Sélectionner une page

Cinéma


Les acteurs qui ont incarné Superman au cinéma

Les acteurs qui ont incarné Superman au cinéma

Saviez-vous que Superman (aka Clark Kent aka Kel El) fêtait ses 80 printemps en 2018 ? Créé par Jerry Spiegel et Joe Shuster en 1933, le super-héros n’apparaît dans les comics qu’en 1938 dans Action Comics. A partir de cette date, le succès et la notoriété de Superman lui permettent d’être repris dans plusieurs séries d’émissions radiophoniques… Le héros emblématique de l’univers DC Comics devient alors un modèle de création pour les autres super-héros et le symbole de la justice comme son compère Bruce Wayne (Batman).

Devant cet engouement, Hollywood n’a pas hésité à s’emparer du héros pour le décliner au cinéma dans plusieurs films et séries. En effet, si Christopher Reeves et Henry Cavill semblent être les acteurs de référence, d’autres comédiens ont enfilé la tenue de ce super-héros sur grand (et petit) écran… dès la fin des années 40 ! Les super-fans que nous sommes avons fouillé les archives pour vous faire un petit retour dans les arcanes cinématographiques de Superman…

 

Quel sera le nouveau Superman : Michael B. Jordan ou Richard Madden ?

acteurs-superman-micheal-jordan-richard-madden

Depuis qu’Henry Cavill a confirmé qu’il abandonnait le rôle de Superman pour celui de Geralt dans la futur série Netflix The Witcher, de nombreuses rumeurs courent sur un potentiel reboot de Superman par Warner Bros et DC Comics.

Après avoir interprété Killmonger dans Black Panther ou La Torche Humaine dans le très calamiteux Fantastic Four de 2015, Michael B. Jordan a été, selon les rumeurs, un des acteurs favoris de Warner Bros pour prendre le rôle de Calvin Ellis (une autre version de Kal-El de la Terre 23 du multiverse de DC Comics) si les producteurs sont décidés à modifier le DCEU pour lui donner une nouvelle direction. Son expérience dans les films de super-héros et sa passion pour les comics pourraient jouer en sa faveur.

L’acteur écossais Richard Madden, de son côté, présente de nombreux avantages pour jouer Clark Kent : brun aux yeux, il est déjà connu et apprécié du public avec ses rôles dans Game of Throne et Bodyguard dans lequel il incarne force, courage et justice…

 

Henry Cavill (2013 – 2017)

Man of Steel, Batman vs Superman, Justice League de Zack Znyder

acteurs-superman-henry-cavill

Shocking mais vrai, il faudra attendre 75 ans après la naissance de Superman pour qu’il soit joué par un acteur non-américain. J’ai nommé le so British Henry Cavill (Agent très spéciaux : Code U.N.C.L.E., Les Immortels) que l’on retrouvera plus tard en compagnie de Ben Affleck dans le rôle de Batman (vs Superman) et des intrépides de la Justice League.

Notre britannique crève l’écran en compagnie d’Amy Adams jouant la pétillante Loïs Lane. Le beau Henry n’aurait probablement jamais joué les justiciers si la Warner, refroidie par les chiffres de Superman Returns, n’avait pas encouragé Brandon Routh a quitter le costume. Nous, on a adoré voir Cavill s’engager dans un incroyable périple afin de comprendre ses origines kryptoniennes. Au passage, les personnages sont directement inspirés des comics de Jerry Siegel et Joe Shuster ! Le pari de Zach Snyder, réalisateur du film, était par ailleurs assez osé : à l’instar du Batman de Nolan (notamment celui de Dark Knight), le film nous livre le portrait de l’homme derrière l’icône. Et ça marche.

Malheureusement, Henry Cavill a annoncé qu’il quittait le rôle de Superman pour donner un nouvel élan à sa carrière en prenant le rôle principal de la série The Witcher produite par Netflix. Les fans de l’acteur ne devraient plus patienter encore longtemps : le tournage est bouclé et la série devrait arriver sur la plateforme vidéo d’ici quelques mois pour voir la première saison…

 

Brandon Routh (2006)

Superman Returns de Bryan Singer

acteurs-superman-brandon-routh

On a comme une sensation de déjà-vu en voyant le jeune Brandon Routh incarner Superman, à l’image de Christopher Reeve en 1978, quasi méconnu du 7ème art. Mais contrairement à Reeve, l’acteur est loin d’avoir décroché un Saturn Awards…

On suit ici le retour de Clark Kent à Metropolis cinq ans après son départ. Mais (alerte spoiler) Loïs Lane (Kate Bosworth) est désormais fiancée et maman ! En bref, Superman n’est plus tellement super et le monde n’a plus vraiment besoin de ses bras d’acier sauf quand Lex Luthor (Kevin Spacey) menace à nouveau le monde. Et même si Routh incarne son rôle à la perfection, Bryan Singer n’a clairement pas réussi à soulever les foules ou la critique avec son film.

 

Tom Welling (2001 – 2011)

Smallville

acteurs-superman-tom-welling

Pour la faire courte, la série Smallville mise tout sur la jeunesse de notre super-héros à l’instar du Comics Superboy. Exit le slip rouge et la cape ! Place au quotidien d’un boy next door d’abord ado et jeune homme timide, se transformant progressivement en un irrésistible charmeur. Pendant 10 saisons, on a admiré Tom Welling évoluer et s’apprêter à devenir le super-héros que nous connaîtrons ensuite. Chapeau bas pour le choix de l’actrice, Erica Durance, digne héritière de Terry Hatcher aka Loïs Lane, et Michael Rosenbaum dans le rôle de Lex Luthor.

 

Dean Cain (1993-1997)

Loïs et Clark : Les nouvelles aventures de Superman

acteurs-superman-dean-cain

La légèreté et l’humour sont les piliers de cette série tv des 90’s relatant le quotidien du journaliste au Daily Planet et son double super-héroïque. On ne s’en plaint pas car le personnage de Clark incarné par Dean Cain est doté d’un cachet indéniable, nous poussant à arborer notre plus beau sourire en coin à chacune de ses apparitions. Et que dire de Teri Hatcher, probablement la Loïs la plus drôle que l’on n’ait jamais vu !

 

John Haymes Newton et Gerard Christopher (1988-1990)

Superboy

Passé assez inaperçu dans l’Hexagone, Superboy traite de l’adolescence de Clark Kent et son premier amour Lana Lang avant le grand départ pour Métropolis. John Haymes Newton se fait rapidement voler la vedette par Gerard Christopher qui remplace l’acteur dès la saison 2 dans le rôle du jeune Clark. Les pro-Smallville prétendront que la série n’est qu’une pâle première version de sa successeuse. A la différence près qu’ici, Clark enfile le costume !

 

Christopher Reeve (1978)

Superman de Richard Donner

acteur-superman-christopher-reeve

Dès sa sortie, le film produit par Warner Bros fait l’effet d’une bombe nucléaire : une légende est née et elle porte le nom de Christopher Reeve. Le scénario, assez classique, raconte l’histoire de Superman de A à Z, de bébé Kal El au quotidien de l’homme d’acier. Pour info, Reeve aura soufflé le rôle aux plus grandes pépites du cinéma : Clint Eastwood, Steve McQueen ou encore Sylvester Stallone. Donner avait incontestablement misé sur le bon cheval.

 

Georges Reeves (1950 – 1958)

Superman and the mole-men de Lee Sholem

Les aventures de Superman (série, 1952-1958)

acteur-superman-georges-reeves

Même si Kirk Alyn était officiellement le premier Superman au cinéma et sur le petit écran, George Reeves est considéré par certains comme LE man of steel originel. Probablement car Superman and the mole-men symbolise un moment clé dans l’histoire du justicier : le personnage se dote de traits plus adultes, afin de cibler l’ensemble des générations. Le succès du film est tel qu’il donnera naissance à une série durant 8 années consécutives, nommée tout simplement Les aventures de Superman.

 

Kirk Alyn (1948 – 1950)

Superman et Atom Man vs. Superman

acteur-superman-kirk-alyn

La genèse de Superman, c’est véritablement Kirk Alyn qui l’incarna dans ces deux feuilletons aux côtés de Noel Neill, la Loïs des aventures de Superman. Bien plus enfantin que son successeur, Superman est assez caricatural avec un Clark excessivement effacé, contre un Superman relativement exubérant. La mécanique fit vraisemblablement l’affaire, d’où sa suite télévisée : Atom man vs. Superman !

Ant-Man et la Guêpe (2018) – Dossier Complet

Ant-Man et la Guêpe (2018) – Dossier Complet

Réalisé par Peyton Reed et sorti au cinéma en 2018, Ant-Man et la Guêpe est le 20ème film de l’univers cinématographique de Marvel. Après les enjeux cosmiques d’Avengers : Infinity War, cette fois place à l’univers quantique et aux liens familiaux. Chronologiquement, le film se déroule quasiment en même temps que l’action d’Avengers 3, ce qui explique l’absence dans le film du super-héros pesant 3 grammes. Focus sur le petit héros au grand cœur de l’univers Marvel.

 

Petits héros pour grands enjeux

 

Assigné à résidence suite aux événements survenus dans Captain America : Civil War, Scott Lang (Paul Rudd) trouve le temps long chez lui. De leur côté, Hank Pym (Michael Douglas) et sa fille Hope Van Dyne (Evangeline Lilly) parviennent à ouvrir un tunnel permettant d’accéder au monde quantique dans lequel Janet Van Dyne est bloquée, possiblement vivante, puisque Scott semble être entré en contact avec cette dernière lors de son précédent voyage dans le monde quantique.

Hope et Hank capturent Scott pour qu’il les aide à retrouver Janet, malgré leurs différends. Le trio construit un tunnel quantique dans le but de se rendre dans le Quantum Realm et de ramener Janet dans leur réalité. Ils achètent certains matériaux auprès de Sonny Burch (Walton Goggins), un expert du marché noir qui décide de leur mettre à l’envers. Hope combat ses hommes de main grâce à son costume de Wasp, mais se battre par une mystérieuse silhouette qui vole le laboratoire de Pym.

ant-man-guepe-heros

Avec réticence, Hank accepte de demander conseil à son ancien partenaire Bill Foster (Laurence Fishburne) qui l’aide à localiser le laboratoire. Mais la silhouette qu’ils surnomment Ghost les capture, et dévoile le visage d’une jeune femme nommée Ava (Hannah John-Kamen). Le père de cette dernière a été tué lors d’une expérience ayant mal tourné, et qui a rendu la structure moléculaire de son corps instable. Ava blâme donc Hank pour avoir licencié son père, l’ayant conduit à tenter l’expérience seul. Foster, père adoptif d’Ava, révèle que la jeune fille est mourante, et qu’il souhaite utiliser l’énergie quantique qu’amènera Janet à son retour pour la soigner. Hank refuse et le trio parvient à s’échapper.

Ils créent une version stable du tunnel quantique, et Janet contacte Hank et Hope à travers Scott pour leur donner sa localisation. De son côté, Burch utilise un sérum de vérité pour apprendre de la bouche de Luis (Michael Peña) l’emplacement du laboratoire de Pym, et en informe son contact au FBI. Hank et Hope sont arrêtés, tandis que Scott parvient à rentrer chez lui avant l’arrivée de l’agent Woo (Randall Park).

Ant-Man fait s’échapper Hank et Hope avant de combattre Ghost pour récupérer le labo. Une course poursuite s’ensuit dans les rues de San Francisco entre Ghost, les hommes de Burch et nos héros, menant Ant-Man a se transformer en… Giant-Man.

ant-man-guepe-ghost

Hank part à la recherche de sa femme Janet (Michelle Pfeiffer) dans le monde quantique, la retrouve et la ramène dans notre monde. Après les retrouvailles avec sa fille, la Guêpe originelle soigne Ava afin de la stabiliser. Scott retourne chez lui pour les derniers jours de son assignation à résidence pour retrouver sa fille Cassie (Abby Ryder Fortson) tandis que Foster et Ava s’enfuient.

La première scène post générique nous montre Scott faire un raid dans le monde quantique pour en récupérer de l’énergie sous la supervision de Hank, Janet et Hope. Malheureusement pour lui, ils sont réduits en poussière par le claquement de doigts de Thanos, piégeant Scott dans le monde quantique.
La seconde présente la maison vide de Scott, la télévision ne fonctionne plus, et il n’y a plus que la fourmi domestique du héros qui joue de la batterie.
 

Un petit succès au box-office

 
Après la hype autour des précédents films Marvel, Avengers : Infinity War en tête, les avis et les critiques ont été quelque peu plus mitigés pour Ant-Man et la Guêpe (en VF). Concilier vie de héros et vie de famille plutôt que de sauver le monde est un thème intéressant, mais le dernier film Marvel en date se concluait avec la défaite d’Iron Man et compagnie et la scène du fameux snap du Titan Fou. Un vrai moment de cinéma qui mettait en avant le vilain le plus charismatique des films produits par Kevin Feige.

Forcément, la sortie d’Ant-Man and the Wasp a généré moins de frénésie auprès des fans, bien que le film ait mieux marché au box-office que le premier.
La bande-annonce d’Ant-Man and the Wasp n’a pas fait énormément de vues, mais un trailer tourné avec les acteurs d’Infinity War posait la question partagée par tous les fans : où étaient Ant-Man et la Guêpe tout ce temps ?

Le film engrange tout de même 216 648 740 $ de recettes sur le sol américain et canadien, pour 1 851 813 entrées en France. Au total : 622 674 139 $ de recette mondiale.

 

Un travail de fourmi

 

Contrairement à ce que de nombreux fans attendaient, le film n’a pas réellement apporté de réponses quant à l’utilité du monde quantique dans Avengers : Endgame. Par contre, on comprend mieux pourquoi Scott Lang n’était pas présent dans Infinity War. À l’image du premier film, le ton d’Ant-Man and the Wasp est léger, et oscille entre film de braquage et buddy-movie.

ant-man-guepe-fourmi

Le DVD Blu-Ray du film propose un bêtisier, ainsi que plusieurs making of de courte durée et des scènes coupées, le tout en qualité 4K !
Paul Rudd s’est montré ravi de travailler avec Evangeline Lilly, qu’il considère comme la vraie héroïne du film.

Le film aurait pu voir Foster prendre son apparence de Goliath, son nom de héros dans les comics, pendant une scène de flashback, mais l’idée a été abandonnée.
Film Marvel oblige, Stan Lee y va encore de son petit caméo ! Ici, on le retrouve prêt à ouvrir sa voiture qui se miniaturise à cause de la Guêpe, menant ce bon vieux Stan à se demander s’il n’aurait pas pris trop de drogues dans les années 60.

 

Fiche technique

 
Réalisation : Peyton Reed
Scénario : Chris McKenna, Erik Sommers, Gabriel Ferrari, Andrew Barrer et Paul Rudd, d’après les personnages créés par Stan Lee, Larry Lieber et Jack Kirby
Direction artistique : Clint Wallace
Montage : Dan Lebental et Craig Wood
Musique : Christophe Beck
Production : Kevin Feige
Production déléguée : Victoria Alonso, Stephen Broussard, Stan Lee et Charles Newirth
Coproduction : Mitchell Bell et Lars P. Winther
Société de production : Marvel Studios
Société de distribution : Walt Disney Studios Distribution
Budget : 162 millions USD
Durée : 118 minutes
Dates de sortie : 25 juin 2018 (États-Unis) et 18 juillet 2018 (France)
 

Le casting

 
Paul Rudd : Scott Lang / Ant-Man
Evangeline Lilly : Hope van Dyne / la Guêpe
Michael Douglas : Dr Henry « Hank » Pym / l’ancien Ant-Man
Michelle Pfeiffer : Dr Janet van Dyne / l’ancienne Guêpe
Laurence Fishburne : Dr Bill Foster
Hannah John-Kamen : Ava Starr / Fantôme
Michael Peña : Luis
Randall Park : l’agent du FBI Jimmy Woo
Walton Goggins : Sonny Burch
Bobby Cannavale : Paxton
Judy Greer : Maggie
David Dastmalchian : Kurt
T. I. : Dave
Abby Ryder Fortson : Cassie Lang
Divian Ladwa : Uzman
Goran Kostić : Anitolov
Rob Archer : Knox
Sean Kleier : l’agent Stoltz
Michael Cerveris : Elihas Starr
Riann Steele : Catherine Starr

Avengers : Infinity War (2018) – Dossier Complet

Avengers : Infinity War (2018) – Dossier Complet

Avec un titre aussi mythique, Avengers : Infinity War était destiné à la grandeur : Anthony et Joe Russo mettent en scène Thanos, le Titan Fou, face aux plus grands héros dans le 19e film de l’univers cinématographique Marvel. Sorti en 2018, Infinity War a un succès que seul son successeur aura su dépasser.

La guerre de l’infini

En possession de la Pierre du Pouvoir, Thanos (Josh Brolin) et ses lieutenants Ebony Maw, Cull Obsidian, Proxima Midnight et Corvus Glaive prennent possession du vaisseau où les survivants d’Asgard avaient trouvé refuge. Thanos récupère la Pierre de l’Espace en récupérant le Tesseract des mains de Loki (Tom Hiddleston), avant de le tuer et de maîtriser Thor (Chris Hemsworth) et Hulk (Mark Ruffalo). Heimdall parvient à envoyer Huk sur Terre avant de se faire tuer par le Titan.

Hulk s’écrase à New York dans le Sanctum Sanctorum du Docteur Strange (Benedict Cumberbatch) sous sa forme de Bruce Banner. Il prévient le Sorcier et Wong du plan de Thanos, et ils recrutent Iron Man aka Tony Stark (Robert Downey Jr.). C’est à ce moment qu’Ebony Maw et Cull Obsidian arrivent à New York pour récupérer la Pierre du Temps, intégrée dans le collier du Dr Strange. Spider-Man (Tom Holland) rejoint la fête en aidant Iron Man à protéger Strange. Ce dernier se fait finalement capturer par Maw, sans parvenir à sortir la Pierre du collier. Stark et Parker poursuivent le vaisseau spatial tandis que Banner – qui a échoué à se transformer en Hulk – contacte Steve Rogers.

avenger-infinity-war-thanos

À Edimbourg, Proxima Midnight et Corvus Glaive combattent Vision (Paul Bettany) et Wanda (Elizabeth Olsen) afin de récupérer la Pierre de l’Esprit. Captain America (Chris Evans), Black Widow (Scarlett Johansson) et Falcon (Anthony Mackie) viennent à leur rescousse. Ils retrouvent Rhodey (Don Cheadle) et Banner au QG des Avengers, et Cap’ décide de se rendre au Wakanda pour tenter d’extraire la pierre du front de Vision.
De leur côté, les Gardiens de la Galaxie sauvent Thor dans l’espace, qui leur dévoile que Thanos est probablement en train de chercher la Pierre de Réalité située chez le Collectionneur sur Knowhere. Rocket et Groot accompagnent Thor sur Nidavellir, où ils forgent une nouvelle arme pour le Dieu du Tonnerre – avec l’aide du géant Eitri – appelée Stormbreaker.

Sur Knowhere, Star Lord (Chris Pratt), Gamora (Zoe Saldana), Drax (Dave Bautista) et Mantis (Pom Klementieff) trouvent Thanos, déjà en possession de la Pierre de Réalité. Le Titan kidnappe Gamora, qui lui révèle la localisation de la Pierre de l’Âme sur Vormir.
En s’y rendant, le Gardien de la Pierre – Crâne Rouge – leur dévoile que la Pierre de l’Âme ne peut être acquise qu’en sacrifiant une personne qu’on aime. Thanos tue alors Gamora en la jetant dans le vide, récupérant ainsi la Pierre.

Nebula parvient à s’échapper et demande aux autres Gardiens de la retrouver sur Titan, la planète d’origine de Thanos. De leur côté, Iron Man et Spider-Man sauvent Strange en tuant Maw, avant de s’écraser sur Titan. Ils y rencontrent les Gardiens et mettent au point une stratégie, après que Strange ai visité les différents futurs possibles et n’en ai vu qu’un seul où les héros gagnaient.

Thanos apparaît, et un combat contre les Avengers et les Gardiens s’ensuit. Nebula fait une entrée remarquée, mais comprend que Thanos a tué Gamora. Rendu fou par la nouvelle, Star Lord attaque Thanos, faisant échouer le plan et permettant à Thanos de gagner la bataille. Mortellement blessé, Stark est sauvé par le Dr Strange qui donne la Pierre du Temps à Thanos en échange de la vie d’Iron Man.

Au Wakanda, Captain America retrouve son ami Bucky Barnes (Sebastian Stan) et Black Panther (Chadwick Boseman), le roi du pays. L’armée wakadaise aide les Avengers à défendre leur position, pendant que Shuri (Letitia Wright) tente d’extraire la Pierre du front de Vision. Thor, Rocket et Groot arrivent au milieu de la bataille, et Proxima Midnight, Corvus Glaive et Cull Obsidian sont tués. Thanos arrive au Wakanda avant que Shuri ait pu finir son travail, et Wanda tente de détruire la Pierre de l’Esprit pour empêcher le Titan de mettre la main dessus. Elle y parvient, mais Thanos remonte le temps et récupère la Pierre, tuant Vision au passage. Thor blesse gravement Thanos grâce à Stormbreaker, mais le Titan parvient tout de même à claquer des doigts, tuant la moitié des êtres dans l’univers, avant de se téléporter ailleurs.

avenger-infinity-war-thor

La moitié des héros se désintègrent, dont Bucky, T’Challa, Groot, Wanda, Sam Wilson, Mantis, Drax, Peter Quill, Dr Strange et Peter Parker. Stark et Nebula survivent sur Titan, tandis que Cap, Banner, Rhodey, Rocket, Thor et Black Widow survivent au Wakanda.
Un Thanos satisfait s’assoit sur les marches de sa maison, admirant un lever de soleil.

La scène post-générique d’Avengers : Infinity War nous montre Nick Fury (Samuel L. Jackson) et Maria Hill (Cobie Smulders) partir en poussière suite au snap de Thanos, mais Fury parvient à envoyer un message de détresse à Captain Marvel avant de disparaître.

Quand Thanos snap le box-office

Les films Marvel sont généralement attendus au tournant, mais cet Avengers : Infinity War a battu tous les records d’attente. La bande-annonce du film a accumulé 230 millions de vues en seulement 24 heures, et les amoureux du cinéma et des comics ont trouvé le temps bien long en attendant la sortie. Résultat, la durée de 149 minutes permet d’offrir à chaque héros son moment de gloire, en s’inspirant fortement de la saga du Gant de l’Infini de Jim Starlin en 1991. Les critiques sont élogieuses, l’attente de la suite est à son comble, et la fin du film enchante même les détracteurs des films Marvel.

Au box-office, 678 815 482 $ sont engrangés sur les sols américain et canadien, tandis que le film accumule 5 141 500 entrées en France, pour un total de recette mondiale s’élevant à 2 048 359 754 dollars, faisant du film le 5e plus grand succès cinématographique.

Des anecdotes à l’infini

On dit souvent que la qualité d’un méchant illustre la qualité d’un film : en ce qui concerne Thanos, les réalisateurs voulaient présenter à leur public un Dark Vador nouvelle génération. Résultat ? Un personnage fort tendant plus à être philosophe charismatique que chef de guerre. Le vrai héros du film, mais du mauvais côté.

68 : c’est le nombre de personnages de l’univers Marvel déjà connus qui sont présents dans le film. On note tout de même l’absence de Paul Rudd en Ant-Man et de Jeremy Renner en Hawkeye, qui auront un plus grand rôle dans Avengers : Endgame.

Tom Holland, bien connu pour ne pas réussir à tenir sa langue et à spoiler les fans, n’a même pas été autorisé à lire le scénario du film !
Si la pléiade de héros présents dans le film fait forcément rêver, l’événement du Gant de l’Infini en comics réunissait les Avengers, les X-Men, le Silver Surfer, Adam Warlock, et bon nombre d’entités cosmiques, faisant du ce run l’un des cross-over les plus importants de Marvel.

avengers-infinty-war-acteurs

Puisqu’on en parle, le personnage d’Adam Warlock avait déjà été mentionné à la fin des Gardiens de la Galaxie Vol.2. Le héros aurait pu apparaître dans le film, mais son importance dans les comics a conduit les producteurs à décider qu’il devait d’abord avoir son propre film solo plutôt que de faire un caméo dans les derniers Avengers. Dans le comics de base, c’est Adam Warlock qui parvient à vaincre Thanos et à lui voler le gant.

Le film contient énormément d’easter-eggs : la présence de Crâne Rouge qu’on n’avait pas revu depuis la fin de Captain America : First Avenger, Thanos transformant Mantis et Drax en cube et en ruban comme dans le comics, le ô combien célèbre claquement de doigts du Titan, le costume Iron Spider porté par Peter Parker, Banner s’écrasant dans le Sanctum du Dr Strange (dans les comics c’est le Surfeur d’Argent qui y atterrit), etc.

Fiche Technique

Réalisation : Anthony et Joe Russo
Musique : Alan Silvestri
Production : Kevin Feige
Production déléguée : Victoria Alonso, Louis D’Esposito, Jon Favreau, Alan Fine, Stan Lee
Coproducteurs : Mitchell Bell et James Gunn
Société de production : Marvel Studios
Société de distribution : Walt Disney Studios Distribution
Budget : 420 millions de dollars
Durée : 149 minutes
Dates de sortie : 25 avril 2018 (France, Belgique) et 27 avril 2018 (États-Unis)

Le casting

Robert Downey Jr. : Tony Stark / Iron Man
Josh Brolin : Thanos (voix et capture de mouvement)
Chris Evans : Steve Rogers / Captain America
Chris Hemsworth : Thor
Mark Ruffalo : Bruce Banner / Hulk
Scarlett Johansson : Natasha Romanoff / Black Widow
Benedict Cumberbatch : Stephen Strange / Docteur Strange
Elizabeth Olsen : Wanda Maximoff
Chadwick Boseman : T’Challa / la Panthère noire
Tom Holland : Peter Parker / Spider-Man
Paul Bettany : Vision
Don Cheadle : James « Rhodey » Rhodes / War Machine
Sebastian Stan : James « Bucky » Barnes / le Loup Blanc
Anthony Mackie : Sam Wilson / le Faucon
Chris Pratt : Peter Quill / Star-Lord
Zoe Saldana : Gamora
David Bautista : Drax le Destructeur
Bradley Cooper : Rocket Raccoon
Vin Diesel : Groot (voix)
Karen Gillan : Nébula
Danai Gurira : Okoye
Letitia Wright : Shuri
Benedict Wong : Wong
Pom Klementieff : Mantis
Tom Hiddleston : Loki
Peter Dinklage : le nain Eitri
Tom Vaughan-Lawlor : Ebony Maw (voix)
Michael James Shaw : Corvus Glaive (voix)
Terry Notary : Groot et Cull Obsidian (voix)
Winston Duke : M’baku / L’Homme-singe
Gwyneth Paltrow : Pepper Potts
Ross Marquand : Crâne rouge
William Hurt : le secrétaire d’État Thaddeus « Thunderbolt » Ross
Idris Elba : Heimdall
Benicio del Toro : Taneleer Tivan / le Collectionneur

Black Panther (2018) – Dossier Complet

Black Panther (2018) – Dossier Complet

Porteur d’un fort message politique et culturel, Black Panther de Ryan Coogler battait des records avant même sa sortie en 2018. Dix-huitième film de l’univers cinématographique Marvel, (juste avant l’excellent Avengers : Infinity War) sa publicité a failli lui porter préjudice, puisque non, ce n’est pas le premier film de super-héros avec un Africain dans le rôle principal. Il n’empêche que Black Panther a su conquérir le cœur des fans de Marvel et bien plus encore.

Wakanda forever !

Il y a des centaines d’années, cinq tribus africaines combattaient pour acquérir le vibranium, un métal spécial issu d’une météorite. Un guerrier mit fin à cette guerre en ingurgitant l’Herbe Coeur, une plante s’étant approprié les propriétés du métal, développa des capacités surhumaines et devint le premier Black Panther. Il unit toutes les tribus sauf celle des Jabari, et forma la nation du Wakanda. À travers les siècles, le Wakanda utilisa le vibranium pour développer une technologie avancée et s’isoler du monde en apparaissant comme un pays pauvre. En 1992, le roi T’Chaka rend visite à son frère N’Jobu à Oakland, l’accusant de voler du vibranium pour le revendre à Ulysses Klaue, un trafiquant d’armes. T’Chaka finit par tuer son propre frère pour protéger la nation.

De nos jours, suite à la mort du roi T’Chaka dans Captain America : Civil War, son fils T’Challa (Chadwick Boseman) retourne au Wakanda pour en devenir le nouveau roi. Avec l’aide d’Okoye (Danai Gurira), chef des guerrières Dora Milaje, il parvient à retrouver Nakia (Lupita Nyong’o), son ancienne petite-amie, afin de l’inviter à la cérémonie de couronnement aux côtés de sa mère Ramonda (Angela Bassett) et de sa petite soeur Shuri (Letitia Wright). Lors de ladite cérémonie, le chef de la tribu Jabari, M’Baku (Winston Duke), provoque T’Challa en duel : un combat rituel s’ensuit, et Black Panther s’en sort victorieux.

Dans un musée Londonien, Ulysses Klaue (Andy Serkis) – que l’on voit pour la première fois dans Avengers : l’Ere d’Ultron et Erik Stevens (Michael B. Jordan) volent un artefact wakandais, ce qui conduit W’Kabi (Daniel Kaluuya), meilleur ami de T’Challa et mari d’Okoye, à demander au roi de ramener Klaue vivant au Wakanda. T’Challa, Okoye et Nakia se rendent alors à Busan, en Corée du Sud, où Klaue va vendre l’artefact à l’agent de la CIA Everett Ross (Martin Freeman). Une fusillade éclate, et Klaue est arrêté par T’Challa, qui laisse l’homme aux mains de Ross. Le trafiquant dévoile à Ross que le Wakanda se cache derrière une image de pays du Tiers Monde, alors qu’Erik attaque le bâtiment pour libérer Klaue. Ross est blessé durant l’attaque, et T’Challa décide de l’emmener au Wakanda pour le soigner.

Alors que Shuri soigne Ross, T’Challa apprend de la bouche de Zuri (Forest Whitaker) que son oncle N’Jobu voulait ouvrir les frontières du Wakanda et partager leurs technologies avec les autres pays d’Afrique. Mais à sa mort, N’Jobu a laissé un fils, Erik, qui est devenu un soldat américain et a adopté le surnom “Killmonger”.

De son côté, ce dernier tue Klaue et se rend au Wakanda avec son cadavre pour réclamer un combat contre T’Challa. Il révèle son vrai nom – N’Jadaka – et affronte T’Challa en combat singulier. Killmonger parvient à venir à bout du roi en le laissant pour mort et tue Zuri avant de boire l’élixir de l’Herbe Coeur et de brûler les plantes restantes. Nakia parvient cependant à en voler une. En tant que nouveau roi, Killmonger prend des mesures radicales, soutenu par W’Kabi et son armée, et se prépare à distribuer des armes aux pays oppressés d’Afrique.

Nakia, Shuri, Ramonda et Ross se rendent sur le territoire des Jabari pour leur demander de l’aide. Ils y trouvent T’Challa mal en point, que Nakia parviendra à sauver grâce à l’Herbe Coeur. T’Challa retourne affronter Killmonger, qui s’est trouvé son propre costume de Black Panther. W’Kabi et son armée combat Shuri, Nakia et les Dora Milaje, tandis que Ross – au volant d’un jet – détruit les avions transportant les armes en vibranium. M’Baku et les Jabari se rangent du côté de T’Challa, menant l’armée de W’Kabi à capituler. Black Panther et Killmonger combattent dans les mines de vibranium de la ville, et le héros parvient à blesser mortellement son ennemi. Killmonger refuse de se faire soigner, préférant mourir en homme libre plutôt que de vivre enchaîné.

En Californie, T’Challa lance la construction d’un centre d’aides et de recherche afin de partager au monde la technologie wakandaise, rejetant ainsi la politique isolationniste historique du pays.

La première scène post-générique du film montre T’Challa, roi du Wakanda, prononcer un discours à l’ONU et annonce l’ouverture des frontières de son pays.

La seconde met en scène Bucky Barnes (Sebastian Stan), le Soldat de l’Hiver, qui sort de sa cryogénisation.

Un succès rugissant

Le personnage de Black Panther a été imaginé par Stan Lee et Jack Kirby en 1966 chez Marvel. Mais il a fallu patienter jusqu’en 2018 pour que Marvel Studios mette en scène le super-héros américain au cinéma. Dès sa première apparition dans Captain America : Civil War où il se rangeait du côté d’Iron Man et Spider-Man, le personnage s’est construit une fanbase, que Kevin Feige, producteur de Marvel Studios a bien su gâter.

Le film écrit par Joe Robert Cole a été un triomphe côté critiques, menant Black Panther a se hisser au sommet du box-office grâce aux propos forts qu’il traite notamment. Résultat, 700 059 566 $ de recettes sur le sol américain et canadien, 3 688 070 entrés en France pour un total mondial de 1 346 913 161 $. La bande-annonce du film, quant à elle, a accumulé 89 millions de vues en 24 heures, un record qui sera battu par Avengers : Infinity War.

Le Wakanda, terre d’anecdotes

Le premier projet de film centré sur Black Panther date des années 90, où Wesley Snipes était prévu pour interpréter T’Challa.
Michael B. Jordan et Ryan Coogler se connaissent bien, puisqu’ils ont déjà travaillé ensemble sur les films Fruitvale Station en 2013 et Creed : L’Héritage de Rocky Balboa en 2016.
Michael B. Jordan s’y connait en super-héros : il était Johnny Storm aka la Torche Humaine dans le décevant 4 Fantastiques de Josh Trank. Un rôle qu’a également tenu Chris Evans, qui interprète désormais Captain America.

Le design et l’ambiance de la capitale du Wakanda sont inspirés des visuels de la saga Blade Runner. Pour le ton du film, Coogle indique avoir pioché des idées dans Le Parrain et dans les films James Bond.
Toutes les actrices prêtant leurs traits aux Dora Milaje ont dû entièrement se raser le crâne pour les besoins du film, pour un rendu plus qu’impressionnant !
La langue wakandaise est grandement inspirée du xhosa, une des langues officielles d’Afrique du Sud. Pour la tribu Jabari, c’est le dialecte igbo nigérian qui a été privilégié.
Le film n’est pas encore disponible dans le catalogue de Netflix pour le moment.

Le traditionnel caméo de Stan Lee dans Black Panther le met en scène dans le casino de Busan, où il prend soin de garder les jetons gagnés par Ross jusqu’à son retour.

Fiche Technique

Titre original et français : Black Panther
Réalisateur : Ryan Coogler
Scénario : Joe Robert Cole et Ryan Coogler, d’après les personnages créés par Jack Kirby et Stan Lee
Direction artistique : Marlie Arnold
Musique : Ludwig Göransson
Production : Kevin Feige
Production déléguée : Victoria Alonso
Société de production : Marvel Studios
Société de distribution : Walt Disney Studios Distribution
Budget : 200 millions USD
Durée : 134 minutes
Dates de sortie : 14 février 2018 (France) et 16 février 2018 (États-Unis)

Le casting

Chadwick Boseman : T’Challa / la Panthère noire
Lupita Nyong’o : Nakia
Danai Gurira : Okoye
Michael B. Jordan : N’Jadaka / Erik Killmonger
Martin Freeman : Everett K. Ross
Daniel Kaluuya : W’Kabi
Letitia Wright : Shuri
Winston Duke : M’Baku
Sterling K. Brown : N’Jobu
Angela Bassett : Ramonda
Forest Whitaker : Zuri
Andy Serkis : Ulysses Klaue
Isaac de Bankolé : le chef de la tribu de la Rivière
Florence Kasumba : Ayo
John Kani : T’Chaka

Thor : Ragnarok (2017) – Dossier Complet

Thor : Ragnarok (2017) – Dossier Complet

Le buddy movie le plus excentrique du MCU répond au nom de Thor : Ragnarok, qui conclue la trilogie centrée sur le Dieu du Tonnerre. Réalisé par Taika Waititi et sorti dans nos salles en 2017, le film s’inscrit dans la phase III de l’univers cinématographique Marvel en tant que dix-septième production.

La fin d’Asgard

Le film débute en nous présentant Thor (Chris Hemsworth) en mauvaise posture, prisonnier du démon de feu Surtur, qui lui dévoile que son père Odin (Anthony Hopkins) n’est plus à Asgard, entraînant la destruction du royaume suivant la prophétie du Ragnarok. Pour ce faire, Surtur doit rallumer sa couronne à l’aide du Feu Éternel, couronne que Thor lui arrache avant de retourner à Asgard.

De retour dans son royaume, il découvre que Heimdall (Idris Elba) a fui, tandis que Loki (Tom Hiddleston) siège sur le trône, ayant prit l’apparence de leur père. Thor oblige son frère à l’aider à retrouver leur père, ce qui les amène à New York, chez le Docteur Strange (Benedict Cumberbatch) qui leur dévoile qu’ils trouveront Odin en Norvège. Ce dernier explique à ses fils qu’il se meure, et que le Ragnarok est imminent. Thor et Loki apprennent également l’existence d’une sœur, Hela, qui sera libérée de sa prison – le monde des morts – à sa mort. Au moment où Odin rend son dernier souffle, Hela (Cate Blanchett) apparaît devant ses frères, et détruit Mjolnir, le marteau de Thor. Une poursuite sépare les frères qui finissent perdus dans l’espace.

thor-ragnarok-hela-marteau-thor

Arrivée à Asgard, Hela vainc l’armée face à elle, ressuscite les morts – dont le loup géant Fenrir – et nomme Skurge comme son bourreau officiel. Heimdall – infiltré à Asgard – parvient à voler l’épée contrôlant le Bifröst. Elle en profite également pour tuer le Trio Palatin : Frandal (Zachary Levi), Hogun (Tadanobu Asano) et Volstagg (Ray Stevenson).

De son côté, Thor s’échoue sur Sakaar, une planète-poubelle entourée par des trous noirs. Une trafiquante d’esclave portant le numéro 142 (Tessa Thompson) le récupère, lui impose un « disque d’obéissance » et le vend comme gladiateur au Grandmaster (Jeff Goldblum), le dirigeant de Sakaar. Thor reconnaît la femme qui était une Valkyrie Asgardienne, avant qu’elles ne se fassent toutes tuer par Hela, des sièclesauparavant. Loki est également présent, s’étant arrangé une place de choix aux côtés du dirigeant. Thor est alors forcé de participer au tournoi de gladiateurs, qui l’amènera à combattre Hulk (Mark Ruffalo). Il prend le dessus, mais le Grandmaster sabote le combat pour assurer la victoire à Hulk. Après le combat, Thor tente de convaincre Hulk et Valkyrie de l’aider à sauver Asgard, en vain. Le Dieu du Tonnerre parvient à s’échapper, et retrouve le Quinjet des Avengers, grâce auquel Hulk est arrivé sur Sakaar après sa fuite dans Avengers : L’Ère d’Ultron. Face à l’enregistrement vocal laissé par la Veuve Noire (Scarlett Johansson), Hulk se retransforme en Bruce Banner.

Le Grandmaster ordonne à 142 et Loki de retrouver les deux héros, mais les deux ne s’entendent pas, menant Valkyrie à enchaîner Loki. La fuite de Sakaar s’organise : ils libèrent les autres gladiateurs, dont deux aliens nommés Korg et Miek et lancent une révolution. Évidemment, Loki tente de trahir son frère, mais ce dernier le devance et l’abandonne à son sort. Thor, Valkyrie et Banner parviennent à s’échapper à travers un trou noir pour arriver à Asgard, où les troupes d’Hela attaquent Heimdall et les Asgardiens qu’il cachait. Banner se transforme en Hulk pour vaincre Fenrir, tandis que Loki et les autres gladiateurs arrivent à Asgard en renfort. Skurge, plein de remords, se sacrifie pour permettre aux Asgardiens de s’enfuir.

thor-ragnarok-grandmaster-min

En combattant Hela, Thor perd son œil droit, et se rend compte que seul le Ragnarok stoppera sa sœur. Se remémorant les paroles de son père, il comprend qu’il est le Dieu du Tonnerre, et qu’il n’a pas besoin d’un marteau pour l’être. Il parvient à vaincre l’armée d’Hela, et envoie Loki chercher la couronne de Surtur pour la placer dans le Feu Éternel, et ainsi invoquer le démon de feu qui détruit alors Asgard, et Hela avec. À bord du vaisseau du Grandmaster, Thor, désormais Roi d’Asgard, décide d’amener son peuple sur Terre.

La première scène post-générique nous montre le vaisseau des Asgardiens faire face au gigantesque vaisseau de Thanos, annonçant les événements du début d’Avengers : Infinity War. La seconde met en scène le Grandmaster, perdu au milieu de ses sujets et s’apprêtant à visiblement passer un sale quart d’heure.

Un succès électrisant

Thor : Ragnarok met en avant Hela comme antagoniste principal. Le personnage a été créé en 1964 par nul autre que Stan Lee et Jack Kirby, en référence à la déesse des Enfers dans la mythologie nordique. Mythologie faisant partie intégrante du film, avec notamment le loup Fenrir, le démon Surtur, et l’apocalypse du Ragnarok.

Si la sortie de Thor : Ragnarok a été repoussée de quelques mois, le réalisateur Taika Waititi a conquis les fans des films Marvel par son approche « fun » du Dieu du Tonnerre, conduisant à un certain succès au box-office. Ainsi, le film accumule 2 513 412 entrées en France, 315 058 289 $ de recettes aux États-Unis et au Canada, pour un total mondial de 853 977 126 $.

Des anecdotes à la pelle

Pendant que Captain America et les autres Avengers s’étripaient dans Captain America : Civil War, il était important pour le réalisateur Taika Waititi de donner des infos sur les activités des deux autres membres éminents du groupe de héros : Thor et Hulk.

Plusieurs fans ont déploré l’absence du personnage de Sif joué par Jaimie Alexander dans le film. Cette dernière explique qu’elle était trop occupée à tourner dans sa série Blindspot pour pouvoir se déplacer en Australie, lieu du tournage de Thor : Ragnarok.

thor-ragnarok-stan-lee

L’ambiance détendue sur le tournage du film est illustrée par le bêtisier présent sur le Blu Ray de Thor : Ragnarok, disponible bien évidemment sur Amazon.
Chris Hemsworth a poussé la fonte pour les besoins du film – en portant un soin particulier à ses biceps – pour prendre près de 9 kg supplémentaires.
La franchise de Thor est la seule du MCU à avoir eu un réalisateur différent pour chaque film.

Le sympathique gladiateur Korg est interprété dans le film par le réalisateur Taika Waititi.

Bon nombre d’easter-egg se cachent dans le film : le caméo de Matt Damon en faux Loki, le nombre 142 faisant référence au comics Incredible Hulk #142 qui signe la première apparition de la Valkyrie, les visages gravés sur la tour du Grandmaster : Beta Ray Bill, l’Homme Chose, Arès et Bi-Bête.

Enfin, Stan Lee signe l’un de ses caméos les plus drôles en coiffeur fou sur Sakaar, qui coupera la belle chevelure de Thor.

Fiche technique

Réalisation : Taika Waititi
Scénario : Stephany Folsom, Craig Kyle (en) et Christopher Yost (en), d’après les personnages créés par Jack Kirby, Stan Lee et Larry Lieber
Direction artistique : Bill Booth et Richard Hobbs
Musique : Mark Mothersbaugh
Production : Kevin Feige
Production déléguée : Louis D’Esposito, Alan Fine, Thomas M. Hammel, Stan Lee et Brad Winderbaum
Société de production : Marvel Studios
Société de distribution : Walt Disney Studios Motion Pictures International
Budget : 180 millions USD
Durée : 130 minutes
Dates de sortie : 25 octobre 2017 (France), 3 novembre 2017 (États-Unis)

Le casting

Chris Hemsworth : Thor
Mark Ruffalo : Bruce Banner / Hulk
Tom Hiddleston : Loki
Cate Blanchett : Hela
Idris Elba : Heimdall
Jeff Goldblum : le Grand Maître
Tessa Thompson : la Valkyrie / Scrapper 142
Karl Urban : Skurge l’Exécuteur
Anthony Hopkins : Odin
Benedict Cumberbatch : Stephen Strange / Docteur Strange
Taika Waititi : Korg
Rachel House : Topaz
Clancy Brown : Surtur
Tadanobu Asano : Hogun
Ray Stevenson : Volstagg
Zachary Levi : Fandral
Luke Hemsworth : l’acteur de théâtre interprétant Thor (caméo)
Sam Neill : l’acteur de théâtre interprétant Odin (caméo)
Matt Damon : l’acteur de théâtre interprétant Loki (caméo)
Charlotte Nicdao : l’actrice de théâtre interprétant Sif
Stan Lee : le coiffeur sur Sakaar (caméo)
Scarlett Johansson : Natasha Romanoff (images d’archives tirées d’Avengers : L’Ère d’Ultron)
Lou Ferrigno : Hulk (voix de la version originale)

Spider-Man : Homecoming (2017) – Dossier Complet

Spider-Man : Homecoming (2017) – Dossier Complet

Film ô combien attendu, Spider-Man : Homecoming signe le retour du Tisseur chez Marvel : place à Tom Holland pour porter le nouveau costume du héros préféré de nombreux fans de l’univers cinématographique Marvel, j’ai nommé Spider-Man. Jon Watts est à la réalisation du seizième film du MCU sorti en 2017, suivant Les Gardiens de la Galaxie Vol.2, où ambiance scolaire et responsabilités héroïques se côtoient. Le film donnera une suite sortie en 2019 : Spider-Man : Far From Home.

 

On se paye une toile ?

 

Au lendemain de la bataille de New York vu dans le film Avengers (2012), Adrian Toomes (Michael Keaton) et son entreprise sont chargés de nettoyer la ville. Mais leur opération est stoppée lorsque le Department Of Damage Control (DODC) géré en partie par Tony Stark prend le relais. Enragé de se retrouver soudainement sans emploi, Toomes incite ses employés à garder les technologies Chitauri qu’ils avaient préalablement trouvées, et de s’en servir comme arme.

Huit années s’écoulent, et Peter Parker (Tom Holland) continue ses études tout en cherchant à prouver à Tony Stark (Robert Downey Jr.) qu’il est digne d’être un Avenger en arrêtant des criminels dans son quartier après son implication dans les événements de Captain America : Civil War. Son identité secrète ne tarde pas à être découverte par son meilleur ami Ned (Jacob Batalon), et il fera la douloureuse connaissance d’un associé de Toomes : le Shocker, qui vendait des armes à Aaron Davis (Donald Glover), petit criminel de quartier. Les choses tournent mal pour Spider-Man, puisque Toomes, armé de son nouvel arsenal du Vautour, l’enverra au fond d’un lac. Notre héros se fait toutefois sauver par Stark, qui lui ordonne de cesser ses agissements héroïques.

spider-man-homecoming-ironman

Avec l’aide de son ami Ned, Peter examine une arme Chitauri récupérée lors de son affrontement avec le Shocker. Un signal GPS lui indique alors que ce dernier devrait se trouver à Maryland, conduisant Peter à accompagner ses camarades au décathlon de Washington D.C. Ned et Peter désactivent le traqueur que Stark avait implanté dans le costume de Spider-Man, et débloquent ainsi de nouvelles fonctions fort avantageuses.

Spider-Man tente d’empêcher le Vautour de voler des armes d’un camion du DODC, mais se retrouve piégé à l’intérieur, lui faisant rater le concours national alors qu’il est enfermé dans un entrepôt. Il parvient néanmoins à en sortir, pour se précipiter à Washington pour retrouver ses camarades, s’étant rendu compte que l’arme Chitauri était en réalité une grenade instable. Comme on s’y attendait, la bombe explose, piégeant Ned, Liz Allen (Laura Harrier) et Flash (Tony Revolori) dans un ascenseur, et Spider-Man parvient à tous les sauver sous les yeux de Michelle (Zendaya).

De retour à New York, Spider-Man persuade Davis de lui dévoiler le plan d’action du Vautour, ce qui l’amène sur un ferry, où Toomes était censé rencontrer un acheteur : Mac Gargan (Michael Mando). Lors du combat, le Vautour s’échappe en endommageant le ferry, le conduisant à se couper en deux. Fort heureusement, Iron Man intervient pour aider Peter à sauver les civils, mais confisque le costume à Peter.
Retour à la case départ pour l’adolescent qui reprend sa vie de tous les jours au lycée, et demande à Liz de l’accompagner au bal de fin d’année. Mais le grand soir venu, Peter se rend compte que Toomes n’est autre que le père de Liz. Ce dernier connaissant l’identité secrète de Peter Parker, il le met en garde de ne pas interférer dans ses plans.

Pendant la danse, le héros se rend soudain compte que le vrai plan de Toomes est de détourner un avion transportant le matériel des Avengers, que gère le bras droit de Stark, Happy (Jon Favreau). Il quitte alors la fête pour récupérer son ancien costume fait maison. Le Shocker intervient, que Spider-Man réussit à vaincre avec l’aide de Ned, et il se rend dans le repaire du Vautour. Les deux protagonistes combattent, et le Vautour gagne en faisant s’écrouler le toit du bâtiment sur Spider-Man. Ce dernier s’échappe et intercepte l’avion, le faisant crasher sur une plage. Un nouveau combat s’engage, que Spider-Man gagnera cette fois, en sauvant la vie du Vautour.

Suite à ces événements, Liz déménage, Peter décline l’invitation de Stark de rejoindre les Avengers, et ce dernier s’apprête à demander Pepper en mariage. Le film se conclut avec Peter découvrant son costume de Spider-Man que Stark lui a rendu, et sa tante May (Marisa Tomei) découvrant l’identité secrète de son neveu.

La première scène post-générique du film nous montre Toomes en prison, refusant de donner la vraie identité de Spider-Man à Mac Gargan. La seconde tient plus du clin d’œil, puisque c’est un enregistrement de Captain America indiquant que la patience est une vertu.

 

Le retour de l’Araignée

 

Spider-Man : Homecoming signe le grand retour de l’homme-araignée chez Marvel, tandis que c’était Sony qui détenait les droits du personnage, jusqu’à sa première apparition dans Captain America : Civil War. Super-héros parmi les plus populaires de tous les temps, Spider-Man – souvent épelé Spiderman à tort – est le fruit de la collaboration entre les légendaires Stan Lee et Steve Ditko en 1962.

Le choix de l’acteur pour prêter ses traits à Peter Parker après Andrew Garfield dans les Amazing Spider-Man et Tobey Maguire dans les films de Sam Raimi s’est porté sur Tom Holland. Le film a globalement divisé les fans de l’Araignée, certains voyants Holland comme la meilleure adaptation du Tisseur, d’autres n’acceptant pas de voir un film Spider-Man sans scène de voltige. Kevin Feige et le réalisateur Jon Watts souhaitaient en effet faire prévaloir le genre « action – aventure » par rapport au super-héroïque. Quoi qu’il en soit, le film fait 334 201 140 $ au box-office américain et canadien, 2 311 502 entrées en France, pour un total mondial de 880 166 924 $.

spider-man-homecoming-casting

Un grand pouvoir implique de grandes anecdotes

 

Les droits du personnage de Spider-Man ont été cédés par Sony seulement pour une apparition dans cinq films Marvel au cinéma : Captain America : Civil War, Spider-Man : Homecoming, Avengers : Infinity War, Avengers : Endgame et Spider-Man : Far From Home.

Focus sur le costume de Spider-Man : celui porté par Tom Holland dans Homecoming a été évidemment inspiré du costume classique du héros, costume qui a déjà fait la joie des enfants et des amateurs de cosplay. Après tout, selon Kevin Feige, il s’agit là de « l’une des plus grandes réussites de l’histoire » !
Michael Keaton believes he can fly ! Après avoir interprété Batman et joué le rôle principal de Birdman, nous retrouvons l’acteur dans la peau, ou plutôt les ailes, du Vautour, l’un des adversaires classiques du Tisseur.

Mac Gargan est un personnage bien connu des fans du Tisseur, puisqu’il deviendra Venom après sa fusion avec le symbiote dans les comics.
Pour surfer sur la vague de popularité de Spider-Man : Homecoming, le coffret DVD Blu-Ray du film contenait une figurine du Tisseur combattant le Vautour. Un classique.

La suite de Homecoming, Far From Home, a déjà dévoilé une bande-annonce nous présentant le personnage de Mysterio, campé par Jake Gyllenhaal.
MJ était-elle présente dans le film ? Michelle, l’amie un peu perchée de Peter, pourrait bien être la Mary-Jane que nous connaissons (et aimons) bien ! Far From Home devrait nous en apprendre plus sur le rôle de la jeune fille, spécialement dans le cœur de Peter Parker.

 

Fiche Technique

 

Réalisateur : Jon Watts
Scénario : Jon Watts, Jonathan M. Goldstein, John Francis Daley, Christopher Ford, Chris McKenna, Erik Sommers
Direction artistique : Brad Ricker
Musique : Michael Giacchino
Production : Kevin Feige, Amy Pascal
Coproduction : Eric Hauserman Carroll, Mitchell Bell
Sociétés de production : Columbia Pictures, Marvel Studios, Marvel Entertainment
Sociétés de distribution : Columbia Pictures (États-Unis), Sony Pictures Releasing France (France)
Budget : 175 millions USD
Durée : 133 minutes
Dates de sortie : 7 juillet 2017 (États-Unis), 12 juillet 2017 (France)

Le Casting

Tom Holland : Peter Parker / Spider-Man
Michael Keaton : Adrian Toomes / le Vautour
Robert Downey Jr. : Tony Stark / Iron Man
Marisa Tomei : May Parker
Jon Favreau : Harold « Happy » Hogan
Zendaya Coleman : Michelle « M.J. » Jones
Jacob Batalon : Ned Leeds
Laura Harrier : Liz Tooms
Donald Glover : Aaron Davis