maisons d’édition les plus importantes à l’heure actuelle (DC Comics et Marvel), la Maison des Idées remporte la bataille du Comic Con de New York. En effet, peu d’annonces officielles inédites ont été faites du côté de chez DC, tandis que Marvel continue à promouvoir ses séries, et bien sûr ses comics.

Avec notamment la présentation d’une nouvelle série sous forme de documentaire qui viendra s’ajouter au catalogue déjà monstrueux de Disney +, la plateforme de streaming du géant aux grandes oreilles, à savoir Marvel’s Hero Project. Le pitch ? Cette mini-série réaliste part du principe que ce n’est pas le costume qui fait le héros. Dès le 12 novembre prochain – et uniquement sur Disney + – les fans de Marvel partiront à la rencontre d’enfants qui sont vus comme de véritables héros dans leur ville, du fait de leurs actions bénéfiques pour la communauté. Vingt épisodes seront diffusés, et ces jeunes héros présentés feront également l’objet de comics Marvel, où ils arboreront fièrement leurs costumes pour vivres des aventures toujours plus héroïques.

new-york-comic-con-2019

 

Toujours chez Marvel, mais côté comics cette fois, un grand changement est à prévoir en 2020, avec pas moins de quatre relaunchs de séries à succès. Mais que les lecteurs de comics se rassurent : il y aura de beaux noms au casting. Ainsi, nous retrouverons Donny Cates sur Thor, Al Ewing sur les Gardiens de la Galaxie, Dan Slott sur Iron Man 2020 (l’armure étant portée par Arno Stark), et le grand Charles Soule sur une nouvelle saga Star Wars qui explorera les événements se déroulant entre les épisodes V et VI de la trilogie originelle.

DC Entertainment n’est tout de même pas en reste : le New York Comic Con 2019 a également été l’occasion pour le concurrent direct de chez Marvel de diffuser en exclusivité le premier épisode de leur tant attendue série TV Watchmen (diffusée à partir du 20 octobre 2019 sur HBO). Le créateur de la série, Damon Lindelof, a par ailleurs annoncé que cette dernière n’aurait qu’une seule et unique saison.

 

new-york-comic-con-2019-watchmen

 

Le prochain film de DC et Warner Birds of Prey s’est également un peu plus dévoilé : premièrement par le biais d’une bande-annonce explosive et colorée, qui a rassuré certains sceptiques, mais également en présentant au public les costumes officiels du film. Et lorsqu’on connaît le personnage de Harley Quinn, on connaît l’importance des costumes !

 

 

The Walking Dead refait parler de lui

 

La série à succès The Walking Dead avait déjà eu droit à un premier spin off avec Fear The Walking Dead. Mais l’univers imaginé par Robert Kirkman s’apprête à prendre une nouvelle direction : une nouvelle série spin-off sans titre officielle a été annoncée au NYCC ! Elle suivra les aventures d’adolescents évoluant dans le monde de TWD… 10 ans après le début de l’invasion zombie. Prévue pour printemps 2020, les fans n’ont pour l’instant le droit qu’à un teaser énigmatique… en attendant un titre officiel ?

En ce qui concerne la série principale d’AMC, elle a été renouvelée sans grande surprise pour une onzième saison, tandis que le retour du personnage de Maggie (interprétée par Lauren Cohan) a été annoncé. De quoi rendre impatients les fans de la série qui retrouve l’un de ses personnages emblématiques.

 

new-york-comic-con-2019-the-walking-dead

 

Star Trek sous le feu des projecteurs

 

Le retour de Patrick Stewart dans la saga Star Trek fait frémir d’impatience plus d’un fan. Lorsque la série Star Trek : Picard a été annoncée, l’attente a commencé à devenir insupportable pour certains amoureux du personnage. Ces derniers ne sont pas au bout de leur peine, puisque le NYCC était l’occasion pour la chaîne CBS d’annoncer que Star Trek : Picard sera disponible le 24 janvier 2020. En France, ce sera la plateforme Amazon Prime qui permettra aux fans de découvrir les nouvelles aventures de Jean-Luc Picard. Un trailer a également été diffusé, où il semblerait que le capitaine vivait une vie paisible… avant que l’aventure ne le rattrape !

Toujours dans le même univers, la récente série à succès Star Trek : Discovery diffusée sur Netflix a dévoilé un trailer mystérieux qui nous présente un univers totalement différent pour sa prochaine saison. Et pour cause, cette saison 3 se déroulerait 900 ans après les événements de la saison 2. De là à affirmer que des voyages temporels seront présents, il n’y a qu’un pas. Pas de date de sortie précise pour la saison 3 de Star Trek : Discovery, prévue pour 2020 sur Netflix en France.

 

new-york-comic-con-2019-star-trek

 

Nouvelles saisons, nouvelles séries !

 

Les fans de la série Riverdale ont déjà pu commencer à dévorer la saison 4 disponible d’ores et déjà sur Netflix. Le NYCC avait fait monter la température en diffusant un dernier trailer. Puisqu’on en parle, la convention a été l’occasion pour de nombreuses séries de faire monter la hype en diffusant de courtes bandes-annonces ! Ainsi, on découvre qu’une troisième saison avait été commandée pour The Orville. D’une durée de onze épisodes, elle sera disponible sur Hulu courant 2020.

 

new-york-comic-con-2019-riverdale

 

Autre décor pour la série Outlander, dont la cinquième saison s’est dévoilée au NYCC grâce à un premier trailer. Cette saison sera adaptée du tome 5 de la saga de La Croix de Feu de l’auteur Diana Gabaldon, prévue pour le 16 février en France sur Netflix. Toujours sur Netflix, Lost In Space sera de retour pour Noël avec une saison 2 qui devrait se centrer sur la famille Robinson partant à la recherche du robot. Disponible le 24 décembre de cette année.

 

new-york-comic-con-2019-outlander

 

Œuvre de SF incontournable ayant déjà fait l’objet d’un film en 2013, Snowpiercer va se décliner en série. Peu d’éléments ont été dévoilés, si ce n’est un trailer très esthétique en animation puis en scène réaliste, et une date de diffusion prévue pour le printemps 2020.

 

new-york-comic-con-2019-snowpiercer

 

Du côté de chez Amazon Prime, la série SF The Expanse se dote d’une quatrième saison, disponible à partir du vendredi 13 décembre de cette année. Dix épisodes sont à prévoir, tandis que le show a déjà été renouvelé pour une cinquième saison.

 

new-york-comic-con-2019-the-expanse

 

Enfin, Marvel’s Runaways débarque le vendredi 13 décembre sur Hulu pour sa troisième saison, une saison placée sous le signe de l’action, si l’on en croit le trailer diffusé au NYCC !

 

new-york-comic-con-2019-marvels-runaways

 

On se paye une toile ?

 

Le cinéma aussi a eu droit à quelques news lors de ce Comic Con ! Les fans de l’agent 007 attendent avec impatience le 25e film de l’agent secret le plus connu au monde. No Time To Die, ou Mourir Peut Attendre en VF, a dévoilé sa toute première affiche. Censé conclure la trilogie entamée avec Skyfall et poursuivie avec Spectre, ce nouvel opus devrait être le dernier avec Daniel Craig dans le rôle-titre, pour sortie prévue pour avril 2020.

 

new-york-comic-con-2019-no-time-to-die

 

Mais 2020 sera aussi une année pour frissonner, avec notamment un nouveau film The Grudge. Sobrement intitulé Grudge, on peut penser qu’il marquera un reboot de la franchise. Mais Nicolas Pesce, son réalisateur, a profité du Comic Con de New York pour affirmer que, de son point de vue, le film ne serait ni une suite, ni un reboot à proprement parler, laissant planer le doute quant à un possible lien avec les précédents films. Avant d’assurer que ce nouveau Grudge sera « encore plus tordu que les premiers ».

 

new-york-comic-con-2019-grudge

 

Les visiteurs de la convention ont également pu voir le premier trailer du premier film spin-off de la franchise Kingsman avec The King’s Man : Première Misson, prévu pour 2020 lui aussi, avec un ton qui s’annonce beaucoup plus sombre que les deux premiers films.

 

new-york-comic-con-2019-première-misson

 

Enfin, Free Guy, le nouveau projet de Ryan Reynolds, a également intrigué avec sa bande-annonce pour le moins prometteuse. Imaginez un univers où un PNJ de jeu vidéo se rend soudain compte qu’il n’est pas réel, mais simplement un employé de banque piégé dans un jeu violent où il se fait braquer chaque jour… Ce PNJ, c’est Free Guy, et c’est sur ses épaules pixélisées que reposera l’avenir de Free City… Immersion vidéoludique prévue pour 2020 !

 

new-york-comic-con-2019-free-guy

 

Des bulles en vrac

 

Enfin, que serait une édition du Comic Con sans d’importantes annonces sur les comics ? Après avoir annoncé leurs quatre relaunch principaux pour 2020, Marvel a également annoncé de nombreuses histoires alléchantes à venir. À noter le retour de Jim Krueger et d’Alex Ross dans leur univers avec Marvels X, centré sur l’univers Earth X en 2020, et le retour des épisodes The End. Ces one-shots nous présentent la vie de certains héros dans leurs derniers instants, alors que l’Apocalypse est arrivée. Pour l’année prochaine, Marvel nous promet ainsi des opus The End centrés sur les personnages de Captain Marvel, Dr Strange, Venom, Spider-Man (Miles Morales), Captain America et Deadpool.

Le mutant le plus griffu de la Maison des Idées, j’ai nommé Wolverine, reviendra également au premier plan avec la prochaine série qui lui sera consacrée, et qui s’inscrira dans l’univers de Dawn of X. Enfin, Marvel a décidé de remettre au goût du jour l’institut Ravencroft (l’équivalent de l’asile d’Arkham chez DC Comics) en proposant 3 one-shot centrés sur Dracula, Carnage et Dents de Sabre se déroulant au cœur de l’asile morbide que l’on a déjà vu dans l’univers de Spider-Man notamment. À quand une apparition dans un prochain jeu vidéo Spider-Man ?

 

new-york-comic-con-2019-dawn-of-x

 

Puisqu’on en parle, le Comic Con de New York a également été l’occasion pour le jeu vidéo Marvel’s Avengers de présenter un nouveau personnage qui n’avait pas encore été annoncé ! Il s’agit de Ms Marvel, aka Kamala Khan, une jeune héroïne qui a su trouver une place de plus en plus importante au sein de l’univers Marvel dans les comics.


Côté DC Comics, la principale annonce a été celle du lancement d’une série intitulée Harley Quinn and the Birds of Prey : pas de grosse surprise, puisque DC prévoit sûrement de surfer sur le succès du film à venir Birds of Prey avec Margot Robbie.

 

new-york-comic-con-2019-harley-quinn-and-the-birds-of-prey

 

Enfin, l’univers Valiant a encore de beaux jours devant lui puisque Quantum & Woody devraient faire leur grand retour en 2020 !

 

new-york-comic-con-2019-quantum-&-woody

 

Ce Comic Con de New York a évidemment été l’occasion de découvrir des cosplays tous plus magnifiques les uns que les autres, avec une certaine hype pour le film Joker. Les amateurs de cinéma, de séries TV ou encore de comics ont désormais la certitude d’avoir une année 2020 bien remplie, avec une place toujours plus importante pour la pop culture dans notre société.

10 bonnes raisons d’aller au Comic Con Paris

10 bonnes raisons d’aller au Comic Con Paris

Le Comic Con Paris 2019 s’apprête à ouvrir ses portes à un public impatient de retrouver cette ambiance si particulière qui les attend chaque année ! Mais si les habitués du salon ont déjà leurs repères et savent à quoi s’attendre, qu’en est-il des fans de pop culture qui ne se sont encore jamais rendus dans le monde à part du Comic Con ? Pour vous, voici 10 excellentes raisons de venir fêter les 80 ans de Batman et de Marvel au Comic Con de Paris 2019 !

 

Un bon moment à passer entre amis

comic-con-paris-2018

 

Le but premier du Comic Con Paris est d’offrir à tous ses participants une expérience extraordinaire, afin qu’ils rentrent chez eux des souvenirs plein la tête ! C’est donc sous le signe de la bonne humeur que chaque édition du salon se déroule. L’occasion de passer des moments inoubliables avec ses amis, de leur faire découvrir ses artistes préférés, et même de faire des rencontres pour partager ce qui lie tous les participants du Comic Con : la passion de la pop culture !

 

Des animations originales

comic-con-paris-animations

Combats de sabre laser pour éveiller la Force qui est en nous, photo booth avec des décors originaux de comics, de films ou de séries pour s’immerger encore plus dans nos univers favoris, jeux-concours où vos connaissances seront mises à rude épreuve (notamment organisé par Canal + ces dernières années, avec des DVD et d’autres goodies à gagner !), expériences en réalité virtuelle pour vous essayer à cette technologie hors du commun, frissons garantis avec le Manoir de Paris qui sera présent au salon cette année, et bien plus encore dans les espaces détente et gaming présents au Comic Con Paris !

 

Des conférences « masterclass »

comic-con-paris-2018-2

Frank Miller et Andy Kubert au Comic Con Paris 2018

 

La grande salle du Comic Con Paris porte bien son nom, puisqu’elle a l’habitude d’accueillir chaque année des invités exceptionnels lors de conférences animées. Acteurs, scénaristes, dessinateurs et autres gros noms de l’industrie du cinéma ou des comics sont présents pour dévoiler leurs projets futurs et répondre aux questions de leurs fans !

L’an dernier, les visiteurs du Comic Con Paris ont eu la chance de pouvoir dialoguer avec Dean Cain, mythique Superman de la série Loïs & Clark, Summer Glau, que l’on a pu voir dans Terminator : Les Chroniques de Sarah Connor et Arrow, ou encore le grand Frank Miller que l’on ne présente plus. Et cette année, à quoi s’attendre ? Les visiteurs du Comic Con Paris 2019 auront l’honneur de rencontrer Karen Gillan (Avengers), Gustaf Skarsgard (Vikings), Callan Mulvey (Avengers), Ross Marquand (The Walking Dead) et les auteurs de comics de renom Roy Thomas, Jim Starlin, Donny Cates et bien d’autres ! Une occasion rêvée et unique pour les fans de films, séries ou comics de rencontrer leurs idoles, de leur poser des questions et d’en apprendre plus sur leur parcours et leurs projets à venir.

 

Des cosplayeurs de tout horizon

comic-con-paris-cosplayers

 

Que serait une édition du Comic Con Paris sans son lot de cosplayeurs de talent ? Tous les personnages de tous les univers se rencontrent à la grande halle de la Villette pour des scènes surréalistes où Deadpool casse la croûte avec un Stormtrooper…. Tous les participants peuvent venir déguisés, et certains cosplays vous laisseront bouche bée face à tant de précision.

Les cosplayeurs pourront également profiter d’un espace dédié : la Cosplay Zone by NYX Professional Makeup leur permettront de finaliser leur maquillage et d’échanger avec d’autres maîtres du cosplay ! Et pour célébrer le cosplay en France, assistez au French Championship of Cosplay by MCM pour découvrir les costumes les plus originaux et détaillés du festival !

 

Des food trucks de qualité

 

Pour faire une pause dans l’immersion que propose le Comic Con Paris, quoi de mieux que de manger un bout dans l’un des nombreux food truck présents sur le salon ? Plutôt burgers, hot dogs ou gaufres ? Peu importe, puisque vous pourrez savourer vos mets préférés entre deux conférences pour recharger vos batteries ! Partagez un moment de repos avec un Spider-Man ou un Joker autour d’une bonne barquette de frites : le Comic Con, c’est aussi du partage !

 

Des dédicaces exclusives

comic-con-paris-dedicaces

 

Profitez du Comic Con Paris pour faire dédicacer vos comics préférés ! Des invités comics parmi les plus talentueux signeront vos comics afin de rendre votre collection réellement unique. Cette année, c’est Jim Starlin, Roy Thomas, ou encore notre fierté nationale Olivier Coipel qui seront présents. Préparez vos meilleurs comics Thanos ou House of M et profitez d’une occasion unique pour rencontrer les artistes qui ont su vous plonger dans leur univers. Et, en ce qui concerne les acteurs, vous aurez également la possibilité de repartir du salon avec une photo dédicacée de vous et votre idole ! Un souvenir impérissable de votre visite au Comic Con pour les années à venir…

 

Des avant-premières

comic-con-paris-2018-cinema

 

Les heureux visiteurs du Comic Con Paris ont l’habitude de découvrir en exclusivité certains épisodes de nouvelles saisons de séries, voire même des films en avant-première ! Cette année, les projecteurs sont braqués sur la nouvelle saison de Rick et Morty, dont vous aurez la chance de visionner le premier épisode, uniquement au Comic Con. Que vous soyez fan de manga, de comics, d’animation ou de séries TV, il y aura toujours un programme exclusif à découvrir, autour de nombreux fans qui se feront un plaisir de débattre de ces avant-premières avec vous !

 

Des stands débordant d’imagination

comic-con-paris-figurines

 

Entre les figurines, les jeux vidéo, les jeux de société, les jeux de cartes, les jeux de plateau, les déguisements, les comics aux variant covers spécialement prévues pour l’événement et la boutique officielle du Comic Con Paris, vous aurez l’embarras du choix pour repartir les poches pleines de souvenirs ! De nombreux studios de jeux vidéo indépendants sont présents pour faire découvrir leurs créations originales, tandis que les créateurs de jeux de société vous présenteront de nombreux jeux encore jamais vus ailleurs.

Repartez avec vos souvenirs du Comic Con Paris avec des t-shirts, des sacs, des hoodies, des posters, des figurines et toute sorte de goodies à l’effigie de vos personnages préférés.

 

Des goodies à gogo

comic-con-paris-2018-4

 

Dès votre arrivée au Comic Con Paris, des goodies vous attendent ! Récupérez vos sacs grand format à l’entrée qui vous serviront durant toute la durée du festival, flânez entre différents stands pour récupérer des goodies Panini Comics, SYFY, des cartes postales collector de vos séries préférées et bien plus encore ! Pas question de repartir les mains vides du Comic Con !

 

Élargir ses horizons

comic-con-paris-artist-alley

L’Artist Alley (ou allée des artistes) est le lieu de prédilection pour les fans à la recherche de nouvelles créations. Vous y trouverez bons nombres de dessinateurs, youtubeurs, auteurs, etc. C’est l’occasion idéale pour les exposants de partager leur travail à un plus large public, et pour les visiteurs du Comic Con de découvrir des artistes de grand talent et les soutenir dans leurs projets. Parce que le Comic Con Paris, c’est aussi une mise en avant de certains passionnés de pop culture, que les visiteurs du salon auront la chance unique de rencontrer.

Comic Con Paris 2019, c’est le rendez-vous incontournable pour les passionnés de pop culture, et une occasion de se retrouver et de discuter des différents univers pour lesquels nous vibrons tous !

Alice Krige – Filmographie complète et biographie

Alice Krige – Filmographie complète et biographie

Biographie de Alice Krige

 

Alice Maud Krige ( ;née le 28 juin 1954) est une actrice et productrice sud-africaine. Son premier long métrage de fiction a été dans Chariots of Fire (1981) dans le rôle de la chanteuse Gilbert and Sullivan Sybil Gordon. Elle est bien connue pour avoir joué le double rôle d’Eva Galli/Alma Mobley dans Ghost scénariste, et de la Reine Borg dans la franchise Star Trek, à commencer par le film Star Trek : First Contact. Alice Krige a incarné Eir dans le film du MCU : Thor : Le Monde des ténèbres avec Anthony HopkinsChris HemsworthTom Hiddlestone et Natalie Portman

 

 

Enfance et scolarité

 

Krige est née à Upington, dans la province du Cap Nord, en Afrique du Sud, fille de Patricia, professeur de psychologie, et de Louis Krige, médecin. Les Krige s’installèrent plus tard à Port Elizabeth, où Alice grandit dans ce qu’elle a décrit comme une  » famille très heureuse « , avec deux frères, dont l’un devint médecin et l’autre professeur de chirurgie.

Elle a étudié à l’Université Rhodes à Grahamstown, en Afrique du Sud, avec l’intention de devenir psychologue clinicienne. Elle s’est tournée vers le théâtre après avoir suivi un cours de théâtre à Rhodes, a obtenu un baccalauréat ès arts et un baccalauréat spécialisé en théâtre, avec distinction. Elle s’est rendue à Londres pour fréquenter la Central School of Speech and Drama.

 

Carrière

 

Krige a fait ses débuts professionnels à la télévision britannique en 1979 et a joué le rôle de Lucie Manette dans le téléfilm A Tale of Two Cities. Elle a joué Sybil Gordon dans Chariots of Fire et Eva Galli/Alma Mobley dans Ghost scénariste, tous deux en 1981. Elle s’est mérité un prix Plays and Players ainsi qu’un prix Laurence Olivier pour le nouvel arrivant le plus prometteur, après avoir joué dans une production théâtrale de George Bernard Shaw’s Arms and the Man dans le West End en 1981. Elle rejoint ensuite la Royal Shakespeare Company, jouant Cordelia dans « King Lear », Cordelia dans « Lear » d’Edward Bond, Miranda dans « The Tempest », Bianca dans « The Taming of the Shrew », et Roxanne dans « Cyrano de Bergerac ».

Krige a joué Bathsheba dans King David (1985) et Mary Shelley dans Haunted Summer (1988). Elle a joué sur scène dans des pièces telles que Venice Preserv’d de Thomas Otway au Almeida Theatre de Londres et dans « Toyer » au Arts Theatre du West End. Elle a joué dans des téléfilms comme Baja Oklahoma (1988) et Ladykiller (1992), dans des mini-séries comme Ellis Island (1984) et Scarlet and Black (1993), et dans des films d’horreur comme Ghost scénariste, Sleepwalkers et Silent Hill.

 

Dans Star Trek : First Contact, Krige joue la reine borg, qui tente d’intégrer la Terre dans le collectif borg. Elle a remporté le prix de la meilleure actrice de soutien aux Saturn Awards 1997 pour ce rôle. Elle est revenue sur ce personnage dans le jeu Star Trek Star Trek : Armada II et dans la finale de la série Star Trek : Voyager « Endgame » en 2001. Sa carrière en science-fiction s’est étendue à la télévision, avec des rôles importants dans des adaptations de Dinotopia et de Children of Dune de Frank Herbert. Elle a travaillé avec les Brothers Quay dans « The Institute Benjamenta, or This Dream That People Call Life » et avec Guy Maddin dans « Twilight of the Ice Nymphs ».

En avril 2004, Krige a reçu un doctorat honorifique de l’Université Rhodes.

Krige a joué dans un certain nombre de films et de mini-séries pour la télévision. Elle a joué le rôle de la mauvaise mère de Natalie Wood dans The Mystery of Natalie Wood (2004) et a incarné Joan Collins dans Dynasty : La fabrication d’un plaisir coupable. Elle a eu des rôles récurrents dans Deadwood, et invité dans Six Feet Under, Law. . Le film explore les problèmes de la jeune fille classée « de couleur » par les autorités sud-africaines pendant l’apartheid, alors que ses parents étaient blancs. En 2011, Krige est apparu dans la dernière saison de Spooks de la BBC, jouant l’agent double russe Elena Gavrik. Krige a également participé à la dernière saison du drame Waking the Dead de la BBC, en 2011. Ces dernières années, Krige a joué dans les films Solomon Kane, The Sorcerer’s Apprentice et Thor : The Dark World. Elle a joué le rôle d’Amira dans la première et la deuxième série de Tyrant pour F/X, et a récemment travaillé pour la BBC sur la série The Syndicate and Partners in Crime. En 2016, elle est apparue sur la série mystère de Netflix The OA.

En 2012, Alice a produit le long métrage primé Jail Caesar, une exploration de l’adolescence peu connue de Jules César, tournée dans trois prisons de travail avec plusieurs centaines de prisonniers en service et une assemblée d’acteurs dont Derek Jacobi et John Kani. Jail Caesar a été écrit et réalisé par Paul Schoolman.

En 2015, Krige a reçu le prix spécial du jury au Festival international du film pour la paix, l’inspiration et l’égalité de Djakarta, avec Andy Garcia et Jimmy Carter pour sa performance dans le film Shingetsu, dans lequel elle incarne un chirurgien de Médecins sans frontières, face à Gunter Singer.

 

Vie personnelle

 

Krige a épousé l’écrivain et réalisateur Paul Schoolman en 1988.

 

 

Filmographie de Alice Krige

 

1976 : Vergeet My Nie (titre original : Vergeet My Nie) de Elmo De Witt : Welma de Villiers

1980 : A Tale of Two Cities (titre original : A Tale of Two Cities) de Jim Goddard : Lucie Manette

1981 : Le Fantôme De Milburn (titre original : Ghost scénariste) de John Irvin : Eva Galli / Alma Mobley

1981 : Les Chariots De Feu (titre original : Chariots of Fire) de Hugh Hudson : Sybil Gordon

1983 : Arms and the Man (titre original : Arms and the Man) de Philip Casson : Raina

1985 : Le roi David (titre original : King David) de Bruce Beresford : Bathsheba

1985 : Wallenberg : L’histoire d’un héros (titre original : Wallenberg: A Hero’s scénariste) de Lamont Johnson : Baroness Lisl Kemeny

1986 : Second Serve (titre original : Second Serve) de Anthony Page : Gwen

1987 : Barfly (titre original : Barfly) de Barbet Schroeder : Tully Sorenson

1988 : Haunted Summer (titre original : Haunted Summer) de Ivan Passer : Mary Wollstonecraft Godwin

1989 : See You in the Morning (titre original : See You in the Morning) de Alan J. Pakula : Beth Goodwin

1991 : The Strauss Dynasty (titre original : The Strauss Dynasty) de Marvin J. Chomsky : Olga

1992 : La Nuit déchirée (titre original : Sleepwalkers) de Mick Garris : Mary Brady

1992 : Spies, Inc. (titre original : Spies, Inc.) de Antony Thomas : Isabelle

1992 : Ladykiller (titre original : Ladykiller) de Michael Scott : May Packard

1993 : Judgment Day: The John List scénariste (titre original : Judgment Day: The John List scénariste) de Bobby Roth : Jean Syfert

1993 : Jack Reed: Badge of Honour (titre original : Jack Reed: Badge of Honour) de Kevin Connor : Joan Anatole

1993 : Double Deception (titre original : Double Deception) de Jan Egleson : Pamela Sparrow

1994 : Sharpe’s Honour (titre original : Sharpe’s Honour) de Tom Clegg : La Marquesa

1995 : Joseph (titre original : Joseph) de Roger Young : Rahel

1995 : Institut Benjamenta (titre original : Institute Benjamenta, or This Dream People Call Human Life) de Timothy Quay : Lisa Benjamenta

1995 : Donor Unknown (titre original : Donor Unknown) de John Harrison : Alice Stillman

1996 : Hidden in America (titre original : Hidden in America) de Martin Bell : Dee Millerton

1996 : Amanda (titre original : Amanda) de Bobby Roth :

1997 : Star Trek : Premier Contact (titre original : Star Trek: First Contact) de Jonathan Frakes : Borg Queen

1997 : Habitat (titre original : Habitat) de René Daalder : Clarissa Symes

1997 : Indefensible: The Truth About Edward Brannigan (titre original : Indefensible: The Truth About Edward Brannigan) de Brian Dennehy : Rebecca Daly

1997 : Twilight of the Ice Nymphs (titre original : Twilight of the Ice Nymphs) de Guy Maddin : Zephyr Eccles

1998 : The Commissioner (titre original : The Commissioner) de George Sluizer : Isabelle Morton

2000 : Le Petit Vampire (titre original : The Little Vampire) de Uli Edel : Freda Sackville-Bagg

2000 : The Calling (titre original : The Calling) de Richard Caesar : Elizabeth Plummer

2001 : Superstition (titre original : Superstition) de Kenneth Hope : Mirella Cenci

2002 : Le Règne du feu (titre original : Reign of Fire) de Rob Bowman : Karen Abercromby

2003 : The Death and Life of Nancy Eaton (titre original : The Death and Life of Nancy Eaton) de Jerry Ciccoritti : Snubby Eaton

2004 : L’Engrenage (titre original : Shadow of Fear) de Rich Cowan : Margie Henderson

2004 : The Mystery of Natalie Wood (titre original : The Mystery of Natalie Wood) de Peter Bogdanovich : Maria Gurdin

2005 : Wings on Their Heels: The Making of ‘Chariots of Fire’ (titre original : Wings on Their Heels: The Making of ‘Chariots of Fire’) de Alan J. Pakula : elle-même

2005 : Dynasty: The Making of a Guilty Pleasure (titre original : Dynasty: The Making of a Guilty Pleasure) de Matthew Miller : Joan Collins

2006 : Silent Hill (titre original : Silent Hill) de Christophe Gans : Christabella

2006 : Le contrat (titre original : The Contract) de Bruce Beresford : Miles

2007 : Cœurs perdus (titre original : Lonely Hearts) de Todd Robinson : Janet Long

2007 : Persuasion (titre original : Persuasion) de Adrian Shergold : Lady Russell

2007 : Ten Inch Hero (titre original : Ten Inch Hero) de David McKay : Zo

2008 : The Betrayed (titre original : The Betrayed) de Amanda Gusack : Falco

2009 : Solomon Kane (titre original : Solomon Kane) de M.J. Bassett : Katherine Crowthorn

2009 : Skin (titre original : Skin) de Anthony Fabian : Sannie Lang

2010 : L’Apprenti Sorcier (titre original : The Sorcerer’s Apprentice) de Jon Turteltaub : Morgana le Fay

2011 : Page Eight (titre original : Page Eight) de David Hare : Emma Baron

2012 : Jail Caesar (titre original : Jail Caesar) de Paul Schoolman :

2013 : Thor : Le Monde des ténèbres (titre original : Thor: The Dark World) de Alan Taylor : Eir

2017 : Le Petit Vampire (titre original : The Little Vampire 3D) de Karsten Kiilerich : Freda Sackville-Bagg (voix)

2017 : A Christmas Prince (titre original : A Christmas Prince) de Alex Zamm : Queen Helena

2017 : Damien de Molokai (titre original : Molokai: The scénariste of Father Damien) de Paul Cox : Mother Marianne

2018 : A Christmas Prince : The Royal Wedding (titre original : A Christmas Prince: The Royal Wedding) de John Schultz : Queen Helena

2019 : A Rose in Winter (titre original : A Rose in Winter) de Joshua Sinclair : Anna Reinach

2020 : Gretel and Hansel (titre original : Gretel and Hansel) de Oz Perkins : Holda

 

Émissions TV

 

1984 : Ellis Island (épisode ) : Bridget O’Donnell

1985 : Murder, She Wrote (épisode 3) : invité(e) ou non crédité(e)

1986 : Dream West (épisode ) : invité(e) ou non crédité(e)

1991 : Strauss Dynasty (épisode ) : invité(e) ou non crédité(e)

1992 : Beverly Hills, 90210 (épisode 14) : invité(e) ou non crédité(e)

1992 : Frank Herbert’s Dune (épisode ) : invité(e) ou non crédité(e)

1993 : Scarlet and Black (épisode ) : Madame de Renal

1996 : Sharpe (épisode ) : invité(e) ou non crédité(e)

1998 : Close Relations (épisode ) : Louise

1999 : Becker (épisode 15) : invité(e) ou non crédité(e)

2001 : Star Trek: Voyager (épisode 25) : invité(e) ou non crédité(e)

2001 : Attila (épisode ) : Placida

2002 : Six Feet Under (épisode 2, 3) : invité(e) ou non crédité(e)

2002 : Dinotopia (épisode ) : Rosemary Waldo

2002 : Dinotopia: The Mini-Series (épisode ) : Rosemary Waldo

2003 : Threat Matrix (épisode 10) : invité(e) ou non crédité(e)

2003 : Frank Herbert’s Children of Dune (épisode ) : Lady Jessica

2004 : The Mystery of Natalie Wood (épisode ) : invité(e) ou non crédité(e)

2005 : Deadwood (épisode 1, 2, 3, 4, 5, 6) : invité(e) ou non crédité(e)

2006 : The 4400 (épisode 4, 5) : invité(e) ou non crédité(e)

2006 : Law & Order: Criminal Intent (épisode 16) : invité(e) ou non crédité(e)

2006 : The Line of Beauty (épisode ) : Rachel Fedden

2008 : Dirty Sexy Money (épisode 2) : invité(e) ou non crédité(e)

2011 : Waking the Dead (épisode 3, 4) : invité(e) ou non crédité(e)

2014 : NCIS (épisode 3) : Maggie Clarke

2014 : Tyrant (épisode ) : Amira Al-Fayeed

2015 : The Syndicate (épisode ) : Lady Hazelwood

2015 : Partners in Crime (épisode ) : Rita Vandemeyer

2019 : The OA (épisode 1) : Nancy Johnson

Chris O’Dowd – Filmographie complète et biographie

Chris O’Dowd – Filmographie complète et biographie

Biographie de Chris O’Dowd

 

Christopher O’Dowd (né le 9 octobre 1979) est un acteur et comédien irlandais, surtout connu pour ses rôles à la télévision tels que Miles Daly dans la série comique Epix Get Shorty et Roy Trenneman dans la comédie Channel 4 The IT Crowd. O’Dowd a créé et joué dans la série télévisée Moone Boy de Sky 1, diffusée entre 2012 et 2015, qui lui a valu des nominations aux O’Dowd Irish Film and Television Awards en tant qu’acteur, auteur et réalisateur. Il a eu un rôle récurrent dans la série comédie dramatique Girls. Grâce à son rôle dans la série comique britannique State of the Union, il a été nominé pour un Primetime Emmy Award. Chris O’Dowd a incarné Richard dans le film du MCU : Thor : Le Monde des ténèbres,

O’Dowd est également connu pour ses rôles au cinéma, notamment Bridesmaids (2011), This Is 40 (2012), The Sapphires (2012), Calvary (2014), et St.. Vincent (2014). Il a fait ses débuts à Broadway dans l’adaptation théâtrale de Of Mice and Men en 2014, pour laquelle il a été nominé pour un Tony Award.

 

 

Enfance et scolarité

 

O’Dowd est né et a grandi à Boyle, dans le comté de Roscommon. Son père, Seán, est concepteur d’enseignes et sa mère, Denise, est conseillère et psychothérapeute. Il est le plus jeune de cinq frères et sœurs.

Il a représenté Roscommon dans le football gaélique aux niveaux des moins de 16 ans, des moins de 16 ans, des moins de 21 ans et des moins de 21 ans, le point culminant étant sa performance en tant que gardien de but lors de la finale Connacht Minor 1997 contre Mayo, dans un match couvert par RTÉ Sport pour le programme Le match du dimanche.

Il a étudié la politique et la sociologie à l’University College Dublin (UCD), puis à la London Academy of Music and Dramatic Art. O’Dowd n’a pas obtenu un diplôme de l’UCD, déclarant au journal étudiant de l’UCD le College Tribune : « Je n’ai pas fini mes études. La partie politique était bien, mais je faisais aussi de la sociologie et je n’ai jamais pu me résoudre à m’y intéresser. » Il a contribué à The University Observer, Ógra Fianna Fáil et a été actif dans UCD Dramsoc et la Literary and Historical Society. O’Dowd était un membre passionné d’Ógra Fianna Fáil et s’occupait de la promotion du parti auprès de la population étudiante de l’UCD, c’est à cette époque qu’il a inventé le slogan  » Vote Young Fianna Fáil, for hurling in the halls « . Le slogan a été un énorme succès grâce à l’improvisation de O’Dowd avec le hurley de son camarade de classe Ronan Kirby. O’Dowd a dit dans The College Tribune qu’il a été personnellement remercié par le fantôme d’Éamon de Valera dans un rêve.

 

Carrière

 

O’Dowd a joué au Royaume-Uni dans la comédie The IT Crowd de Channel 4, Empire Roman’s Empire de la BBC Two, Red Cap et le documentaire dramatique primé The Year London a explosé. Il a également joué à la télévision irlandaise, ayant joué dans la dramatique The Clinic de RTÉ One et dans la dramatique Showbands aux côtés de Kerry Katona.

O’Dowd est apparu dans How to Lose Friends . O’Dowd a également joué dans un certain nombre de films, dont le Festival du film 2005 où il a joué le comédien Tommy O’Dwyer, un rôle pour lequel il a remporté un prix BAFTA écossais, et un petit rôle dans Vera Drake. O’Dowd apparaît dans Frequently Asked Questions About Time Travel, une comédie de science-fiction avec Marc Wootton, Dean Lennox Kelly et Anna Faris. Il a joué Liam dans le film allemand Hotel Very Welcome en 2007.

Il a joué dans le film The Boat That Rocked de 2009, sorti au Canada et aux États-Unis sous le titre Pirate Radio. Le film s’inspire de l’histoire des radiodiffuseurs pirates offshore Radio Caroline. O’Dowd joue Simon, le DJ du petit-déjeuner de la station :  » Le DJ du petit-déjeuner sur Radio Caroline à l’époque était Tony Blackburn, donc il y a certainement un élément de lui dedans « , dit O’Dowd de son personnage. « Et puis j’ai appelé différents DJ irlandais qui auraient été des contemporains de Tony Blackburn à l’époque, un type appelé Larry Gogan et quelques autres personnes. »

O’Dowd a joué en face de Sienna Miller dans le film Hippie Hippie Hippie Shake, qui parle du magazine révolutionnaire des années 60, Oz. Cette publication a été le précurseur d’une génération entière de magazines de garçons. O’Dowd joue Felix Dennis, qui deviendra plus tard l’éditeur de Maxim. L’histoire est centrée sur le procès historique de l’attentat à la pudeur. En préparation du rôle, O’Dowd a rencontré Dennis, déclarant qu’il était un homme incroyablement charismatique.

En avril 2009, on a annoncé que O’Dowd avait été choisi pour un remake de Gulliver’s Travels en tant que général Edward. « C’est le tournage à Pinewood à partir de fin avril », a-t-il dit, peu après l’annonce de sa participation. « Je rentre en Angleterre pour apprendre à monter à cheval.. Je suis général dans l’armée, donc il va y avoir un peu d’équitation. Je pense que ça va être amusant, on apprend tous un peu ensemble. »

O’Dowd a joué dans le film Dinner for Schmucks 2010, une version américaine de la farce française, Le Dîner de Cons. Il a également participé à l’émission de panel Never Mind the Buzzcocks (Saison 21, épisode 11), et a joué dans une série comique d’ITV2 intitulée FMV2. En 2010, il a participé à Little Crackers, écrivant et réalisant un court métrage librement inspiré de sa propre enfance et de Noël dans sa maison familiale de 1984 à 1988. En avril 2011, il a joué dans l’adaptation de la BBC de The Crimson Petal and the White dans le rôle de William Rackham et a joué dans la version de mai 2011 de Bridesmaids dans le rôle de Nathan Rhodes Officer.

O’Dowd a joué un rôle de soutien dans This Is 40. Il a décrit « la lutte pour Megan Fox dans une piscine » pendant le tournage comme « l’une des choses les plus amusantes que j’aie jamais faites ».

O’Dowd a joué Dave dans le premier long métrage de Wayne Blair en 2012, la comédie musicale australienne The Sapphires. Basé sur un spectacle populaire sur scène, il a été tourné à travers l’Australie et le Vietnam et produit par Goalpost Australia. Il doit écrire et produire une nouvelle série comique américaine intitulée Big Men, après que NBC ait remporté la guerre des enchères pour cette série.

Il a co-écrit une série basée sur son enfance intitulée Moone Boy for Sky 1. Des segments de la série, qui s’est déroulée de 2012 à 2015, ont été filmés dans sa ville natale, Boyle. Un livre basé sur la série et également co-écrit par O’Dowd, Moone Boy : The Blunder Years, a été publié en mai 2015. Parmi les parutions ultérieures figurent Moone Boy : The Fish Detective, publié en octobre 2015, Moone Boy : The Notion Potion, publié en septembre 2017, ainsi qu’un livre d’activités, Moone Boy : The Marvellous Activity Manual, publié en mai 2017.

D’avril à juillet 2014, O’Dowd a joué dans la reprise à Broadway de Of Mice and Men, mise en scène par Anna D. Shapiro et James Franco et Leighton Meester avec eux. Pour cela, il a été nominé pour un Drama Desk et Tony Award du meilleur acteur dans une pièce de théâtre. Il a joué en tant que professeur d’école catholique dans le film St.. Vincent avec Bill Murray et Melissa McCarthy. O’Dowd était le narrateur du documentaire Man on Bridge de la RTÉ 2014.

 

Vie personnelle

 

O’Dowd a épousé l’écrivaine, réalisatrice et présentatrice de télévision écossaise Dawn Porter en 2012. Après leur mariage, Dawn a changé son nom pour O’Porter.

Bien qu’il ait été élevé dans une famille catholique romaine, O’Dowd a toujours été athée et a développé une philosophie antithéiste en vieillissant. Il a déclaré que la religion « sera comme le racisme ».

En avril 2014, O’Dowd s’est présenté au Broadway Cares/Equity Fights AIDS Easter Bonnet Competition avec Leighton Meester et James Franco, après avoir recueilli des dons à son spectacle Of Mice and Men à Broadway.

Le 1er février 2015, il a été annoncé sur Twitter que O’Porter a donné naissance à un fils qu’ils ont appelé Arthur « Art » O’Porter une semaine auparavant. Le 1er juillet 2017, O’Porter a donné naissance à leur deuxième fils, Valentine.

 

 

Filmographie de Chris O’Dowd

 

2005 : Vera Drake (titre original : Vera Drake) de Mike Leigh : Sid’s Customer

2005 : Festival (titre original : Festival) de Annie Griffin : Tommy O’Dwyer

2005 : The Year London Blew Up (titre original : The Year London Blew Up) de Edmund Coulthard : Dowd

2007 : Hotel Very Welcome (titre original : Hotel Very Welcome) de Sonja Heiss : Liam

2009 : Le Petit Guide du Voyage dans le Temps (titre original : Frequently Asked Questions About Time Travel) de Gareth Carrivick : Ray

2009 : Un Anglais à New York (titre original : How to Lose Friends & Alienate People) de Robert B. Weide : Post Modern Review Staff

2009 : Good morning England (titre original : The Boat That Rocked) de Richard Curtis : Simon

2010 : The Dinner (titre original : Dinner for Schmucks) de Jay Roach : Marco

2011 : Les Voyages de Gulliver (titre original : Gulliver’s Travels) de Rob Letterman : General Edward

2011 : Mes meilleures amies (titre original : Bridesmaids) de Paul Feig : Officer Rhodes

2012 : Friends with Kids (titre original : Friends with Kids) de Jennifer Westfeldt : Alex

2012 : 3, 2, 1… Frankie Go Boom (titre original : 3, 2, 1… Frankie Go Boom) de Jordan Roberts : Bruce

2012 : Les Saphirs (titre original : The Sapphires) de Wayne Blair : Dave Lovelace

2012 : The Secret Policeman’s Ball (titre original : The Secret Policeman’s Ball) de Ryan Polito : lui/elle-même

2013 : Thor : Le Monde des ténèbres (titre original : Thor: The Dark World) de Alan Taylor : Richard

2013 : 40 ans : mode d’emploi (titre original : This Is 40) de Judd Apatow : Ronnie

2013 : Monstres contre Aliens un max de bob (titre original : Monsters Vs Aliens: Cloning Around) de Joanna Hanley : Dr. Cockroach

2013 : Monstres contre Aliens un max de bob (titre original : Monsters Vs Aliens: Cloning Around) de Joanna Hanley : Dr. Cockroach (voix)

2013 : Epic : La bataille du royaume secret (titre original : Epic) de Chris Wedge : Grub (voix)

2014 : St Vincent (titre original : St. Vincent) de Theodore Melfi : Brother Geraghty

2014 : Salsa Fury (titre original : Cuban Fury) de James Griffiths : Drew

2014 : Calvary (titre original : Calvary) de John Michael McDonagh : Jack Brennan

2014 : Monsters vs Aliens: Creature Features (titre original : Monsters vs Aliens: Creature Features) de John Michael McDonagh : Dr. Cockroach Ph.D.

2014 : The Double (titre original : The Double) de Richard Ayoade : Nurse

2014 : National Theatre Live: Of Mice and Men (titre original : National Theatre Live: Of Mice and Men) de Anna D. Shapiro : Lennie

2014 : The IT Crowd Manual (titre original : The IT Crowd Manual) de Joanna Hanley : lui/elle-même/Roy Trenneman

2015 : The Program (titre original : The Program) de Stephen Frears : David Walsh

2016 : Miss Peregrine et les enfants particuliers (titre original : Miss Peregrine’s Home for Peculiar Children) de Tim Burton : Franklin Portman

2016 : Mascots (titre original : Mascots) de Christopher Guest : Tommy ‘Zook’ Zucarello

2017 : La Passion Van Gogh (titre original : Loving Vincent) de Hugh Welchman : Postman Joseph Roulin

2017 : The Incredible Jessica James (titre original : The Incredible Jessica James) de Jim Strouse : Boone

2018 : The Cloverfield Paradox (titre original : The Cloverfield Paradox) de Julius Onah : Mundy

2018 : Le Grand Jeu (titre original : Molly’s Game) de Aaron Sorkin : Douglas Downey

2018 : Love After Love (titre original : Love After Love) de Russell Harbaugh : Nicholas

2018 : Juliet, Naked (titre original : Juliet, Naked) de Jesse Peretz : Duncan Thomson

2018 : Le Retour de Mary Poppins (titre original : Mary Poppins Returns) de Rob Marshall : Shamus the Coachman Dog (voix)

2019 : How to Build a Girl (titre original : How to Build a Girl) de Coky Giedroyc :

2019 : Loving Vincent: The Impossible Dream (titre original : Loving Vincent: The Impossible Dream) de Miki Wecel : lui/elle-même

2020 : The Starling (titre original : The Starling) de Theodore Melfi :

 

Émissions TV

 

2003 : The Clinic (épisode ) : Brendan Davenport

2003 : Red Cap (épisode ) : Bernie Maddox

2004 : Doc Martin (épisode ) : Jonathan Crozier

2006 : The Amazing Mrs Pritchard (épisode ) : Headmaster

2006 : 8 out of 10 Cats (épisode 4) : invité(e) ou non crédité(e)

2007 : Roman’s Empire (épisode ) : Jase

2008 : The IT Crowd (épisode ) : Roy Trenneman

2009 : FM (épisode ) : Lindsay Carol

2009 : The Justin Lee Collins Show (épisode 5) : invité(e) ou non crédité(e)

2011 : The Crimson Petal and the White (épisode ) : William Rackham

2011 : The Graham Norton Show (épisode 12) : lui/elle-même

2012 : Moone Boy (épisode ) : Sean Murphy

2012 : Girls (épisode 1, 2, 4, 8, 10) : Thomas-John

2013 : Monsters vs. Aliens (épisode ) : Dr. Cockroach Ph.D.

2013 : Family Tree (épisode ) : Tom Chadwick

2014 : The IT Crowd (épisode 2) : lui/elle-même

2015 : Puffin Rock (épisode ) : narrateur (voix)

2016 : Travel Man: 48 Hours in… (épisode 1) : invité(e) ou non crédité(e)

2017 : Get Shorty (épisode ) : Miles Daly

2019 : State of the Union (épisode ) : Tom

2019 : The Twilight Zone (épisode 9) : invité(e) ou non crédité(e)

Christopher Eccleston – Filmographie complète et biographie

Christopher Eccleston – Filmographie complète et biographie

Biographie de Christopher Eccleston

 

Christopher Eccleston ( ;né le 16 février 1964) est un acteur anglais. Récipiendaire d’un Emmy Award et de deux nominations aux BAFTA Awards, Eccleston est surtout connu pour son travail à la télévision et au cinéma – en particulier pour ses collaborations avec les réalisateurs Danny Boyle et Michael Winterbottom et les auteurs Peter Flannery, Jimmy McGovern et Russell T. Davies. Christopher Eccleston a incarné Malekith dans le film du MCU : Thor : Le Monde des ténèbres avec Chris EvansTom HiddelstoneChris HemsworthNathalie Portman et Samuel L. Jackson entre autres…

Eccleston s’est formé à la Royal Central School of Speech and Drama de Londres et a fait ses débuts professionnels sur scène dans une production de Bristol Old Vic de A Streetcar Named Desire. Eccleston a attiré l’attention pour ses rôles de Derek Bentley dans Let Him Have It et David Stevens dans Shallow Grave et pour ses performances télévisées dans Cracker et Hillsborough. Sa performance en tant que Nicky Hutchinson dans la mini-série Our Friends in the North de la BBC (1996), mise en nomination au BAFTA, a fait d’Eccleston un nom connu au Royaume-Uni ; il a suivi la série avec des rôles au cinéma dans Jude, A Price Above Rubies, Elizabeth, eXistenZ, Gone in 60 Seconds, The Invisible Circus, The Others, 24 Hour Party People et 28 Days Later et des rôles à la télévision dont la série dramatique Clocking Off et une deuxième nomination au BAFTA comme personnage messianique Stephen Baxter dans The Second Coming.

Eccleston a attiré l’attention et a été acclamé pour avoir dépeint la neuvième incarnation du Docteur dans la reprise en 2005 de la série de science-fiction Doctor Who de la BBC, devenant le premier à jouer le rôle depuis 1996. Il a quitté le rôle après une seule série, remportant un prix national de télévision et recevant des nominations aux prix de la Broadcasting Press Guild et au BAFTA Cymru Award pour sa performance. Eccleston est depuis apparu dans les séries télévisées Heroes, The Shadow Line, Blackout, Lucan, The Leftovers, Safe House, Fortitude et The A Word et dans des films dont G.I.. Joe : The Rise of Cobra, Thor : The Dark World and Legend. Il a remporté un Emmy Award international pour sa performance dans un épisode de la série anthologique Accusé. Sur scène, Eccleston a joué les rôles-titres dans les productions de Hamlet et Macbeth ainsi que dans les productions de Miss Julie, A Doll’s House et Antigone. Depuis 2017, Eccleston raconte la série documentaire Ambulance.

 

 

Enfance et scolarité

 

Christopher Eccleston est né dans une famille ouvrière de Langworthy, Salford, Lancashire, Angleterre, le plus jeune des trois fils d’Elsie et Ronnie Eccleston. Ses frères, Alan et Keith, sont jumeaux et ont huit ans de plus que lui. La famille vivait dans une petite maison en terrasse sur la rue Blodwell avant de déménager à Little Hulton quand Eccleston avait sept mois. Eccleston fréquenté Joseph Eastham High School, où il est devenu chef d’établissement. À l’âge de 19 ans, il a été inspiré à entrer dans la profession d’acteur par des drames télévisés tels que Boys from the Blackstuff.

Eccleston a suivi un cours de deux ans sur les bases de la performance à Salford Tech avant de s’entraîner à la Central School of Speech and Drama. En tant qu’acteur, il a été influencé dans ses premières années par Ken Loach’s Kes et Albert Finney dans Saturday Night et Sunday Morning, mais il s’est vite retrouvé à interpréter les classiques, dont les œuvres de Shakespeare, Chekhov, et Molière. À l’âge de 25 ans, Eccleston a fait ses débuts professionnels sur scène dans la production de A Streetcar Named Desire par Bristol Old Vic. Sous-employé comme acteur pendant quelques années après ses études, Eccleston a occupé divers petits boulots dans un supermarché, sur des chantiers de construction et comme modèle d’artiste.

 

Premiers films (1991-2005)

 

Eccleston a d’abord attiré l’attention du public en tant que Derek Bentley dans le film Let Him Have It (1991), et un épisode de Inspector Morse « Second Time Around » (1991). En 1992, il a joué le rôle de Sean Maddox dans la mini-série dramatique de la BBC Friday on my Mind. Un rôle régulier dans la série télévisée Cracker (1993-1994) lui a valu d’être reconnu au Royaume-Uni et, après qu’il eut fait part de son désir de quitter la série aux patrons de la télévision, ils ont tué son personnage en octobre 1994, faisant de lui une victime du tueur en série Albie Kinsella (Robert Carlyle). À peu près à la même époque, Eccleston apparaît dans l’épisode « One, Two, Buckle My Shoe » de la série Poirot adapté des mystères d’Agatha Christie.

Il a joué dans le film à petit budget de Danny Boyle, Shallow Grave (1994), dans lequel il a joué avec l’acteur Ewan McGregor. La même année, il a remporté le rôle de Nicky Hutchinson dans la série dramatique épique Our Friends in the North de la BBC, dont la diffusion sur BBC Two en 1996 a contribué à faire de lui un personnage célèbre au Royaume-Uni. Eccleston a joué dans une distribution qui comprenait les acteurs Mark Strong et Gina McKee, ainsi que Daniel Craig. En 1996, il a pris le rôle de Trevor Hicks – un homme qui a perdu ses deux filles dans la catastrophe de Hillsborough en 1989 – dans le téléfilm Hillsborough, écrit par Jimmy McGovern. Dans la vraie vie, il a été le témoin de Trevor Hicks à son mariage en mars 2009.

Depuis, sa carrière cinématographique a pris son envol avec divers rôles, dont Jude (1996), Elizabeth (1998), eXistenZ (1999), Gone in 60 Seconds (2000), The Others (2001), 24 Hour Party People (2002) et 28 Days Later (2002). Il a joué un rôle majeur en tant que protagoniste de la Tragédie des Revengers de 2002, adaptée de la pièce du même nom de Thomas Middleton. Il a joué dans les films indépendants A Price Above Rubies (1998) et The Invisible Circus (2001). Il a joué dans le film de vol de voiture Gone in 60 Seconds, mais n’a pas passé son permis de conduire avant janvier 2004. Il a déclaré à l’émission Top Gear de la BBC que son permis de conduire le limitait aux véhicules à transmission automatique.

Il a joué dans divers rôles à la télévision, en particulier dans des dramatiques britanniques. Il s’agit notamment de Hearts and Minds (1995) pour Channel 4, Clocking Off (2000) et Flesh and Blood (2002) pour la BBC et Hillsborough (1996), une version moderne d’Othello (2001), jouant’Ben Jago’, (le personnage de Iago), et de l’épopée religieuse par téléfantaisie The Second Coming (2003) pour ITV, où il incarne Steve Baxter, fils de Dieu. Il a fait des apparitions dans des épisodes de la comédie dramatique Linda Green (2001) et du sketch macabre The League of Gentlemen (2002). Eccleston est apparu dans un rôle scénique dans Hamlet dans la production de 2002 au Leeds’s West Yorkshire Playhouse. En mars-avril 2004, il est retourné sur les lieux dans une nouvelle pièce de théâtre, Electricity.

Eccleston a été nominé deux fois dans la catégorie Meilleur acteur aux British Academy Television Awards. Sa première nomination remonte à 1997 pour Our Friends in the North, mais il a perdu contre Nigel Hawthorne (pour The Fragile Heart). Il a été nominé en 2004 pour The Second Coming ; Bill Nighy a gagné pour State of Play. Eccleston a remporté le prix du meilleur acteur lors de la remise des prix 1997 de la Broadcasting Press Guild Awards for Our Friends in the North. En 2003, il a remporté pour la deuxième fois le prix RTS du meilleur acteur, pour sa performance dans Flesh and Blood. En juillet 2004, un sondage d’experts de l’industrie, mené par le magazine Radio Times, a élu Eccleston « 19th Most Powerful Person in Television Drama ».

 

Doctor Who (2005)

 

Le 2 avril 2004, il a été annoncé qu’Eccleston jouerait la neuvième incarnation du Docteur dans la reprise de la série télévisée de science-fiction Doctor Who de la BBC, dont la diffusion a débuté le 26 mars 2005. Eccleston a été le premier acteur à jouer le rôle qui est né après le début de la série, bien que par moins de trois mois. Le 30 mars 2005, la BBC a publié une déclaration, apparemment d’Eccleston, affirmant qu’il avait décidé de quitter le rôle après une seule série, parce qu’il craignait de devenir typecast. Le 4 avril 2005, la BBC a révélé que la « déclaration » d’Eccleston avait été faussement attribuée et diffusée sans son consentement. La BBC a admis qu’elle avait rompu un accord conclu en janvier pour ne pas révéler publiquement qu’il n’avait l’intention de faire qu’une seule série. Cette déclaration avait été faite après que des journalistes eurent posé des questions au service de presse.

Le 11 juin 2005, lors d’une interview à la BBC, lorsqu’on lui a demandé s’il avait aimé travailler sur Doctor Who, Eccleston a répondu : « Mixed, mais c’est une longue histoire. Les raisons pour lesquelles Eccleston a quitté ses fonctions continuent d’être débattues dans les journaux britanniques : le 4 octobre 2005, Alan Davies a déclaré au Daily Telegraph qu’Eccleston avait été « surmené » par la BBC et qu’il avait quitté son poste parce qu’il était « épuisé ». Dans une interview accordée en 2010, Eccleston a déclaré qu’il avait quitté le spectacle parce qu’il  » n’aimait pas l’environnement et la culture dans lesquels les acteurs et l’équipe devaient travailler « , mais qu’il était fier d’avoir joué ce rôle.

 

Le 7 novembre 2008, au Théâtre national pour promouvoir son livre The scénariste’s Tale, Russell T. Davies a dit que le contrat d’Eccleston était pour une seule année parce qu’il était incertain si le spectacle se poursuivrait au-delà d’une seule série de reprise. Rétrospectivement, dit-il, cela a été un énorme succès, mais à l’époque, il y avait des doutes au sein de la BBC. Eccleston a été élu « acteur le plus populaire » aux National Television Awards 2005 pour son portrait du docteur.

En juillet 2012, Eccleston a parlé positivement de son temps sur Doctor Who lors d’une conférence au Théâtre National. Cela l’a amené à spéculer qu’il envisageait de faire une apparition de retour en tant que neuvième médecin pour le spécial du 50e anniversaire de l’émission, « The Day of the Doctor », en 2013. Le onzième docteur, Matt Smith, a déclaré qu’il aurait aimé qu’Eccleston revienne, mais après avoir discuté avec le producteur exécutif Steven Moffat, Eccleston a refusé son rôle. Cependant, dans une interview accordée en 2018, Eccleston a affirmé que la BBC l’avait mis sur liste noire lorsqu’il est parti.

 

Oeuvres récentes (depuis 2005)

 

Le 30 octobre 2005, Eccleston s’est produit sur scène au théâtre Old Vic à Londres dans la pièce Night Sky, aux côtés de Navin Chowdhry, Bruno Langley, David Warner, Saffron Burrows et David Baddiel. Eccleston a fait partie du jury du 2ème Festival International du Film d’Amazonas en novembre 2005. Le réalisateur Norman Jewison était président du jury. En décembre 2005, Eccleston s’est rendu dans la province indonésienne d’Aceh dans le cadre de l’émission BBC Breakfast news, examinant comment les survivants du tsunami du lendemain de Noël 2004 ont reconstruit leur vie.

En mars 2006, Eccleston est apparu dans le documentaire spécial Best Ever Muppet Moments d’ITV en tant que commentateur. En mai 2006, il a joué le rôle du narrateur dans une production de Roméo et Juliette au Lowry Theatre de Salford, sa ville natale. La compagnie théâtrale avec laquelle il a joué, Celebrity Pig (dont il est le mécène), est composée de comédiens ayant des difficultés d’apprentissage. En août 2006, Eccleston a tourné New Orleans, Mon Amour avec Elisabeth Moss. Le film a été réalisé par Michael Almereyda et tourné après l’ouragan Katrina à la Nouvelle-Orléans. Il est sorti en 2008 dans des festivals de cinéma en Amérique et en Italie.

Fin 2006, il a joué dans Perfect Parents, un drame télévisé écrit et réalisé par Joe Ahearne, qui l’avait dirigé dans Doctor Who. Eccleston a rejoint la distribution de la série télévisée NBC Heroes dans l’épisode « Godsend », qui a été diffusé le 22 janvier 2007. Eccleston a joué un personnage nommé Claude qui a le pouvoir de l’invisibilité, et aide Peter Petrelli avec ses pouvoirs. Eccleston a joué le rôle du Cavalier dans une adaptation cinématographique du roman de Susan Cooper, The Dark Is Rising, qui a ouvert ses portes aux États-Unis le 5 octobre 2007.

Eccleston est apparu à l’émission Four World Cinema Award de la BBC en février 2008, faisant valoir les mérites de cinq succès internationaux tels que The Lives of Others et Pan’s Labyrinth avec Jonathan Ross et Archie Panjabi. En 2009, Eccleston a joué aux côtés d’Archie Panjabi dans un court métrage intitulé The Happiness Salesman. Eccleston a accepté de faire le film à cause de Panjabi et du fait qu’il a gagné le concours britannique de courts métrages. Il est aussi apparu comme le vilain Destro dans le G.I. Joe film, G.I.. Joe : La montée du cobra. Eccleston est également apparu dans un épisode du Sarah Silverman Program en tant que héros culte de la science-fiction dans une émission-dans-l’émission intitulée « Dr. Laser Rage », peut-être en référence à son passage dans Doctor Who.

Eccleston a été incarné par John Lennon dans une production de la BBC intitulée Lennon Naked, diffusée au Royaume-Uni le 23 juin 2010, avec Eccleston dans le rôle titre, et Naoko Mori, qui avait déjà joué avec lui dans Doctor Who, en tant que Yoko Ono. En Novembre 2010, Eccleston a joué dans le premier épisode de BBC One anthologie drame Accusé. Il a remporté un Emmy Award international pour son rôle. En mai 2011, il a joué le rôle de Joseph Bede dans The Shadow Line, un feuilleton télévisé en sept épisodes pour BBC Two.

Le 31 décembre 2011, Eccleston a joué le rôle de Pod Clock dans une adaptation du roman pour enfants de Mary Norton The Borrowers sur BBC One. En juillet 2012, il a joué dans le thriller politique Blackout sur BBC One. Le même mois, il joue le rôle de Creon dans une adaptation d’Antigone au Théâtre Royal National ; sa prestation dans la pièce est dite « charismatique » et « intense ».

En 2013, Eccleston dépeint le méchant Malekith dans Thor : The Dark World, la suite de Thor et le huitième volet du Marvel Cinematic Universe. À partir de 2014, il a interprété le personnage régulier The Reverend Matt Jamison dans la série dramatique The Leftovers de HBO.

Eccleston a commencé à apparaître en 2016 dans le rôle de Maurice Scott dans la dramatique The A Word de la BBC. Maurice est le père excentrique mais adorable de sa fille qui, avec son mari, a un fils autiste. La deuxième série a commencé à être diffusée en novembre 2017 au Royaume-Uni et aux États-Unis, où The A Word est diffusé sur SundanceTV. Une troisième série vient d’être confirmée, lors de son entretien avec le public suite à une projection de Shallow Grave au début du Norwich Film Festival. Lee Ingleby, membre de la distribution, a cité : « Nous avons toujours prévu de le faire tous les deux ans ».

Eccleston a joué le rôle principal dans la production de Macbeth par la Royal Shakespeare Company en 2018.

 

Vie personnelle

 

Eccleston marié Mischka en Novembre 2011. Ils ont eu leur premier enfant, Albert, en février 2012. Leur deuxième enfant, Esme, est né en 2013. Ils ont divorcé en décembre 2015.

Eccleston précédemment identifié comme athée, mais en 2016 a donné des interviews décrivant son attitude changeante envers la foi et a déclaré qu’il ne se considérait plus comme athée, mais agnostique.

Il est un supporter de Manchester United et a été un coureur régulier de marathon jusqu’en 2000.

En septembre 2007, dans le cadre d’un projet de construction de 9,5 millions de livres sterling, le Pendleton College de Salford a baptisé son nouvel auditorium de 260 places le Eccleston Theatre.

Eccleston est un travailleur caritatif passionné, devenant ambassadeur de Mencap le 28 avril 2005, et est également un supporter de la Croix-Rouge britannique. Il soutient également la recherche sur la maladie d’Alzheimer et d’autres formes de démence ; son père, Ronnie, a souffert de démence vasculaire dans ses dernières années, jusqu’à sa mort en 2012.

Sur le plan politique, Eccleston a critiqué le Parti conservateur et s’est dit préoccupé par les possibilités qui s’offrent aux acteurs de son milieu d’atteindre son niveau de réussite dans l’avenir. En juillet 2017, il aurait déclaré :  » Le gouvernement et le parti conservateurs ont toujours eu pour politique de détruire l’identité de la classe ouvrière.. Si vous les empêchez d’avoir une voix culturelle, et c’est ce qui se passe, ils y parviennent.. Ils nous détestent, ils veulent nous détruire, donc on nous empêche d’avoir une voix. »

 

 

Filmographie de Christopher Eccleston

 

1991 : Let Him Have It (titre original : Let Him Have It) de Peter Medak : Derek Bentley

1992 : Death and the Compass (titre original : Death and the Compass) de Alex Cox : Alonso Zunz

1992 : Roots (titre original : Roots) de Simon Curtis :

1992 : One, Two, Buckle My Shoe (titre original : One, Two, Buckle My Shoe) de Ross Devenish : Frank Carter

1992 : Friday On My Mind (titre original : Friday On My Mind) de Marc Evans : Sean Maddox

1992 : Rachel’s Dream (titre original : Rachel’s Dream) de Viv Albertine : Man in Dream

1993 : Anchoress (titre original : Anchoress) de Chris Newby : Priest

1995 : Petits meurtres entre amis (titre original : Shallow Grave) de Danny Boyle : David Stephens

1996 : Jude (titre original : Jude) de Michael Winterbottom : Jude Fawley

1996 : Hillsborough (titre original : Hillsborough) de Charles McDougall : Trevor Hicks

1998 : Elizabeth (titre original : Elizabeth) de Shekhar Kapur : Duke of Norfolk

1998 : Sonia Horowitz, l’insoumise (titre original : A Price Above Rubies) de Boaz Yakin : Sender Horowitz

1999 : eXistenZ (titre original : eXistenZ) de David Cronenberg : Seminar Leader

1999 : Mort clinique (titre original : Heart) de Charles McDougall : Gary Ellis

1999 : With or Without You (titre original : With or Without You) de Michael Winterbottom : Vincent Boyd

1999 : Dockers: Writing the Wrongs (titre original : Dockers: Writing the Wrongs) de Solon Papadopoulos : narrateur (voix)

2000 : 60 secondes chrono (titre original : Gone in Sixty Seconds) de Dominic Sena : Raymond Calitri

2001 : Les Autres (titre original : The Others) de Alejandro Amenábar : Charles Stewart

2001 : Vérité apparente (titre original : The Invisible Circus) de Adam Brooks : Wolf

2001 : Strumpet (titre original : Strumpet) de Danny Boyle : Strayman

2001 : Othello (titre original : Othello) de Geoffrey Sax : Ben Jago

2002 : Revengers Tragedy (titre original : Revengers Tragedy) de Alex Cox : Vindici

2002 : Dina (titre original : Jeg er Dina) de Ole Bornedal : Leo Zhukovsky

2002 : The King and Us (titre original : The King and Us) de Alan Taylor : Anthony

2002 : Flesh and Blood (titre original : Flesh and Blood) de Julian Farino : Joe Broughton

2002 : Sunday (titre original : Sunday) de Charles McDougall : Major Gen. Robert Ford

2003 : 28 jours plus tard (titre original : 28 Days Later) de Danny Boyle : Major Henry West

2003 : The Importance of Being Morrissey (titre original : The Importance of Being Morrissey) de Ricky Kelehar : narrateur

2003 : 24 Hour Party People (titre original : 24 Hour Party People) de Michael Winterbottom : Boethius

2005 : Doctor Who: Born Again (titre original : Doctor Who: Born Again) de Euros Lyn : Ninth Doctor

2005 : E=mc2 – Une biographie de l’équation (titre original : Einstein’s Big Idea) de Gary Johnstone : narrateur (voix)

2006 : Perfect Parents (titre original : Perfect Parents) de Joe Ahearne : Stuart

2007 : Les Portes du temps (titre original : The Seeker: The Dark Is Rising) de David L. Cunningham : The Rider

2008 : New Orleans, Mon Amour (titre original : New Orleans, Mon Amour) de Michael Almereyda : Henry

2009 : G.I. Joe : Le Réveil du Cobra (titre original : G.I. Joe: The Rise of Cobra) de Stephen Sommers : McCullen / Destro

2010 : Amelia (titre original : Amelia) de Mira Nair : Fred Noonan

2010 : Lennon Naked (titre original : Lennon Naked) de Edmund Coulthard : John Lennon

2010 : The Happiness Salesman (titre original : The Happiness Salesman) de Krishnendu Majumdar : Salesman

2011 : Le Mini Noël des Borrowers (titre original : The Borrowers) de Tom Harper : Pod Clock

2012 : When Wrestling Was Golden: Grapples, Grunts and Grannies (titre original : When Wrestling Was Golden: Grapples, Grunts and Grannies) de Linda Sands : narrateur

2013 : Thor : Le Monde des ténèbres (titre original : Thor: The Dark World) de Alan Taylor : Malekith

2013 : Song for Marion (titre original : Song for Marion) de Paul Andrew Williams : James

2013 : National Theatre Live: Fifty Years on Stage (titre original : National Theatre Live: Fifty Years on Stage) de Nicholas Hytner :

2013 : Doctor Who – Le jour du Docteur (titre original : Doctor Who: The Day of the Doctor) de Nick Hurran : The Doctor

2013 : Emily (titre original : Emily) de Caroline Harvey : James

2013 : When Coal Was King (titre original : When Coal Was King) de Joe Ahearne :

2013 : Muse of Fire (titre original : Muse of Fire) de Giles Terera : lui/elle-même

2013 : Lucan (titre original : Lucan) de Adrian Shergold : John Aspinall

2016 : Legend (titre original : Legend) de Brian Helgeland : Leonard ‘Nipper’ Read

2017 : Manchester: 100 Days After The Attack (titre original : Manchester: 100 Days After The Attack) de Toby Dallmeyer : Voice

2018 : Where Hands Touch (titre original : Where Hands Touch) de Amma Asante : SS Officer (Lutz’s Father)

2018 : Dead in a Week (Or Your Money Back) (titre original : Dead in a Week (Or Your Money Back)) de Tom Edmunds : Harvey

2018 : RSC Live: Macbeth (titre original : RSC Live: Macbeth) de Polly Findlay : Macbeth

2018 : King Lear (titre original : King Lear) de Richard Eyre : Oswald

 

Émissions TV

 

1990 : Casualty (épisode 13) : Stephen Hills

1991 : Chancer (épisode 1) : Radio

1991 : Inspector Morse (épisode 1) : invité(e) ou non crédité(e)

1992 : Rachel’s Dream (épisode ) : Man in Dream

1992 : Agatha Christie’s Poirot (épisode ) : Frank Carter

1995 : Hearts and Minds (épisode ) : Drew Mackenzie

1996 : Cracker (épisode ) : DCI David Bilborough

1996 : Our Friends in the North (épisode ) : Nicky Hutchinson

2000 : Clocking Off (épisode ) : James ‘Jim’ Calvert

2000 : Clocking Off (épisode 2, 4) : invité(e) ou non crédité(e)

2001 : Linda Green (épisode 1) : Tom/Neil

2002 : The League of Gentlemen (épisode 6) : invité(e) ou non crédité(e)

2002 : What’s Your Problem? (épisode 1) : invité(e) ou non crédité(e)

2003 : The Second Coming (épisode ) : Stephen Baxter

2005 : Top Gear (épisode 3) : invité(e) ou non crédité(e)

2005 : GMTV (épisode 70) : invité(e) ou non crédité(e)

2007 : Heroes (épisode 12, 13, 14, 16, 17) : Claude

2009 : The Fuse (épisode ) : invité(e) ou non crédité(e)

2010 : Accused (épisode ) : Willy Houlihan

2010 : Doctor Who (épisode 1) : The Doctor

2011 : The Shadow Line (épisode ) : Joseph Bede

2011 : The Borrowers (épisode ) : invité(e) ou non crédité(e)

2012 : Blackout (épisode ) : Daniel Demoys

2013 : Lucan (épisode ) : John Aspinall

2013 : Doctor Who (épisode ) : Doctor (9)

2014 : The Leftovers (épisode ) : Matt Jamison

2015 : Safe House (épisode ) : Robert

2016 : The A Word (épisode ) : Maurice Scott

2018 : Come Home (épisode ) : Greg

Richard Brake – Filmographie complète et biographie

Richard Brake – Filmographie complète et biographie

Biographie de Richard Brake

 

Richard Colin Brake (né le 30 novembre 1964) est un acteur anglo-américain, connu pour ses rôles de Joe Chill dans Batman Begins (2005), Doom-Head en 31 (2016), et le chimiste dans Mandy (2018), ainsi que son rôle principal dans Bob Reid dans Perfect Skin (2018). Il a également eu des rôles de soutien à la télévision comme le roi de la nuit sur la quatrième et cinquième saison de Game of Thrones et comme Conrad Harlow sur la première saison de Absentia. Richard Brake a incarné Einherjar Lieutenant dans le film du MCU : Thor : Le Monde des ténèbres,

 

 

Enfance et scolarité

 

Brake est né à Ystrad Mynach, Hengoed, Pays de Galles. En 1967, lui et sa famille ont émigré aux États-Unis, où ils se sont installés pour la première fois à Atlanta. Il a ensuite grandi dans les États de Caroline du Nord, du Tennessee et de l’Ohio, fréquentant la Duke University et la Western Reserve Academy à Hudson. Brake a étudié le jeu d’acteur sous la direction de Sam Kogan, à son Academy of the Science of the Acting and Directing à Londres, et Beatrice Straight, au Michael Chekhov Studio à New York City.

 

Carrière d’acteur

 

En 1993, il fait ses débuts à l’écran en tant que reporter dans un épisode de la série comique britannique Jeeves and Wooster. En 1994, Brake et l’actrice Rachel Weisz ont toutes deux fait leurs débuts dans le film d’horreur de science-fiction Death Machine, dans lequel Brad Dourif jouait. Après des rôles de soutien dans quelques films à petit budget, Brake n’est apparu dans un seul film que six ans plus tard, lorsqu’il a décroché son premier rôle chez un grand distributeur de films dans Cold Mountain, le film d’Anthony Minghella de guerre civile. Il a joué le rôle du chef d’un groupe d’enfants de l’Union qui tente de violer la jeune veuve Sara (interprétée par Natalie Portman). Le film est sorti le jour de Noël 2003 et a connu un succès critique et commercial avec sept nominations aux Oscars.

En 2005, Brake a finalement été reconnu par le grand public dans Batman Begins de Christopher Nolan. Il a joué Joe Chill, l’homme responsable du meurtre des parents de Bruce Wayne (joué par Christian Bale), ce qui le conduit à devenir le justicier Batman. Le film est sorti le 15 juin 2005 et a été nominé pour l’Oscar de la meilleure photographie, perdant aux mains de Mémoires d’une geisha. Brake est apparu comme l’espace déformé et perverti Marine Dean Portman dans Doom, avec Karl Urban et Dwayne Johnson. Il a joué le rôle d’un Américain hostile dans Munich de Steven Spielberg, une rediffusion cinématographique du massacre de Munich en plein milieu des Jeux olympiques d’été de 1972. Le film a reçu des critiques positives et a été nominé pour cinq Oscars, dont celui du Meilleur film, perdu contre Crash.

En 2006, Brake apparaît dans le clip de Muse’s Knights of Cydonia, jouant un shérif méchant dans un étrange western futuriste. Brake a joué le rôle de Bobby DeWitt, condamné en liberté conditionnelle, dans The Black Dahlia de Brian De Palma, un récit fictif du meurtre de l’actrice Elizabeth Short. Malgré un échec critique et commercial, le film a reçu une nomination aux Oscars de la meilleure cinématographie, perdant face au Labyrinthe de Pan. En 2007, il a joué un rôle de soutien dans Hannibal Rising, basé sur le roman du même nom de Thomas Harris en 2006. Il a joué Enrikas Dortlich, l’un des criminels de guerre qui assassine Mischa Lecter, la sœur cadette du tueur psychiatre Hannibal Lecter (joué par Gaspard Ulliel) .

En 2008, il a joué l’ex-Prieur des Marines dans le film d’horreur Outpost. En 2009, à la suite d’une apparition dans le drame policier Cold Case et d’un rôle de soutien dans le rôle principal de Perkins’s 14, il a joué dans Halloween II de Rob Zombie, la suite de son remake d’Halloween. Il incarne Gary Scott, un coroner pervers et pervers qui est brutalement décapité par Michael Myers à la suite d’un accident de voiture qui tue son collègue. Brake a obtenu le rôle sur la base d’une recommandation personnelle de l’acteur Sid Haig à Zombie. Brake a fait une apparition dans le thriller Cuckoo, qui a été présenté en première au Festival du film de Cambridge le 25 septembre 2009.

En 2010, il a joué avec Idris Elba dans le thriller psychologique Legacy, dont la première a eu lieu au Festival du film de Glasgow le 28 février 2010. En 2011, il a joué avec Reese Witherspoon et Robert Pattinson dans le drame romantique Water for Elephants, basé sur le roman du même nom de Sara Gruen en 2006. Le film est sorti le 22 avril 2011 et a reçu des critiques positives. Brake a joué Harry Green dans le film d’horreur L’Incident, où il n’a pas de dialogue parlé tout au long du film. Le film a été présenté en première mondiale au Festival international du film de Toronto le 12 septembre 2011, où il a été mis en nomination pour le Midnight Madness Award.

En 2013, il a joué des rôles secondaires dans le thriller d’action The Numbers Station avec John Cusack et Malin Åkerman, et dans le thriller policier The Counselor de Ridley Scott avec Michael Fassbender et Penélope Cruz. Brake a fait une apparition dans le film de super-héros Thor : The Dark World, la suite de Thor. Le film est devenu le plus grand succès commercial de la carrière de Brake, gagnant 644,6 millions de dollars au box-office mondial. Brake a joué un rôle récurrent dans le rôle de Terry Mandel, un truand de la mafia, dans Mob City, le drame criminel néo-noir de Frank Darabont. En 2014, il a fait des apparitions dans le drame policier Crossing Lines et dans la série d’action à suspense Transporter : The Series, deux rôles qu’il a joués pour des criminels internationaux recherchés pour meurtre.

De 2014 à 2015, Brake a incarné le roi de la nuit dans la série fantastique Game of Thrones de HBO, qui a participé aux quatrième et cinquième saisons de l’émission, notamment dans l’épisode de cinquième saison « Hardhome » qui a reçu sept nominations aux Emmy. Brake est apparu dans la comédie d’action Kingsman : Les services secrets, où il joue le rôle d’un homme anonyme qui interroge Eggsy Unwin (joué par Taron Egerton) dans le cadre de sa formation pour devenir un espion pour l’agence de renseignement Kingsman. Il a fait une apparition en tant que patron de bar dans le drame semi-biographique Set Fire to the Stars, qui a été créé au Festival international du film d’Édimbourg le 23 juin 2014.

En 2015, il a joué dans le drame de fiction historique de FX The Bastard Executioner dans le rôle du baron Edwin Pryce. En raison de conflits d’horaire avec The Bastard Executioner, Brake n’a pas pu reprendre le rôle de The Night King pour la sixième saison de Game of Thrones et a été remplacé par Vladimir Furdik, un des principaux cascadeurs du spectacle. Brake Guest-vedette dans un épisode de Grimm en tant que chasseur avec un penchant pour se couper un pied de ses victimes. Il a joué avec Melissa McCarthy et Jason Statham dans la comédie d’action Spy, où il a joué Solsa Dudaev, un terroriste tchétchène en quête d’une arme nucléaire. Le film a été unanimement salué et a été nominé pour le Golden Globe Award du meilleur film – musical ou comique.

Tout au long de 2016, Brake a participé à plusieurs émissions de télévision primées comme Hawaii Five-0 et Peaky Blinders. Il a également eu un rôle récurrent en tant que mafieux russe Vlad sur la série Showtime Ray Donovan. En 2016, il a joué le rôle principal de l’antagoniste principal dans le film d’horreur de Rob Zombie, Slasher Horror Film 31. Il a joué à Doom-Head, un tueur à gages qui participe au jeu annuel du titre en assassinant un groupe de victimes enlevées par des brutes. Le film a été présenté en première mondiale au Sundance Film Festival le 23 janvier 2016. Malgré des critiques mitigées, Brake a reçu d’énormes éloges pour sa performance et a été nominé pour le prix Fangoria de la tronçonneuse pour le meilleur acteur de soutien, perdant contre Stephen Lang pour Don’t Breathe.

En 2017, Brake apparaît comme Medved dans Bitter Harvest et Tarasov dans The Death of Stalin. Bien que les deux films aient porté sur le révolutionnaire soviétique et le dictateur Joseph Staline, le premier était plus préoccupé par l’Holodomor. Alors que le premier a été critiqué par les critiques, le second a été largement salué. Brake a joué un rôle récurrent dans la série policière Absentia dans le rôle de Conrad Harlow, un riche banquier libéré de prison après que l’agent du FBI Emily Byrne (joué par Stana Katic), qui le traquait pour le meurtre de plusieurs femmes, a été retrouvé vivant.

En 2018, il a décroché son premier rôle principal dans le film d’horreur psychologique Perfect Skin, qui a été créé au Frightfest London le 25 août 2018. Il jouait Bob Reid, un tatoueur qui, après la dissolution de son mariage à la suite d’un diagnostic de maladie de Parkinson, kidnappe une immigrante polonaise et tatoue son corps pour tenter de créer une dernière œuvre d’art avant sa mort. La performance de Brake a été acclamée par la critique et a été considérée comme la meilleure de sa carrière. Il a par la suite remporté le prix du meilleur acteur au First Glance Film Festival et au Vancouver Badass Film Festival pour sa performance.

Brake a joué avec Nicolas Cage et Andrea Riseborough dans le film d’horreur Mandy, qui a été présenté en première au Sundance Film Festival le 19 janvier 2018. Plus tard, il a joué le rôle de Rex dans The Sisters Brothers, mettant en vedette John C. Reilly et Joaquin Phoenix en tant que personnages titulaires. Le film a été présenté en première mondiale à la Mostra de Venise le 2 septembre. Il jouera avec Blake Lively et Sterling K. Brown dans le thriller The Rhythm Section, qui sortira le 22 novembre 2019.

 

 

Filmographie de Richard Brake

 

1994 : Death Machine (titre original : Death Machine) de Stephen Norrington : Scott Ridley

1996 : Subterfuge (titre original : Subterfuge) de Herb Freed : Pierce Tencil

2005 : Doom (titre original : Doom) de Andrzej Bartkowiak : Corporal Dean Portman

2005 : Batman Begins (titre original : Batman Begins) de Christopher Nolan : Joe Chill

2005 : Soul Searcher (titre original : Soul Searcher) de Neil Oseman : Van Beuren

2006 : Le Dahlia Noir (titre original : The Black Dahlia) de Brian De Palma : Bobby DeWitt

2007 : Hannibal Lecter : Les origines du mal (titre original : Hannibal Rising) de Peter Webber : Enrikas Dortlich

2008 : Outpost (titre original : Outpost) de Steve Barker : Prior

2009 : Perkins’ 14 (titre original : Perkins’ 14) de Craig Singer : Ronald Perkins

2010 : Legacy (titre original : Legacy) de Thomas Ikimi : Scott O’Keefe

2010 : Halloween II (titre original : Halloween II) de Rob Zombie : Gary Scott

2011 : Detention (titre original : Detention) de Joseph Kahn : Mr. Nolan

2011 : De l’eau pour les éléphants (titre original : Water for Elephants) de Francis Lawrence : Grady

2011 : The Incident (titre original : The Incident) de Alexandre Courtes : Harry

2013 : Thor : Le Monde des ténèbres (titre original : Thor: The Dark World) de Alan Taylor : Einherjar Lieutenant

2013 : Code Ennemi (titre original : The Numbers Station) de Kasper Barfoed : Max

2013 : Cartel (titre original : The Counselor) de Ridley Scott : Second Man

2015 : Kingsman Services secrets (titre original : Kingsman: The Secret Service) de Matthew Vaughn : The Interrogator

2015 : The Cannibal in the Jungle (titre original : The Cannibal in the Jungle) de George Simon : Dr. Timothy Darrow

2015 : Spy (titre original : Spy) de Paul Feig : Solsa Dudaev

2016 : 31 (titre original : 31) de Rob Zombie : Doom-Head

2016 : Ana (titre original : Ana) de Paul Nicholls : Jim

2017 : Bitter Harvest (titre original : Bitter Harvest) de George Mendeluk : Medved

2018 : La Mort de Staline (titre original : The Death of Stalin) de Armando Iannucci : Tarasov

2018 : Mandy (titre original : Mandy) de Panos Cosmatos : The Chemist

2018 : Perfect Skin (titre original : Perfect Skin) de Kevin Chicken : Bob Reid

2018 : Les frères Sisters (titre original : The Sisters Brothers) de Jacques Audiard : Rex

2019 : 3 from Hell (titre original : 3 from Hell) de Rob Zombie : Winslow Foxworth Coltrane

2019 : Feedback (titre original : Feedback) de Pedro C. Alonso : Hunter

2020 : Serial Thriller: The Chameleon (titre original : Serial Thriller: The Chameleon) de Jim Greayer : Detective Brady

2020 : The Rhythm Section (titre original : The Rhythm Section) de Reed Morano : Lehmans

 

Émissions TV

 

2010 : The Deep (épisode ) : McIndoe

2014 : Game of Thrones (épisode 8, 4) : The Night King

2015 : Grimm (épisode 14) : Hunter

2016 : Ray Donovan (épisode 4) : invité(e) ou non crédité(e)

2016 : Hawaii Five-0 (épisode 21) : Henry Garavito

2016 : Barbarians Rising (épisode 4) : Geiseric

2017 : Absentia (épisode 4) : Conrad Harlow