Sélectionner une page

Cinéma


Captain America : Civil War (2016) – Dossier Complet

Captain America : Civil War (2016) – Dossier Complet

Captain America : Civil War conclue la trilogie consacrée au plus patriote des héros du Marvel Cinematic Universe. Anthony et Joe Russo reprennent les rênes du film sorti dans nos salles en 2016, et qui a la lourde tâche d’adapter la série de comics ô combien vénérée parmi les fans de Marvel. Treizième film du MCU, il en est également l’introduction de sa phase 3.

 

La guerre est déclarée

Environ un an après les événements d’Avengers : Age of Ultron, nous retrouvons Captain America (Chris Evans), Black Widow (Scarlett Johansson), Falcon (Anthony Mackie) et Scarlett Witch (Elizabeth Olsen) sont en mission au Lagos pour empêcher Brock Rumlow (Frank Grillo) de dérober une arme biologique. Ce dernier, acculé, se fait exploser en espérant tuer Captain en même temps, mais Wanda parvient à dévier l’explosion, faisant des dégâts dans un bâtiment proche et tuant des civils Wakandais.

Thaddeus Ross, secrétaire d’État, informe les Avengers que les Nations Unies vont mettre en place les Accords de Sokovie, qui rendront les héros au service du gouvernement. Les Avengers se divisent : Tony Stark (Robert Downey Jr.) y est favorable, au contraire de Steve Rogers.

 

captain-america-civil-war-team

 

Dans le même temps, Helmut Zemo (Daniel Brühl) vole le carnet contenant la suite de mot servant à brainwasher le Soldat de l’Hiver (Sebastian Stan). De son côté, Natasha fait la rencontre du roi du Wakanda T’Chaka et de son fils T’Challa (Chadwick Boseman) lors d’une conférence à Vienne. Mais une bombe explose, tuant le roi et menant son fils à jurer de tuer le responsable. Les caméras de sécurité dévoilent que ce dernier n’est autre que Bucky, ancien meilleur ami de Steve, que l’HYDRA manipule. Captain décide alors de tenter de trouver Bucky par ses propres moyens, avec l’aide de Falcon. Mais les deux se font arrêter à Bucarest par les autorités et par T’Challa ayant pris le statut de Black Panther.

Bucky va s’enfuir, et Steve va parvenir à lui rendre toute sa tête. Le Soldat de l’Hiver lui indique la location de la base de l’HYDRA en Sibérie, et les deux amis décident de s’y rendre pour empêcher la libération d’autres super-soldats. Captain et Bucky recrutent Wanda, Hawkeye (Jeremy Renner) et Ant-Man (Paul Rudd) pour combattre Stark, War Machine (Don Cheadle), Black Widow, Balck Panther, Vision (Paul Bettany)… et Spider-Man (Tom Holland). S’ensuit un combat épique dans un aéroport, menant à la fuite de Cap et de Bucky. Le reste de leur groupe est capturé et emmené dans la prison du Raft, tandis que Rhodes se retrouve partiellement paralysé.

 

captain-america-civil-war-team2

 

Plein de remords, Iron Man se rend en Sibérie sans en informer Ross, suivi par T’Challa. Il y retrouve Captain America et Bucky, et découvre que Zemo a tué les autres Soldats de l’Hiver. Le vilain dévoile alors à Stark que le meurtrier de ses parents n’est autre que Bucky, manipulé par l’HYDRA. Fou de chagrin, Stark s’en prend à Bucky, que Captain va défendre. Les trois héros combattent, et Steve s’en sort vainqueur, alors que Bucky perd son bras métallique. Captain America laisse derrière lui son bouclier, et s’enfuit avec Bucky, tandis que Zola est arrêté par Black Panther.

La fin du film voit Cap libérer ses amis de la prison, tandis que Stark découvre un message de Steve avec un téléphone, lui indiquant de le contacter en cas de problème.

La première scène post-générique nous dévoile que Bucky a trouvé où souffler un moment : le Wakanda, où il décide de se cryogéniser pour reprendre ses esprits.

La seconde scène post-générique nous montre Peter Parker découvrir les gadgets du nouveau costume de Spider-Man créé par Stark.

 

L’adaptation d’un classique de Marvel

Captain America : Civil War s’inspire largement de la série de comics Civil War de Mark Millar sortie en 2006, qui a connu un très grand succès, et dont les conséquences se ressentent encore dans les comics Marvel actuels. La production du long métrage a commencé dès la sortie de Captain America 2 : The Winter Soldier, et Kevin Feige, le producteur, a dû négocier des budgets supplémentaires.

Côté box-office, le film engrange 408 084 349 dollars aux États-Unis, et 1 153 304 495 $ dans le monde. Chez nous autres frenchies, le film fait 2 983 655 entrées.

 

Les anecdotes d’une guerre civile super-héroïque

En novembre 2014, Sony Pictures Entertainment a été victime d’un piratage informatique, dévoilant au passage des emails montrant la volonté de Marvel d’inclure le personnage de Spider-Man dans le film. L’homme-araignée était jusque-là la propriété des studios Sony. Au final, le film marque la première apparition de Tom Holland en Spider-Man et de Chadwick Boseman en Black Panther.

Avant de partager l’écran dans Civil War, Robert Downey Jr et Marisa Tomei (qui joue tante May) ont joué les amoureux dans le film Only You en 1995.

L’année 2016 aura été marquée par le déchirement de nos super-héros : outre Civil War, Batman v Superman de Zack Snyder sort à quelques semaines d’intervalle. Les fans DC et Marvel ont plus que jamais dû choisir leur camp.

La bande-annonce du film a été visionnée 61 millions de fois : un record pour Marvel Studios depuis Avengers 2 : L’Ère d’Ultron. Un record depuis battu par le trailer d’Avengers : Infinity War.

Si à la base, Robert Downey Jr. ne devait avoir qu’un rôle minime dans le film, Captain America : Civil War réunit tous les héros du MCU à l’exception de Thor et Hulk, faisant de lui une sorte d’Avengers 2.0.

 

captain-america-civil-war-iron

 

L’apparition de Spider-Man et de Black Panther donnera deux spin-off à Civil War : Spider-Man : Homecoming en 2017 et l’excellent Black Panther en 2018.

Daniel Brühl vivant à Berlin, il a invité l’équipe de tournage dans le restaurant de tapas dont il est propriétaire pendant le tournage en Allemagne.

Stan Lee se met dans la peau d’un coursier FedEx pour son caméo à la fin du film, en délivrant un colis pour un certain « Tony Stank ».

 

Fiche technique

Réalisation : Anthony et Joe Russo
Production : Kevin Feige
Sociétés de production : Marvel Studios, Marvel Entertainment, Russo Brothers et Vita-Ray Productions, LLC
Société de distribution : Walt Disney Studios Motion Pictures
Budget : 250 millions USD
Durée : 147 minutes
Dates de sortie : 27 avril 2016 (France et Belgique), 6 mai 2016 (Etats-Unis et Canada)

 

Casting

Chris Evans : Steve Rogers / Captain America
Robert Downey Jr. : Tony Stark / Iron Man
Scarlett Johansson : Natasha Romanoff / Black Widow
Sebastian Stan : Bucky Barnes / Le Soldat de l’hiver
Anthony Mackie : Sam Wilson / le Faucon
Don Cheadle : James « Rhodey » Rhodes / War Machine
Jeremy Renner : Clint Barton / Hawkeye
Chadwick Boseman : T’Challa / la Panthère Noire
Paul Bettany : la Vision
Elizabeth Olsen : Wanda Maximoff
Paul Rudd : Scott Lang / Ant-Man

Ant-Man (2015) de Peyton Reed – Dossier Complet

Ant-Man (2015) de Peyton Reed – Dossier Complet

Après une production chaotique, c’est en 2015 que le film Ant-Man, réalisé par Peyton Reed, sort enfin au cinéma, en tant que douzième film du MCU et clôturant également sa phase 2. Penchant plus vers le film de braquage que le film de super-héros classique, Ant-Man nous fait découvrir des personnages iconiques de l’univers Marvel pour la première fois au cinéma, tout en nous prouvant que ce n’est décidément pas la taille qui compte.

 

Le plus petit des super-héros

 

Le film débute en 1989 avec Hank Pym (Michael Douglas) découvrant que le S.H.I.E.L.D. cherche à répliquer sa technologie de réduction moléculaire. Persuadé que cette dernière est dangereuse, il jure alors de la garder secrète.

De nos jours, la fille de Pym, Hope Van Dyne (Evangeline Lilly) travaille avec Darren Cross (Corey Stoll), l’ancien protégé de son père, qui est sur le point de finaliser la conception de son propre costume de rétrécissement : le Yellowjacket, ce qui terrifie Hank.

De son côté, Scott Lang (Paul Rudd), un voleur professionnel, sort enfin de prison et retrouve son ancien compagnon de cellule Luis (Michael Peña). Son but ? Avoir la possibilité de voir sa fille Cassie, dont la mère – qui a refait sa vie avec un inspecteur de police – lui demande une caution. N’arrivant pas à trouver un travail du fait de son casier judiciaire, il succombe à la tentation et accepte un dernier braquage avec le gang de Luis.

 

ant-man-cassie

Cassie

 

Ils décident donc d’entrer par effraction dans une certaine maison pour y voler ce qu’ils y trouveront. Malheureusement pour eux, Scott ne trouvera que ce qu’il pense être une combinaison de motard, qu’il prendra avec lui. Une fois chez lui, il décide de l’essayer, et se transforme malgré lui en un être humain de la taille d’un insecte. Terrifié par l’expérience, il décide de rendre le costume illico à son propriétaire, mais se fait capturer par la police. Pym lui rend visite en prison, de laquelle il le fait s’évader à l’aide du costume en question.

Pym, qui a en réalité manipulé Luis pour que Scott en vienne à voler le costume, veut que ce dernier devienne le nouveau Ant-Man pour voler le Yellowjacket pour lui, n’ayant pas confiance en les méthodes un peu douteuses de Cross (qui souhaite en réalité vendre cette technologie au plus offrant, en l’occurrence l’HYDRA). Hope entraîne Scott au combat et au contrôle des fourmis. On apprend alors que la mère de Hope, Janet Van Dyne, avait disparu lors d’une mission, mais que Hank reste persuadé qu’elle est en vie, perdue dans le monde quantique.

Après une mission dans le QG des AvengersAnt-Man va combattre le Faucon (Anthony Mackie), le nouveau héros infiltre le bâtiment de Pym Technologies mais échoue à voler le Yellowjacket. Cross met alors le costume et s’ensuit un combat minime entre les deux hommes. Le combat les mène dans la maison de Scott, et face au danger qui guette sa fille Cassie, Scott décide de se sacrifier endevenant subatomique, comme Janet l’avait fait des années auparavant.

Il se retrouve dans la dimension quantique, mais réussit à en sortir, et réapparaît sous les yeux émerveillés de sa fille. Scott est couvert par le mari de son ex-femme, tandis que Hank va commencer à chercher comment retrouver la sienne dans le monde quantique.

La première scène post-générique nous dévoile le costume rutilant de la Guêpe, qu’enfilera Hope dans la suite du film : Ant-Man and the Wasp.

 

ant-man-costume

Première scène post-générique

 

La seconde scène post-générique met en scène Captain America (Chris Evans) et le Faucon, ayant réussi à capturer le Soldat de l’Hiver, Buck Barnes (Sebastian Stan). Le Faucon déclare alors qu’il connaît quelqu’un qui pourra les aider, faisant référence à Ant-Man. Cette scène fera partie du film Captain America : Civil War où Ant-Man ira combattre Iron Man et Spider-Man en Allemagne.

 

La grande histoire d’Ant-Man

 

Hank Pym est apparu pour la première fois dans le costume de l’Homme Fourmi en 1962, dans le Tales to astonish #35, tandis que Scott Lang, le nouveau Ant-Man, est créé bien après, en 1979. Au fil des décennies, Scott a rejoint l’équipe des Avengers… et même des 4 Fantastiques ! Il sera remplacé par Eric O’Grady, le 3e Ant-Man, en 2006.

 

ant-man-2

 

La production du film Ant-Man a été pour le moins chaotique : le projet était initialement lancé par le réalisateur Edgar Wright en 2006, avant même la naissance de l’univers cinématographique Marvel. Longtemps restée en suspens, la production débute finalement en 2014 sous la direction de Kevin Feige, et avec Peyton Reed à la réalisation, Edgar Wright s’étant retiré du projet pour cause de divergences artistiques, officiellement du moins, d’après l’annonce du studio.

Malgré sa date de sortie repoussée et son démarrage poussif outre-Atlantique, Ant-Man accumule les critiques positives, le public s’étant laissé attendrir par les personnages hauts en couleur présents dans le film. Aux États-Unis et au Canada, l’Homme Fourmi engrange 180 202 163 $ au box-office, tandis que 1 762 459 fans de Marvel se rendent en salle en France. Au total, Ant-Man s’en sort avec un joli 519 311 965 $ de recettes mondiales. On attend encore qu’il débarque sur la plateforme Netflix.

 

Les petites anecdotes d’un grand héros

 

Joseph Gordon-Lewitt a pendant un temps été pressenti pour prendre le rôle de Scott Lang, finalement attribué à Paul Rudd. Un Robin à la taille de fourmi, ça aurait marché ?

Cassie, l’adorable fille de Scott, est bien connue des fans de comics, puisqu’elle est destinée à devenir Stature, une super-héroïne pouvant changer sa taille comme son père, et qui a fait partie des Young Avengers.

Une scène dans Ant-Man montrant Scott marcher dans les rues de San Francisco nous montre une annonce pour un soda appelé Pingo Doce : c’est un clin d’œil au film L’Incroyable Hulk puisque ces bouteilles ont été vues dans l’entreprise où travaillait Bruce Banner.

 

ant-man-pingo

 

Si le personnage d’Ant-Man n’apparaît pas dans Avengers : Infinity War, il devrait faire son grand retour dans sa suite Avengers : Endgame et aider le groupe de héros à vaincre Thanos.

Paul Rudd a été interviewé pour l’émission Fanzone d’Allociné, où il expliquait le rôle d’Ant-Man au sein de l’univers cinématographique Marvel.

Michelle Pfeiffer aurait pu prêter ses traits à Janet dans ce film, mais les studios ont préféré incorporer son personnage dans la suite, Ant-Man and the Wasp, aux côtés de Walton Goggins qui jouera l’antagoniste du film.

Stan Lee, charmeur irrécupérable, y va encore une fois de son caméo dans le film : c’est le barman qui confirme au cousin de Luis que sa compagne est agréable à regarder.

 

Fiche technique

 

Réalisation : Peyton Reed
Scénario : Adam McKay et Paul Rudd, d’après l’histoire de Edgar Wright et Joe Cornish basée sur les personnages de Stan Lee, Jack Kirby, David Michelinie, John Byrne, Roy Thomas, John Buscema et Larry Lieber
Production : Kevin Feige
Sociétés de production : Marvel Studios ; Big Talk Productions et Marvel Entertainment (coproductions)
Société de distribution : Walt Disney Studios Distribution
Budget : 130 millions USD
Durée : 117 minutes
Dates de sortie : 1

 

Casting

 

Paul Rudd : Scott Lang / Ant-Man
Michael Douglas : Dr Henry « Hank » Pym
Evangeline Lilly : Hope Van Dyne, fille de Hank Pym
Corey Stoll : Darren Cross / Yellowjacket
Bobby Cannavale : Paxton
Michael Peña : Luis
Anthony Mackie : Sam Wilson / le Faucon
Wood Harris : Gale
Judy Greer : Maggie Rae Lang
Abby Ryder Fortson : Cassandra « Cassie » Lang

Les Gardiens de la Galaxie (2014) de James Gunn – Dossier Complet

Les Gardiens de la Galaxie (2014) de James Gunn – Dossier Complet

Le space opera de James Gunn sorti en 2014 est le premier film Marvel à mettre en avant des personnages autres que les Avengers : 10e film du Marvel Cinematic Universe et s’inscrivant dans la phase 2, les Gardiens de la Galaxie nous présente des personnages originaux, une soundtrack de folie, mais surtout un film à part !

 

Gardiens, rassemblement !

 

En 1988, le jeune Peter Quill quitte la Terre à bord d’un vaisseau extra-terrestre, suite à la mort de sa mère. Enlevé par un groupe de Ravageurs (les pirates de l’espace) menés par Yondu (Michael Rooker), le jeune garçon n’emporte avec lui qu’un vieux walkman.

Bien des années après, on retrouve Peter Quill (Chris Pratt) – qui se fait désormais appeler Star Lord – sur la planète Morag où il vole un mystérieux orbe. Attaqué par Korath (Djimon Hounsou) après ce vol, un soldat Kree travaillant pour Ronan l’Accusateur, il réussit néanmoins à s’enfuir avec l’orbe, qu’il garde pour lui. Trahi, Yondu met une prime sur sa tête, tandis que Ronan (Lee Pace) envoie Gamora (Zoe Saldana) à sa poursuite.

Quill tente de revendre l’orbe sur la planète Xandar, capitale de l’empire Nova, mais Gamora le retrouver et la lui dérobe, menant à un combat entre les deux protagonistes. Deux chasseurs de primes font alors leur apparition : Rocket Raccoon (avec la voix de Bradley Cooper) et Groot (avec la voix de Vin Diesel). La Nova Corps finit par arrêter tout ce beau monde pour les envoyer dans la prison Kyln, réputée inviolable.

Là-bas, un prisonnier intimidant, Drax (Dave Bautista) cherchera à tuer Gamora pour venger le massacre de sa famille, dont Thanos (le père de Gamora) en est la cause. Gamora révèle alors qu’elle a trahi son père en cherchant à lui empêcher d’accéder à l’orbe et à son pouvoir. Quill, Rocket, Gamora, Groot et Drax parviennent à s’échapper de la prison grâce à l’ingéniosité du « raton laveur » et rendent visite au Collectionneur (Benicio del Toro) à Knowhere. Ce dernier leur apprend que l’orbe est en réalité une pierre d’infini : celle du pouvoir. De son côté, Drax, complètement saoul, va appeler Ronan pour en découdre avec lui. Le chef Kree se débarrasse facilement de ce dernier, et le reste du groupe fuit, poursuivi par les sbires de Ronan et par la sœur de Gamora, Nebula (Karen Gillan). La seconde fille adoptive de Thanos détruit le vaisseau de Gamora et récupère l’orbe, obligeant Quill a jouer les héros en lui donnant son propre masque à oxygène, et ainsi lui éviter de mourir.

 

les-gardiens-de-la-galaxie-prison

 

Alerté par Quill, Yondu arrive et kidnappe Quill et Gamora, tandis que Drax, Rocket et Groot cherchent à les sortir de là. Quill parvient à négocier un entre-deux, promettant à Yondu l’orbe en question. Le groupe décide d’agir pour empêcher que les pierres d’infini ne détruisent le monde.

De son côté, Ronan trahit Thanos en s’appropriant la pierre du pouvoir, avant de le menacer. Nebula, qui entretient des relations plus que conflictuelles avec son père Thanos, décide de suivre Ronan.

Les Ravageurs et le groupe de Quill rejoignent alors la Nova Corps pour repousser les attaques de Ronan sur Terre. Un combat s’ensuit, menant Groot à se sacrifier pour sauver son petit groupe, ou plutôt sa famille.

Les gardiens parviennent à vaincre Ronan grâce à Quill qui lui propose une battle de danse pour distraire le Kree. Il parvient alors à se saisir de la pierre d’infini, mais son pouvoir commence à le détruire. Les autres gardiens de la galaxie se donnent alors la main pour partager la puissance de la pierre et mettre fin aux agissements de Ronan.

À la fin du film, on voit que Quill a encore une fois trahi Yondu en lui donnant un orbe ne contenant qu’une poupée, alors qu’il a confié la pierre du pouvoir au Nova Corps. Le groupe de Quill voit leurs casiers judiciaires effacés, et on remarque que Groot recommence à pousser via une brindille que Rocket avait conservée.

La scène post-générique marque la seule apparition à ce jour d’Howard the Duck, personnage secondaire complètement délirant de Marvel, qu’on voit siroter une boisson chez le Collectionneur.

 

Un succès qui surfe sur la vague des 80’s

 

les-gardiens-de-la-galaxie-groupe

 

Avec une bande-son transpirant l’amour des années 80, les Gardiens de la Galaxie ont eu un succès fort mérité dans le monde ! Modifier les codes des films de super-héros au cinéma en mettant en scène une bande de losers dans un film à mi-chemin entre Star Wars et le Breakfast Club, tel était le pari de James Gunn et de Kevin Feige. Et c’est une réussite puisque le film de science-fiction de Disney engrange 333 176 600 $ au box-office américain, et 2 393 763 entrées en France, pour un total mondial de 774 176 600 $ ! Alan F. Horn – le président de Walt Disney Studios – s’est réjoui de ces chiffres fort honorables pour un film qui ne présente pas des personnages connus du grand public : les Gardiens de la Galaxie est en effet le 1er film Marvel développé par Walt Disney Studios.

L’équipe de héros la plus hétérogène des comics Marvel a été créée par Arnold Drake et Gene Colan en janvier 1969, est était alors composée de membres bien différents de ceux du film : Yondu, Major Astro, Charlie-27 ou encore Starhawk.

Les gardiens tels que le film nous présente (composées de Star-Lord, Rocket, Groot, Gamora et Drax) sont beaucoup plus récents, puisqu’ils sont apparus en 2008 sous la direction de Dan Abnett et Andy Lanning.

 

À personnages délirants, anecdotes délirantes !

 

Le frère de James Gunn, Sean, a participé au film en jouant le rôle du Ravageur Kraglin, et en participant à la motion capture de Rocket Raccoon.

 

les-gardiens-de-la-galaxie-raccoon

 

L’acteur / producteur / scénariste américain John C. Reilly tient un rôle mineur dans le film, puisqu’il incarne Rhomann Dey, un gardien de la paix sur Xandar.

Zoe Saldana aime la couleur ! Après avoir incarné une Na’Vi à la peau bleue dans le Avatar de James Cameron, elle passe au vert avec son interprétation de Gamora. Karen Gillan, quant à elle, a dû se raser entièrement la tête pour les besoins du rôle.

En deuil suite au décès de Paul Walker, Vin Diesel a déclaré que doubler le personnage de Groot avait été pour lui un réel exercice thérapeutique : l’innocence du personnage l’aurait en effet touché.

Djimon Hounsou aurait cédé aux demandes de ses fils en interprétant le personnage de Korath.

Iron Man aurait dû avoir droit à son petit caméo dans le film, mais Robert Downey Jr était alors en négociations avec Marvel, annulant le projet d’apparition du héros dans le film.

Vin Diesel double Groot dans les versions anglaise, française, russe, portugaise, chinoise et espagnole du film.

Le caméo de Stan Lee – puisqu’on l’attendait tous – le montre, comme à son habitude, aux côtés d’une plantureuse jeune femme.

 

Fiche technique

Réalisation : James Gunn
Scénario : James Gunn et Nicole Perlman, d’après la série de comics Gardiens de la Galaxie
Production : Kevin Feige
Sociétés de production : Marvel Studios et Moving Picture Company
Société de distribution : Walt Disney Studios Distribution
Budget : 170 millions USD
Durée : 121 minutes
Dates de sortie : 1er août 2014 (États-Unis, Canada), 13 août 2014 (France)

Casting

Chris Pratt : Peter Jason Quill / Star-Lord
Zoe Saldana : Catherine Proulx-Lemay) : Gamora
David Bautista : Blaise Tardif) : Drax le Destructeur
Vin Diesel : Groot (voix)
Bradley Cooper : Rocket (voix)
Lee Pace : Ronan l’Accusateur
Michael Rooker : Yondu Udonta
Karen Gillan : Nébula
Djimon Hounsou : Korath

 

 

Captain America 2 : le soldat de l’hiver – Dossier Complet

Captain America 2 : le soldat de l’hiver – Dossier Complet

Deuxième volet de la trilogie centrée sur Captain America, le film réalisé par les frères Anthony et Joe Russo est sorti en 2014 en France et s’inscrit comme le 9e film de l’univers cinématographique Marvel, poursuivant la seconde phase du MCU après Thor 2 : Le monde des ténèbres.

Hail le Captain !

Deux ans après la bataille de New York, Steve Rogers (Chris Evans) travaille pour le S.H.I.E.L.D. à Washington DC sous les ordres de Nick Fury (Samuel L. Jackson), tout en s’habituant à la vie du XXIe siècle. Il est envoyé aux côtés de l’agent Romanoff (Scarlett Johansson) et de l’agent Rumlow (Frank Grillo) dans une mission de libération d’otages. Mais Steve va découvrir que la Veuve Noire (Black Widow en VO) est également en mission spéciale pour Fury, en étant chargée de récupérer certaines données informatiques. À son retour au Triskelion (le QG du S.H.I.E.L.D.), Steve apprend qu’un projet secret se met en place : relier des héliporteurs à des satellites-espions censés éliminer les menaces avant qu’un accident n’arrive. Mais Fury n’arrive pas à décrypter les données volées par la Veuve Noire, et commence à soupçonner quelque chose, après une discussion avec le secrétaire de la sécurité intérieur Alexander Pierce (joué par l’iconique Robert Redford).

 

captain-america-2-black-widow

Steve Rogers et l’agent Romanoff

 

Fury est attaqué par un mystérieux assassin portant le nom du Soldat de l’Hiver, et parvient à s’échapper pour rejoindre l’appartement de Steve (grâce à une voiture armée qu’on aimerait tous avoir), pour le prévenir que le S.H.I.E.L.D. a été corrompu. Il parvient à donner à ce dernier les données volées par Romanoff, avant de se faire abattre par le Soldat de l’Hiver.

Fury mort, Steve se fait convoquer par Pierce, mais ne cédera pas à la pression et refusera de donner des informations capitales, menant le secrétaire à le déclarer fugitif et recherché. Après l’annonce de Pierce, Steve sera poursuivi par Rumlow, retrouvera l’agent Romanoff et découvrira avec elle un bunker secret du S.H.I.E.L.D. dans le New Jersey. Un ordinateur contenant la conscience du Dr Armin Zola leur permet de découvrir que l’Hydra a infiltré le S.H.I.E.L.D. depuis la fin de la seconde guerre mondiale, avec pour but de priver l’humanité de sa liberté au profit de la sécurité. Steve et Natasha échappent de justesse à un missile envoyé par leurs ennemis, et se rendent compte que Pierce est en réalité le leader de l’Hydra au sein du S.H.I.E.L.D.

Les deux héros vont alors faire équipe avec Sam Wilson (Anthony Mackie), équipé de son équipement de « Faucon », et vont tenter d’empêcher l’Hydra d’utiliser le système de reconnaissance faciale du S.H.I.E.L.D. pour éliminer à distance les individus représentant une potentielle menace. Rogers, Romanoff et Wilson seront amenés à confronter une nouvelle fois le Soldat de l’Hiver, et Steve va alors découvrir qu’il est en réalité son ami Bucky Barnes (Sebastian Stan), porté disparu lors de la Seconde Guerre mondiale. Ce dernier a été capturé par l’Hydra et – après un lavage de cerveau et la pose d’un bras métallique – entraîné pour devenir un assassin sans remords ni souvenirs.

 

captain-america-faucon

Captain America et Faucon

 

Lorsque le conseil de sécurité mondiale arrive au Triskelion, Rogers et Romanoff parviennent à dévoiler le vrai visage de Pierce, et à rendre publique la volonté de l’Hydra de soumettre le monde. Fury réapparaît alors, pas mort pour un sou, accompagné par son bras droit Maria Hill (Cobie Smulders) et finira par tuer Pierce.

Captain America et le Faucon combattent le Soldat de l’Hiver, que Steve tente par tous les moyens de raisonner. Les héros parviennent à désarmer les héliporteurs de l’Hydra, mais Steve est éjecté avec Bucky du dernier et ils finissent dans une rivière. Le Soldat de l’Hiver sauve Captain America de la noyade, avant de disparaître dans les bois.

Fury part à la recherche des derniers membres de l’Hydra, tandis que Captain America et Sam Wilson décident de trouver Bucky afin de le ramener à la raison.

La première scène post-générique nous montrer le baron Von Strucker dans un laboratoire de l’Hydra avec, enfermés dans des cages, un homme à la vitesse surhumaine et une femme avec des pouvoirs de télékinésie. C’est la première apparition de Pietro (Aaron Taylor Johnson) et Wanda Maximoff (Elizabeth Olsen).

La seconde scène post-générique est plus courte, et dévoile simplement Bucky visiter son propre mémorial dans un musée.

L’arrivée d’une figure de l’univers du Cap

Le Soldat de l’Hiver est un personnage emblématique de l’univers de Captain America, allant jusqu’à prendre le flambeau de Steve pendant un certain temps ! Ce personnage a été créé par Jack Kirby et Joe Simon en 2005, bien que son homonyme Bucky Barnes soit apparu dans les comics dès 1941 en tant que sidekick du Cap’. On le retrouver notamment dans les runs récents de Marvel tels que les New Avengers.

 

captain-america-2-winter-soldier

Le Soldat de l’Hiver

 

The Winter Soldier a été accueilli assez positivement, les fans de Marvel louant le côté film d’espionnage proposé par les frères Russo, qui signent leur entrée dans le MCU. On connaît la suite, puisqu’ils réaliseront Captain America 3 : Civil War (où le Cap’ se frittera avec Iron Man), Avengers : Infinity War et le prochain Avengers : Endgame. À la production, Disney continue de faire confiance à Kevin Feige qui a largement déjà fait ses preuves.

Le film engrange ainsi 259 766 572 $ de recettes aux États-Unis et 1 922 096 entrées en France, pour un box-office mondial de 714 264 267 $.

Les anecdotes du Soldat de l’Hiver

Les scénaristes du film souhaitaient au départ que M.O.D.O.K. soit l’antagoniste principal du film : un scientifique ayant créé le cube cosmique et dont la tête fait en réalité tout son corps. Au final, le Winter Soldier sera proposé pour ajouter de l’intimité à sa confrontation avec Captain America.

Captain America : Le Soldat de l’Hiver est également l’occasion d’intégrer pour la première fois le Faucon, fidèle compagnon du Cap’ dans les comics : c’est d’ailleurs le deuxième super-héros noir à avoir été créé par Marvel !

L’impressionnante scène où Steve saute d’un avion en vol sans aucun parachute a été directement inspirée par la couverture du comics Ultimates (2002) dépeignant le Captain effectuer ce même saut.

En tant que Soldat de l’Hiver, Sebastian Stan a dû suivre une préparation physique bien plus intensive que pour Captain America : First Avenger : cinq mois d’entraînement auront été nécessaires pour avoir l’apparence requise, ajoutés à une immersion poussée dans la Guerre Froide via des documentaires et des archives historiques.

De l’inspiration à tout va : les réalisateurs ont avoué s’être inspirés du film « The Raid » pour l’action et de la saga « Jason Bourne » pour le côté thriller d’espionnage.

Dans les personnes considérées comme « dangereuses » par l’HYDRA est mentionné un certain Stephen Strange. Le Sorcier Suprême aura droit à son propre film avec Marvel Studios en 2016.

Les scènes d’enterrement vues dans le trailer de Captain America 2 avaient pour but d’induire les fans en erreur en leur faisant croire à la mort d’un personnage important. Il s’agira en réalité de l’enterrement de Peggy Carter (Hayley Atwell).

Le caméo de Stan Lee le met en scène dans la peau d’un gardien du musée dédié à Captain America, où il se rend compte que le costume emblématique a été volé par ce dernier.

Fiche technique

Réalisation : Anthony et Joe Russo
Scénario : Christopher Markus et Stephen McFeely
Production : Kevin Feige
Société de production : Marvel Studios
Société de distribution : Walt Disney Studios Distribution
Budget : 170 millions USD
Durée : 136 minutes
Dates de sortie : 26 mars 2014 (France) et 4 avril 2014 (États-Unis)

Casting

Chris Evans : Steve Rogers / Captain America
Scarlett Johansson : Natasha Romanoff / Black Widow
Samuel L. Jackson : Nick Fury, directeur du SHIELD
Robert Redford : Alexander Pierce, secrétaire du Conseil de Sécurité mondiale
Sebastian Stan : James Buchanan « Bucky » Barnes / le Soldat de l’hiver
Anthony Mackie : Sam Wilson / le Faucon
Cobie Smulders : Maria Hill, agent du SHIELD
Frank Grillo : Brock Rumlow

Avengers : L’Ère d’Ultron (2015) : synopsis, casting, anecdotes, critique…

Avengers : L’Ère d’Ultron (2015) : synopsis, casting, anecdotes, critique…

Le second film centré sur l’équipe des Avengers de l’univers cinématique de Marvel (MCU) marque l’apparition de l’un des vilains les plus iconiques de la maison des idées : Ultron est dans la place ! Sortie au cinéma en 2015, Avengers : L’Ère d’Ultron voit le réalisateur Joss Whedon revenir aux commande du film après le succès critique et commercial du premier film Avengers Assemble de 2012. Onzième film du MCU et point culminant de sa phase 2, Avengers : Age of Ultron (en anglais) nous présente bon nombre de nouveaux personnages et une grosse dose d’action.
 

Vengeurs contre machines : l’action est au rendez-vous

 
L’action commence dans le pays fictif de Sokovie en Europe de l’est, le groupe des Avengers composés de Captain America (Chris Evans), Iron Man/Tony Stark (Robert Downey Jr), Thor (Chris Hemsworth), Hulk (Mark Ruffalo), Black Widow (Scarlett Johansson) et Hawkeye (Jeremy Renner) attaquent un laboratoire d’H.Y.D.R.A. Ils y trouvent le Baron Von Strucker, qui a récupéré la technologie Chitauri après les événements survenus dans Avengers. Celui-ci tentait d’utiliser le sceptre de Loki pour faire des expériences sur des sujets humains.

Les Avengers vont alors faire la rencontre des Maximoff : Pietro (Aaron Taylor Johnson), un « optimisé » qui peut se déplacer à la vitesse du son et Wanda (Elizabeth Olsen), une puissante télépathe et télékinésiste. Stark parvient néanmoins à récupérer le sceptre dans le feu de l’action.

Avec l’aide du Dr Banner, ils vont découvrir une intelligence artificielle au sein de la gemme ornant le sceptre, et vont décider de secrètement l’utiliser pour finaliser le programme de défense international : Ultron. Manque de bol, l’IA en question va se réveiller et décider que pour sauver l’humanité, elle se doit de l’éradiquer. Première étape : détruire JARVIS, l’IA personnelle de Tony Stark. Après les avoir attaqués dans leur QG et fait l’annonce de ses intentions, Ultron (James Spader) échappe aux Avengers en prenant possession des armures de Stark et en emportant le sceptre avec lui.

Ultron s’installe alors en Sokovie dans la base de Strucker pour faire tranquillement sa mise à jour et changer d’enveloppe corporelle. Il engage les Maximoff en utilisant leurs griefs contre Stark à son avantage et commence à créer des séries de robots pour en faire une armée.

Les vilains se rendent au Wakanda pour y trouver Ulysses Klaw, un dangereux trafiquant d’armes qui possède du vibranium. Ultron, impatient, va lui couper un bras, tandis que les Avengers lancent l’assaut. Ces derniers vont être stoppés par Wanda Maximoff, qui va les hypnotiser en leur faisant revivre leurs erreurs passées. Hulk devient alors hors de contrôle, obligeant Stark à mettre en service son armure Hulk Buster.

Les Avengers, vaincus, trouvent refuge chez Hawkeye, faisant la rencontre de sa femme enceinte et de ses deux enfants. De son côté, Ultron en profite pour se rendre à Séoul pour y trouver le Dr Helen Cho et l’obliger à lui créer un corps à base de vibranium. Mais Wanda se rend compte des réelles intentions de l’IA et décide de se retourner contre lui.

ultron-pietro-wanda

Pietro et Wanda

Les héros parviennent à voler le corps synthétique et à y placer la gemme du sceptre de Loki, qui est en réalité la pierre d’infini de l’esprit. JARVIS, qui avait réussi à se sauvegarder avant sa destruction, s’intègre dans ce corps pour donner naissance à Vision (Paul Bettany).

La grande bataille de Sokovie débute alors, où les Avengers sont aidés par les jumeaux Maximoff. Pietro perd la vie en se sacrifiant pour sauver la vie d’un enfant, devenant un vrai héros. La population est évacuée grâce à l’intervention de Nick Fury (Samuel L. Jackson) et Maria Hill (Cobie Smulders) et les héros parviennent à vaincre Ultron, bien aidés par Vision, et remportent la bataille, au prix de nombreuses vies civiles. Hulk, conscient d’être un danger, décide de s’exiler en volant le Quinjet, Thor retourne sur Asgard et Captain America commence l’entraînement de ses « Nouveaux Avengers » : Wanda, War Machine, Vision et Faucon.

La scène post-générique met en scène Thanos qui s’empare d’un certain gant en se disant qu’au final on n’est jamais mieux servi que par soi-même.
 

Un succès commercial et critique

 
Avengers : l’ère d’Ultron est un succès au box-office, puisqu’il engrange 459 005 868 $ aux États-Unis et au Canada et 4 331 356 entrées en France. Le film produit par Kevin Feige attire de nombreuses critiques positives sur internet, malgré une petite déception des fans quant au personnage d’Ultron, dont la menace a fortement été minimisée par rapport aux comics originaux et qui paraît être un enfant de choeur face à Thanos. Malgré tout, le film, dont le tournage s’est fait principalement à Londres, est devenu le 3ème plus gros succès de l’histoire du cinéma en totalisant 1,5 milliard de recettes dans le monde.

Le film introduit bon nombre de nouveaux personnages : les jumeaux Maximoff, Ulysses Klaw (Andy Serkis) qu’on retrouvera par la suite dans Black Panther en 2018, et Vision. Chaque film Avengers étant un événement en soi, ses suites Infinity War et Endgame ne pouvait que poursuivre la volonté de Marvel Studios d’incorporer toujours plus de personnages au sein d’un même film avec l’arrivée du Docteur Strange, d’Ant-Man, et plus récemment de Captain Marvel.

Puisqu’on en parle, le film s’est grandement inspiré du comics Marvel Age of Ultron dont il a repris le titre, dévoilé pour la première fois au Comic Con de San Diego.

Le film se situe entre la saison 1 de Marvel’s Daredevil et la saison 3 d’Agent of the SHIELD, deux séries qui s’inscrivent dans la chronologie et l’univers des films du MCU. La version Blu-ray et DVD offre plus de 45 minutes de bonus vidéo incluant des bêtisiers, des scènes coupées mais aussi un mini documentaire sur les fameuses pierres de l’infini. Et pour les fans, sachez que sur Amazon, il est maintenant possible de trouver le Blu-ray pour 17 eur et le DVD pour seulement 9 eur.

Créé en 1968 par Roy Thomas et John Buscema, cet antagoniste des Avengers un est un vilain qui revient souvent dans les séries de comics Marvel et devient une menace très sérieuse pour le groupe de héros.

ultron-thor-captain

Thor et Captain America

 

L’ère des anecdotes

 
Le film nous montre la quatrième pierre de l’infini – après le Tesseract, l’Ether et l’Orbe des Gardiens de la Galaxie – bien qu’on ait déjà vu le sceptre de Loki dans le premier Avengers.

À l’origine, c’est Hank Pym qui crée l’intelligence artificielle Ultron : c’est finalement un autre génie qui s’en chargera dans le film, en la personne de Tony Stark joué par Robert Downey Jr.

Andy Serkis est un spécialiste de la motion capture avec ses rôles de Gollum (Le Seigneur des Anneaux) et César (La Planète des Singes), et a donc aidé Mark Ruffalo à s’en sortir avec son interprétation de Hulk, tout en prenant le rôle d’Ulysses Klaw.

La bande annonce d’Avengers 2 avait généré plus de 34 millions de vues en seulement 24 heures, une des meilleures performances pour une production de Marvel Studios.

Les Avengers au service secret de Sa Majesté ? Le réalisateur a dévoilé s’être inspiré des films James Bond pour la scène d’ouverture du film.

Le film montre le début des tensions entre Captain America et Iron Man, qui atteindront leur apogée dans Captain America : Civil War.

Enceinte au moment du tournage, Scarlett Johansson a pu compter sur deux doublures qui lui ressemblaient tellement que certains acteurs les confondaient entre elles !

Le monde à l’envers ! Aaron Taylor Johnson a dû perdre du poids pour son rôle de Quicksilver, puisqu’il était considéré comme trop musclé pour le personnage.

Elizabeth Olsen s’est inspirée de sa relation avec ses sœurs jumelles pour la retranscrire à son personnage.

Le retour du colosse de jade : c’est Lou Ferrigno qui fait la voix de Hulk dans le film, après avoir incarné le personnage dans la série éponyme des années 70.

Dans les comics, Pietro et Wanda Maximoff ne sont autres que les enfants de Magnéto, grand antagoniste des X-Men. Pour des problèmes de droits, le film en a fait des humains optimisés sans mentionner leurs origines mutantes.

L’habituel caméo de Stan Lee est le préféré de l’intéressé ! On le voit à la soirée des Avengers, tentant de rivaliser avec la résistance à l’alcool de Thor. Perdu pour ce bon vieux Stan, qui finit la soirée complètement perché, se contentant de répéter « Excelsior » !
 

Fiche technique

 
Réalisation : Joss Whedon
Scénario : Joss Whedon, d’après les personnages créés par Stan Lee et Jack Kirby
Direction artistique : Mike Stallion
Musique : Brian Tyler et Danny Elfman
Production : Kevin Feige
Société de production : Marvel Studios
Société de distribution : Walt Disney Studios Motion Pictures
Budget : 250 millions USD
Durée : 142 minutes
Dates de sortie : 22 avril 2015 (Belgique, France, Suisse) et 1er mai 2015 (Etats-Unis)
 

Casting

 
Robert Downey Jr. : Tony Stark / Iron Man
Chris Evans : Steve Rogers / Captain America
Mark Ruffalo : Bruce Banner / Hulk
Chris Hemsworth : Thor
Scarlett Johansson : Natasha Romanoff / Black Widow
Jeremy Renner : Clint Barton / Hawkeye
James Spader : Ultron
Samuel L. Jackson : Nick Fury
Don Cheadle : lieutenant-colonel James « Rhodey » Rhodes / War Machine
Aaron Taylor-Johnson : Pietro Maximoff
Elizabeth Olsen : Wanda Maximoff
Paul Bettany : Vision / Jarvis

Thor 2 : Le Monde des Ténèbres – Dossier complet

Thor 2 : Le Monde des Ténèbres – Dossier complet

Thor : Le Monde des Ténèbres (The Dark World en VO) est la suite du film Thor de Kenneth Branagh. En tant que huitième film du Marvel Cinematic Universe, Thor 2 s’inscrit dans la phase 2 de l’univers Marvel au cinéma. On retrouve Alan Taylor (qui s’est distingué pour avoir avoir mis en scène plusieurs épisodes de la séries Game of Throne) à la réalisation de ce film sorti en 2013.

 

Le synopsis de Thor : Le Monde des ténèbres

Il y a très longtemps de cela, Bor, le père d’Odin, affrontait les Elfes Noirs menés par le terrible Malekith (Christopher Eccleston) qui cherchait à conquérir les Neufs Royaume à l’aide d’une arme surpuissante : l’Ether. Bor parvient à mettre à l’abri l’Ether, le cachant à l’intérieur d’une colonne en pierre, sans savoir que Malekith était parvenu à s’enfuir…

thor-2-malekith

Malekith

 

De nos jours à Asgard, Loki (Tom Hiddleston) est détenu prisonnier, du fait de ses crimes sur Terre (dans Avengers où Thor, aidé de Captain America et Iron Man était parvenu à le vaincre). De son côté, Thor (Chris Hemsworth) cherche à pacifier les Neufs Royaumes, épaulé par ses amis Fandral, Volstagg et Sif. Suite à la reconstruction du Bifröst, les Asgardiens apprennent que la Convergence – un rare alignement de ces neuf royaumes – arrivera bientôt, ce qui fera apparaître des portails liant les différents royaumes.

À Londres, l’astrophysicienne Jane Foster (Nathalie Portman) et son amie Darcy visitent une usine abandonnée où un portail serait apparu. Jane sera alors téléportée dans un autre monde, où elle sera possédée par l’Ether. Heimdall (Idris Elba) prévient Thor, le faisant revenir sur Terre où le héros retrouve Jane, et décide de l’emmener avec lui à Asgard. Odin (Anthony Hopkins) reconnaît l’Ether, et prévient les Asgardiens du danger.

Malekith, réveillé par le retour de l’Ether, lance une attaque sur Asgard, où il cherche Jane. La mère de Thor, Frigga, est tuée pendant l’attaque, et Malekith échoue à capturer Jane. Thor décide alors de faire équipe avec son frère Loki, qui connaît certains portails secrets. Ils se rendent à Svartalfheim, royaume des Elfes, pour utiliser Jane en tant qu’appât et en finir avec Malekith.

 

thor-2-loki

Thor et Loki

 

Le plan va échouer : Malekith réussit à fusionner avec l’Ether, et blesse mortellement Loki avant de s’échapper. Loki meurt dans les bras de son frère Thor.

Lé héros nordique va se rendre une dernière fois à Londres (et non pas New York pour changer) afin de retrouver le Dr Erik Selvig (Stellan Skargard) et empêcher Malekith de profiter de la Convergence pour lancer une attaque simultanée sur les Neuf Royaumes. Pour empêcher son ennemi de conquérir les différents mondes qu’il convoite et sauver l’univers, le Dieu du Tonnerre va le combattre à travers les royaumes. Malekith finira tué, écrasé par son propre vaisseau.

De retour à Asgard, Thor raconte à Odin le sacrifice de Loki, et renonce au trône. Odin se révèle alors être en réalité Loki déguisé.

La première scène post-générique dévoile pour la première fois le Collectionneur (Benicio del Toro) à qui les asgardiens confient l’Ether, déclarant qu’il était dangereux de garder deux pierres d’infini à Asgard (le Tesseract y étant déjà conservé).

La deuxième scène post-générique nous montre Thor, de retour sur Terre, retrouver son amour Jane Foster. Un géant de glace, arrivé sur Terre par erreur durant la bataille finale, continue de se balader dans les rues de Londres.

Thor 2 : le bilan

Malekith est un ennemi relativement récent du Dieu du Tonnerre : créé en 1984 par Walt Simonson, il n’a jamais réellement réussi à s’imposer comme une réelle menace dans les comics, contrairement aux récits mythologiques nordiques où l’Elfe Noir est un redoutable adversaire des dieux d’Asgard.

Côté box-office, le film de la Walt Disney Company ne fait pas l’unanimité : 206 362 140 $ aux États-Unis, 22 289 092 $ en France – soit 2 353 234 entrées – pour un total de recettes de 644 783 140 $ dans le monde. A titre de comparaison, Black Panther avait réalisé 1,3 milliard de dollars au box-office et Avengers : Endgame, 2,7 milliards de dollars. A l’inverse, Captain America : First Avengers qui n’a engrangé que 370 millions de dollars.

Le troisième opus de la trilogie sur le héros nordique, Thor : Ragnarok, (réalisé par Taika Waititi et sorti au cinéma le 25 octobre 2017 ) sera par contre un réel succès critique et financier. Ce film a d’ailleurs eu 93% d’avis favorable sur Rotten Tomatoes contre 66% pour Thor 2.

Le film devait initialement être réalisé par Patty Jenkins, dont Natalie Portman aura fait les éloges. Ce sera pourtant Alan Taylor qui se chargera du projet, tandis que Patty Jenkins sera amenée par la suite à passer chez « l’ennemi » DC Comics en réalisant Wonder Woman en 2017.

thor-2-jane

Thor et Jane Foster

 

Les secrets du Dieu du Tonnerre

Le réalisateur Alan Taylor a voulu conserver le côté mythologique et presque fantasy du premier film Thor, tandis que Ragnarok se tournera plus vers le registre de la science-fiction, s’inspirant notamment des films Star Wars.

La version Blu-ray et DVD propose un court métrage All Hail The King, dans lequel Ben Kingsley reprend son rôle du Mandarin. Annoncé comme un prequel d’Iron Man 3, cette vidéo de14 minutes met en scène cet usurpateur en prison où il fait l’admiration de ses co-détenus, qui le vénèrent (d’où le titre).

Malekith devait initialement être joué par le génial Mads Mikkelsen, mais ce dernier était déjà trop occupé à tenir le rôle d’un autre psychopathe : Hannibal Lecter.

Le film a ajouté des scènes supplémentaires mettant en avant Loki, suite au succès que le personnage a rencontré dans le premier film Avengers. Son réalisateur Joss Whedon a d’ailleurs participé à la réalisation de ces scènes.

Contrairement aux comics, c’est le côté droit du visage de Malekith qui est défiguré dans le film.

Christopher Eccleston ne se contentait pas de faire des sons au hasard lorsqu’il incarne son personnage: une langue a été spécialement inventée pour les Elfes Noirs, que l’acteur a dû apprendre par cœur pour les besoins du film. L’acteur avait d’ailleurs annoncé qu’il avait été particulièrement déçu par le film et de son expérience sur le tournage, très critique visiblement.

Qui dit film populaire dit aussi jeux vidéo : Thor – The Dark World – The Official Game est un jeu mobile ayant vu le jour suite au film. Disponible sur Android et iOS depuis 2013, c’est une bonne occasion de revivre certains éléments du film.

 

thor-2-game

Thor : le jeu officiel

 

Thor : Le Monde des Ténèbres est disponible sur la plateforme de streaming Netflix, ainsi que d’autres films Marvel, du moins jusqu’à ce que Disney lance sa propre plateforme de streaming où l’on pourra retrouver les films et les séries du MCU.

Ce bon vieux Stan Lee apparaît dans le film dans un asile, où le Dr Selvig tente d’expliquer ses théories de physique à ses occupants.

 

Fiche technique

Réalisation : Alan Taylor
Scénario : Don Payne, Robert Rodat, Christopher Markus et Stephen McFeely avec la participation non créditée de Joss Whedon, d’après les personnages créés par Jack Kirby, Stan Lee et Larry Lieber
Musique : Brian Tyler
Production : Kenneth Branagh et Kevin Feige
Production exécutive : Louis D’Esposito, Victoria Alonso et Stan Lee
Société de production : Marvel Studios
Société de distribution : Walt Disney Studios Motion Pictures International
Budget : 170 millions USD
Durée : 112 minutes
Dates de sortie : 30 octobre 2013 (France), 8 novembre 2013 (États-Unis)

Casting

Chris Hemsworth : Thor
Natalie Portman : Jane Foster
Tom Hiddleston : Loki
Anthony Hopkins : Odin
Stellan Skarsgard : le docteur Erik Selvig
Idris Elba : Heimdall
Christopher Eccleston : Malekith
Adewale Akinnuoye-Agbaje : Algrim / Kurse
Kat Dennings : Darcy Lewis
Rene Russo : Frigga