Sélectionner une page

Acteurs


Denis Leary – Filmographie complète et biographie

Denis Leary – Filmographie complète et biographie

Biographie de Denis Leary

 

Denis Colin O’Leary (né le 18 août 1957) est un acteur, comédien, chanteur, écrivain et producteur américain. Leary a été la vedette et le co-créateur de Rescue Me, qui a terminé sa septième et dernière saison le 7 septembre 2011. Il a joué dans de nombreux films dont Captain George Stacy dans le film de Marc Webb, The Amazing Spider-Man avec Andrew GarfieldEmma Stone et Rhys Ifans.

De 2015 à 2016, Leary a écrit et joué dans la série comique Sexe . Sa mère, Nora (née Sullivan) (née Sullivan) (1929), était femme de chambre, et son père, John Leary (1924-1985), mécanicien automobile. Fils de parents irlandais, Leary est citoyen des Etats-Unis et de l’Irlande. Par le mariage, Leary est un cousin au troisième degré de l’animateur de talk-show Conan O’Brien.

Il a fréquenté le Saint Peter’s High School (aujourd’hui Saint Peter-Marian High School), à Worcester et a obtenu son diplôme du Emerson College, à Boston. A Emerson, il rencontre son compatriote Mario Cantone, que Leary considère encore aujourd’hui comme son ami le plus proche. À l’école, il a fondé l’Emerson Comedy Workshop, une troupe qui existe toujours sur le campus aujourd’hui.

Après avoir obtenu son diplôme avec la classe Emerson de 1981, il a pris un emploi à l’école de l’enseignement des classes d’écriture comédie comédie et a maintenu l’emploi pendant cinq ans. Il a reçu un doctorat honorifique et a prononcé une brève allocution lors de la cérémonie de remise des diplômes de premier cycle de son alma mater le 16 mai 2005 ; on lui attribue donc le titre de Dr. Denis Leary sur la couverture de son livre de 2009, Why We Suck.

 

 

Carrière

 

Leary a commencé à travailler comme comédien sur la scène comique de Boston dans les années 1980 au club underground Play It Again Sam’s ; cependant, son premier vrai concert a eu lieu au Rascals Comedy Club dans le cadre de l’émission The Rascals Comedy Hour, le 18 octobre 1990. Il a écrit et participé à une série comique locale, The Late, Late, Late Show, animée par son ami Lenny Clarke et écrite par l’écrivain Martin Olson. Leary et Clarke ont tous deux parlé de leurs premières affiliations et influences sur la scène comique de Boston dans le film documentaire When Standup Stood Out (2006), et pendant ce temps, il a développé son personnage de scène. Il est apparu dans des sketchs à l’émission Remote Control de MTV, jouant des personnages tels que Keith Richards des Rolling Stones, le frère du coanimateur Colin Quinn, et l’artiste Andy Warhol.

Leary s’est fait connaître lorsqu’il a parlé de R.E.M. dans un sketch de MTV au début des années 1990. Plusieurs autres publicités pour MTV ont rapidement suivi, dans lesquelles Leary fulminait à grande vitesse sur une variété de sujets, jouant sur la scène alternative alors populaire et en plein essor. L’un de ces râles sert d’introduction à la vidéo de « Shamrocks and Shenanigans (Boom Shalock Lock Boom) » de House of Pain. Il a sorti deux disques de sa comédie de stand-up : No Cure for Cancer (1993) et Lock’n Load (1997). Elle a été élue n°1 dans un sondage australien sur les radios des jeunes (le Triple J Hottest 100). La chanson a été utilisée dans le cadre de la série de publicités Holsten Pils au Royaume-Uni, à laquelle Leary a participé, avec des paroles adaptées critiquant un conducteur ivre. Le single y a connu un succès mineur, atteignant le 58e rang du hit-parade de simple britannique en janvier 1996.

En 1995, Cam Neely lui a demandé d’aider à l’organisation d’un spectacle-bénéfice d’humour à Boston pour l’organisme caritatif contre le cancer de Neely ; ce spectacle est devenu Comics Come Home, que Leary anime annuellement depuis.

Leary est apparu dans de nombreux films dont : Le Sandlot en tant que beau-père de Scott Bill, Monument Ave. L’entremetteur, l’arbitre, l’arbitre, le jour du repêchage, les rois suicidaires, le Dawg, Wag the Dog, l’homme de démolition, la nuit du jugement, l’affaire Thomas Crown et l’opération Dumbo Drop. Il a eu un rôle dans les Natural Born Killers d’Oliver Stone qui a finalement été coupé. Il a tenu le rôle principal dans deux séries télévisées, The Job et Rescue Me, et il a co-créé cette dernière, dans laquelle il a joué Tommy Gavin, un pompier de New York qui s’occupe d’alcoolisme, de dysfonctionnement familial et d’autres problèmes à New York après le 11 septembre.

Il a reçu des nominations aux Emmy Awards en 2006 et 2007 pour le meilleur acteur principal d’une série dramatique pour Rescue Me, et en 2008 pour le meilleur acteur de soutien dans une mini-série ou un film pour le film HBO Recount. Leary s’est vu offrir le rôle de Dignam dans The Departed (2006) mais l’a refusé en raison de conflits d’horaire avec Rescue Me. Il a fourni des voix pour des personnages de films d’animation, comme un dragon cracheur de feu nommé Flame dans la série Les agents, une coccinelle pugnace nommée Francis dans La vie d’un insecte et un tigre préhistorique à dents de sabre nommé Diego dans la série de films L’âge de glace. En 2006, Leary et Lenny Clarke sont apparus à la télévision lors d’une émission des Red Sox et, lorsqu’ils ont réalisé que Kevin Youkilis, le joueur de première base des Red Sox est juif, ont critiqué les commentaires antisémites de Mel Gibson. En tant que fan de hockey sur glace, Leary a animé la vidéo de la Ligue nationale de hockey Les plus grands buts de la LNH. En 2003, il a fait l’objet du Comedy Central Roast de Denis Leary.

Leary a fait la voix hors champ à la télévision pour les publicités MLB 2K8, où il a utilisé son style de diatribe de marque en termes de baseball, et les publicités pour la camionnette Ford F-150 2009. Il est également apparu dans des publicités pour Hulu et le forfait NFL Sunday Ticket de DirecTV. Leary a été producteur de la série Fox Broadcasting, Canterbury’s Law, et a écrit et réalisé son épisode pilote. Canterbury’s Law a été diffusé au printemps 2008 et a été annulé après huit épisodes. Le 9 septembre 2008, Leary a été l’hôte du sixième événement annuel Fashion Rocks, qui a été diffusé sur les ondes de CBS. En décembre de l’année, il apparaît dans une vidéo sur funnyordie.com où il critique une liste de certains de ses « meilleurs » films, intitulée « Denis Leary se souvient de Denis Leary Movies ». En 2008, Leary s’est également exprimé en tant qu’invité dans l’épisode « Lost Verizon » de The Simpsons.

Le 21 mars 2009, il a commencé la « Rescue Me Comedy Tour » à Atlantic City, New Jersey. La tournée de 11 dates, avec Lenny Clarke et Adam Ferrara, les co-stars de Rescue Me, a été la première tournée de Leary en 12 ans. The Comedy Central spécial Douchebags and Donuts, tourné pendant la tournée, a fait ses débuts à la télévision américaine le 16 janvier 2011, avec une sortie en DVD le 18 janvier 2011.

Il a joué Captain George Stacy dans le film The Amazing Spider-Man, sorti en juillet 2012. Il a écrit l’adaptation américaine de Sirènes.

Il est producteur exécutif du documentaire Burn, qui fait la chronique des luttes des pompiers de Detroit. Burn a remporté le prix du public du Festival du film de Tribeca 2012.

Il a créé une série télévisée pour FX, dans laquelle il joue également le rôle principal, intitulé Sexe. . Une première saison de 10 épisodes a été commandée par FX, dont la première a eu lieu le 16 juillet 2015.
L’émission a été renouvelée pour une deuxième saison, qui a été diffusée à l’été 2016, et a été annulée après la diffusion de la deuxième saison. Leary est le narrateur de l’émission documentaire de NESN sur les Bruins de Boston Behind The B depuis le début de l’émission en 2013.

Vie personnelle

 

Leary est marié à l’auteure Ann Lembeck Leary depuis 1989. Ils se sont rencontrés quand il était son instructeur dans un cours d’anglais à Emerson College. Ils ont deux enfants, leur fils John Joseph « Jack » (né en 1990) et leur fille Devin (née en 1992). Ann Leary a publié un mémoire, An Innocent, a Broad, sur la naissance prématurée de leur fils lors d’une visite à Londres. Elle a également écrit un roman, Outtakes From a Marriage, qui a été publié en 2008. Son deuxième roman, The Good House, a été publié en 2013.

Leary est un amateur de hockey sur glace et possède sa propre patinoire de hockey à son domicile à Roxbury, Connecticut, avec des tuyaux installés sous la surface de la glace pour aider la glace à rester gelée. Il est un fan des Bruins de Boston et des Red Sox de Boston, ainsi que des Green Bay Packers.

Leary se décrit lui-même comme un « Jack Kennedy Democrat » avec quelques idéologies conservatrices, y compris le soutien aux militaires. Leary a dit à Glenn Beck : « J’ai été démocrate toute ma vie, mais maintenant, à mon âge, je me rends compte que les démocrates craignent, et les républicains craignent, et que le système entier craint. Mais vous devez aller dans le système pour trouver ce que vous voulez. »

Leary a dit de ses croyances religieuses, « Je suis un catholique déchu dans le meilleur sens du terme. Tu sais, j’ai grandi avec des parents irlandais, des parents immigrés irlandais. Mes parents, tu sais, priaient tout le temps, nous emmenaient à la messe. Et mon père jurait parfois en gaélique. Il n’y a pas plus religieux que ça. Mais, non, au bout d’un moment, ils nous ont mal appris. Je n’ai pas élevé mes enfants avec la peur de Dieu. J’ai élevé mes enfants avec le sentiment, tu sais, que Jésus était ce type génial.. »

Denis réside à New York, New York.

 

Fondation des pompiers de Leary

 

Le 3 décembre 1999, six pompiers de Worcester, ville natale de Leary, ont été tués dans l’incendie de l’entrepôt frigorifique de Worcester. Parmi les morts se trouvaient le cousin de Leary, Jerry Lucey, et son ami d’enfance, le Lt. Tommy Spencer. En réponse, l’humoriste a fondé la Fondation des pompiers Leary. Depuis sa création en 2000, la fondation a distribué plus de 2,5 millions de dollars américains aux services d’incendie de Worcester, Boston et New York pour l’équipement, le matériel de formation, les nouveaux véhicules et les nouvelles installations. Leary a gagné 125 000 $ pour la fondation du jeu télévisé Who Wants to Be a Millionaire. Leary a des liens étroits avec 107.3/WAAF, qui a sorti en 2000 l’album de la station Survive This ! Une partie des recettes de cet album a été versée à la Fondation Leary Firefighters.

Un fonds distinct géré par la fondation de Leary, le Fund for New York’s Bravest, a distribué plus de 2 millions de dollars aux familles des 343 pompiers tués lors des attentats du 11 septembre 2001, en plus de financer des nécessités telles qu’un nouveau centre de commandement mobile, la formation des premiers intervenants et un simulateur pour le campus de formation du service des incendies de New York City. En tant que président de la fondation, Leary a participé activement à toutes les activités de collecte de fonds. Au lendemain de l’ouragan Katrina à la Nouvelle-Orléans, Leary a fait don de plus d’une douzaine de bateaux au service d’incendie de la Nouvelle-Orléans pour aider aux efforts de sauvetage lors de futures catastrophes. La fondation a également reconstruit des casernes de pompiers NOLA entières.

 

Controverses

 

Pendant de nombreuses années, Leary était ami avec son collègue comédien Bill Hicks. Lorsque l’album comique No Cure for Cancer de Leary est sorti, Leary a été accusé d’avoir volé l’acte et le matériel de Hicks. L’amitié s’est arrêtée brusquement. En avril 1993, l’Austin Comedy News soulignait les similitudes de la performance de Leary : « Regarder Leary, c’est comme voir Hicks d’il y a deux ans. Il fume avec les mêmes manières. (Hicks a récemment arrêté.) Il a la même attitude, les mêmes vêtements. Il aborde presque tous les mêmes thèmes. Leary invoque même Jim Fixx. » Interrogé à ce sujet, Hicks a dit au magazine : « J’ai un scoop pour toi. J’ai volé son numéro. Je l’ai camouflé avec des lignes de punch, et pour vraiment déconcerter les gens, je l’ai fait avant lui ».

Au moins trois comédiens ont déclaré qu’ils croyaient que Leary avait volé le matériel, la personnalité comique et l’attitude de Hicks. Une routine similaire concernait le soi-disant  » procès suicide  » de Judas Priest, au cours duquel Hicks dit :  » Je ne pense pas que nous ayons perdu un remède contre le cancer « .

Pendant le Comedy Central Roast de Leary en 2003, le comédien Lenny Clarke, un ami de Leary, a dit qu’il y avait une cartouche de cigarettes dans les coulisses de Bill Hicks avec le message « Si seulement je vous les avais reçues plus tôt ». Cette blague a été coupée de l’émission finale.

Le fief est également mentionné dans la biographie de Cynthia True, American Scream : L’histoire de Bill Hicks :

 

Leary était à Montréal pour animer le « Nasty Show », au Club Soda, et Colleen coordonnait le talent, alors elle se tenait debout dans les coulisses quand elle a entendu Leary faire du matériel qui ressemblait incroyablement aux vieux riffs de Hicks, dont son éternel Jim Fixx : (« Keith Richards a survécu à Jim Fixx, le fana de la santé et dude. L’intrigue s’épaissit. »). Quand Leary est sorti de scène, Colleen, plus stupéfaite que fâchée, a dit : « Hé, tu sais que c’est du Bill Hicks ! Tu sais que c’est sa matière ? » Leary se tenait là, la dévisageait sans dire un mot et quittait brusquement la loge.

 

D’après le livre, True a dit en entendant une cassette de l’album de Leary, No Cure for Cancer, « Bill était furieux. Toutes ces années, à part quelques jibes occasionnelles, il n’avait pas vraiment tenu compte de l’effort de Leary. Les comédiens empruntaient, volaient des choses et s’achetaient même des bouts les uns aux autres. Milton Berle et Robin Williams étaient célèbres pour cela. C’était différent. Leary avait, pratiquement ligne par ligne, pris d’énormes morceaux de l’acte de Bill et l’avait enregistré. »

En 2008, lors d’une apparition dans The Opie and Anthony Show, le comédien Louis CK a déclaré que Leary avait volé sa routine « I’m an asshole », qui a ensuite été développée et transformée en une chanson à succès par Leary. Dans un épisode ultérieur de la même émission, Leary a contesté cette affirmation en affirmant qu’il avait co-écrit la chanson avec Chris Phillips.

 

Autisme

 

Dans son livre de 2008 Why We Suck : A Feel Good Guide to Staying Fat, Loud, Lazy and Stupid, Leary a écrit :

Il y a un énorme boom de l’autisme en ce moment parce que les mères inattentives et les pères compétitifs veulent une explication pour expliquer pourquoi leurs enfants stupides ne peuvent pas participer aux compétitions scolaires, alors ils jettent de l’argent dans les poches heureuses des psys.. pour obtenir des diagnostics qui aident à expliquer les lacunes de leurs petits débiles. Je me fous de ce que vous disent ces cinglés de cinglés – votre enfant n’est pas autiste. Il est juste stupide. Ou paresseux. Ou les deux.

 

En réponse à la controverse, Leary a déclaré que la citation avait été prise hors contexte et que dans ce paragraphe, il parlait de la tendance au surdiagnostic injustifié de l’autisme, qu’il attribuait aux parents américains qui cherchaient une excuse pour des problèmes de comportement et de rendement inférieur. Plus tard, il s’est excusé auprès des parents d’enfants autistes qu’il avait offensés.

 

Filmographie de Denis Leary

 

1987 : A Long Walk To Forever (titre original : A Long Walk To Forever) de John A. Gallagher : Newt

1991 : Strictly Business (titre original : Strictly Business) de Kevin Hooks : Jake

1993 : La nuit du jugement (titre original : Judgment Night) de Stephen Hopkins : Fallon

1993 : Le Gang des champions (titre original : The Sandlot) de David M. Evans : Bill

1993 : Deux doigts sur la gachette (titre original : Gunmen) de Deran Sarafian : Armor O’Malley

1993 : Who’s the Man? (titre original : Who’s the Man?) de Suzanne de Passe : Sgt. Cooper

1993 : Alarme Fatale (titre original : National Lampoon’s Loaded Weapon 1) de Gene Quintano : Mike McCracken

1993 : Denis Leary: No Cure for Cancer (titre original : Denis Leary: No Cure for Cancer) de Ted Demme : lui/elle-même

1993 : Denis Leary: MTV Unplugged (titre original : Denis Leary: MTV Unplugged) de Robbie Pickering : lui/elle-même

1993 : Denis Leary: No Cure for Cancer (titre original : Denis Leary: No Cure for Cancer) de Ted Demme : scénariste

1994 : Tel est pris qui croyait prendre (titre original : The Ref) de Ted Demme : Gus

1994 : Demolition man (titre original : Demolition Man) de Marco Brambilla : Edgar Friendly

1995 : Opération Dumbo Drop (titre original : Operation Dumbo Drop) de Simon Wincer : Lt. David Poole

1995 : The Neon Bible (titre original : The Neon Bible) de Terence Davies : Frank

1995 : National Lampoon’s Favorite Deadly Sins (titre original : National Lampoon’s Favorite Deadly Sins) de Denis Leary : Jake

1995 : National Lampoon’s Favorite Deadly Sins (titre original : National Lampoon’s Favorite Deadly Sins) de Denis Leary : réalisateur / réalisatrice

1996 : Pour l’amour de l’art (titre original : Two If by Sea) de Bill Bennett : Francis ‘Frank’ O’Brien

1996 : Underworld (titre original : Underworld) de Roger Christian : Johnny Crown / Johnny Alt

1996 : Pour l’amour de l’art (titre original : Two If by Sea) de Bill Bennett : scénariste

1997 : L’entremetteur (titre original : The Matchmaker) de Mark Joffe : Nick

1997 : Denis Leary: Lock ‘N Load (titre original : Denis Leary: Lock ‘N Load) de Ted Demme : lui/elle-même

1997 : Love Walked In (titre original : Love Walked In) de Juan José Campanella : Jack Hanaway

1997 : Subway Stories: Tales from the Underground (titre original : Subway Stories: Tales from the Underground) de Seth Zvi Rosenfeld :

1997 : La Seconde Guerre de Sécession (titre original : The Second Civil War) de Joe Dante : Vinnie Franko

1997 : Love Walked In (titre original : Love Walked In) de Juan José Campanella : producteur / productrice

1998 : Des Hommes d’Influence (titre original : Wag the Dog) de Barry Levinson : Fad King

1998 : Suicide Kings (titre original : Suicide Kings) de Peter O’Fallon : Lono Veccio

1998 : Monument Ave. (titre original : Monument Ave.) de Ted Demme : Bobby O’Grady

1998 : Small soldiers (titre original : Small Soldiers) de Joe Dante : Gil Mars

1998 : Wide Awake (titre original : Wide Awake) de M. Night Shyamalan : Mr. Beal

1998 : Une Vraie blonde (titre original : The Real Blonde) de Tom DiCillo : Doug

1999 : Thomas Crown (titre original : The Thomas Crown Affair) de John McTiernan : Michael McCann

1999 : Jesus’ Son (titre original : Jesus’ Son) de Alison Maclean : Wayne

1999 : 1001 pattes (titre original : A Bug’s Life) de John Lasseter : Francis (voix)

1999 : Do Not Disturb (titre original : Do Not Disturb) de Dick Maas : Simon

1999 : Jugé coupable (titre original : True Crime) de Clint Eastwood : Bob Findley

2000 : Company Man (titre original : Company Man) de Douglas McGrath : Officer Fry

2000 : Lakeboat (titre original : Lakeboat) de Joe Mantegna : The Fireman

2000 : Sand (titre original : Sand) de Matt Palmieri : Teddy

2001 : Final (titre original : Final) de Campbell Scott : Bill

2001 : Bad Luck ! (titre original : Double Whammy) de Tom DiCillo : Ray Pluto

2001 : Blow (titre original : Blow) de Ted Demme : producteur / productrice

2002 : L’Âge de glace (titre original : Ice Age) de Chris Wedge : Diego (voix)

2002 : The Secret Lives of Dentists (titre original : The Secret Lives of Dentists) de Alan Rudolph : Slater

2002 : Dawg (titre original : Dawg) de Victoria Hochberg : Doug ‘Dawg’ Munford

2003 : Richard Pryor: I Ain’t Dead Yet, #*%$#@!! (titre original : Richard Pryor: I Ain’t Dead Yet, #*%$#@!!) de Billy Grundfest : lui/elle-même

2003 : The Curse of the Bambino (titre original : The Curse of the Bambino) de George Roy : lui/elle-même

2003 : When Stand Up Stood Out (titre original : When Stand Up Stood Out) de Fran Solomita : lui/elle-même

2003 : Comedy Central Roast of Denis Leary (titre original : Comedy Central Roast of Denis Leary) de John Fortenberry : lui/elle-même

2003 : Lord Stanley’s Cup: Hockey’s Ultimate Prize (titre original : Lord Stanley’s Cup: Hockey’s Ultimate Prize) de John Fortenberry :

2004 : Reverse of the Curse of the Bambino (titre original : Reverse of the Curse of the Bambino) de George Roy : lui/elle-même

2004 : 2004 Boston Red Sox: The Official World Series Film (titre original : 2004 Boston Red Sox: The Official World Series Film) de Ricardo Curtis : narrator

2005 : Merry F#%$in’ Christmas (titre original : Merry F#%$in’ Christmas) de David Wain : lui/elle-même

2005 : Comedy Central Roast of Jeff Foxworthy (titre original : Comedy Central Roast of Jeff Foxworthy) de John Fortenberry :

2005 : NHL: Vintage Collection: Greatest Goals (titre original : NHL: Vintage Collection: Greatest Goals) de John Fortenberry :

2006 : L’Âge de glace 2 (titre original : Ice Age: The Meltdown) de Carlos Saldanha : Diego (voix)

2006 : Kings of Comedy USA (titre original : Kings of Comedy USA) de John A. Gallagher : lui/elle-même

2008 : Recount (titre original : Recount) de Jay Roach : Michael Whouley

2009 : L’Âge de glace 3 : Le Temps des dinosaures (titre original : Ice Age: Dawn of the Dinosaurs) de Carlos Saldanha : Diego (voix)

2010 : Back From Hell: A Tribute to Sam Kinison (titre original : Back From Hell: A Tribute to Sam Kinison) de Robert Small : lui/elle-même

2011 : Denis Leary and Friends Present: Douchebags and Donuts (titre original : Denis Leary and Friends Present: Douchebags and Donuts) de Susan Locke : lui/elle-même

2011 : Le Noël givré de l’Âge de glace (titre original : Ice Age: A Mammoth Christmas) de Karen Disher : Diego (voix)

2011 : L’Aventure Continentale de Scrat, partie 2 (titre original : Scrat’s Continental Crack-Up: Part 2) de Mike Thurmeier : Diego (voix)

2012 : L’Âge de glace 4 : La Dérive des Continents (titre original : Ice Age: Continental Drift) de Mike Thurmeier : Diego (voix)

2012 : The Amazing Spider-Man (titre original : The Amazing Spider-Man) de Marc Webb : Captain Stacy

2014 : The Amazing Spider-Man : Le Destin d’un héros (titre original : The Amazing Spider-Man 2) de Marc Webb : Captain Stacy

2014 : Draft Day (titre original : Draft Day) de Ivan Reitman : Vince Penn

2015 : Scrat-tastrophe Cosmique (titre original : Cosmic Scrat-tastrophe) de Mike Thurmeier : Diego (voix)

2016 : Freaks of nature (titre original : Freaks of Nature) de Robbie Pickering : Rick Wilson

2016 : L’Âge de glace : Les Lois de l’Univers (titre original : Ice Age: Collision Course) de Galen T. Chu : Diego (voix)

2016 : L’Âge de glace : La Grande Chasse aux œufs (titre original : Ice Age: The Great Egg-Scapade) de Ricardo Curtis : Diego (voix)

 

Émissions TV

 

1998 : Dr. Katz, Professional Therapist (épisode 2) : invité(e) ou non crédité(e)

1998 : Late Night with Conan O’Brien (épisode 1, 163, 133, 37, 7, 158) : invité(e) ou non crédité(e)

1998 : Fantasy World Cup (épisode 15) : invité(e) ou non crédité(e)

2002 : Crank Yankers (épisode 2) : invité(e) ou non crédité(e)

2002 : The View (épisode 201, 74, 138, 78, 112, 147, 220, 191) : invité(e) ou non crédité(e)

2002 : The Daily Show with Trevor Noah (épisode 65, 98, 67, 5, 105, 20, 149, 150, 87, 88, 116, 60) : invité(e) ou non crédité(e)

2002 : The Tonight Show with Jay Leno (épisode 220, 149, 47) : invité(e) ou non crédité(e)

2002 : The Job (épisode ) : Mike McNeil

2002 : Contest Searchlight (épisode ) : invité(e) ou non crédité(e)

2003 : Tough Crowd with Colin Quinn (épisode ) : invité(e) ou non crédité(e)

2004 : Fashion Rocks (épisode 1, 5) : invité(e) ou non crédité(e)

2005 : Rescue Me (épisode ) : Tommy Gavin

2005 : The Tony Danza Show (épisode 163) : invité(e) ou non crédité(e)

2005 : Live with Regis and Kathie Lee (épisode 201) : invité(e) ou non crédité(e)

2006 : E! True Hollywood scénariste (épisode 14) : invité(e) ou non crédité(e)

2006 : CBS News Sunday Morning (épisode 11) : invité(e) ou non crédité(e)

2007 : The Ellen DeGeneres Show (épisode 21) : invité(e) ou non crédité(e)

2007 : The Early Show (épisode 65) : invité(e) ou non crédité(e)

2008 : The Simpsons (épisode 2) : invité(e) ou non crédité(e)

2015 : Sex&Drugs&Rock&Roll (épisode ) : Johnny Rock

2019 : Rachael Ray (épisode 139) : invité(e) ou non crédité(e)

Embeth Davidtz – Filmographie complète et biographie

Embeth Davidtz – Filmographie complète et biographie

Biographie de Embeth Davidtz

 

Embeth Jean Davidtz (né le 11 août 1965) est une actrice américaine. Ses rôles à l’écran comprennent des films tels que Army of Darkness, Schindler’s List, Matilda, Junebug, Mansfield Park, Bicentennial Man, et Fracture, et la série télévisée Californication and Mad Men. Embeth Davidtz a incarné incarné Mary Parker dans The Amazing Spider-Man (2012,  avec Andrew GarfieldEmma Stone et Rhys Ifans

 

 

Enfance et scolarité

 

Davidtz est née à Lafayette, dans l’Indiana, alors que son père étudiait le génie chimique à l’Université Purdue. Ses parents, John et Jean, ont ensuite déménagé à Trenton, au New Jersey, puis sont retournés en Afrique du Sud où ils ont été adoptés lorsque Davidtz avait neuf ans. Davidtz a des ancêtres néerlandais, anglais et français. Elle a dû apprendre l’afrikaans avant d’aller à l’école en Afrique du Sud, où son père a pris un poste d’enseignant à Potchefstroom University. Elle est diplômée de la Glen High School de Pretoria en 1983 et a étudié à l’Université Rhodes à Grahamstown.

 

Début et début de carrière

 

Davidtz a fait ses débuts d’actrice à l’âge de 21 ans avec CAPAB (Cape Performing Arts Board, maintenant connu sous le nom d’Artscape) à Cape Town, jouant Juliet dans une mise en scène de Roméo et Juliette au Maynardville Open-Air Theatre. Elle s’est produite en anglais et en afrikaans et a également joué dans d’autres pièces locales, dont Stille Nag (Silent Night) et A Chain of Voices, qui lui ont valu des nominations pour l’équivalent sud-africain du Tony Award.

Ses débuts au cinéma remontent à 1988 avec un petit rôle dans le film d’horreur sud-africain Mutator. Peu de temps après, elle a gagné un rôle plus important dans le court téléfilm sud-africain A Private Life, en tant que fille d’un couple interracial. Davidtz a remporté le prix DALRO de la meilleure actrice de soutien pour son travail dans la pièce Houd-den-bek de 1990. Pour la même pièce, elle a été nominée en 1991 pour le prix Esther Roos de la meilleure actrice dans un rôle de soutien dans un film afrikaans. Steven Spielberg a remarqué sa performance dans le film sud-africain Nag van die Negentiende en 1992 et lui a offert le rôle d’Helen Hirsch dans Schindler’s List.

 

carrière hollywoodienne

 

En 1993, Davidtz a joué le rôle d’Helen Hirsch dans Schindler’s List de Steven Spielberg.

Davidtz a joué un rôle central dans le film de faits Murder in the First (1995), suivi de la production Merchant Ivory Feast de juillet (également 1995). Dans Matilda (1996), un long métrage basé sur le fantasme des enfants de Roald Dahl, elle a joué le rôle de Miss Honey, l’enseignante de première année du personnage principal.

En 1998, Davidtz a joué le rôle d’un théologien qui a aidé Denzel Washington à résoudre une vague surnaturelle de crimes dans le drame mystère Fallen et une femme fatale liée à Kenneth Branagh dans la version de Robert Altman d’un manuscrit de John Grisham, The Gingerbread Manuscénariste. L’année suivante, Davidtz incarne une femme du monde du XIXe siècle dans la reprise par Patricia Rozema de la comédie de Jane Austen Mansfield Park et joue un double rôle aux côtés de Robin Williams dans la fable futuriste Bicentennial Man.

Un rôle de soutien dans l’adaptation cinématographique du Journal de Bridget Jones (2001) a vu Davidtz jouer Natasha, une collègue et l’un des intérêts amoureux de Mark Darcy (Colin Firth). Cette année-là, elle a commencé sa carrière dans la dramatique Citizen Baines de CBS, jouant la fille d’un sénateur américain défait (James Cromwell) qui est elle-même penchée vers une carrière en politique. D’autres rôles comprenaient des thrillers d’horreur comme Thir13en Ghosts de 2001 aux côtés de Tony Shalhoub. En 2002, elle a joué dans le drame de Michael Hoffman The Emperor’s Club, avec Kevin Kline et Emile Hirsch.

En juinbug (2005), Davidtz a joué le rôle d’un marchand d’art étranger de Chicago amené en Caroline du Nord par son mari (Alessandro Nivola) pour rencontrer sa famille pour la première fois. Davidtz a également été invité à jouer dans la série dramatique à succès ABC Grey’s Anatomy dans le rôle de Dr. La soeur de Derek Shepherd, Nancy, dans l’épisode de la Saison 3 « Let the Angels Commit ». En 2008, elle a joué un rôle régulier au sein du groupe In Treatment as Amy de HBO, qui fait partie d’un couple hargneux aux côtés de Josh Charles’s Jake.

Elle a incarné l’épouse infidèle et malheureuse du personnage d’Anthony Hopkins dans le drame Fracture de 2007.

De 2009 à 2012, elle a joué Rebecca Pryce, épouse de Lane Pryce, dans l’émission de télévision à succès AMC Mad Men. Elle a également joué Felicia Koons, la femme du doyen et la mère de la meilleure amie de Becca, Chelsea, dans Showtime’s Californication.

Davidtz a joué Annika Blomkvist dans l’adaptation de David Fincher de The Girl with the Dragon Tattoo. Elle est également apparue dans le reboot de Marc Webb Spider-Man de The Amazing Spider-Man dans le rôle de Mary Parker, la mère de Peter Parker qui a disparu dans des circonstances mystérieuses en compagnie de Richard Parker.

 

Vie personnelle

 

Davidtz a épousé Jason Sloane, avocat spécialisé dans les loisirs, le 22 juin 2002, et ils ont deux enfants.

Davidtz a une sœur cadette qui est psychologue à la Nova Southeastern University de Fort Lauderdale, en Floride.

Dans une entrevue concernant ses apparitions à l’émission Ray Donovan, dans laquelle elle dépeint une survivante du cancer du sein, Davidtz a révélé qu’elle avait reçu un diagnostic de cancer du sein en 2013, ce qui l’avait amenée à cesser de travailler et pour lequel elle a subi une mastectomie. Davidtz a travaillé avec le producteur David Hollander pour incorporer son sein droit partiellement reconstruit dans l’histoire, refusant l’utilisation d’une prothèse comme substitut à son mamelon droit qui devait être restauré par chirurgie. « Quelqu’un n’y croirait pas si une actrice faisait semblant d’avoir perdu son téton et disait : »Écoute, je suis toujours sexuelle et jolie. Mais quand c’est réel, j’espère que ça rendra quelqu’un beau. Je me sens toujours belle « , a dit Davidtz au sujet du message qu’elle voulait faire passer en assumant ce rôle.

 

Filmographie de Embeth Davidtz

 

1989 : Mutator (titre original : Mutator) de John R. Bowey : Jennifer

1990 : Sweet Murder (titre original : Sweet Murder) de Percival Rubens :

1992 : Deadly Matrimony (titre original : Deadly Matrimony) de John Korty : Dianne Masters

1992 : Till Death Us Do Part (titre original : Till Death Us Do Part) de Vincent Bugliosi : Katherine Palliko

1994 : La liste de Schindler (titre original : Schindler’s List) de Steven Spielberg : Helen Hirsch

1994 : Evil Dead 3, L’Armée des ténèbres (titre original : Army of Darkness) de Sam Raimi : Sheila

1995 : Meurtre à Alcatraz (titre original : Murder in the First) de : Mary McCasslin

1995 : Feast of July (titre original : Feast of July) de Christopher Menaul : Bella Ford

1997 : Matilda (titre original : Matilda) de Danny DeVito : Miss Jennifer « Jenny » Honey

1997 : The Garden of Redemption (titre original : The Garden of Redemption) de Thomas Michael Donnelly : Adriana

1998 : The Gingerbread Man (titre original : The Gingerbread Man) de : Mallory Doss

1998 : Le Témoin du mal (titre original : Fallen) de Gregory Hoblit : Gretta Milano

1999 : Mansfield Park (titre original : Mansfield Park) de Patricia Rozema : Mary Crawford

1999 : Last Rites (titre original : Last Rites) de Kevin Dowling : Dr. Lauren Riggs

1999 : Simon Magus (titre original : Simon Magus) de Ben Hopkins : Leah

2000 : L’homme bicentenaire (titre original : Bicentennial Man) de Chris Columbus : Little Miss

2001 : The Hole (titre original : The Hole) de Nick Hamm : Dr. Philippa Horwood

2001 : Le Journal de Bridget Jones (titre original : Bridget Jones’s Diary) de Sharon Maguire : Natasha

2002 : 13 Fantômes (titre original : Thir13en Ghosts) de : Kalina Oretzia

2002 : Le club des empereurs (titre original : The Emperor’s Club) de Michael Hoffman : Elizabeth

2005 : Junebug (titre original : Junebug) de Phil Morrison : Madeleine

2005 : My Movie About Making ‘Matilda’ by Mara Wilson (titre original : My Movie About Making ‘Matilda’ by Mara Wilson) de Mara Wilson : elle-même

2005 : Matilda’s Movie Magic: The Making of ‘Matilda’ (titre original : Matilda’s Movie Magic: The Making of ‘Matilda’) de Mara Wilson : elle-même

2005 : Matilda’s Movie Magic: The Making of ‘Matilda’ (titre original : Matilda’s Movie Magic: The Making of ‘Matilda’) de Ben Hopkins : Thanks

2007 : La Faille (titre original : Fracture) de : Jennifer Crawford

2010 : Fragments (titre original : Winged Creatures) de Rowan Woods : Lydia Jaspersen

2010 : 3 Backyards (titre original : 3 Backyards) de Eric Mendelsohn : The Actress

2012 : Millénium : Les hommes qui n’aimaient pas les femmes (titre original : The Girl with the Dragon Tattoo) de David Fincher : Annika Blomkvist Giannini

2012 : The Amazing Spider-Man (titre original : The Amazing Spider-Man) de Marc Webb : Mary Parker

2013 : Europa Report (titre original : Europa Report) de Sebastián Cordero : Dr. Samantha Unger

2013 : Miracle Rising: South Africa (titre original : Miracle Rising: South Africa) de Brett Lotriet Best : elle-même

2014 : The Amazing Spider-Man : Le Destin d’un héros (titre original : The Amazing Spider-Man 2) de Marc Webb : Mary Parker

2015 : Paranoia (titre original : Paranoia) de Robert Luketic : Judith Bolton

 

Émissions TV

 

2001 : Citizen Baines (épisode ) : Ellen Baines Croland

2002 : Shackleton (épisode ) : Rosalind Chetwynd

2004 : Scrubs (épisode 15) : Maddie

2006 : Grey’s Anatomy (épisode 6) : invité(e) ou non crédité(e)

2008 : In Treatment (épisode ) : Amy

2009 : Mad Men (épisode 2, 10) : invité(e) ou non crédité(e)

2009 : Californication (épisode 1, 2, 3, 4, 6, 7, 8, 9, 11, 12) : Felicia Koons

2012 : Mad Men (épisode 2) : Rebecca Pryce

2015 : The Secret Life of Marilyn Monroe (épisode ) : Natasha Lytess

2016 : Ray Donovan (épisode 1, 3) : Sonia Kovitzky

Irrfan Khan – Filmographie complète et biographie

Irrfan Khan – Filmographie complète et biographie

Biographie de Irrfan Khan

 

Irrfan Yaseen Khan (né le 7 janvier 1967), également appelé simplement Irrfan, est un acteur de cinéma indien, connu pour son travail principalement dans le cinéma hindi, ainsi que dans les films britanniques et hollywoodiens. Au cours d’une carrière cinématographique qui s’étend sur près de trente ans et qui compte plus de cinquante films nationaux, Khan a reçu de nombreux prix, dont un National Film Award et des Filmfare Awards dans quatre catégories. Les critiques de cinéma, les contemporains et d’autres experts le considèrent comme l’un des meilleurs acteurs du cinéma indien pour sa polyvalence et son jeu naturel. En 2011, il a reçu le Padma Shri, la quatrième plus haute distinction civile de l’Inde pour sa contribution dans le domaine des arts.

Sur le plan national, il a fait ses débuts à l’écran avec le film Salaam Bombay, en nomination aux Academy Awards ! (1988). Suivi d’une série de rôles dans des films qui n’ont pas réussi à propulser sa carrière, il a reçu les éloges de la critique pour avoir joué des rôles négatifs dans les films dramatiques Haasil (2003) et Maqbool (2004), pour le premier il a remporté le Filmfare Award for Best Villain. Le drame à succès Life in a... Metro (2007) a marqué un tournant dans la carrière de Khan, lui valant des éloges et plusieurs prix dont le Filmfare Award for Best Supporting Actor. Il s’est fait connaître en interprétant Paan Singh Tomar dans le célèbre drame sportif biographique Paan Singh Tomar (2011), qui lui a valu le Prix national du film du meilleur acteur et un Prix de la critique de cinéma du meilleur acteur. Son interprétation dans la romance The Lunchbox (2013), en nomination pour un prix BAFTA, lui a valu une reconnaissance universelle de la part de la critique et du public. Khan a ensuite joué dans les films Haider (2014), Gunday (2014), Piku (2015) et Talvar (2015) qui ont connu un succès commercial et critique. Sa sortie en hindi la plus lucrative a été la comédie dramatique Hindi Medium (2017), qui a été acclamée par la critique et qui a connu un succès retentissant en Inde et en Chine, qui compte parmi les films indiens les plus lucratifs de tous les temps et lui a valu plusieurs prix, dont le Filmfare Award for Best Actor.

Globalement, Khan a travaillé sur plusieurs projets internationaux tels que The Warrior (2001), The Namesake (2006), The Darjeeling Limited (2007), le film Slumdog Millionaire (2008), New York, I Love You (2009), The Amazing Spider-Man (2012), Life of Pi (2012), Jurassic World (2015) et Inferno (2016). En 2017, ses films ont rapporté 3,643 milliards de dollars au box-office mondial. En 2018, Khan a reçu un diagnostic de tumeur neuroendocrine.

 

 

Enfance et scolarité

 

Khan est né à Jaipur, au Rajasthan, dans une famille musulmane pachtoune. La mère de Khan, Begum Khan, était de la famille Tonk Hakim, et son père, feu Jagirdar Khan, était originaire du village de Khajuriya près du district de Tonk, et exploitait une entreprise de pneus. Irrfan et son meilleur ami Satish Sharma étaient bons au cricket, puis Irrfan fut sélectionné pour le tournoi CK Nayududu (pour joueurs émergents de moins de 23 ans, une première classe). Il ne s’est pas présenté au tournoi faute de moyens financiers.

Khan étudiait en vue d’obtenir sa maîtrise lorsqu’il a obtenu une bourse pour étudier à la National School of Drama (NSD) à New Delhi en 1984.

 

Carrière

 

Khan a déménagé à Mumbai, où il a joué dans de nombreuses séries télévisées, notamment Chanakya, Bharat Ek Khoj, Sara Jahan Hamara, Banegi Apni Baat, Chandrakanta, Shrikant (Doordarshan), AnooGoonj sur Doordarshan, Star Bestsellers (Star Plus) et Sparsh. Auparavant, il avait joué dans un téléfilm sur Doordarshan intitulé Laal Ghaas Par Neele Ghode où il jouait Lénine. Il est basé sur la traduction par Uday Prakash d’une pièce de théâtre russe de Mikhaïl Shatrov. Il a été le méchant principal d’une série intitulée Darr (diffusée sur Star Plus), où il a joué le rôle d’un tueur en série psychopathe, face à Kay Kay Menon.
Il a également joué le rôle du célèbre poète révolutionnaire ourdou et activiste politique marxiste indien Makhdoom Mohiuddin dans Kahkashan, produit par Ali Sardar Jafri. Il a joué dans certains des épisodes de Star Bestsellers (diffusés sur Star-Plus). Dans l’un des épisodes (« Ek Sham Ki Mulakat »), son rôle était celui d’un commerçant parchoon qui croit à tort que la femme de son propriétaire essaie de le séduire et il s’avère que sa propre femme (Tisca Chopra) le trompe. Dans l’autre, il a joué le rôle d’un comptable de bureau qui, après avoir été insulté par sa patronne, s’est vengé. Il est également apparu dans une série intitulée Bhanvar (diffusée sur SET India) pour deux épisodes. Dans un épisode, il a joué le rôle d’un voyou qui atterrit en cour. Le théâtre et la télévision l’ont maintenu à flot jusqu’à ce que Mira Nair lui offre un camaïeu à Salaam Bombay ! (1988) bien que son rôle ait été monté dans le film final.

Dans les années 1990, il a joué dans les films Ek Doctor Ki Maut et Such a Long Journey (1998) et dans divers autres films qui sont passés inaperçus. En 1998, Khan a joué le rôle de « Rantnakar » le Bandit, alias « Valmiki » qui était BANDIT et est devenu le moine / poète bien connu qui a écrit « Le Ramayana » dans la série « Jay Hanuman » de Sanjay Khan. Après de nombreux films infructueux, les choses ont changé lorsque le réalisateur londonien Asif Kapadia lui a donné le rôle principal dans The Warrior, un film historique réalisé en 11 semaines dans l’Himachal Pradesh et le Rajasthan. En 2001, Le Guerrier a fait son entrée dans les festivals de cinéma internationaux, faisant de Khan un visage connu.

En 2003-2004, il a joué dans le court métrage d’Ashvin Kumar, Road to Ladakh. Après que le film ait reçu des critiques élogieuses dans les festivals internationaux, le film était en train de devenir un long métrage avec Khan. La même année, il joue le rôle-titre dans Maqbool, une adaptation de Macbeth de Shakespeare, acclamée par la critique.

Son premier rôle principal à Bollywood est arrivé en 2005 avec le film Rog. Son interprétation a été saluée par la critique ; l’un d’eux a écrit : « Les yeux d’Irfaan parlent plus fort que ses paroles et chaque fois qu’il est dans le cadre, qu’il parle à son pote Manish ou qu’il discute avec Suhel, il montre ses capacités en tant qu’acteur ». Par la suite, il est apparu dans plusieurs films jouant le rôle principal ou un rôle de soutien comme un méchant. En 2004, il a remporté le prix du meilleur méchant pour son rôle dans le film Haasil. Les critiques ont fait l’éloge de sa performance dans Haasil, affirmant que  » en tant qu’homme de main ambitieux, téméraire et intrépide qui est époustouflant d’esprit. Il est carrément effrayant et vous fait vous asseoir en vous demandant ce qu’il va faire ensuite. ». Il a également joué un antagoniste dans le film Sainikudu de Telugu.

En 2007, il s’est produit au guichet de Metro, pour lequel il a reçu le prix du meilleur acteur de soutien de Filmfare et The Namesake. Son alchimie avec Konkana Sen dans Metro a été l’un des moments forts du film multi-étoiles. Ils ont été suivis de près par son apparition dans les films internationaux A Mighty Heart et The Darjeeling Limited.

 

Même après son succès à Bollywood, il a poursuivi sa carrière à la télévision. Il a animé une émission Mano Ya Na Na Mano (diffusée sur Star One). Il a animé un autre programme appelé Kyaa Kahein qui était similaire à Mano Ya Na Mano.

En 2008, il a été présenté comme narrateur dans une production de l’Arts Alliance, id – Identity of the Soul. Le spectacle a fait le tour du monde et des dizaines de milliers de personnes ont assisté à l’événement en Cisjordanie. Il joue également le rôle de l’inspecteur de police dans le film Slumdog Millionaire 2008, pour lequel lui et la distribution du film ont remporté un Screen Actors Guild Award for Outstanding Performance by a Cast in a Motion Picture. A son sujet, Danny Boyle a dit, « il a une manière instinctive de trouver le’centre moral’ de n’importe quel personnage, de sorte que dans Slumdog, nous croyons que le policier pourrait réellement conclure que Jamal est innocent. Boyle le compare à un athlète qui peut exécuter le même mouvement parfaitement encore et encore. « C’est magnifique à regarder. »

En 2009, il a joué dans le film Acid Factory. Khan a déclaré qu’il veut faire plus de films d’action à l’avenir. Il est également apparu comme agent du FBI à New York et comme marchand de diamants Gujarati à New York, I Love You. Son film, Paan Singh Tomar, sur un athlète de la vie réelle devenu dacoit, a reçu des critiques extrêmement favorables.

En 2010, il a travaillé sur la troisième saison de la série HBO In Treatment, jouant le rôle de Sunil, qui a du mal à accepter la mort et la solitude de sa femme après son départ pour New York.

Khan jouait le Dr. Rajit Ratha dans The Amazing Spider-Man en 2012. Khan a joué la version adulte de Piscine « Pi » Molitor Patel dans l’adaptation cinématographique d’Ang Lee de Life of Pi, qui est devenue un succès critique et commercial dans le monde entier. En 2013, il joue dans The Lunchbox, qui remporte le Grand Rail d’Or au Festival de Cannes et reçoit une nomination BAFTA, et devient jusqu’alors son film hindi le plus lucratif.

En 2014, Khan est apparu dans Gunday, qui a connu un succès modéré au box-office. Il a également fait des apparitions dans les films The Xpose et Haider, jouant un rôle important dans ce dernier. En 2015, il joue le rôle principal dans le film Piku aux côtés de Deepika Padukone et Amitabh Bachchan. Khan a co-joué dans le film Jurassic World en 2015. La même année, il est également apparu dans le thriller Talvar dans lequel sa performance a été saluée. Il se produit à Jazbaa en octobre 2015 aux côtés d’Aishwarya Rai qui est très bien accueilli par la critique. Il a ensuite été vu aux côtés de Tom Hanks dans l’adaptation en 2016 du thriller Inferno de Dan Brown, Robert Langdon.

En l’an 2017, Khan est apparu dans deux films, Hindi Medium et Qarib Qarib Qarib Singlle. Le premier a connu un succès commercial et critique, tandis que le second a connu un taux brut moyen plus élevé. Le rôle de Khan dans Raj Batra dans Hindi Medium lui a valu plusieurs récompenses, dont le Filmfare Award du meilleur acteur de l’année. Hindi Medium est devenu un succès en Inde et en Chine, devenant son album en hindi le plus lucratif, surpassant The Lunchbox. En 2017, ses films ont rapporté 3,643 milliards de dollars au box-office mondial.

En 2018, Khan apparaît à Karwan, avec Dulquer Salmaan, Mithila Palkar et Kriti Kharbanda. Le film est sorti le 1er juin 2018. Il est également apparu dans Chantage en face de Kirti Kulhari dans la même année. Il s’est également engagé à travailler en Hindi Medium 2. Il sera réalisé par Homi Adajania qui a réalisé Cocktail et Finding Fanny.

 

Autres étapes importantes

 

En septembre 2015, il a été nommé ambassadeur de la marque pour « Resurgent Rajasthan« , une campagne du gouvernement du Rajasthan. Il a prêté sa voix au spectacle son et lumière au monument aux morts de l’armée indienne à Vidhan Sabha Road, Jaipur. Ce spectacle illustre la bravoure et le courage des soldats du Rajasthani et leurs triomphes historiques et modernes au combat.

 

Vie personnelle

 

Le 23 février 1995, Khan a épousé Sutapa Sikdar, écrivain et autre diplômé du NSD. Ils ont deux fils, Babil et Ayan.

Sikdar a dit à son sujet : « Il était toujours concentré. Je me souviens que quand il rentrait à la maison, il allait directement dans la chambre, s’asseyait par terre et lisait des livres. Le reste d’entre nous serait en train de bavarder. » Même maintenant, alors qu’il lit au moins un nouveau scénario hollywoodien par semaine, il croit qu’il doit faire ses devoirs, rester debout jusqu’à 3 heures du matin, prendre des notes, essayer de comprendre comment jouer son personnage. Sikdar se souvient qu’il lui aurait demandé jusqu’à 11 réécritures lorsqu’il a réalisé des épisodes de Banegi Apni Baat. « Une fois qu’il m’a traînée dans un commissariat de police à Mumbai pour comprendre la procédure, » se souvient-elle. En 2012, il a changé l’orthographe de son nom de « Irfan » à « Irrfan » et a dit qu’il aime le son du « r » supplémentaire dans son nom.

En février 2018, Khan a reçu un diagnostic de « maladie non divulguée », et de nombreux médias ont émis l’hypothèse qu’il avait un « cancer du cerveau ». Après beaucoup de spéculations, l’acteur a pris son compte Twitter et a annoncé qu’il allait « partager son histoire » dans « une semaine – dix jours » et a demandé aux médias et aux fans de ne rien « spéculer ». Le 16 mars 2018, Khan a annoncé sur Twitter qu’il souffrait d’une tumeur neuroendocrine. Il s’est rendu à Londres pour se faire soigner.

 

Filmographie de Irrfan Khan

 

1988 : Salaam Bombay! (titre original : Salaam Bombay!) de Mira Nair : Letter scénariste

1989 : Kamla Ki Maut (titre original : Kamla Ki Maut) de Basu Chatterjee :

1990 : दृष्टि (titre original : दृष्टि) de Govind Nihalani : Rahul

1991 : Ek Doctor Ki Maut (titre original : Ek Doctor Ki Maut) de Tapan Sinha :

1993 : Karamati Coat (titre original : Karamati Coat) de Ajay Karthik : Jaggu

1997 : Private Detective: Two Plus Two Plus One (titre original : Private Detective: Two Plus Two Plus One) de Rajat Kapoor :

1998 : Such a Long Journey (titre original : Such a Long Journey) de Sturla Gunnarsson : Gustad’s Father

2000 : Ghaath (titre original : Ghaath) de Akashdeep Saigal : Mamu / Romesh Bhagwat Dogra

2001 : The Warrior (titre original : The Warrior) de Asif Kapadia : Lafcadia – Warrior

2001 : Kasoor (titre original : Kasoor) de Vikram Bhatt : public prosecutor

2002 : Chocolate: Deep Dark Secrets (titre original : Chocolate: Deep Dark Secrets) de Vivek Agnihotri : Pipi

2002 : काली सलवार (titre original : काली सलवार) de Fareeda Mehta :

2002 : Gunaah (titre original : Gunaah) de Amol Shetge : ACP Digvijay Pandey

2003 : मक़बूल (titre original : मक़बूल) de Vishal Bhardwaj : Maqbool

2003 : Haasil (titre original : Haasil) de Tigmanshu Dhulia : Ranvijay Singh

2003 : Dhund: The Fog (titre original : Dhund: The Fog) de Shyam Ramsay : Ajit Khurana

2003 : Footpath (titre original : Footpath) de Vikram Bhatt : Sheikh

2003 : The Bypass (titre original : The Bypass) de Amit Kumar :

2004 : Aan: Men at Work (titre original : Aan: Men at Work) de Madhur Bhandarkar :

2005 : Shadows of Time (titre original : Shadows of Time) de Florian Gallenberger : Yanni

2005 : Chehraa (titre original : Chehraa) de Saurabh Shukla : Chandranath Diwan

2005 : 7½ Phere (titre original : 7½ Phere) de Ishaan Trivedi : Manoj Joshi

2005 : Rog (titre original : Rog) de Himanshu Brahmbhatt : Inspector Uday Rathore

2006 : Un nom pour un autre (titre original : The Namesake) de Mira Nair : Ashoke Ganguli

2006 : Sainikudu (titre original : Sainikudu) de Gunasekhar : Pappu Yadav

2006 : यूँ होता तो क्या होता (titre original : यूँ होता तो क्या होता) de Naseeruddin Shah : Salim Rajabali

2006 : Deadline: Sirf 24 Ghante (titre original : Deadline: Sirf 24 Ghante) de Tanveer Khan : Krish

2006 : Mr. 100% (titre original : Mr. 100%) de Amit Kumar :

2007 : Un Cœur invaincu (titre original : A Mighty Heart) de Michael Winterbottom : Captain

2007 : Life In A Metro (titre original : Life In A Metro) de Anurag Basu : Debu

2007 : Aaja Nachle (titre original : Aaja Nachle) de Anil Mehta : Faruq

2007 : Partition (titre original : Partition) de Vic Sarin : Avtar Singh

2007 : Apna Asmaan (titre original : Apna Asmaan) de Kaushik Roy : Ravi Kumar

2007 : The Killer (titre original : The Killer) de Raksha Mistry :

2008 : Dil Kabaddi (titre original : Dil Kabaddi) de Anil Senior : Samit

2008 : क्रैजी 4 (titre original : क्रैजी 4) de Jaideep Sen : Dr. Mukherjee

2008 : संडे (titre original : संडे) de Rohit Shetty : Kumar Mangat

2008 : Mumbai Meri Jaan (titre original : Mumbai Meri Jaan) de Nishikant Kamat : Thomas

2008 : À bord du Darjeeling Limited (titre original : The Darjeeling Limited) de Wes Anderson : The Father

2008 : Chamku (titre original : Chamku) de Kabeer Kaushik : Vijay Raj

2008 : New York, je t’aime (titre original : New York, I Love You) de Jiang Wen : Mansukhbhai (segment Mira Nair)

2008 : Migration (titre original : Migration) de Mira Nair : Abhay

2009 : Acid Factory (titre original : Acid Factory) de Suparn Verma :

2009 : Slumdog Millionaire (titre original : Slumdog Millionaire) de Loveleen Tandan : Police Inspector

2009 : बिल्लू (titre original : बिल्लू) de Priyadarshan : Billas Pardesi aka Billo Barber

2009 : New York (titre original : New York) de Kabir Khan : Roshan

2010 : राइट या रॉंग (titre original : राइट या रॉंग) de Neeraj Pathak : Inspector Vinay Patnaik

2010 : Hisss (titre original : Hisss) de Jennifer Chambers Lynch : Vinkram Gupta

2010 : Knock Out (titre original : Knock Out) de Mani Shankar : Tony Khosla

2010 : Kushti (titre original : Kushti) de T. K. Rajeev Kumar :

2011 : Thank You (titre original : Thank You) de Anees Bazmee : Vikram

2011 : Chillar Party (titre original : Chillar Party) de Vikas Bahl : Fatka

2011 : ७ खून माफ़ (titre original : ७ खून माफ़) de Vishal Bhardwaj : Wasiullah Khan

2011 : Yeh Saali Zindagi (titre original : Yeh Saali Zindagi) de Sudhir Mishra : Arun

2012 : Paan Singh Tomar (titre original : Paan Singh Tomar) de Tigmanshu Dhulia : Paan Singh Tomar

2012 : L’Odyssée de Pi (titre original : Life of Pi) de Ang Lee : Pi Patel (Adult)

2012 : The Amazing Spider-Man (titre original : The Amazing Spider-Man) de Marc Webb : Rajit Ratha

2013 : Saheb Biwi Aur Gangster Returns (titre original : Saheb Biwi Aur Gangster Returns) de Tigmanshu Dhulia : Indarjeet Singh

2013 : D-Day (titre original : डी डे) de Nikhil Advani : Wali Khan

2013 : The Lunchbox (titre original : The Lunchbox) de Ritesh Batra : Saajan Fernandes

2013 : The Lunchbox (titre original : The Lunchbox) de Ritesh Batra : producteur / productrice

2014 : Le Secret de Kanwar (titre original : Qissa) de Anup Singh :

2014 : गुंडे (titre original : गुंडे) de Ali Abbas Zafar : Satyajeet Sarkar

2014 : The Xposé (titre original : The Xposé) de Anant Mahadevan : Alec D’Costa

2014 : हैदर (titre original : हैदर) de Vishal Bhardwaj : Roohdaar

2015 : Jurassic World (titre original : Jurassic World) de Colin Trevorrow : Simon Masrani

2015 : Piku (titre original : Piku) de Shoojit Sircar : Rana

2015 : Jazbaa (titre original : Jazbaa) de Sanjay Gupta : Yohan

2015 : Talvar (titre original : तलवार) de Meghna Gulzar : Ashwin Kumar (Investigation officer of CDI)

2016 : Inferno (titre original : Inferno) de Ron Howard : Harry Sims / The Provost

2016 : मदारी (titre original : मदारी) de Nishikant Kamat : Nirmal Kumar

2017 : No bed of roses (titre original : ডুব) de Mostofa Sarwar Farooki : Javed Hasan

2017 : The Song of Scorpions (titre original : The Song of Scorpions) de Anup Singh : Aadam

2017 : हिंदी मीडियम (titre original : हिंदी मीडियम) de Saket Chaudhary :

2017 : Qarib Qarib Singlle (titre original : Qarib Qarib Singlle) de Tanuja Chandra : Vyogi

2018 : Puzzle (titre original : Puzzle) de Marc Turtletaub : Robert

2018 : Blackmail (titre original : Blackmail) de Abhinay Deo : Dev Kaushal

2018 : कारवाँ (titre original : कारवाँ) de Akarsh Khurana : Shaukat

2019 : Time To Retaliate: MASOOM (titre original : Time To Retaliate: MASOOM) de Kumaar Aadarsh :

2020 : Angrezi Medium (titre original : Angrezi Medium) de Homi Adajania : Akhilesh « Champak » Goswami

 

Émissions TV

 

1993 : Banegi Apni Baat (épisode ) : Kumar

2010 : In Treatment (épisode ) : Sunil

2013 : Comedy Nights with Kapil (épisode 8, 178, 158) : lui/elle-même

2014 : The Anupam Kher Show (épisode 17) : lui/elle-même

2016 : Tokyo Trial (épisode ) : Radhabinod Pal

2016 : The Kapil Sharma Show (épisode 24, 104) : lui/elle-même

2017 : Son of Abish (épisode 13) : lui/elle-même

2017 : The Drama Company (épisode 33) : lui/elle-même

Kelsey Asbille – Filmographie complète et biographie

Kelsey Asbille – Filmographie complète et biographie

Biographie de Kelsey Asbille Chow

 

Kelsey Asbille Chow (née le 9 septembre 1991) est une actrice américaine. Elle est connue pour son rôle de Mikayla dans la sitcom Disney XD Pair of Kings. De 2005 à 2009, elle a joué le rôle de Gigi Silveri dans le drame One Tree Hill. Elle a incarné Tracy Stewart dans Teen Wolf de MTV de 2015 à 2016 et Sally Avril dans le film The Amazing Spider-Man avec Andrew GarfieldEmma Stone et Rhys Ifans.

 

 

Enfance et scolarité

 

Chow est né d’un père chinois et d’une mère américaine en Colombie, Caroline du Sud. Elle a prétendu descendre de la bande orientale des Indiens Cherokee, mais la tribu n’a aucune trace de Chow et rien n’indique qu’elle soit une descendante. Elle a déclaré en 2010 qu’elle voulait pouvoir parler plus couramment le chinois mandarin et être capable de lire les caractères chinois traditionnels.

Elle a deux frères et sœurs plus jeunes : un frère qui a deux ans de moins et une sœur qui a huit ans de moins. Elle a fréquenté l’école secondaire Hammond School for high school, située à Columbia, SC.

La résidence de Kelsey Chow se trouve à Los Angeles, en Californie, mais elle vit actuellement à New York, où elle étudie à l’Université Columbia en tant que spécialiste des droits de l’homme.

 

Carrière

 

Après avoir acquis de l’expérience dans le théâtre communautaire, Chow a obtenu son premier rôle à la télévision en 2005 où elle a joué le rôle récurrent de Gigi Silveri sur One Tree Hill à l’âge de 13 ans, jouant dans le spectacle jusqu’en 2009.

En 2008, elle a été l’invitée de The Suite Life of Zack . Elle a également co-vedette dans le film original de Disney Channel Den Brother.

De 2010 à 2013, M. Chow a joué le rôle de Mikayla dans la série originale de Disney XD Pair of Kings.

En 2012, Chow a eu un petit rôle dans The Amazing Spider-Man, et a par la suite été choisi pour le long métrage Run.

En 2014, elle a joué dans le drame de Fox Hieroglyph. Cependant, la série a été annulée avant sa première.

En 2015, elle joue avec Stefanie Scott dans le vidéoclip de la chanson « Girls Like Girls » de Hayley Kiyoko et joue le rôle récurrent de Tracy Stewart dans la saison 5 de Teen Wolf (les dix premiers épisodes ont été créés le 29 juin 2015 et la deuxième moitié, le 5 janvier 2016).

Pour tout son travail jusqu’en 2017, elle a utilisé le nom de Kelsey Chow. Pour Wind River et Yellowstone, où elle jouait les femmes amérindiennes, elle a utilisé le nom de Kelsey Asbille.

 

Filmographie de Kelsey Asbille

 

2010 : Bienvenue chez les Scouts (titre original : Den Brother) de Mark L. Taylor : Matisse Burrows

2012 : The Amazing Spider-Man (titre original : The Amazing Spider-Man) de Marc Webb : Sally Avril

2013 : Run (titre original : Run) de Simone Bartesaghi : Emily Baltimore

2013 : The Wine of Summer (titre original : The Wine of Summer) de Maria Matteoli : Brit

2015 : Full of Grace (titre original : Full of Grace) de Andrew Hyatt : Zara (as Kelsey Chow)

2017 : Wind River (titre original : Wind River) de Taylor Sheridan : Natalie Hanson

2018 : Un café et un nuage d’amour (titre original : Brimming with Love) de W.D. Hogan : Allie Morgan

 

Émissions TV

 

2005 : One Tree Hill (épisode 3, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 19, 20, 21) : Gigi

2008 : The Suite Life of Zack & Cody (épisode 18) : Dakota

2011 : Pair of Kings (épisode ) : Mikayla Makoola

2014 : Hieroglyph (épisode ) : Lotus

2014 : Baby Daddy (épisode 10) : Stephanie

2016 : Teen Wolf (épisode 2, 3, 4, 7, 10, 11, 12, 13, 15, 16, 19) : Tracy Stewart

2017 : Embeds (épisode ) : Marissa

2018 : Splitting Up Together (épisode 1, 3) : Charlotte

2018 : Yellowstone (épisode ) : Monica Dutton

Martin Sheen – Filmographie complète et biographie

Martin Sheen – Filmographie complète et biographie

Biographie de Martin Sheen

 

Ramón Gerardo Antonio Estévez (né le 3 août 1940), connu professionnellement sous le nom de Martin Sheen, est un acteur américain qui a d’abord été connu pour ses rôles dans les films The Subject Was Roses (1968) et Badlands (1973), puis pour son rôle principal dans Apocalypse Now (1979) et comme président Josiah Bartlet dans The West Wing (1999-2006). Martin Sheen a incarné Ben Parker dansThe Amazing Spider-Man avec Andrew GarfieldEmma Stone et Rhys Ifans.

Au cinéma, Sheen a remporté le prix du meilleur acteur au Festival international du film de San Sebastián pour sa performance en tant que Kit Carruthers à Badlands. Le portrait du Capitaine Sheen. Willard dans Apocalypse Now a été nominé pour le prix BAFTA du meilleur acteur.

Sheen a travaillé avec une grande variété de réalisateurs, dont Richard Attenborough, Francis Ford Coppola, Terrence Malick, David Cronenberg, Mike Nichols, Martin Scorsese, Steven Spielberg et Oliver Stone. Sheen a reçu une étoile sur le Hollywood Walk of Fame en 1989. À la télévision, Sheen a remporté un Golden Globe et deux Screen Actors Guild Awards pour avoir joué le rôle du président Josiah Bartlet dans The West Wing, et un Emmy pour avoir été invité dans la sitcom Murphy Brown. En 2012, il incarne Uncle Ben dans The Amazing Spider-Man réalisé par Marc Webb.

Né et élevé aux Etats-Unis par des parents immigrés, il a adopté le nom de scène Martin Sheen pour l’aider à obtenir des rôles d’acteur. Il est père de quatre enfants, tous acteurs.

Sheen a réalisé un film, Cadence (1990), dans lequel il apparaît aux côtés de ses fils Charlie et Ramón. Il a narré, produit et réalisé des documentaires pour la télévision, remportant deux Daytime Emmy Awards dans les années 1980, et a été actif en politique libérale.

 

 

Enfance et scolarité

 

Sheen est né à Dayton, Ohio, fils de Mary-Ann (née Phelan ; 1903-1951) et Francisco Estévez Martínez (1898-1974). Pendant la naissance, le bras gauche de Sheen a été écrasé par des forceps, ce qui lui a donné un mouvement latéral limité de ce bras, qui est trois pouces (7,6 cm) plus court que son bras droit (paralysie d’Erb). Les deux parents de Sheen étaient des immigrants ; sa mère était originaire de Borrisokane, comté de Tipperary, Irlande, et son père est né à Salceda de Caselas, Galice, Espagne. Après avoir déménagé à Dayton dans les années 1930, son père était ouvrier d’usine et inspecteur de machines à la National Cash Register Company. Sheen a grandi sur Brown Street dans le quartier de South Park, un des dix enfants (neuf garçons et une fille). En raison du travail de son père, la famille vivait aux Bermudes sur St. John’s Road, Pembroke, où cinq de ses frères sont nés.
Martin a été le premier enfant à naître à Dayton, dans l’Ohio, après le retour de sa famille des Bermudes. Sheen a contracté la polio lorsqu’elle était enfant et a dû rester alitée pendant un an. Le traitement de son médecin par la méthode de Soeur Kenny l’a aidé à retrouver l’usage de ses jambes.

Quand il avait onze ans, la mère de Sheen est morte, et les enfants ont fait face à la possibilité de vivre dans un orphelinat ou des foyers d’accueil. La famille a pu rester ensemble avec l’aide de l’église catholique Holy Trinity à Dayton. Elevé comme catholique, il est diplômé de l’école secondaire Chaminade (aujourd’hui Chaminade Julienne Catholic High School). A quatorze ans, il a organisé une grève de caddies de golf alors qu’il travaillait dans un club de golf privé à Dayton, Ohio. Il s’est plaint des golfeurs en disant : « Ils ont souvent utilisé un langage obscène devant nous.. nous étions des petits garçons et ils étaient abusifs.. antisémites… Et ils étaient, pour la plupart, des membres honnêtes de la communauté. »

Sheen a été attiré à agir à un jeune âge, mais son père désapprouvait son intérêt pour le domaine. Malgré l’opposition de son père, Sheen emprunta de l’argent à un prêtre catholique et s’installa à New York au début de la vingtaine, espérant devenir acteur. C’est à New York qu’il a rencontré l’activiste catholique Dorothy Day. Travaillant avec son Mouvement des travailleurs catholiques, il a commencé à s’engager en faveur de la justice sociale et, un jour, il a joué Peter Maurin, cofondateur du Mouvement des travailleurs catholiques, dans Entertaining Angels : L’histoire de Dorothy Day. Sheen délibérément échoué à l’examen d’entrée de l’Université de Dayton afin qu’il puisse poursuivre sa carrière d’acteur.

Il a adopté son nom de scène, Martin Sheen, d’une combinaison du directeur de casting de la SCB, Robert Dale Martin, qui lui a donné sa première grande chance, et l’archevêque télévangéliste, Fulton J. Brillance. Dans une interview réalisée en 2003 dans le cadre de l’Actors Studio, Sheen a expliqué,

Chaque fois que j’appelais pour un rendez-vous, que ce soit pour un emploi ou un appartement, et que je donnais mon nom, il y avait toujours cette hésitation et quand j’arrivais là-bas, c’était toujours parti.. Alors j’ai pensé que j’avais assez de problèmes pour trouver un boulot d’acteur, alors j’ai inventé Martin Sheen. C’est toujours Estevez officiellement. Je ne l’ai jamais changé officiellement. Je ne le ferai jamais. C’est sur mon permis de conduire et mon passeport et tout. J’ai commencé à utiliser Sheen, j’ai pensé que j’allais essayer, et avant de m’en rendre compte, j’ai commencé à gagner ma vie avec lui et il était trop tard. En fait, un de mes grands regrets est que je n’ai pas gardé mon nom tel qu’il m’a été donné. Je savais que ça dérangeait mon père.

 

Carrière

 

Sheen a été grandement influencé par l’acteur James Dean. Il a développé une compagnie théâtrale avec d’autres acteurs dans l’espoir qu’une production lui vaudrait une reconnaissance. En 1963, il fait une apparition dans « Nightmare », un épisode de la série de science-fiction télévisée The Outer Limits. En 1964, il a joué dans la pièce de Broadway The Subject Was Roses ; plus tard, il a repris son rôle dans le film du même nom de 1968, et a été nominé pour un Golden Globe Award pour le meilleur acteur de soutien. Sheen a également joué dans la production télévisée Ten Blocks on the Camino Real (1966), une adaptation de la pièce Camino Real de Tennessee Williams mise en scène par Jack Landau et présentée par NET, un prédécesseur du PBS.

Au cours des années 1960 et au début des années 1970, Sheen a perfectionné ses compétences en tant qu’invité vedette dans plusieurs séries télévisées populaires, dont Insight (années 1960-1980), My Three Sons (1964), Flipper (1967), The FBI (1968), Mission : Impossible (1969), Hawaii Five-O (1970), Dan August (1971), The Rookies (1973), Columbo (1973) et The Streets of San Francisco (1973). Il a également joué un rôle récurrent dans « Danny Morgan » dans Mod Squad (1970-1971). Au début des années 1970, Sheen se concentre de plus en plus sur les téléfilms et les films cinématographiques.

Sheen a dépeint Dobbs dans l’adaptation cinématographique de Catch-22 de 1970. Il a ensuite co-joué dans le controversé téléfilm That Certain Summer, lauréat d’un Emmy Award en 1972, dont on dit qu’il est le premier téléfilm en Amérique à présenter l’homosexualité sous un jour favorable. En 1973, il a joué avec Sissy Spacek dans le drame criminel Badlands, dans lequel il a joué le rôle d’un multiple meurtrier antisocial. Sheen a déclaré que son rôle à Badlands était l’un de ses deux favoris, l’autre étant son rôle en tant qu’Américain. Officier des opérations spéciales de l’armée dans Apocalypse Now. Toujours en 1973, Sheen apparaît aux côtés de David Janssen dans « Such Dust As Dreams Are Made On », le premier pilote de la série télévisée Harry O.

En 1974, Sheen a incarné un conducteur de hot rod dans le téléfilm The California Kid et la même année, il a reçu une nomination aux Emmy Awards pour le prix du meilleur acteur dans un drame télévisé pour son interprétation de Pvt. Eddie Slovik dans le téléfilm L’exécution du soldat Slovik. Basé sur un incident survenu pendant la Seconde Guerre mondiale, le film raconte l’histoire du seul soldat américain à avoir été exécuté pour désertion depuis la guerre civile américaine.

 

La performance de Sheen a conduit Francis Ford Coppola à lui confier le rôle principal dans le rôle principal de l’équipe américaine. Capitaine Benjamin L. Willard dans l’Apocalypse Now de 1979, ce qui lui a valu une large reconnaissance. Tournant dans la jungle philippine pendant la saison des typhons en 1976, Sheen a admis qu’il n’était pas en grande forme et qu’il buvait beaucoup. Pour la légendaire séquence d’ouverture du film dans une chambre d’hôtel de Saigon, la représentation de Sheen de Willard en état d’ébriété a été aidée par le fait qu’il célèbre son 36e anniversaire sur le plateau ce jour-là, et qu’il est même ivre. Douze mois après le début du tournage, Sheen a subi une crise cardiaque mineure et il a dû ramper jusqu’à une route pour obtenir de l’aide. Pendant sa convalescence, son jeune frère Joe Estevez l’a remplacé dans plusieurs longs plans et dans certaines voix off. Sheen a pu reprendre le tournage quelques semaines plus tard. En 1979, Sheen joue dans The Final Countdown avec Kirk Douglas, un autre acteur ayant des liens familiaux avec les Bermudes (Diana Dill, la première femme de Douglas et la mère de leurs fils Michael Douglas et Joel Douglas était une Bermudienne).

Sheen a joué à U.S. Président John F. Kennedy dans la mini-série Kennedy ; Procureur général Robert F. Kennedy dans l’émission spéciale The Missiles of October ; chef d’état-major de la Maison-Blanche A.J. McInnerney dans The American President ; John Dean, conseiller juridique de la Maison-Blanche, dans la mini-série télévisée Blind Ambition ; Greg Stillson, futur président, dans The Dead Zone ; le président dans la mini-série télévisée Lori Loughlin-Chris Noth, Medusa’s Child ; et Josiah « Jed » Bartlet, le président fictif des démocrates, dans la célèbre série télévisée The West Wing.

En novembre 2010, Sheen a été choisi dans le rôle d’Uncle Ben dans le remake 2012 de la série de films Spider-Man de Sony, The Amazing Spider-Man, réalisé par Marc Webb.

Sheen a interprété des voix hors champ en tant que narrateur de la série Eyewitness et en tant que « vrai » Seymour Skinner dans l’épisode controversé des Simpsons « The Principal and the Pauper ». De plus, il a joué le rôle de l’Homme Illusif dans le très acclamé jeu vidéo Mass Effect 2, et la suite, Mass Effect 3. Martin Sheen est également l’animateur d’In Focus, une émission de télévision dont la page Facebook prétend être diffusée sur les stations affiliées de PBS à la télévision publique, mais ne l’est pas, selon le porte-parole de l’entreprise, tel que rapporté dans le Washington Post du 27 décembre 2012.

En 2009, Sheen s’est rendu à Mexico pour jouer à Chamaco avec Kirk Harris, Alex Perea, Gustavo Sánchez Parra et Michael Madsen. En 2010, il a tourné Stella Days dans le comté de Tipperary, en Irlande, près du lieu de naissance de sa mère. Thaddeus O’Sullivan a réalisé et l’acteur irlandais Stephen Rea a également joué.

Sheen est apparu dans The Departed de Martin Scorsese dans le rôle du capitaine Oliver Queenan, un commandant qui surveille un policier sous couverture (Leonardo DiCaprio). Martin Sheen et son fils Ramon Estevez ont combiné leurs noms réels et de scène pour créer la société affiliée à Warner Bros, Estevez Sheen Productions. Le dernier film de la société est The Way, écrit et réalisé par Emilio Estevez, fils de Sheen, qui joue également le rôle du fils de Martin à l’écran, qui meurt en marchant sur le Camino de Santiago. Sa fille, Renée, a aussi un rôle dans le film. Poussé par la tristesse, le personnage de Martin, médecin américain, quitte sa vie californienne et s’embarque avec les cendres de son fils pour le pèlerinage de 800 km des Pyrénées françaises à Saint-Jacques de Compostelle, en Espagne. La première de The Way a eu lieu au Festival international du film de Toronto 2010.

Sheen a joué dans le film irlandais Stella Days réalisé par Thaddeus O’Sullivan, en compagnie de l’actrice primée de l’IFTA Amy Huberman. Sheen joue le curé de la paroisse Daniel Barry, dont l’amour du cinéma l’amène à participer à l’installation d’un cinéma à Borrisokane. Sheen joue un rôle principal dans Grace and Frankie de Netflix (2015-présent).

 

Opinions politiques

 

Bien qu’il n’ait pas fréquenté l’université, Sheen attribue aux marianistes de l’Université de Dayton une influence majeure sur son activisme public, ainsi que l’archevêque Desmond Tutu. M. Sheen est connu pour son soutien franc et franc aux causes politiques libérales, comme l’opposition aux actions militaires américaines et l’incinérateur de déchets dangereux à East Liverpool (Ohio). Sheen a résisté aux appels à se présenter aux élections en disant : « Il n’y a aucune chance que je puisse être le président. On ne peut pas avoir un pacifiste à la Maison Blanche… Je suis un acteur. C’est mon métier. » M. Sheen est administrateur honoraire du Dayton International Peace Museum.

Il a soutenu le mouvement des travailleurs agricoles de 1965 avec Cesar Chavez à Delano, en Californie. Il est un adepte de l’éthique de vie cohérente, qui s’oppose à l’avortement, à l’euthanasie, à la peine capitale et à la guerre. Dans une interview accordée au Progressive, il a précisé ce point de vue : « Je suis enclin à être contre l’avortement de toute vie. Mais je suis également contre la peine de mort ou la guerre. » Il a également déclaré à la même occasion : « Je suis personnellement opposé à l’avortement, mais je ne jugerai personne d’autre à cet égard, car je ne suis pas une femme et je ne pourrais jamais faire face à la réalité. » Il soutient également le Democrats for Life of America’s Pregnant Women Support Act. En 2004, avec Rob Reiner, Sheen a fait campagne pour le candidat démocrate à la présidence Howard Dean, puis pour le candidat John Kerry.

Le 16 mai 1995, Martin Sheen et Paul Watson, de l’organisme environnemental sans but lucratif Sea Shepherd Conservation Society, ont été confrontés à un certain nombre de chasseurs de phoque canadiens dans un hôtel des Îles-de-la-Madeleine à la suite des attaques de Sea Shepherd contre des chasseurs de phoques et de baleines. Sheen a négocié avec les chasseurs de phoque pendant que Watson était escorté à l’aéroport par la police. En 2000, Sheen s’est impliqué dans le contrôle des armes à feu après que la National Shooting Sports Foundation eut engagé son frère politiquement conservateur, l’acteur Joe Estevez qui sonne comme Sheen, pour faire une voix off pour une publicité pro-gunmaker plus tôt cette année. Début 2003, Sheen a signé la déclaration « Not in My Name » contre l’invasion de l’Irak (avec des personnalités telles que Noam Chomsky et Susan Sarandon) ; la déclaration a paru dans le magazine The Nation. Le 28 août 2005, il a rendu visite à Cindy Sheehan, militante anti-irakienne, au Camp Casey. Il a prié avec elle et a parlé à ses partisans. Il a commencé son discours en déclarant : « Au moins, vous avez le président par intérim des États-Unis », faisant référence à son rôle en tant que président fictif Josiah Bartlet sur The West Wing. Cindy Sheehan avait exigé une deuxième rencontre avec le Président, George W. Bush.

Sheen a endossé les marches et les débrayages organisés par le groupe militant By Any Means Necessary (BAMN) pour forcer l’État de Californie à honorer la fête de Cesar Chavez. Le jour des manifestations (30 mars), des milliers d’étudiants, principalement latinos de Californie et d’ailleurs, ont quitté l’école pour soutenir la demande. Sheen a également déclaré qu’il a participé aux marches d’immigration à grande échelle à Los Angeles en 2006 et 2007.

Le 10 avril 2006, le New York Times a rapporté que des membres du Parti démocrate de l’Ohio avaient contacté Sheen pour tenter de le persuader de se présenter au Sénat des États-Unis en Ohio. Sheen a décliné l’offre, déclarant : « Je ne suis tout simplement pas qualifié. Tu confonds célébrité et crédibilité. » Le 26 novembre 2006, le Sunday Times d’Irlande, où Sheen vivait alors en raison de son inscénaristeion au NUI Galway, a fait état de ses critiques à l’encontre des cultivateurs de champignons qui exploitent des travailleurs étrangers en les payant aussi peu que 2,50 euros l’heure dans un pays où le salaire minimum est de 7,65 euros.

Le dernier militantisme de Mme Sheen comprend sa participation à des réunions du groupe écologiste Earth First ! et sa participation à des conférences lors d’événements d’autonomisation des jeunes appelés We Day au nom de Free The Children, une organisation caritative internationale et partenaire éducatif. Sheen a été nommée ambassadrice d’Enfants Entraide et a appuyé des initiatives telles que la campagne Nous sommes silencieux, une promesse de silence de 24 heures. Parlant de son travail avec Enfants Entraide, Sheen a dit :  » Je suis accro ! Je leur ai dit qu’à chaque fois que je pouvais leur offrir un peu de perspicacité ou d’énergie ou quoi que ce soit d’autre, je serais ravi qu’ils fassent appel à moi, et ils l’ont fait. »

Sheen s’est également fait le champion de Help Darfur Now, une organisation dirigée par des étudiants pour aider les victimes du génocide au Darfour, la région occidentale du Soudan. Il apparaît également dans le récent documentaire anti-fourrure « Skin Trade ».

Sheen est apparu dans des publicités télévisées et radiophoniques exhortant les résidents de l’État de Washington à voter  » non  » à l’Initiative 1000, un projet de loi sur l’aide au suicide devant les électeurs lors des élections de 2008.

M. Sheen a d’abord appuyé le gouverneur du Nouveau-Mexique, Bill Richardson, aux États-Unis en 2008. et a aidé à recueillir des fonds pour sa campagne électorale. Après que Richardson ait abandonné la campagne, Sheen a déclaré dans une interview de la BBC Two avec Graham Norton qu’il soutenait Barack Obama.

En 2010, Sheen s’est adressé pour la première fois à 18 000 jeunes militants étudiants à l’occasion de la journée  » Nous, les enfants, c’est gratuit  » en expliquant :  » Bien que le théâtre soit mon métier, l’activisme, c’est ce que je fais pour rester en vie « .

En mars 2012, Sheen a joué avec George Clooney dans une représentation de la pièce de Dustin Lance Black,‘8‘ – une reconstitution mise en scène du procès fédéral qui a renversé l’interdiction du mariage entre personnes de même sexe imposée par la Prop 8 de Californie – en tant qu’avocat Theodore Olson. La production a eu lieu au Wilshire Ebell Theatre et a été diffusée sur YouTube afin de recueillir des fonds pour la American Foundation for Equal Rights.

En septembre 2012, Sheen s’est réuni avec la distribution de The West Wing pour produire une vidéo chargée d’expliquer le vote du Michigan et ses sections partisanes et non partisanes. La vidéo a également servi de publicité de campagne pour Bridget McCormack, qui se présentait comme candidate non partisane à la Cour suprême du Michigan.

En 2015, il a été annoncé que Sheen avait narré la bande-annonce d’un projet de film documentaire sur la poursuite controversée de l’ancien gouverneur de l’Alabama Don Siegelman.

 

Vie personnelle

 

Sheen a épousé Janet Templeton le 23 décembre 1961 et ils ont quatre enfants, trois fils et une fille, qui sont tous acteurs : Emilio, Ramón, Carlos et Renée. Carlos, cependant, a décidé de changer son nom quand il a commencé à agir, se faisant appeler Charlie Sheen après avoir pris la décision d’angliciser son prénom et de prendre son nom de famille du nom de scène de son père.

Charlie et son père ont parodié conjointement leurs rôles respectifs dans le film Hot Shots de 1993 ! Dans la deuxième partie, lorsque leurs bateaux de patrouille fluviale se sont croisés, ils ont tous les deux crié « Je t’aimais à Wall Street« , un film dans lequel ils jouaient tous les deux en tant que père et fils en 1987.

Il a joué le père des fils Emilio Estevez et Charlie Sheen dans divers projets : il a joué le père d’Emilio dans The War at Home, In the Custody of Strangers and The Way, et le père de Charlie à Wall Street, No Code of Conduct, deux épisodes de Spin City, et Anger Management. Il est également apparu comme guest star dans un épisode de Two and a Half Men jouant le père de la voisine de Charlie, Rose (Melanie Lynskey), et un autre comme guest star Denise Richards’s père ; au moment où cet épisode a diffusé, Richards était marié à Charlie. Martin a également joué une version « future » de Charlie dans une publicité Visa. Martin a joué d’autres personnages avec ses enfants. Il a joué dans le film Bobby, qui a été réalisé par Emilio, qui a également joué dans le film aux côtés de son père. Renée a joué un rôle de soutien dans l’aile ouest, en tant que secrétaire du président Josiah Bartlet (Sheen). Emilio est également apparu, non crédité, dans un épisode de The West Wing représentant le personnage de son père, le président Bartlet, dans des films maison.

Sheen est devenu grand-père à l’âge de 43 ans quand Emilio a eu un fils avec sa petite amie, Carey Salley. Sheen a un total de dix petits-enfants et un arrière-petit-enfant.

Il a célébré son 50e anniversaire de mariage en 2011.

En 2012, Sheen était l’invité de la version américaine de Who Do You Think You Are ? qui retrace ses ancêtres irlandais et espagnols.

Il a subi un quadruple pontage cardiaque en décembre 2015.

 

Poursuites académiques

 

Après la fin du tournage de The West Wing, Sheen a annoncé son intention de poursuivre ses études : « J’ai l’intention de lire la littérature anglaise, la philosophie et la théologie à Galway, en Irlande, d’où ma défunte mère est venue et où je suis aussi citoyenne. » S’exprimant après qu’un doctorat honorifique en arts lui ait été décerné par l’Université nationale d’Irlande, Sheen a plaisanté en disant qu’il serait le « plus ancien étudiant de premier cycle » à l’Université nationale d’Irlande (NUI), Galway, où il a commencé ses études à plein temps à l’automne 2006. Bien qu’il craignait d’être une « distraction » pour les autres étudiants du NUIG, il a assisté à des conférences comme tout le monde. Dans la semaine qui a suivi le tournage de son dernier épisode de The West Wing, il a dit : »Je suis très sérieux à ce sujet. » Il a dit un jour : « Je n’ai jamais été à l’université quand j’étais jeune et j’ai hâte de l’essayer.. à 65 ans ! » Le 1er septembre 2006, Sheen a été parmi les premiers à s’inscrire comme étudiant à NUI Galway. Il a quitté l’université après avoir terminé un semestre.

Sheen entretient des liens avec Galway et Michael D. Higgins à l’élection présidentielle irlandaise de 2011, étant devenu un  » ami cher  » de Higgins tout en étudiant là-bas.

 

Engagement social et politique

 

Dans un discours prononcé à l’Université d’Oxford en 2009, Sheen a déclaré qu’il avait été arrêté 66 fois pour avoir protesté et avoir commis des actes de désobéissance civile. Il a été décrit par le militant des droits de l’homme Craig Kielburger comme ayant « un casier judiciaire presque aussi long que sa liste de crédits cinématographiques ».

Le 1er avril 2007, M. Sheen a été arrêté, en compagnie de 38 autres militants, pour intrusion sur le site d’essai du Nevada lors d’un événement organisé par le Nevada Desert Experience qui protestait contre ce site.

Il a une longue association avec Sea Shepherd et cet organisme de conservation a nommé un navire, le RV Martin Sheen, en reconnaissance de son engagement et de son soutien.

 

Religion

 

Sheen est catholique, sa foi ayant été restaurée lors de conversations à Paris en 1981 avec Terrence Malick, réalisateur du film révolutionnaire de Sheen, Badlands (1973). Il est un partisan du mouvement des travailleurs catholiques.

 

Position sur la vie familiale et l’avortement

 

Dans une entrevue accordée à RTÉ en 2011, Sheen a déclaré que sa femme avait été conçue à la suite d’un viol et que si sa mère l’avortait ou la jetait dans la rivière Ohio comme elle l’avait envisagé, sa femme n’existerait pas. Il a également révélé que trois de ses petits-enfants ont été conçus hors mariage, disant que ses fils  » n’étaient pas heureux à l’époque mais qu’ils en sont venus à aimer ces enfants. Nous avons trois petits-enfants adultes, deux d’entre eux sont mariés, ils sont l’une des plus grandes sources de joie dans nos vies. » Il a également fait part de son empathie pour les femmes confrontées à une grossesse inattendue, et qu’il ne s’opposait pas à leur droit à l’avortement :

 

Je ne peux pas faire de choix pour une femme, en particulier une femme enceinte noire, brune ou pauvre. Je ne rendrais pas de jugement dans cette affaire. En tant que père et grand-père, j’ai eu des expériences avec des enfants qui ne viennent pas toujours quand ils sont planifiés, et j’ai expérimenté la grande joie de la présence de Dieu en mes enfants, donc je suis enclin à être contre l’avortement de toute vie. Mais je suis également contre la peine de mort ou la guerre – partout où des gens sont sacrifiés pour une fin quelconque justifiant un moyen. Je ne pense pas que l’avortement soit une bonne idée. Personnellement, je suis contre l’avortement, mais je ne jugerai personne d’autre à cet égard, car je ne suis pas une femme et je ne pourrais jamais faire face à la réalité.

 

Dans une interview accordée en 2011 au Catholic World Report, il a déclaré qu’il se considérait lui-même comme pro-vie :

 

Il est de notoriété publique avec moi. C’est une partie de ma foi. Je suis un père, tu sais. Quand trois de nos petits-enfants étaient jeunes, il y a longtemps-je suis devenu grand-père à 42 ans-et nous n’avions pas de beaux-parents, nous soutenions ces enfants qui étaient venus dans nos vies.. Nous ne les considérions pas moins bienvenus et nous n’étions pas moins bénis. C’est ce que nous sommes. Nous savons ce qu’un enfant peut apporter, quelles que soient les circonstances. Donc[être pro-vie] est à la fois naturel pour nous et une acceptation pratique. Ma femme n’est pas catholique, mais elle est très pro-vie. C’est une mère et une grand-mère. Elle sait ce que ça veut dire. Il n’y a jamais aucune question, jamais.

 

Prix et distinctions

 

Au printemps 1989, M. Sheen a été nommé maire honoraire de Malibu, en Californie. Il a aussitôt marqué sa nomination par un décret proclamant la région  » zone dénucléarisée, sanctuaire pour les étrangers et les sans-abri, et environnement protégé pour toute vie, sauvage et apprivoisée « . Certains citoyens locaux étaient furieux par le décret, et la Chambre de commerce de Malibu s’est réunie en juin de la même année pour envisager de révoquer son titre, mais a voté à l’unanimité pour le conserver.

 

Alors que Sheen prétend qu’il a délibérément échoué à l’examen d’entrée de l’Université de Dayton afin de poursuivre sa carrière d’acteur, il a toujours une affinité pour UD, et on le voit boire dans une tasse à café « Dayton Flyers » pendant plusieurs épisodes de The West Wing. Sheen a également développé une relation continue avec la Wright State University, où il a joué Love Letters au profit de bourses d’études au département de théâtre, de danse et de cinéma, et a organisé un voyage de donateurs sur le plateau de The West Wing avec le directeur du département, W. Stuart McDowell, en septembre 2001. L’Eclat/Estevez . Sheen a également une grande affinité pour l’Université Notre Dame et a reçu en 2008 la Médaille du Laetare, la plus haute distinction décernée aux catholiques américains, en mai 2008 lors de la fondation de l’école.

Sheen a reçu six nominations aux Emmy Awards pour le rôle principal exceptionnel dans une série dramatique pour sa performance sur The West Wing, pour laquelle il a remporté un Golden Globe Award pour la meilleure performance d’un acteur dans un drame télévisé, ainsi que deux SAG Awards pour la performance exceptionnelle d’un acteur masculin dans une série dramatique, et faisait partie de la distribution qui a reçu deux SAG Awards pour une performance exceptionnelle par un ensemble dans une série dramatique.

Au cours de sa carrière d’acteur, Sheen a été mis en nomination pour dix Emmy Awards, remportant l’un des prix suivants. Il a également remporté huit nominations aux Golden Globe Awards. Sheen a une étoile sur le Hollywood Walk of Fame, au 1500 Vine Street.

En 2001, Sheen a remporté le prix du guide télévisé de l’acteur de l’année dans une série dramatique pour The West Wing. Dans le film d’animation Nickelodeon, l’émission de télévision et le spin-off TV de The Adventures of Jimmy Neutron, il y a un personnage nommé Sheen Estevez, qui est le nom de famille original de Sheen – Estévez – et son nom de travail, Sheen.

Sheen a été le récipiendaire en 2003 du doctorat en lettres de l’Université Marquette, honoris causa pour son travail sur les questions sociales et catholiques. En 2011, il a été nommé membre honoraire à vie de la Law Society of University College de Dublin. Le 3 mai 2015, Sheen a reçu un doctorat honorifique en lettres humaines de l’Université de Dayton pour son engagement de toute une vie en faveur de la paix, de la justice sociale et des droits de l’homme, qui illustre les missions de l’université catholique et marianiste.

 

Filmographie de Martin Sheen

 

1966 : Ten Blocks on the Camino Real (titre original : Ten Blocks on the Camino Real) de Jack Landau : Kilroy

1968 : The Subject Was Roses (titre original : The Subject Was Roses) de Ulu Grosbard : Timmy Cleary

1968 : Pat Neal Is Back (titre original : Pat Neal Is Back) de Edward Beyer : lui/elle-même

1969 : Then Came Bronson (titre original : Then Came Bronson) de William A. Graham : Nick Oresko

1970 : The Andersonville Trial (titre original : The Andersonville Trial) de George C. Scott : Captain Williams

1970 : Catch-22 (titre original : Catch-22) de Mike Nichols : 1st Lt. Dobbs

1971 : Mongo’s Back in Town (titre original : Mongo’s Back in Town) de Marvin J. Chomsky : Gordon

1971 : Goodbye, Raggedy Ann (titre original : Goodbye, Raggedy Ann) de Fielder Cook : Jules Worthman

1971 : Montserrat (titre original : Montserrat) de David Friedkin :

1972 : Poursuite (titre original : Pursuit) de Michael Crichton : Timothy Drew

1972 : No Drums, No Bugles (titre original : No Drums, No Bugles) de Clyde Ware : Ashby Gatrell

1972 : Rage (titre original : Rage) de George C. Scott : Maj. Holliford

1972 : That Certain Summer (titre original : That Certain Summer) de Lamont Johnson : Gary McCain

1972 : Pickup on 101 (titre original : Pickup on 101) de John Florea : Lester Baumgartner

1972 : Welcome Home, Johnny Bristol (titre original : Welcome Home, Johnny Bristol) de George McCowan : Graytak

1973 : The Catholics (titre original : The Catholics) de Jack Gold : Father Kinsella

1973 : Letters from Three Lovers (titre original : Letters from Three Lovers) de John Erman : Vincent

1973 : Message to My Daughter (titre original : Message to My Daughter) de Robert Michael Lewis : John Thatcher

1973 : Such Dust as Dreams Are Made On (titre original : Such Dust as Dreams Are Made On) de Jerry Thorpe : Harlan Garrison

1973 : Crime Club (titre original : Crime Club) de David Lowell Rich : Deputy Wilson

1974 : The California Kid (titre original : The California Kid) de Richard T. Heffron : Michael McCord

1974 : The scénariste of Pretty Boy Floyd (titre original : The scénariste of Pretty Boy Floyd) de Clyde Ware : Charles Arthur ‘Pretty Boy’ Floyd

1974 : The Execution of Private Slovik (titre original : The Execution of Private Slovik) de Lamont Johnson : Eddie Slovik

1974 : The Missiles of October (titre original : The Missiles of October) de Anthony Page : Attorney General Robert F. Kennedy

1975 : La Balade sauvage (titre original : Badlands) de Terrence Malick : Kit Carruthers

1975 : Sweet invité(e)age (titre original : Sweet invité(e)age) de Lee Philips : Leonard Hatch

1975 : The Last Survivors (titre original : The Last Survivors) de Lee H. Katzin : Alexander William Holmes

1977 : La Petite fille au bout du chemin (titre original : The Little Girl Who Lives Down the Lane) de Nicolas Gessner : Frank Hallet

1977 : Rolling Stone Magazine: The 10th Anniversary (titre original : Rolling Stone Magazine: The 10th Anniversary) de Steve Binder : lui/elle-même

1978 : Taxi!! (titre original : Taxi!!) de Joseph Hardy : Taxi Driver

1979 : Apocalypse Now (titre original : Apocalypse Now) de Francis Ford Coppola : Captain Benjamin L. Willard

1979 : L’étalon de guerre (titre original : Eagle’s Wing) de Anthony Harvey : Pike

1979 : Apocalypse Now: Final Cut (titre original : Apocalypse Now: Final Cut) de Francis Ford Coppola : Captain Benjamin L. Willard

1980 : Nimitz, retour vers l’enfer (titre original : The Final Countdown) de Don Taylor : Warren Lasky

1980 : Le dernier des condors (titre original : The Legend of Earl Durand) de Jud Taylor :

1981 : Loophole (titre original : Loophole) de John Quested : Stephen Booker

1982 : Enigma (titre original : Enigma) de Jeannot Szwarc : Alex Holbeck

1982 : les vainqueurs (titre original : That Championship Season) de Jason Miller : Tom Daley

1982 : In the Custody of Strangers (titre original : In the Custody of Strangers) de Robert Greenwald : Frank Caldwell

1982 : Centralia Fire (titre original : Centralia Fire) de Jim Abrahams : narrateur

1983 : Gandhi (titre original : Gandhi) de Richard Attenborough : Vince Walker

1983 : Man, Woman and Child (titre original : Man, Woman and Child) de Dick Richards : Robert Beckwith

1983 : In the King of Prussia (titre original : In the King of Prussia) de Emile de Antonio : Judge Samuel Salus II

1983 : Choices of the Heart (titre original : Choices of the Heart) de : Father Philan

1984 : Dead zone (titre original : The Dead Zone) de David Cronenberg : Greg Stillson

1984 : Firestarter (titre original : Firestarter) de Mark L. Lester : Captain Hollister

1984 : The Guardian (titre original : The Guardian) de David Greene : Charlie Hyatt

1985 : The Fourth Wise Man (titre original : The Fourth Wise Man) de Michael Ray Rhodes : Artaban

1985 : Consenting Adult (titre original : Consenting Adult) de Gilbert Cates : Ken Lynd

1985 : In the Name of the People (titre original : In the Name of the People) de Frank Christopher : narrateur

1985 : Out of the Darkness (titre original : Out of the Darkness) de Jud Taylor : Eddie Zigo

1986 : Samaritan: The Mitch Snyder scénariste (titre original : Samaritan: The Mitch Snyder scénariste) de Richard T. Heffron : Mitch Snyder

1986 : National Geographic : Les secrets du Titanic (titre original : Secrets of the Titanic) de Graham Hurley : lui/elle-même (narrateur)

1986 : Un etat d’urgence (titre original : A State of Emergency) de Alrick Riley :

1986 : News at Eleven (titre original : News at Eleven) de Mike Robe : Frank Kenley

1986 : Shattered Spirits (titre original : Shattered Spirits) de Robert Greenwald :

1987 : Siesta (titre original : Siesta) de Mary Lambert : Del

1987 : Conspiracy: The Trial of the Chicago 8 (titre original : Conspiracy: The Trial of the Chicago 8) de Jeremy Kagan : James Marion Hunt

1987 : Apocalypse Pooh (titre original : Apocalypse Pooh) de Todd Graham : Winnie the Pooh

1988 : Wall Street (titre original : Wall Street) de Oliver Stone : Carl Fox

1988 : Judgment in Berlin (titre original : Judgment in Berlin) de Leo Penn : Herbert J. Stern

1988 : Da (titre original : Da) de Matt Clark : Charlie

1988 : Walking After Midnight (titre original : Walking After Midnight) de Jonathon Kay :

1988 : Promises to Keep (titre original : Promises to Keep) de Ginny Durrin : lui/elle-même

1989 : Au-dela des etoiles (titre original : Beyond the Stars) de David Saperstein : Paul Andrews

1989 : Objectif nucléaire (titre original : Nightbreaker) de Peter Markle : Dr. Alexander Brown – Present

1989 : Beverly Hills Brats (titre original : Beverly Hills Brats) de Jim Sotos : Dr. Jeffrey Miller

1989 : Marked for Murder (titre original : Marked for Murder) de Rick Sloane : Man in Park

1990 : Cold Front (titre original : Cold Front) de Allan A. Goldstein : John Hyde

1991 : La mort au bout des doigts (titre original : Touch and Die) de Piernico Solinas : Frank Magenta

1991 : Aux cœurs des ténèbres : L’apocalypse d’un metteur en scène (titre original : Hearts of Darkness: A Filmmaker’s Apocalypse) de Eleanor Coppola : lui/elle-même

1991 : Un amour de banquier (titre original : Un amour de banquier) de Ian Toynton : Anthony Wayne

1991 : Guilty Until Proven Innocent (titre original : Guilty Until Proven Innocent) de Paul Wendkos : Harold Hohne

1992 : Cadence (titre original : Cadence) de Martin Sheen : MSgt. Otis V. McKinney

1992 : Original Intent (titre original : Original Intent) de Robert Marcarelli : Homeless Joe

1992 : JFK (titre original : JFK) de Oliver Stone : narrateur (voix) (non crédité)

1992 : Cadence (titre original : Cadence) de Martin Sheen : réalisateur / réalisatrice

1992 : Cadence (titre original : Cadence) de Martin Sheen : scénariste

1993 : Gettysburg (titre original : Gettysburg) de Ronald F. Maxwell : Gen. Robert E. Lee

1993 : Grey Knight (titre original : Grey Knight) de George Hickenlooper : Gen. Haworth

1993 : Hear No Evil (titre original : Hear No Evil) de Robert Greenwald : Lt. Brock

1993 : A Matter of Justice (titre original : A Matter of Justice) de Michael Switzer : Jack Brown

1993 : Garwood: Prisoner of War (titre original : Garwood: Prisoner of War) de Georg Stanford Brown : William F.(Ike) Eisenbraun

1993 : Hot Shots! 2 (titre original : Hot Shots! Part Deux) de Jim Abrahams : Capt. Benjamin L. Willard (non crédité)

1993 : Braving Alaska (titre original : Braving Alaska) de Jim Abrahams : narrateur

1993 : Braving Alaska (titre original : Braving Alaska) de Jim Abrahams : narrateur (voix)

1994 : Roswell, le mystère (titre original : Roswell) de Jeremy Kagan : Townsend

1994 : Fortunes of War (titre original : Fortunes of War) de Thierry Notz : Francis Labeck

1994 : Le profiler (titre original : When the Bough Breaks) de Michael Cohn : Captain Swaggert

1994 : Boca (titre original : Boca) de Walter Avancini : Jesse James Montgomery

1994 : Trigger Fast (titre original : Trigger Fast) de David Lister : Jackson Baines Hardin / Ole Devil

1994 : One of Her Own (titre original : One of Her Own) de Armand Mastroianni : Asst. Dist. Atty. Pete Maresca

1994 : Guns of Honor (titre original : Guns of Honor) de Peter Edwards : Jackson Baines Hardin (Ole Devil)

1994 : Hits! (titre original : Hits!) de William R. Greenblatt : Kelly

1994 : National Geographic: Last Voyage of the Lusitania (titre original : National Geographic: Last Voyage of the Lusitania) de Thierry Ragobert : narrateur

1995 : Le président et miss Wade (titre original : The American President) de Rob Reiner : A.J. MacInerney

1995 : Born Wild (titre original : Born Wild) de Duncan McLachlan : Dan Walker

1995 : Captain Nuke and the Bomber Boys (titre original : Captain Nuke and the Bomber Boys) de Charles Gale : Jeff Snyder

1995 : La Pause (titre original : The Break) de Lee H. Katzin : Gil Robbins

1995 : Gospa (titre original : Gospa) de Jakov Sedlar : Father Jozo Zovko

1995 : Dillinger et Capone (titre original : Dillinger and Capone) de Jon Purdy : John Dillinger

1996 : The War at Home (titre original : The War at Home) de Emilio Estevez : Bob Collier

1996 : Entertaining Angels – The Dorothy Day scénariste (titre original : Entertaining Angels – The Dorothy Day scénariste) de Michael Ray Rhodes : Peter Maurin

1996 : Opération Alf (titre original : Project: ALF) de Dick Lowry : Colonel Gilbert Milfoil

1997 : Péril en Mer (titre original : invité(e)ile Waters) de David Drury : Aurora Skipper

1997 : Spawn (titre original : Spawn) de Mark A.Z. Dippé : Jason Wynn

1997 : La Dernière Cavale (titre original : Truth or Consequences, N.M.) de Kiefer Sutherland : Sir

1997 : Titanic: Anatomy of a Disaster (titre original : Titanic: Anatomy of a Disaster) de Stephen Burns : narrateur

1997 : Medusa’s Child (titre original : Medusa’s Child) de Larry Shaw : President

1997 : The Making of ‘Spawn’ (titre original : The Making of ‘Spawn’) de : lui/elle-même

1998 : Babylon 5 : La Rivière des âmes (titre original : Babylon 5: The River of Souls) de Janet Greek : Soul Hunter

1998 : Argent gratuit (titre original : Free Money) de Yves Simoneau : Guard

1998 : Le Couloir de La Mort (titre original : A Letter from Death Row) de Bret Michaels : Michael’s Father

1998 : Shadrach (titre original : Shadrach) de Susanna Styron : narrateur (voix)

1998 : Holes in Heaven (titre original : Holes in Heaven) de Wendy Robbins : narrateur (voix)

1998 : Ballad of a Gunfighter (titre original : Ballad of a Gunfighter) de Christopher Coppola : The Stranger

1998 : Voyage of Terror (titre original : Voyage of Terror) de Brian Trenchard-Smith :

1998 : The Elevator (titre original : The Elevator) de Rafal Zielinski : Sarge

1999 : Onde de choc (titre original : No Code of Conduct) de Bret Michaels : Bill Peterson

1999 : Le pont de Cassandra (titre original : The Cassandra Crossing) de George P. Cosmatos : Robby Navarro

1999 : Twister 2 – Extreme tornade (titre original : Storm) de Harris Done : General James Roberts

1999 : A Texas Funeral (titre original : A Texas Funeral) de W. Blake Herron : Grandpa Sparta

1999 : Forget Me Never (titre original : Forget Me Never) de Robert Allan Ackerman :

1999 : D.R.E.A.M. Team (titre original : D.R.E.A.M. Team) de Dean Hamilton : J.W. Garrison

1999 : A Stranger in the Kingdom (titre original : A Stranger in the Kingdom) de Jay Craven : Sigurd Moulton

1999 : Gunfighter (titre original : Gunfighter) de Christopher Coppola : The Stranger

1999 : Ninth Street (titre original : Ninth Street) de Tim Rebman : Father Frank

1999 : The scénariste of the Twelve Apostles (titre original : The scénariste of the Twelve Apostles) de : narrateur (Voice)

2000 : Mexico (titre original : Mexico) de Lorena Parlee : narrateur

2001 : Othello 2003 (titre original : O) de Tim Blake Nelson : Coach Duke Goulding

2001 : Enemies of War (titre original : Enemies of War) de David Lister : narrateur

2001 : National Geographic: Inside the Vatican (titre original : National Geographic: Inside the Vatican) de John B. Bredar : narrateur

2002 : IMAX – Straight Up, Helicopters in Action (titre original : IMAX – Straight Up, Helicopters in Action) de David Douglas : narrateur (voix)

2002 : Rosy-Fingered Dawn: A Film on Terrence Malick (titre original : Rosy-Fingered Dawn: A Film on Terrence Malick) de Daniele Villa : lui/elle-même

2002 : Bringing Down a Dictator (titre original : Bringing Down a Dictator) de Wonjae Lee :

2003 : Arrête-moi si tu peux (titre original : Catch Me If You Can) de Steven Spielberg : Roger Strong

2003 : Milost mora (titre original : Milost mora) de Jakov Sedlar : Frederik

2003 : Absence of Malick (titre original : Absence of Malick) de David Gregory :

2004 : Tell Them Who You Are (titre original : Tell Them Who You Are) de Mark Wexler : lui/elle-même

2004 : Jerusalemski sindrom (titre original : Jerusalemski sindrom) de :

2005 : James Dean: Forever Young (titre original : James Dean: Forever Young) de Michael J. Sheridan : narrateur (voix)

2006 : Bobby (titre original : Bobby) de Emilio Estevez : Jack Stevens

2006 : Qui a tué la voiture électrique ? (titre original : Who Killed the Electric Car?) de Chris Paine : narrateur

2006 : Les Infiltrés (titre original : The Departed) de Martin Scorsese : Capt. Oliver Charles Queenan

2007 : Les oubliées de Juárez (titre original : Bordertown) de Gregory Nava : George Morgan

2007 : Talk to Me (titre original : Talk to Me) de Kasi Lemmons : E.G. Sonderling

2007 : Confessions Of An Innocent Man (titre original : Confessions Of An Innocent Man) de David Paperny : lui/elle-même – narrateur

2007 : Flatland (titre original : Flatland) de Jeffrey Travis : Arthur Square (voix)

2007 : Andrew Jackson: Good, Evil & The Presidency (titre original : Andrew Jackson: Good, Evil & The Presidency) de Martin Sheen : Voice

2008 : The End of Poverty? (titre original : The End of Poverty?) de Philippe Diaz : narrator

2008 : Vietnam: American Holocaust (titre original : Vietnam: American Holocaust) de Clay Claiborne : Voice

2008 : Pirate for the Sea (titre original : Pirate for the Sea) de Ronald Colby : lui/elle-même

2008 : They Killed Sister Dorothy (titre original : They Killed Sister Dorothy) de Daniel Junge : narrateur

2008 : The Garden (titre original : The Garden) de : lui/elle-même

2009 : Coup de foudre à Seattle (titre original : Love Happens) de Brandon Camp : Burke’s Father-in-Law

2009 : Chamaco (titre original : Chamaco) de Miguel Necoechea : Dr. Frank Irwin

2009 : Dans ses rêves (titre original : Imagine That) de Karey Kirkpatrick : Dante D’Enzo

2009 : White House Revealed (titre original : White House Revealed) de David Lowell Rich : narrateur

2009 : On Great White Wings the Wright Brothers and the Race for Flights (titre original : On Great White Wings the Wright Brothers and the Race for Flights) de David Lowell Rich : narrateur

2010 : Conspiration (titre original : Echelon Conspiracy) de Greg Marcks : Raymond Burke

2010 : The Kennedy Detail (titre original : The Kennedy Detail) de Vince DiPersio : narrateur

2011 : Holy Man: The USA vs Douglas White (titre original : Holy Man: The USA vs Douglas White) de Jennifer Jessum : narrateur

2011 : Miller’s Tale (titre original : Miller’s Tale) de Rebecca Marshall : lui/elle-même

2011 : 9/11 Truth: Hollywood Speaks Up (titre original : 9/11 Truth: Hollywood Speaks Up) de Steve Bates : lui/elle-même

2011 : Sharkwise (titre original : Sharkwise) de Lieven Debrauwer : narrateur

2012 : The Amazing Spider-Man (titre original : The Amazing Spider-Man) de Marc Webb : Uncle Ben

2012 : Secret Identity (titre original : The Double) de Michael Brandt : Tom Highland

2012 : Stella Days (titre original : Stella Days) de Thaddeus O’Sullivan : Fr. Daniel Barry

2012 : Jusqu’à ce que la fin du monde nous sépare (titre original : Seeking a Friend for the End of the World) de Lorene Scafaria : Frank Petersen

2012 : 8 (titre original : 8) de Rob Reiner : Theodore B. Olson

2013 : La Tête en l’air (titre original : Arrugas) de Ignacio Ferreras : (voix)

2013 : The Way: La Route Ensemble (titre original : The Way) de Emilio Estevez : Tom

2013 : Salinger (titre original : Salinger) de Shane Salerno : lui/elle-même

2013 : Tales from the Warner Bros. Lot (titre original : Tales from the Warner Bros. Lot) de Gary Khammar : lui/elle-même

2013 : The Whale (titre original : The Whale) de Alrick Riley : Tom Nickerson

2013 : Jerzy Popieluszko: Messenger of the Truth (titre original : Jerzy Popieluszko: Messenger of the Truth) de Tony Haines : narrateur (voix)

2013 : Amazonia (titre original : Amazonia) de Thierry Ragobert :

2014 : L’incident (titre original : The Incident) de Larry Peerce : Artie Connors

2014 : The Amazing Spider-Man : Le Destin d’un héros (titre original : The Amazing Spider-Man 2) de Marc Webb : Uncle Ben

2014 : A Prayer for Rain (titre original : A Prayer for Rain) de Ravi Kumar : Warren Anderson

2014 : Holbrook/Twain: An American Odyssey (titre original : Holbrook/Twain: An American Odyssey) de Scott Teems :

2014 : Favelas (titre original : Trash) de Stephen Daldry : Father Juilliard / Padre Juilliard

2014 : Les enfants du wagon (titre original : The Boxcar Children) de Kyungho Jo : Grandfather Alden (voix)

2015 : Les envoûtés (titre original : The Believers) de John Schlesinger : Cal Jamison

2015 : Selma (titre original : Selma) de Ava DuVernay : Frank Minis Johnson

2015 : Unity (titre original : Unity) de Shaun Monson : lui/elle-même – narrateur (voix)

2015 : Badge of Honor (titre original : Badge of Honor) de Agustin : Captain Daniel Richards

2015 : Robert Bly: A Thousand Years of Joy (titre original : Robert Bly: A Thousand Years of Joy) de : lui/elle-même

2016 : Anne des Pignons Verts (titre original : Anne of Green Gables) de John Kent Harrison : Matthew Cuthbert

2016 : Le Messager (titre original : The Vessel) de Julio Quintana : Father Douglas

2016 : Back to the Lane (titre original : Back to the Lane) de Ginny Durrin :

2017 : Ask me anything (titre original : Ask Me Anything) de Allison Burnett :

2017 : L’Exception à la règle (titre original : Rules Don’t Apply) de Warren Beatty : Noah Dietrich

2017 : Popstar : Célèbre à tout prix (titre original : Popstar: Never Stop Never Stopping) de Jorma Taccone : lui/elle-même

2017 : Anne of Green Gables: The Good Stars (titre original : Anne of Green Gables: The Good Stars) de John Kent Harrison : Matthew Cuthbert

2017 : Anne of Green Gables: Fire & Dew (titre original : Anne of Green Gables: Fire & Dew) de : Matthew Cuthbert

2017 : Citizen Clark… A Life of Principle (titre original : Citizen Clark… A Life of Principle) de Joseph C. Stillman : narrateur

2018 : Come Sunday (titre original : Come Sunday) de : Oral Roberts

2018 : The Boxcar Children: Surprise Island (titre original : The Boxcar Children: Surprise Island) de Wonjae Lee : James Alden (voix)

 

Émissions TV

 

1960 : Police Surgeon (épisode ) : Ben Grover

1961 : The Defenders (épisode ) : Dino Locatelli

1961 : The Defenders (épisode ) : Joey Americus

1961 : The Defenders (épisode ) : Arnold McCabe

1961 : The Defenders (épisode ) : Adam Novins

1961 : Route 66 (épisode 12) : invité(e) ou non crédité(e)

1962 : The Nurses (épisode ) : Saunders

1962 : The Nurses (épisode ) : Carl

1962 : Naked City (épisode 11, 4, 15) : invité(e) ou non crédité(e)

1963 : Arrest and Trial (épisode 12) : invité(e) ou non crédité(e)

1963 : The Outer Limits (épisode 10) : invité(e) ou non crédité(e)

1965 : For the People (épisode ) : Louis Cahane

1966 : Hawk (épisode ) : Peter Janus

1967 : N.Y.P.D. (épisode ) : Fred Janney

1968 : The F.B.I. (épisode 16, 1, 18, 13) : invité(e) ou non crédité(e)

1969 : Mission: Impossible (épisode 18) : invité(e) ou non crédité(e)

1969 : Lancer (épisode 22) : invité(e) ou non crédité(e)

1970 : Hawaii Five-O (épisode 4, 20) : invité(e) ou non crédité(e)

1970 : Matt Lincoln (épisode ) : Charles

1970 : Ironside (épisode 2) : invité(e) ou non crédité(e)

1971 : The Edge of Night (épisode ) : Roy Sanders

1971 : The Mod Squad (épisode 12) : invité(e) ou non crédité(e)

1971 : Sarge (épisode ) : Dan

1972 : Mannix (épisode 7) : invité(e) ou non crédité(e)

1972 : Cannon (épisode 3, 21, 15) : invité(e) ou non crédité(e)

1973 : Toma (épisode 1) : invité(e) ou non crédité(e)

1973 : Love scénariste (US) (épisode ) : Frank Randolph

1973 : Columbo (épisode 1) : Karl Lessing

1973 : The Rookies (épisode 18) : invité(e) ou non crédité(e)

1973 : The Streets of San Francisco (épisode 2) : invité(e) ou non crédité(e)

1973 : Medical Center (épisode 5) : invité(e) ou non crédité(e)

1973 : Ghost scénariste (épisode 15) : invité(e) ou non crédité(e)

1978 : Hallmark Hall of Fame (épisode 4) : invité(e) ou non crédité(e)

1979 : Saturday Night Live (épisode 8, 7) : invité(e)

1979 : Blind Ambition (épisode ) : John Dean

1983 : Kennedy (épisode ) : John F. Kennedy

1984 : CBS Schoolbreak Special (épisode ) : Joe Sanders

1985 : The New Alfred Hitchcock Presents (épisode 10) : invité(e) ou non crédité(e)

1985 : The Atlanta Child Murders (épisode ) : Chet Dettlinger

1990 : Captain Planet and the Planeteers (épisode ) : invité(e) ou non crédité(e)

1993 : Tales from the Crypt (épisode 8) : invité(e) ou non crédité(e)

1993 : Late Night with Conan O’Brien (épisode 16, 12, 6) : invité(e) ou non crédité(e)

1993 : Alex Haley’s Queen (épisode ) : James Jackson Sr.

1996 : The Rosie O’Donnell Show (épisode 113) : invité(e) ou non crédité(e)

1997 : The Simpsons (épisode 2) : invité(e) ou non crédité(e)

1997 : Gun (épisode ) : Van Guinness

1999 : LateLine (épisode 7) : invité(e) ou non crédité(e)

1999 : Total Recall 2070 (épisode 21) : invité(e) ou non crédité(e)

1999 : Chicken Soup for the Soul (épisode ) : invité(e) ou non crédité(e)

1999 : Nature (épisode 16) : narrateur

2001 : The Tonight Show with Jay Leno (épisode 50, 71) : invité(e) ou non crédité(e)

2001 : The West Wing (épisode ) : President Josiah Bartlet

2002 : Spin City (épisode 14) : invité(e) ou non crédité(e)

2003 : The View (épisode 66) : invité(e) ou non crédité(e)

2003 : E! True Hollywood scénariste (épisode 5, 6) : invité(e) ou non crédité(e)

2003 : Inside the Actors Studio (épisode 16) : invité(e) ou non crédité(e)

2003 : The Perilous Fight: America’s World War II in Color (épisode ) : narrateur

2004 : The Ellen DeGeneres Show (épisode 33, 103, 158, 70) : invité(e) ou non crédité(e)

2005 : Two and a Half Men (épisode 7) : invité(e) ou non crédité(e)

2006 : 10 Days That Unexpectedly Changed America (épisode 8) : invité(e) ou non crédité(e)

2007 : Studio 60 on the Sunset Strip (épisode 21) : invité(e) ou non crédité(e)

2008 : The Graham Norton Show (épisode 2) : HImself

2011 : The One Show (épisode 146) : invité(e) ou non crédité(e)

2011 : Curiosity (épisode ) : lui/elle-même – narrateur

2012 : The Colbert Report (épisode 109) : invité(e) ou non crédité(e)

2014 : Anger Management (épisode 88) : Martin Goodson

2015 : Grace and Frankie (épisode ) : Robert Hanson

2017 : Is O.J. Innocent? The Missing Evidence (épisode ) : narrateur (voix)

2018 : American Dynasties: The Kennedys (épisode ) : narrateur

Sally Field – Filmographie complète et biographie

Sally Field – Filmographie complète et biographie

Biographie de Sally Field

 

Sally Margaret Field (née le 6 novembre 1946) est une actrice et réalisatrice américaine. Elle a reçu de nombreuses distinctions, dont deux Academy Awards, trois Primetime Emmy Awards, deux Golden Globe Awards, un Screen Actors Guild Award, et a été nominée pour un Tony Award et deux BAFTA Awards.

Field a commencé sa carrière professionnelle à la télévision, avec des rôles éponymes dans les sitcoms éphémères Gidget (1965-1966), The Flying Nun (1967-1970) et The Girl with Something Extra (1973-1974). En 1976, sa carrière a connu un tournant lorsqu’elle a été acclamée par la critique pour sa performance en tant que personnage titulaire de la minisérie Sybil, pour laquelle elle a reçu le Primetime Emmy Award for Outstanding Lead Actress in a Limited Series or Movie. Bien qu’elle ait fait ses débuts au cinéma en tant que figurant dans Moon Pilot (1962), sa carrière cinématographique s’est intensifiée au cours des années 1970 avec des rôles principaux dans des films à succès comme Stay Hungry (1976), Smokey and the Bandit (1977), Heroes (1977), The End (1978), et Hooper (1978). Sa carrière s’est poursuivie au cours des années 1980, avec l’Oscar de la meilleure actrice pour Norma Rae (1979) et Places in the Heart (1984), et elle a continué à jouer dans de nombreux films acclamés et à succès, dont Smokey and the Bandit II (1980), Absence of Malice (1981), Kiss Me Goodbye (1982), Murphy’s Romance (1985), Steel Magnolias (1989), Mrs. Doubtfire (1993) et Forrest Gump (1994).

Dans les années 2000, elle est revenue à la télévision avec un rôle récurrent dans la dramatique médicale NBC ER, pour lequel elle a remporté le Primetime Emmy Award for Outstanding Guest Actress in a Drama Series en 2001 et l’année suivante a fait ses débuts sur scène avec Edward Albee’s The Goat, ou Qui est Sylvia ?. De 2006 à 2011, elle a incarné la protagoniste Nora Walker dans la dramatique télévisée ABC Brothers. . En 2010, sa carrière cinématographique a refait surface. Elle a joué le rôle de Mary Todd Lincoln dans Lincoln (2012), pour lequel elle a reçu une nomination pour l’Oscar de la meilleure actrice de soutien et a incarné Tante May dans The Amazing Spider-Man (2012,  avec Andrew GarfieldEmma Stone et Rhys Ifans) et sa suite en 2014, devenant sa sortie la plus rentable. En 2015, elle a incarné le personnage titulaire de Hello, My Name Is Doris, pour lequel elle a été mise en nomination pour le prix de la meilleure actrice d’une comédie dans la catégorie Choix de la critique de cinéma. En 2017, elle revient sur scène après une absence de 15 ans avec la reprise de The Glass Menagerie de Tennessee Williams, pour laquelle elle a reçu une nomination au Tony Award de la meilleure actrice dans une pièce.

En tant que réalisateur, Field est connu pour le téléfilm The Christmas Tree (1996), un épisode de la mini-série HBO From the Earth to the Moon de 1998, et le long métrage Beautiful (2000). En 2014, elle a reçu une étoile sur le Hollywood Walk of Fame.

 

 

Enfance et scolarité

 

Sally Field est née à Pasadena, en Californie, de Margaret Field (née Morlan ; actrice) et Richard Dryden Field. Son père était un officier de l’armée. Après le divorce de ses parents en 1950, sa mère épouse l’acteur et cascadeur Jock Mahoney. Field allègue dans ses mémoires de 2018 qu’elle a été agressée sexuellement par Mahoney durant son enfance. Grâce à la lignée généalogique de sa grand-mère maternelle, Field est une descendante du passager Mayflower et gouverneur colonial William Bradford, son dixième arrière grand-père.

À l’adolescence, Field a fréquenté la Portola Middle School et la Birmingham High School à Van Nuys, où elle a été pom-pom girl. Ses camarades de classe comprenaient le financier Michael Milken, l’actrice Cindy Williams et l’agent de talent Michael Ovitz.

 

1965–1976

 

Field a fait ses débuts à la télévision en tant que surfeuse cinglée dans la sitcom Gidget (1965-1966). Le spectacle n’a pas connu un succès initial et a été annulé après une seule saison ; cependant, les rediffusions estivales ont obtenu des cotes d’écoute respectables, ce qui a fait de ce spectacle un succès tardif. Désireux de trouver un nouveau véhicule pour Field, ABC a ensuite produit The Flying Nun avec Field dans le rôle de Sister Bertrille pendant trois saisons, de 1967 à 1970. Dans une interview sur le DVD de la saison 1, Field a dit qu’elle aimait beaucoup Gidget, mais qu’elle détestait The Flying Nun parce qu’elle n’était pas traitée avec respect par les directeurs de l’émission. Field a ensuite été victime d’une typo, trouvant difficile de trouver des rôles respectables. En 1971, Field a joué dans le téléfilm ABC Maybe I’ll Come Home in the Spring, dans le rôle d’un adolescent fugueur découragé qui rentre chez lui avec un hippie barbu et drogué (interprété par David Carradine). Elle a fait plusieurs apparitions à la télévision jusqu’au milieu des années 1970, y compris un rôle dans Alias Smith and Jones, une série télévisée populaire mettant en vedette Pete Duel, co-star de Gidget. Elle est également apparue dans l’épisode « Whisper » du thriller TV Night Gallery.

En 1973, Field a joué un rôle principal aux côtés de John Davidson dans la série éphémère The Girl with Something Extra de 1973 à 1974. Après l’annulation de la série, Field a étudié à l’Actors Studio avec le professeur de théâtre Lee Strasberg. Strasberg est devenu un mentor pour l’actrice, l’aidant à dépasser son image télévisuelle de la fille d’à côté. C’est au cours de cette période que Field a divorcé de son premier mari en 1975.

Peu de temps après avoir étudié avec Strasberg, Field a décroché le rôle-titre dans le téléfilm Sybil de 1976, d’après le livre de Flora Rheta Schreiber. Vincent Canby, critique du film pour le New York Times, a écrit : « Norma Rae est une dramatique contemporaine très préoccupée, illuminée par de très bonnes performances et celle de Miss Field est spectaculaire. » Pour son rôle dans Norma Rae, Field a remporté le Prix de la meilleure interprétation féminine au Festival de Cannes et l’Oscar de la meilleure actrice.

Field est apparu avec Reynolds dans trois autres films : The End, Hooper, et Smokey et le Bandit II. En 1981, elle a continué à changer d’image, jouant une prostituée à la bouche grossière aux côtés de Tommy Lee Jones dans le film Back Roads de South-set. Elle a reçu des nominations aux Golden Globe pour le drame Absence of Malice de 1981 et la comédie Kiss Me Goodbye de 1982.

Puis vint un deuxième Oscar pour son rôle principal dans le drame Places in the Heart, en 1984. On se souvient bien du discours d’acceptation enthousiaste de Field, qui a depuis été admiré comme étant sérieux et parodié comme étant excessif. Elle m’a dit : « Je n’ai pas eu de carrière orthodoxe, et j’ai voulu plus que tout avoir votre respect. La première fois, je ne l’ai pas senti, mais cette fois, je le sens – et je ne peux nier le fait que tu m’aimes bien, maintenant, tu m’aimes bien ! » Field faisait en fait une référence humoristique au dialogue à partir de son rôle dans Norma Rae, mais beaucoup de gens ont manqué la connexion. Field s’est même parodiée lorsqu’elle a prononcé la réplique (souvent citée à tort comme  » Tu m’aimes bien, tu m’aimes vraiment « ) dans une publicité de Charles Schwab.

En 1985, elle a joué avec James Garner dans la comédie romantique Murphy’s Romance. En A. L’année suivante, Field fait la couverture du numéro de mars 1986 du magazine Playboy, dont elle est le sujet de l’entrevue. Elle ne figurait pas en tant que sujet pictural dans le magazine, bien qu’elle portait le justaucorps classique et les oreilles de lapin sur la couverture. Cette année-là, elle a reçu le prix Women in Film Crystal Award. Pour son rôle de matriarche M’Lynn dans la version cinématographique de Steel Magnolias (1989), elle a été nominée aux Golden Globe Awards 1990 pour la meilleure actrice.

 

Depuis 1990

 

Field a eu des rôles de soutien dans un certain nombre d’autres films, y compris Mme. Doubtfire (1993) dans lequel elle incarnait l’épouse du personnage de Robin Williams et l’intérêt amoureux du personnage de Pierce Brosnan. Elle a ensuite joué la mère de Tom Hanks dans Forrest Gump (1994), même si elle n’avait que 10 ans de plus que Hanks, avec qui elle avait joué six ans auparavant dans Punchline.

Parmi les autres films de Field dans les années 1990, mentionnons Not Without My Daughter, un thriller controversé basé sur l’expérience réelle de l’évasion de Betty Mahmoody de l’Iran avec sa fille Mahtob, et Soapdish, une comédie dans laquelle elle a joué une vedette du soap-opéra choyée et à laquelle se sont joints des acteurs étoiles, comme Kevin Kline, Whoopi Goldberg, Elisabeth Shue et Robert Downey Jr. En 1996, Field a reçu le prix Berlinale Camera Award au 46e Festival international du film de Berlin pour son rôle de mère d’autodéfense en deuil dans le film du réalisateur John Schlesinger Eye for an Eye. Elle a joué avec Natalie Portman dans Where the Heart Is (2000) et aux côtés de Reese Witherspoon dans Legally Blonde 2 : Red, White. . La mère d’Abby Lockhart, Maggie, qui souffre de trouble bipolaire, un rôle pour lequel elle a remporté un Emmy Award en 2001. Après avoir été acclamée par la critique, elle a repris le rôle en 2003 et 2006. Elle a également joué dans la très éphémère série de 2002, The Court.

 

La carrière de réalisateur de Field a commencé avec le téléfilm The Christmas Tree (1996). En 1998, elle a réalisé l’épisode « The Original Wives’ Club » de la mini-série télévisée From the Earth to the Moon, acclamée par la critique, jouant également un rôle mineur dans Trudy, la femme de l’astronaute Gordon Cooper. En 2000, elle réalise le long métrage Beautiful.

Field a été un ajout tardif à l’émission dramatique Brothers de l’ABC . Dans le pilote de l’émission, le rôle de la matriarche Nora Walker a été joué par Betty Buckley. Cependant, les producteurs de l’émission ont décidé de prendre le personnage dans une autre direction, et ont offert le rôle à Field, qui a remporté l’Emmy Award for Outstanding Lead Actress in a Drama Series 2007 pour sa performance. Le drame mettait également en vedette Calista Flockhart et Rachel Griffiths dans le rôle des filles adultes de Nora. En novembre 2009, Field est apparue dans un épisode de The Doctors pour parler de l’ostéoporose et de sa fondation Rally With Sally.

Elle a incarné Tante May dans les films de Marvel Comics The Amazing Spider-Man (2012) ainsi que dans la suite de 2014. Le portrait de Mary Todd Lincoln dans le film de Steven Spielberg, Lincoln, qui a fait l’objet de nombreux éloges, lui a valu d’être nommée aux Oscars, Golden Globes, BAFTA et Screen Actors Guild pour le prix de meilleure actrice de soutien.

Le 5 mai 2014, Field a reçu une étoile sur le Hollywood Walk of Fame pour sa contribution au cinéma. Son étoile est située devant le musée de cire d’Hollywood. En janvier 2015, il a été annoncé qu’elle co-animerait la MTC. La même année, Field incarne le personnage titulaire de Hello, My Name Is Doris, pour lequel elle est mise en nomination pour le prix de la meilleure actrice dans une comédie, le prix de la critique au cinéma.

En 2017, Field a repris son rôle d’Amanda Wingfield dans The Glass Menagerie sur Broadway au Belasco Theatre. Les représentations ont débuté le 7 février 2017, en avant-premières, et ont officiellement débuté le 9 mars. La production a fermé le 21 mai 2017. Field avait déjà joué un rôle dans la production du Kennedy Center en 2004. Elle a été nominée pour un Tony Award de la meilleure actrice dans une pièce de théâtre pour sa performance. Ses mémoires, In Pieces, ont été publiés par Grand Central Publishing en septembre 2018.

 

Vie personnelle

 

Field a été marié à Steven Craig de 1968 à 1975. Pendant leur mariage, le couple a eu deux fils : Peter Craig (né en 1969), romancier ; et Eli Craig (né en 1972), acteur et réalisateur.

À la fin des années 1970, Field a eu une relation avec Burt Reynolds, pendant laquelle ils ont joué dans plusieurs films, dont Smokey and the Bandit, Smokey and the Bandit II, The End et Hooper.

Le 29 octobre 1988, à l’aéroport du comté d’Aspen-Pitkin au Colorado, Field et trois membres de sa famille se trouvaient dans un avion privé appartenant au magnat des médias Merv Griffin lorsqu’il a perdu sa puissance et a interrompu son décollage, percuté un avion en stationnement. Ils ont tous survécu avec des blessures mineures.

Après la fin de sa relation avec Reynolds, Field a épousé Alan Greisman deuxième mari en 1984. Ensemble, ils ont eu un fils, Sam, en 1987. Field et Greisman ont divorcé en 1993.

 

Activisme

 

En 2005, Field a reçu un diagnostic d’ostéoporose. Son diagnostic l’a amenée à créer la campagne « Rally with Sally for Bone Health » avec le soutien de Roche et GlaxoSmithKline, qui a co-promotionné Boniva, un traitement bisphosphonate contre l’ostéoporose. La campagne de Field a encouragé le diagnostic précoce de ces affections grâce à une technologie comme les scintigraphies de la densité osseuse.

Lors de son discours d’acceptation aux Emmy Awards 2007, lorsqu’elle a remporté le prix de la meilleure actrice principale dans une série dramatique, a déclaré Mme Field : « Si les mères régnaient sur le monde, il n’y aurait pas de guerre. » La Fox Broadcasting Company, qui a diffusé l’émission, a coupé le son et l’image après le mot « dieu » et n’a pas remis la caméra/son sur scène avant que Field ait fini de parler. Le lendemain de l’incident, une déclaration par courriel de la compagnie expliquait que la censure du discours de Field (parmi deux autres incidents de censure pendant la cérémonie de remise des prix) s’était produite parce que  » certains téléspectateurs ont peut-être jugé inappropriée une certaine langue pendant l’émission en direct. En conséquence, les responsables des normes de radiodiffusion de la Fox ont décidé qu’il était approprié de laisser tomber le son et l’image pendant ces parties de l’émission. »

Field défend les droits des femmes. Elle a siégé au conseil d’administration de Vital Voices Global Partnership, une ONG internationale de femmes, et a coanimé six fois les Global Leadership Awards. Un démocrate de terrain a soutenu la candidature d’Hillary Clinton à l’investiture du Parti démocrate à l’élection présidentielle de 2008.

Field est également un défenseur des droits des homosexuels et a remporté le prix Ally for Equality de la Human Rights Campaign en 2012. Son plus jeune fils, Sam, est gay.

 

Filmographie de Sally Field

 

1967 : La Route de l’ouest (titre original : The Way West) de Andrew V. McLaglen : Mercy McBee

1971 : Mongo’s Back in Town (titre original : Mongo’s Back in Town) de Marvin J. Chomsky : Vikki

1971 : Maybe I’ll Come Home in the Spring (titre original : Maybe I’ll Come Home in the Spring) de Joseph Sargent : Denise ‘Dennie’ Miller

1971 : Hitched (titre original : Hitched) de Boris Sagal : Roselle Bridgeman

1971 : Marriage: Year One (titre original : Marriage: Year One) de William A. Graham : Jane Duden

1974 : Home for the Holidays (titre original : Home for the Holidays) de John Llewellyn Moxey : Christine Morgan

1976 : Stay Hungry (titre original : Stay Hungry) de Bob Rafelson : Mary Tate Farnsworth

1977 : Cours après moi shérif (titre original : Smokey and the Bandit) de Hal Needham : Carrie ‘Frog’

1977 : Heros (titre original : Heroes) de Jeremy Kagan : Carol Bell

1978 : Suicidez-moi docteur (titre original : The End) de Burt Reynolds : Mary Ellen

1978 : La Fureur du danger (titre original : Hooper) de Hal Needham : Gwen Doyle

1979 : Le dernier secret du Poséidon (titre original : Beyond the Poseidon Adventure) de Irwin Allen : Celeste Whitman

1979 : Norma Rae (titre original : Norma Rae) de Martin Ritt : Norma Rae

1981 : Tu fais pas le poids, shérif! (titre original : Smokey and the Bandit II) de Hal Needham : Carrie

1981 : Back Roads (titre original : Back Roads) de Martin Ritt : Amy Post

1981 : Absence de malice (titre original : Absence of Malice) de Sydney Pollack : Megan Carter

1981 : All the Way Home (titre original : All the Way Home) de Delbert Mann : Mary Follet

1982 : Embrasse-Moi Je te quitte (titre original : Kiss Me Goodbye) de Robert Mulligan : Kay

1985 : Murphy’s Romance (titre original : Murphy’s Romance) de Martin Ritt : Emma Moriarty

1985 : Les Saisons du cœur (titre original : Places in the Heart) de Robert Benton : Edna Spalding

1987 : Cordes et discordes (titre original : Surrender) de Jerry Belson : Daisy Morgan

1988 : Punchline (Le mot de la fin) (titre original : Punchline) de David Seltzer : Lilah Krytsick

1989 : Potins de Femmes (titre original : Steel Magnolias) de Herbert Ross : M’Lynn Eatenton

1991 : La télé lave plus propre (titre original : Soapdish) de Michael Hoffman : Celeste Talbert

1991 : Jamais sans ma fille (titre original : Not Without My Daughter) de Brian Gilbert : Betty Mahmoody

1991 : Barbara Stanwyck: Fire and Desire (titre original : Barbara Stanwyck: Fire and Desire) de Richard Schickel : elle-même – invité(e)ess

1991 : Le Choix d’aimer (titre original : Dying Young) de Joel Schumacher : producteur / productrice

1993 : L’Incroyable Voyage (titre original : Homeward Bound: The Incredible Journey) de Duwayne Dunham : Sassy (voix)

1994 : Forrest Gump (titre original : Forrest Gump) de Robert Zemeckis : Mrs. Gump

1994 : Madame Doubtfire (titre original : Mrs. Doubtfire) de Chris Columbus : Miranda Hillard

1994 : Through the Eyes of Forrest Gump (titre original : Through the Eyes of Forrest Gump) de Peyton Reed : elle-même

1995 : A Woman of Independent Means (titre original : A Woman of Independent Means) de Robert Greenwald : Bess Alcott Steed Garner

1996 : L’incroyable Voyage à San Francisco (titre original : Homeward Bound II: Lost in San Francisco) de David R. Ellis : Sassy

1996 : Au-Delà des Lois (titre original : Eye for an Eye) de John Schlesinger : Karen McCann

1996 : The Good, The Bad, and the Beautiful (titre original : The Good, The Bad, and the Beautiful) de Susan Lacy : elle-même (Uncredited)

1996 : The Christmas Tree (titre original : The Christmas Tree) de Sally Field : réalisateur / réalisatrice

1996 : The Christmas Tree (titre original : The Christmas Tree) de Sally Field : Teleplay

1996 : The Christmas Tree (titre original : The Christmas Tree) de Sally Field : producteur / productrice

1999 : A Cooler Climate (titre original : A Cooler Climate) de Susan Seidelman : Iris

2000 : Beautiful (titre original : Beautiful) de Sally Field : réalisateur / réalisatrice

2001 : Trop, c’est trop ! (titre original : Say It Isn’t So) de J.B. Rogers : Valdine Wingfield

2001 : David Copperfield (titre original : David Copperfield) de Peter Medak : Aunt Betsey Trotwood

2001 : Où le cœur nous mène (titre original : Where the Heart Is) de Matt Williams : Mama Lil

2001 : The scénariste Behind « Absence of Malice » (titre original : The scénariste Behind « Absence of Malice ») de Charles Kiselyak :

2003 : La blonde contre-attaque (titre original : Legally Blonde 2: Red, White & Blonde) de Charles Herman-Wurmfeld : Rep. Victoria Rudd

2006 : Deux semaines (titre original : Two Weeks) de Steve Stockman : Anita Bergman

2008 : Le Secret de la Petite Sirène (titre original : The Little Mermaid: Ariel’s Beginning) de Peggy Holmes : Marina Del Ray (voix)

2011 : The Desert of Forbidden Art (titre original : The Desert of Forbidden Art) de Tchavdar Georgiev : Voice

2012 : The Amazing Spider-Man (titre original : The Amazing Spider-Man) de Marc Webb : Aunt May

2013 : Lincoln (titre original : Lincoln) de Steven Spielberg : Mary Todd Lincoln

2014 : The Amazing Spider-Man : Le Destin d’un héros (titre original : The Amazing Spider-Man 2) de Marc Webb : Aunt May

2016 : Hello, My Name Is Doris (titre original : Hello, My Name Is Doris) de Michael Showalter : Doris Miller

2017 : Little Evil (titre original : Little Evil) de Eli Craig : Miss Shaylock

2017 : Spielberg (titre original : Spielberg) de Susan Lacy : elle-même

2019 : National Theatre Live: All My Sons (titre original : National Theatre Live: All My Sons) de Susan Lacy : Kate Keller

 

Émissions TV

 

1965 : Gidget (épisode ) : Frances Elizabeth ‘Gidget’ Lawrence

1966 : Occasional Wife (épisode 11) : invité(e) ou non crédité(e)

1968 : The Flying Nun (épisode ) : Sister Bertrille

1968 : Rowan & Martin’s Laugh-In (épisode 7) : invité(e) ou non crédité(e)

1972 : Alias Smith and Jones (épisode 10, 4) : invité(e) ou non crédité(e)

1973 : The Girl with Something Extra (épisode ) : Sally Burton

1973 : Night Gallery (épisode 13) : invité(e) ou non crédité(e)

1976 : Sybil (épisode ) : Sybil

1993 : Saturday Night Live (épisode 9) : elle-même – invité(e)

1994 : Inside the Actors Studio (épisode 6) : invité(e) ou non crédité(e)

1995 : The Academy Awards (épisode 1) : invité(e) ou non crédité(e)

1996 : Intimate Portrait (épisode 2) : invité(e) ou non crédité(e)

1997 : King of the Hill (épisode 4) : invité(e) ou non crédité(e)

2000 : ER (épisode 2, 6, 7, 8, 9, 15, 16, 19, 20, 21) : invité(e) ou non crédité(e)

2002 : The View (épisode 147, 47) : invité(e) ou non crédité(e)

2002 : The Court (épisode ) : Justice Kate Nolan

2003 : The Tonight Show with Jay Leno (épisode 24, 113, 21) : invité(e) ou non crédité(e)

2006 : The Tony Danza Show (épisode 151) : invité(e) ou non crédité(e)

2006 : The Ellen DeGeneres Show (épisode 146) : invité(e) ou non crédité(e)

2010 : Brothers and Sisters (épisode ) : Nora Walker

2012 : Jimmy Kimmel Live! (épisode 86) : invité(e) ou non crédité(e)

2013 : The Academy Awards (épisode ) : Sally Field

2016 : Chelsea (épisode 83) : elle-même

2018 : Maniac (épisode ) : Dr. Greta Mantleray

2018 : The View (épisode 11) : elle-même