Sélectionner une page

Séries


Stargate Universe : dossier complet

Stargate Universe : dossier complet

Rappelez-vous, en 1997 naissait Stargate SG-1, la première série télé adaptée du cultissime Stargate, la porte des étoiles (1994) réalisé par Roland Emmerich avec Kurt Russel. Puis les dérivés de ce premier bébé du petit écran ont pointé le bout de leur nez : Stargate Atlantis en 2004 et son digne successeur, Stargate Universe (SGU pour les intimes), avec seulement deux petites saisons à son actif. Si vous aussi avez crié au scandale suite à l’arrêt brutal de cette pépite SF, rien de tel que cet article pour vous conforter.

Stargate Universe : le synopsis

Souvenez-vous, le suspense demeurait entier quant à l’activation du neuvième chevron de la Porte des Etoiles, et ce jusqu’à la toute fin de Stargate Atlantis !
Le mystère est enfin percé dès l’épisode pilote de Stargate Universe, qui nous plonge en plein cœur de l’action. La base du Stargate Command est attaquée par un groupe d’extra-terrestres, ne laissant qu’une poignée de survivants. Contre toute attente, cette attaque-surprise met un coup d’accélérateur au processus d’activation du dernier chevron, ouvrant ainsi une nouvelle Porte des étoiles.

Les personnes réunies autour du projet (militaires, civils et scientifiques) se retrouvent alors coincées à bord du Destiny, un vaisseau très vétuste mais surtout, situé à 2 milliards d’années-lumière de la Terre… Comble du comble ? Ils ne sont absolument pas préparés à une telle mission et vont devoir survivre au sein de cet environnement hostile, tout en apprenant à coopérer entre caractères (très) différents.

Stargate Universe versus Stargate Atlantis et SG-1

Stargate Universe se démarque considérablement de ses aînés franchisés. Loin de la science-fiction légère, la série nous invite à découvrir un univers beaucoup plus sombre (mis à part peut-être l’humour acerbe du geek Eli Wallace, interprété par David Blue).et un design plus réaliste.
Exit les figures comiques d’Atlantis comme celle de l’arrogant (mais hilarant) Docteur Rodney Mc Kay (interprété par David Hewlett) ou l’humour mémorable du général O’Neill, relégué au second plan. Place désormais à des personnages plus complexes.

Les personnages principaux de SGU

Les conditions de survie donnent lieu à des situations critiques pour nos héros. C’est notamment le cas du colonel Everett Young, submergé par un excès de responsabilités. D’autres encore dévoilent un visage sans pitié comme le Dr Rush (les fans de Once Upon a Time auront reconnu l’acteur Robert Carlyle, l’abominable Rumpelstinskin) n’hésitant pas à sacrifier certains pour le bien commun. Pour info, Carlyle est passé pour la première (et unique) fois derrière la caméra dans l’épisode 4 de la deuxième saison, Pathogen !
Des anciens de la franchise Stargate refont également surface, à commencer par le général Jack O’Neill, désormais à la retraite. Joué par Kurt Russel dans le film Stargate, la porte des étoiles, il sera ensuite interprété par Richard Dean Anderson à partir de SG-1.
A ses côtés réapparaît sa légendaire co-équipière Samantha Carter (avouez-le, vous rêviez de voir nos deux tourtereaux réunis ensemble) de l’équipe SG-1, incarnée par Amanda Tapping. Toujours aussi « badass », elle a pour mission de défendre la base lors de l’attaque dans Stargate Universe.

stargate-universe-personnages

Vous aurez également reconnu le docteur Daniel Jackson, vanté pour ses qualités de décryptage, joué par deux acteurs différent sur petit et grand écran. D’ailleurs, la ressemblance entre James Spader (acteur du film) et Michael Shanks est assez frappante !
Et au grand bonheur des fans de Mc Kay et son hilarante hypocondrie, il refait une apparition dans un épisode de la saison 2, aux côtés de Richard Woolsey (joué par Robert Picardo). Mais si rappelez-vous : c’est grâce à Woolsey que la cité revient sur Terre pour arrêter un vaisseau ruche dans la saison 5 d’Atlantis !

Peut-être aurez-vous également spotté la sulfureuse actrice Alaina Huffman (Tamara Johansen), déjà vue dans Dawson et Smallville (aux côtés de Elyse Levesque, également présente dans SGU) ainsi que Jamil Walker Smith dans le rôle de Ronald Greer, connu pour ses apparitions dans Sister ou X-Files : Aux Frontières du réel.
Pour la petite anecdote, on retrouve quelques producteurs et scénaristes des précédents Stargate comme Robert Cooper, Brad Wright et Joseph Mallozzi.

Stargate Universe : un copier-coller ?

Certains affirmeront mordicus que l’univers de fiction de Stargate Universe n’est autre qu’une banale copie de Battlestar Galactica, en comparant l’errance des survivants de Stargate à celle des humains de Galactica cherchant à rejoindre la terre. Certes, mais contrairement à son homologue peu fourni en la matière, SGU intègre bon nombre d’éléments classiques de science-fiction (voyage dans le temps, aliens, technologie futuriste, etc.). Pour clore le bec aux médisants, on peut donc dire que la série emprunte l’univers dark et réaliste de Galactica pour en faire un show à sa propre sauce, notamment avec une BO très originale signée, entre autres, Joel Goldsmith.

Pourquoi la série s’est-elle arrêtée ?

Plusieurs raisons semblent avoir poussé la chaine Syfy a annuler la production de SGU. Outre sa ressemblance avec Battlestar Galactica reprochée par le public, on soupçonne également le changement de jour de diffusion comme responsable de sa baisse d’audience. On se console toutefois avec le dernier épisode (spoiler alert) où l’équipage se cryogénise pour atteindre une autre galaxie. Mission accomplie !

Les séries Marvel sur Netflix : ordre de visionnage et résumés

Les séries Marvel sur Netflix : ordre de visionnage et résumés

Fan inconditionnel des films de Marvel, vous souhaitez prolonger l’expérience à la télévision ou sur votre ordi ? Keep calm, la plateforme vidéo Netflix vous propose de retrouver les célébrissimes super-héros et vilains issus du Marvel Cinematic Universe (MCU) pour une session binge-watching des plus intenses. Mais avant de vous précipiter sur votre télécommande, notre équipe de geeks aguerris vous livrent leur précieux conseils, car les séries Marvel sur Netflix se superposent quelque peu avec les films au cours des saisons. Cet article va vous aider à mieux comprendre dans quel ordre regarder les séries.

infographie-films-series-marvel

Cliquez pour agrandir

 

1) Daredevil 

series-marvel-netfix-daredevil

 

Saison 1 (2015)

Après une première annonce par Netflix en 2013, nous retrouvons enfin notre « boy next door » Matt Murdock aka Daredevil joué par Charlie Cox, un avocat aveugle de Hell’s Kitchen (New York) doté de super-pouvoirs. L’esprit animé par un désir de justice, il décide de mener une guerre sans relâche aux criminels de son quartier. C’est ainsi qu’il rencontre Wilson Fisk, parrain de la pègre cherchant à détruire Hell’s Kitchen dans son intégralité. Notre avocat téméraire fera tout pour l’empêcher. Le suspense et l’action sont à leur comble dès le premier épisode de la saison.

 

Saison 2 (2016)

Matt Murdock se dote de deux nouveaux acolytes connus des Marvelophiles : le Punisher (Franck Castle) et Elektra (incarnée par l’actrice française Elodie Young). Castle est un ex-militaire traumatisé par l’assassinat de sa famille, rongé par l’envie de détruire tous les criminels croisant son chemin. Notre diable de Hell’s Kitchen tente de le raisonner tout en interrogeant ses propres limites. Elektra, impitoyable guerrière sanguinaire vient à son tour perturber Daredevil, notamment en questionnant sa promesse de ne jamais tuer. Mention spéciale pour les scènes de castagne, du grand Marvel tout craché.

 

Saison 3 (2018)

Dans la saison 1 de The Defender, Matt Murdoch est laissé pour mort dans l’effrondrement d’un bâtiment après un combat avec Elektra. Dans une dernière scène, nous le voyons soigné par une nonne. Celle-ci déclare alors à quelqu’un : « Allez chercher Maggie [la mère de Matt], dites-lui qu’il est réveillé. » Le super-héros reprend son combat contre Wilson Fisk et affronte un nouveau méchant : Poindexter alias Bullseye (joué par Wilson Bethel), un agent du FBI chargé de surveiller le Caïd. Seul hic, l’agent présente quelques faiblesses psychologiques qui va permettre à Fisk de s’en servir pour se débarrasser de Daredevil. Cette saison se base sur l’intrigue du comics Born Again, sorti en 1986.

 

Référence aux Marvel Cinematics Universe

Dans la série, plusieurs références sont faite à l’invasion des Chitauris menés par Loki dans le film Avengers. Par ailleurs Stan Lee fait un très bref caméo quand on voit sa photo dans le bureau du sergent.

 

Autour de la série

Cette série a été créé par Drew Goddard avec ABC Studios et Marvel Television / Disney à la production. La diffusion des épisodes étaient accessible uniquement sur Netflix à partir d’avril 2015. Suite aux annulations des séries Iron Fist et Luke Cage, Marvel et Netflix ont annoncé la fin de la série après la troisième saison. Cela n’empêchera pas le retour de Matt Murdock dans des productions de la plateforme de streaming Disney+.

Daredevil a obtenu un grand succès critique et public avec 98% d’avis favorables sur Rotten Tomatoes et une note de 4,6/5 sur Allociné, ce qui la classe dans l’une des cinq séries les mieux notées du site. 10 jours après sa sortie, Daredevil devient la série la plus téléchargée illégalement juste derrière Game of Thrones.

L’audience estimée est autour de 4,4 millions d’abonnés dans les onze premiers jours de visionnage sur Netflix aux États-Unis soit près de 10 % des abonnés. A titre de comparaison, la série House of Cards réalise une audience d’environ 6,5 % de ces mêmes abonnés.

2) Jessica Jones 

series-marvel-netfix-jessica-jones

 

Saison 1

On continue notre saga marvelienne avec la sulfureuse Jessica Jones. Victime d’un kidnapping par Zebediah Kilgrave, elle se fait abuser par son agresseur. Un passé comparable à celui de Tandy du duo Cloak & Dagger, petit dernier des séries Marvel. Ce traumatisme la pousse a raccrocher son costume et créer sa propre agence de détective privé. Et bien qu’elle soit dotée d’une force-surhumaine, Miss Jones est incontestablement une anti-héroïne : cynique, alcoolique, blasée… On vous laisse imaginer le tableau. Un indice : l’intrigue s’articule autour d’une course-poursuite effrénée entre Jessica et Kilgrave, aux côtés de Luke Cage.

 

Saison 2

A l’instar du Punisher fouillant dans ses souvenirs, Jessica Jones essaye à présent de comprendre comment elle s’est transformée en individu misanthrope et torturée. En résumé, l’ennemi à combattre dans cette nouvelle saison n’est autre que Jessica elle-même. L’accent est également mis sur les proches de l’héroïne, sa sœur Trish et Malcom, son voisin. Sans oublier l’incontournable bouteille de whisky, fidèle alliée des moments difficiles.

 

Saison 3

Jessica Jones souffre de stress post-traumatiques et se questionne sur le sens de ces pouvoirs et de ses origines. Elle doit également assumer les conséquences de ses actes survenus au cours des deux précédentes saisons, dont la mort de la mère de Trish, désormais doté de pouvoirs surhumains. Dans cette saison, elle renfile son costume de super-détective et se décide à utiliser ses talents pour se mettre au service de la justice. Simple hic : elle est traquée par un tueur bien décidé à la liquider.

 

Référence aux Marvel Cinematics Universe

On retrouve quelques référence aux films du MCU dans la série. En effet, dans le deuxième épisode de la saison 2, Whizzer (un homme qui a la capacité d’être extrêmement rapide quand il a peur) reprend la réplique d’Oncle Ben à Spider-Man : « un grand pouvoir implique de grandes maladies mentales ».

Dans l’épisode 2, un collègue de Trish confond Jessica Jones avec une certaine Jennifer, qui est probablement Jennifer Walters, connue aussi sous le nom de She-Hulk dans les comics. Dans l’épisode 8, Jessica mentionne le « Raft« , la prison sous-marine que l’on voit au cinéma dans le film Captain America : Civil War.

 

Autour de la série

Les 13 épisodes de la première saison ont été suivis par près de 4,8 millions de téléspectateurs, lors de sa sortie en version originale sur la plateforme Netflix, le 20 novembre 2015. La série recueille 93 % de critiques favorables sur Rotten Tomatoes, avec un score de 8,2/10 : « Jessica Jones construit un drame multiforme autour de son anti-héroïne engageante, offrant une plus forte franchise à une série télévisée Marvel à ce jour ».

Choisi pour interpréter le personnage de Kilgrave, David Tennant est le quatrième comédien à jouer dans une production Marvel après s’être illustré dans Doctor Who.

Créée par Melissa Rosenberg, le projet Jessica Jones a d’abord été proposée à ABC qui diffuse Marvel : Les agents du S.H.I.E.L.D. et Marvel’s Agent Carter. C’était en 2010, trois ans avant l’arrivée de l’agent Coulson et son équipe sur ABC. C’est Netflix qui veillera à sa diffusion.

 

3) Luke Cage 

series-marvel-netfix-jessica-jones

 

Saison 1

Après son apparition chez Jessica Jones, Luke Cage revient avec une série à son nom. Doté d’une force titanesque et hermétique aux balles, il a pourtant décidé de se tenir à carreaux. Mais lorsqu’un échange mafieux tourne mal sur son lieu de travail suite aux agissements de Cottonmouth (fidèle habitué des comics Marvel), Luke Cage revêt sa tenue de justicier. Un autre célèbre criminel lui donnera du fil à retordre : son infâme demi-frère Diamondback. La série rend aussi un bel hommage au New York afro-américain, notamment par sa BO résolument funk, soul et hip-hop.

 

Saison 2

Luke Cage continue de se démener contre les trafics de drogues et d’armes à Harlem. Et comme dans bon tout bon Marvel qui se respecte, son parcours est semé d’embûches. Il devra faire face à Mariah Dillard, une politicienne endoctrinée dans le monde criminel et digne successeur de Cottonmouth (voir la saison 1). En prime, la cote de popularité de notre héros est réduite à néant par ses ennemis. Un challenge de taille qui l’amènera à s’interroger à son tour sur son passé familial. On en salive d’avance…

 

Autour de la série

En mai 2013, les studios Marvel rachete les droits de Luke Cage à Sony Pictures Entertainment / Columbia Pictures, après la création d’un long métrage en développement à Columbia depuis 2003, mais en vain. En octobre 2013, Marvel Television préparait quatre séries sur des super-héros et une minisérie, totalisant 60 épisodes, à présenter aux services de vidéo sur demande et aux fournisseurs de câble, avec Netflix, Amazon et WGN America exprimant leur intérêt. Quelques semaines plus tard, Marvel et Disney ont annoncé que Marvel Television et ABC Studios fourniraient à Netflix des séries d’action centrées sur Luke Cage, Daredevil, Jessica Jones et Iron Fist, qui aboutiraient à une minisérie basée sur Defenders.

 

4) Iron Fist 

series-marvel-netfix-iron-fist

 

Saison 1

Le passé d’Iron Fist (Danny Rand) est non sans évoquer celui d’un certain héros de DC Comics. Suite à un crash d’avion avec ses parents qu’il voit mourir sous ses yeux, il est secouru par des moines guerriers. Grâce à eux, Danny Rand devient le premier homme à concentrer son « chi » dans ses poings. On comprend mieux le surnom. Danny revient à New-York après 15 ans d’absence, tentant de retrouver sa vie passée. Il fait face, évidemment, à quelques obstacles. Alerte spoiler : aidé de la badass Colleen Wing experte en arts martiaux, ils forment un duo de choc !

 

Saison 2

Danny, suite à son ultime affrontement contre la Main, a décidé de quitter la gestion de Rand Entreprises et s’installe avec Colleen Wing. Depuis la disparition de Daredevil (cf saison 2 de la série sur le Diable Rouge), Danny est bien décidé à reprendre le flambeau de son ami justicier et combat les triades chinoises grâce au pouvoir du Poing d’Acier.

Un peu plus tard, Joy, qui s’est alliée secrètement à Davos, envoie un message à Danny et Ward Meachum pour leur dire qu’il revend ses parts de Rand Entreprises. Colleen, quant à elle, aide des immigrés dans un centre d’aide. Elle trouve un petit coffret avec le symbole de la famille Wing dans les objets trouvés du centre. En remontant la trace du propriétaire, elle est menée à un propriétaire de restaurants, harcelé par les triades. Danny et Colleen l’aide en combattant ses harceleurs pour obtenir plus d’informations auprès du restaurateurs à propos de ce coffret.

Lorsqu’ils rentrent chez eux, Danny et Colleen tombe nez à nez sur Davos qui cherche à récupérer le Poing d’Acier qu’il estime lui revenir de droit.

 

Autour de la série

La création et la production d’Iron Fist a été plus compliquée que les autres séries présentées dans cet article. Jeph Loeb, directeur de Marvel Television, confirme auprès des fans en novembre 2015 que le travail d’écriture et de casting pour intégrer Iron Fist aux séries Marvel sur Netflix serait plus longue que prévu. Malgré le succès commercial et critique de Daredevil, le studio voulait être sûr que le projet ne serait pas un échec et a préféré lancé d’abord Jessica Jones pour tester l’engouement du public pour les séries Marvel. Une fois le succès confirmé, Loeb annonce le nom du producteur et superviseur d’Iron Fist en décembre 2015, à savoir le scénariste Scott Buck, connu pour son travail sur Dexter.

Le 25 février 2016, il est annoncé que l’acteur Finn Jones, (qui tient le rôle de Loras Tyrell dans la série Game of Thrones), interprètera le rôle de Daniel Rand. En avril de la même année, c’est Jessica Henwick (qui joue elle aussi dans Game of Thrones et Star Wars, épisode VII : Le Réveil de la Force) qui rejoint le casting pour le rôle de Colleen Wing.

Bien que l’avis des critiques était très négatif, la série a permis à Netflix d’afficher des audiences supérieures aux autres séries originales de Netflix. Elle a concentré davantage de visionnages que les autres productions Marvel : 14,6 % des utilisateurs de Netflix ont regardé les premiers épisodes d’Iron Fist contre 12,8 % de Luke Cage, 13,8 % pour la seconde saison de Daredevil.
 

 

5) The Punisher

series-marvel-netfix-punisher

 

Saison 1

Rappelez-vous de Frank Castle, ennemi juré de Daredevil. Le voilà à présent figure principale de ce spin-off Netflix consacré à notre vilain assoiffé de vengeance. Il s’agit là d’une analyse plus approfondie du meurtrier, incapable d’avoir pu sauver sa famille et hanté par la honte de tuer par plaisir. La série livre également quelques pépites inestimables aux aficionados comme la présence de Billy Russo alias Jigsaw (joué par Ben Barnes).

 

Saison 2

Frank Castle a quitté New York après avoir laissé Billy Russo défiguré. Alors qu’il prend un verre dans un bar, il sympathise avec la serveuse, Beth, et croise une jeune fille au comportement suspect. Celle-ci détient des photos qu’elle veut revendre à un mafieux russe. Frank et Beth finissent passe la nuit ensemble et au matin, prennent un petit-déjeuner avec le fils de Beth. Frank recroise la fille aux photos, qui dit s’appeler Rachel, et prend la route mais décide de revenir au bar pour Beth. Il remarque à nouveau la fille, mais plusieurs personnes armées sont là pour elle. Frank intervient et parvient à mettre à terre les hommes armés et prend la fuite avec Rachel. Petit problème : d’autres tueurs obéissant à un homme mystérieux et profondément religieux, les traquent.

 

Autour de la série

La série à obtenu un taux d’approbation de 67% avec une note moyenne de 6.7/10 basée sur 46 critiques sur Rotten Tomatoes. Le consensus décrit la première saison comme un thriller d’action efficace malgré un début difficile.

Variety donne une bonne critique de la saison, saluant la performance de Bernthal. Le Hollywood Reporter considère que l’histoire racontée sur treize épisodes aurait pu être faite en deux fois moins de temps, un reproche partagé par Pierre Langlais sur Télérama, qui considère toutefois la première saison comme « un thriller crépusculaire aussi ambigu qu’efficace », « la meilleure série Marvel de Netflix depuis Luke Cage ».

 

6) The Defenders 

serie-marvel-netflix-the-defenders

 

Saison 1

Point d’orgue de la collaboration Marvel/Netflix, The Defenders réunit nos héros en un seul et même univers. On les voit combattre à l’unisson pour protéger New York de La Main (dont le chef est joué par la mythique Sigourney Weaver), secte criminelle déjà entrevue chez Iron Fist et Daredevil. Pour préserver la Grosse Pomme, nos personnages doivent faire face à leurs propres démons et apprendre l’art du vivre-ensemble. Rassurez-vous, un topo sur chaque personnage vous sera délivré au début de la série. On vous en a déjà trop dit…

Dean Cain et la malédiction de Superman

Dean Cain et la malédiction de Superman

Dean Cain a fait tourner plus d’une tête… Et pour cause, il était le héros de la série Loïs et Clark : les nouvelles aventures de Superman en prêtant ses traits à ce célèbre super héros. Formant un duo remarquable avec Teri Hatcher, Dean Cain est toujours acteur aujourd’hui, au prix d’une surprenante reconversion. Mais alors, qu’est-il devenu ?

Dean Cain et Teri Hatcher dans Loïs et Clark, toute une époque

 

Il était le héros le plus populaire du petit écran entre 1994 et 1997. Originaire de Mount Clemens dans le Michigan, Dean George Tanaka Cain a remporté un franc succès pendant quatre saisons sur la chaîne M6 lorsqu’il enfilait le slip rouge et les collants du héros Superman imaginé à l’origine par Joe Shuster et Jerry Siegel.

 

dean-cain-lois-clark-superman

 

Il donnait la réplique à Teri Hatcher malgré une relation conflictuelle tout au long du tournage. On raconte que la complicité à l’écran cachait en réalité une féroce concurrence et mésentente. En effet, Teri Hatcher menait la vie dure à Dean Cain si bien que les deux protagonistes de la série étaient réputés pour se détester ouvertement et en public.

 

Une carrière difficile pour Dean Cain

 

Retrouver un rôle de la dimension de Superman ne fut pas simple pour Dean Cain après l’arrêt de la série. Il faut bien l’avouer, sa carrière avait du mal à rebondir vers de nouveaux horizons. Après quelques apparitions dans les séries Smallville et Supergirl, il incarne des rôles plus confidentiels et moins remarqués du grand public. Il se prête au jeu de téléfilms dramatiques ou de longs métrages de moindre importance.

Dean Cain a surtout diversifié ses activités, en présentant plusieurs émissions et en figurant dans de nombreux shows en tant qu’invité spécial. En 1998, il lança une maison de production Angry Dragon Entertainment avec laquelle il produit Ripley’s Believe it or Not! sur la chaîne TBS.

Il participe même à la télé-réalité The Jump en 2016, dans laquelle des célébrités doivent apprendre à maîtriser plusieurs sports d’hiver. A nouveau, cette expérience fut assortie d’une polémique lorsque l’on accusa Dean Cain d’entretenir une relation avec l’une des candidates du programme…

En juin 2017, plus de 20 ans après l’arrêt de Loïs et Clark, il retrouve Teri Hatcher et poste une photo de leurs retrouvailles.

 

dean-cain-policier

 

Officier de réserve dans le département de police de Saint Anthony (Idaho), vous ne rêvez pas, il s’agit bien du nouveau poste occupé par Dean Cain. Il a prêté serment le 19 juin 2018, vêtu d’un uniforme de policier.

Soyez rassurés, il n’a pas entièrement tiré un trait sur sa carrière d’acteur. « Rien ne pourrait être plus important que d’être ici. C’est une merveilleuse opportunité. C’est génial d’être ici avec les gars et de mettre cet uniforme (…) J’ai toujours été un homme d’action », avait confié l’ex-Clark Kent au Daily Caller.

Au quotidien, il vient en aide aux enfants et aux adolescents en difficulté. Ce n’est pas sa première reconversion puisqu’il avait bien failli embrasser une carrière dans le football américain lorsqu’il était étudiant à Santa Monica mais un accident au genou l’obligea à mettre un terme à ses ambitions sportives.

 

Incarner Superman : une malédiction ?

 

Dean Cain n’est pas le seul acteur à avoir fait les frais de la « malédiction Superman ». Nombreux sont ceux dont la carrière a connu un coup d’arrêt ou ayant subi des drames personnels après avoir interprété ce rôle.

George Reeves est certainement celui ayant connu le destin le plus tragique. Quelques années après avoir prêté ses traits au célèbre homme d’acier dans Superman and the Mole Men en 1951, il est retrouvé mort d’une balle dans la tête à son domicile. La version officielle fait état d’un suicide de l’acteur, bien que de nombreuses polémiques agitent cette affaire. D’autres prônent la thèse d’un règlement de compte conjugal.

Lee Quigley joua le bébé Superman dans le film de 1978 et connaît un destin tragique alors qu’il n’a que 14 ans. Il inhale une bombe aérosol avec un de ses amis, et décède des suites de cet accident.

reeves-superman-acteur

 

Christopher Reeve a particulièrement marqué la saga Superman en ayant incarné l’homme d’acier de 1978 à 1987. Amateur de sports hippiques, il succombe à un accident d’équitation en 1995 et devient totalement paralysé. Les séquelles de son accident entraînent des complications cardiaques conduisant à son décès en 2004.

 

Filmographie de Dean Cain

 

1984 : The Stone Boy (titre original : The Stone Boy) de Christopher Cain : Eugene Hillerman

1992 : Coup de Génie (titre original : Miracle Beach) de Skott Snider : Volleyball Player #1

1997 : Best Men (titre original : Best Men) de Tamra Davis : Buzz

1998 : Futuresport (titre original : Futuresport) de Ernest R. Dickerson : Tremaine ‘Tre’ Ramzey

1998 : Dogboys (titre original : Dogboys) de Ken Russell : Julian Taylor

1998 : Rag and Bone (titre original : Rag and Bone) de James D. Parriott :

2000 : Le Club des cœurs brisés (titre original : The Broken Hearts Club: A Romantic Comedy) de Greg Berlanti : Cole

2000 : Militia (titre original : Militia) de Jim Wynorski : Ethan Carter

2000 : No Alibi (titre original : No Alibi) de Bruce Pittman : Bob Valenz

2000 : Flight of Fancy (titre original : Flight of Fancy) de Noel Quiñones : Clay Bennett

2000 : For the Cause (titre original : For the Cause) de Tim Douglas : Actor

2000 : The Runaway (titre original : The Runaway) de Arthur Allan Seidelman : Sheriff Frank Richards

2001 : Firetrap (titre original : Firetrap) de Harris Done : Jack / Max Hooper

2001 : Madness in the Method (titre original : Madness in the Method) de Jason Mewes : Dean

2001 : A Christmas Adventure …From a Book Called Wisely’s Tales (titre original : A Christmas Adventure …From a Book Called Wisely’s Tales) de Dale J. Sexton : Donner (voix)

2001 : Boa (titre original : New Alcatraz) de Phillip J. Roth : Dr. Robert Trenton

2002 : The Glow (titre original : The Glow) de Craig R. Baxley : Matt Lawrence

2002 : Dark Descent (titre original : Dark Descent) de Daniel Knauf : Will Murdock

2002 : Phase IV (titre original : Phase IV) de Bryan Goeres : Simon Tate

2002 : Breakaway (titre original : Christmas Rush) de Charles Robert Carner : Lt. Cornelius Morgan

2003 : Dragon Fighter (titre original : Dragon Fighter) de Phillip J. Roth : Captain David Carver

2003 : L’Ours et l’enfant : Danger dans les montagnes (titre original : Gentle Ben 2: Danger on the Mountain) de Shuki Levy : Jack Wedloe

2004 : Out of time (titre original : Out of Time) de Carl Franklin : Chris Harrison

2004 : Impact final (titre original : Post impact) de Christoph Schrewe : Capt. Tom Parker

2004 : The Perfect Husband: The Laci Peterson scénariste (titre original : The Perfect Husband: The Laci Peterson scénariste) de Roger Young : Scott Peterson

2004 : Lost (titre original : Lost) de Darren Lemke : Jeremy Stanton

2004 : Marions-les ! (titre original : I Do (but I Don’t)) de Kelly Makin : Nick Corina

2005 : Oscar, le chien qui vaut des milliards (titre original : Bailey’s Billion$) de David Devine : Theodore Maxwell

2005 : Mayday (titre original : Mayday) de T.J. Scott : Commander James Slan

2006 : Cash Express (titre original : Rat Race) de Jerry Zucker : Shawn Kent

2006 : La Course au mariage (titre original : A Christmas Wedding) de Michael Zinberg : Tucker

2006 : Max Havoc: Ring of Fire (titre original : Max Havoc: Ring of Fire) de Terry Ingram : Roger Tarso

2006 : Dead and Deader (titre original : Dead and Deader) de Patrick Dinhut : Lt. Bobby Quinn

2006 : Truth (titre original : Truth) de Timothy Bond : Peter

2006 : Look, Up in the Sky: The Amazing scénariste of Superman (titre original : Look, Up in the Sky: The Amazing scénariste of Superman) de Kevin Burns : lui/elle-même

2007 : Choc en retour ! (titre original : Hidden Camera) de Bryan Goeres : Dan

2007 : September Dawn (titre original : September Dawn) de Christopher Cain : Joseph Smith

2007 : La force du pardon (titre original : Crossroads – A scénariste of Forgiveness) de John Kent Harrison : Bruce Murakami

2007 : Protect and Serve (titre original : Protect and Serve) de Sergio Mimica-Gezzan : Mike Borelli

2008 : Final Approach (titre original : Final Approach) de Armand Mastroianni : Jack Bender

2008 : Ace of Hearts (titre original : Ace of Hearts) de David Mackay : Daniel Harding

2008 : À la recherche de Mr. Parfait (titre original : Making Mr. Right) de Paul Fox : Eddie

2008 : Un Amour de père (titre original : $5 a Day) de Nigel Cole : Rick Carlson

2009 : The Gambler, The Girl and The Gunslinger (titre original : The Gambler, The Girl and The Gunslinger) de Anne Wheeler : Shea McCall

2009 : Le sauveur de Noël (titre original : The Dog Who Saved Christmas) de Michael Feifer : Ted Stein

2009 : Maneater (I) (titre original : Maneater (I)) de Michael Emanuel : Harry Bailey

2009 : Le Noël des petites terreurs (titre original : The Three Gifts) de David S. Cass Sr. : Jack Green

2009 : Les Aventures De Aussie et Ted (titre original : Aussie and Ted’s Great Adventure) de Shuki Levy : Michael Brooks

2010 : Abandoned (titre original : Abandoned) de Michael Feifer : Kevin

2010 : Bed & Breakfast: Love is a Happy Accident (titre original : Bed & Breakfast: Love is a Happy Accident) de Márcio Garcia : Jake

2010 : Sang pour sang extrême (titre original : Circle of Pain) de Daniel Zirilli : Wyatt

2010 : Arctic Predator (titre original : Arctic Predator) de Víctor García : JC

2010 : Une Nounou pour Noël (titre original : A Nanny for Christmas) de Michael Feifer : Danny Donner

2010 : The Way Home (titre original : The Way Home) de Lance W. Dreesen :

2010 : Kill Katie Malone (titre original : Kill Katie Malone) de Carlos Ramos Jr. : Robert

2010 : Le Chien de Noël 2 (titre original : The Dog Who Saved Christmas Vacation) de Michael Feifer : Ted

2010 : Pure Country 2: The Gift (titre original : Pure Country 2: The Gift) de Christopher Cain : scénariste

2011 : Subject: I Love You (titre original : Subject: I Love You) de Francis dela Torre : James Trapp

2011 : État de guerre (titre original : 5 Days of War) de Renny Harlin : Chris Bailot

2011 : Le Chien d’Halloween (titre original : The Dog Who Saved Halloween) de Peter Sullivan : Ted Stein

2011 : Dirty Little Trick (titre original : Dirty Little Trick) de Brian Skiba : Michael

2011 : L’avocat du père noël (titre original : The Case for Christmas) de Timothy Bond : Michael Sherman

2011 : A Mile in His Shoes (titre original : A Mile in His Shoes) de William Dear : Arthur ‘Murph’ Murphy

2012 : I Am Gabriel (titre original : I Am Gabriel) de Mike Norris : Sheriff Brody

2012 : Home Run Showdown (titre original : Home Run Showdown) de Oz Scott : Rico Deluca

2012 : Le chien qui a sauvé Noël (titre original : The Dog Who Saved the Holidays) de Michael Feifer : Ted Stein

2012 : Opération Cupcake (titre original : Operation Cupcake) de Timothy Bond : Griff Carson

2012 : Sweetwater (titre original : Sweetwater) de Brian Skiba : Trey

2012 : Beyond Pollution (titre original : Beyond Pollution) de Barker White : narrateur (voix)

2013 : The Appearing (titre original : The Appearing) de Daric Gates : Dr. Shaw

2013 : Le procès du Père Noël (titre original : Defending Santa) de Brian Skiba : Sheriff Scott Hanson

2013 : Man Camp (titre original : Man Camp) de Brian Brightly : Luke

2013 : La petite fille aux miracles (titre original : Doorway to Heaven) de Craig Clyde : Leo Taylor

2014 : Airplane vs Volcano (titre original : Airplane vs Volcano) de Jon Kondelik : Rick Pierce

2014 : Le chien qui a sauvé Pâques (titre original : The Dog Who Saved Easter) de Sean Olson : Ted Stein

2014 : Les trois chiens mousquetaires (titre original : The Three Dogateers) de Jesse Baget : Matt

2014 : Holiday Miracle (titre original : Holiday Miracle) de Joel Paul Reisig : Sheriff Rick Langston

2014 : Un ex-mari en cadeau (titre original : Merry Ex-Mas) de Brian Skiba : Jessie Rogers

2014 : Un ex-mari en cadeau (titre original : Merry Ex-Mas) de Brian Skiba : producteur / productrice

2015 : Horse Camp (titre original : Horse Camp) de Joel Paul Reisig : Luke

2015 : Le Noël de Belle (titre original : A Belle for Christmas) de Jason Dallas : Glen Barrows

2015 : The Black Hole (titre original : The Black Hole) de Mark Steven Grove : Mark Willis

2015 : Les rêves de Lindsay (titre original : A Wish Come True) de Mark Rosman : Dean Cain

2015 : A Horse for Summer (titre original : A Horse for Summer) de Nancy Criss : Kent Walsh

2015 : Vendetta (titre original : Vendetta) de Sylvia Soska : Mason

2015 : Le chien qui a sauvé l’été (titre original : The Dog Who Saved Summer) de Sean Olson : Ted Stein

2015 : Deadly Sanctuary (titre original : Deadly Sanctuary) de Nancy Criss : Roy Hollingsworth

2015 : A Dog for Christmas (titre original : A Dog for Christmas) de Joel Paul Reisig : Earl

2015 : Beverly Hills Christmas (titre original : Beverly Hills Christmas) de Brian Skiba : Archangel Gabriel

2016 : DC Super Hero Girls : l’héroïne de l’année (titre original : DC Super Hero Girls: Hero of the Year) de Jennifer Coyle : Jonathan Kent (voix)

2016 : Noël à la télévision (titre original : Broadcasting Christmas) de Peter Sullivan :

2016 : DC Super Hero Girls : L’école des Super-Héros (titre original : DC Super Hero Girls: Super Hero High) de Jennifer Coyle : Jonathan Kent (voix)

2016 : The Top 12 Greatest Christmas Movies of All Time (titre original : The Top 12 Greatest Christmas Movies of All Time) de Tonya Kay : lui/elle-même – invité(e)

2017 : Dieu n’est pas mort (titre original : God’s Not Dead) de Harold Cronk : Mark

2017 : Illicit (titre original : Illicit) de Corey Grant :

2017 : Andy the Talking Hedgehog (titre original : Andy the Talking Hedgehog) de Joel Paul Reisig : Bob (Dad)

2017 : 95th Annual National Christmas Tree Lighting (titre original : 95th Annual National Christmas Tree Lighting) de Joel Paul Reisig : invité(e)ed

2018 : Gosnell: The Trial of America’s Biggest Serial Killer (titre original : Gosnell: The Trial of America’s Biggest Serial Killer) de Nick Searcy : Detective James Wood

2018 : The Incantation (titre original : The Incantation) de Jude S. Walko : Abel Baddon

2018 : The 87th Annual Hollywood Christmas Parade (titre original : The 87th Annual Hollywood Christmas Parade) de Tonya Kay :

2019 : Coup de foudre sur les pistes (titre original : Winter’s Dream) de David Winning : Ty

2019 : The Challenger Disaster (titre original : The Challenger Disaster) de Nathan VonMinden : Larry Arnold (Lawyer)

2019 : 2050 (titre original : 2050) de Princeton Holt : Maxwell

2019 : Sweet Inspirations (titre original : Sweet Inspirations) de Brittany Yost : Greg

 

Émissions TV

 

1990 : Life Goes On (épisode 2) : invité(e)

1992 : A Different World (épisode 14) : invité(e)

1992 : Beverly Hills, 90210 (épisode 13, 12, 5, 6) : invité(e)

1996 : The Rosie O’Donnell Show (épisode 104) : invité(e)

2000 : Hallmark Hall of Fame (épisode 2, 3) : invité(e)

2001 : Men Are from Mars, Women Are from Venus (épisode 91) : invité(e)

2002 : The View (épisode 152, 54) : invité(e)

2002 : Frasier (épisode 10) : Rick

2003 : Jimmy Kimmel Live! (épisode 48, 155) : invité(e)

2003 : The Division (épisode 1, 4, 6, 9, 11, 14, 15, 21) : invité(e)

2004 : The Tony Danza Show (épisode 12, 174, 143) : invité(e)

2005 : EP Daily (épisode 12, 13) : invité(e)

2005 : Las Vegas (épisode 8, 9, 10, 11, 17, 20, 22, 23, 24) : invité(e)

2005 : Hope & Faith (épisode 24, 25, 26, 1) : Larry Walker

2005 : Live with Regis and Kathie Lee (épisode 84) : invité(e)

2005 : Law & Order: Special Victims Unit (épisode 8) : invité(e)

2007 : Smallville (épisode 4) : Curtis Knox

2007 : CSI: Miami (épisode 8) : invité(e)

2011 : Burn Notice (épisode 18) : invité(e)

2012 : Don’t Trust the B—- in Apartment 23 (épisode 5, 6, 7) : Dean Cain

2014 : Hit the Floor (épisode 4) : Pete Davenport

2015 : Supergirl (épisode 1, 4, 7, 14, 15, 17) : Jeremiah Danvers

Le quiz séries des années 90 – Blog

Le quiz séries des années 90 – Blog

Les séries des années 90 nous occupaient durant de longues heures pendant toute notre jeunesse. Code Quantum, Mac Gyver, Beverly Hills, Charmed, Stargate SG1, Star Trek, Buffy contre les Vampires

Autant de noms qui sont restés gravés dans nos mémoires et qui nous ont appris de nombreuses choses, comme par exemple qu’on peut fabriquer un défibrillateur cardiaque avec deux chandeliers, un câble électrique et du caoutchouc. Respect Mac Gyver.

Mais c’est également grâce à certaines de ces séries que des acteurs sont aujourd’hui très connus, comme Will Smith grâce au Prince de Bel-Air. Mais avez-vous gardé des souvenirs de ces séries ? On va le découvrir avec ce quiz sur les séries des années 80 et 90.

Les séries des années 90 qui nous ont marqué

Les séries des années 90 qui nous ont marqué

Rappelez-vous, c’était il y a plus de 20 ans, vous étiez scotché à votre écran en regardant ces séries cultes des années 90, dont nous gardons un délicieux souvenir d’enfance. Préparez-vous à croquer dans votre madeleine de Proust : voici 10 séries des années 90 qui nous ont marqué comme jamais.

Friends

serie-annees-90-friends

Comment oublier cette bande de six joyeux lurons vivants dans LA colocation la plus stylée de New-York ? Que celui qui n’a pas manqué de se décrocher la mâchoire devant l’humour cynique de Chandler, trépigné d’impatience face au caractère maniaque de Monica ou craqué pour le charme à l’italienne de Joey nous jette la première pierre. Mais saviez-vous qu’en réalité, cette mythique série des années 90 a été tournée au Warner Bros Studio Los Angeles ? On n’y voyait pourtant que du feu…

Buffy contre les vampires

serie-annees-90-buffy-contre-vampires

Buffy était sans aucun doute la plus « badass » des lycéennes chasseuse de vampires, accompagnée de ses fidèles acolytes Willow, Alex et Giles. Notre cœur balançait sans cesse entre Spike, suceur de sang maléfique et Angel, ce vampire ténébreux condamné à porter une âme pour l’éternité. Notre bel étalon a d’ailleurs été découvert dans la rue par le directeur du casting, en train de promener son chien !

X-Files : Aux frontières du réel

series-annees-90-x-files

Cela va sans dire, le duo Scully & Mulder a hanté nos jeunes années avec leurs mystérieuses enquêtes sur les phénomènes paranormaux. On rêvait de se faire tout petit et suivre nos deux agents du FBI sur les traces extraterrestres, que Mulder essayait désespérément de relier à un complot gouvernemental malgré le scepticisme de sa coéquipière. Au passage, Gillian Anderson (Scully) avoua plus d’une fois que les relations étaient fort tendues entre eux en coulisse. Mais on ne vous a rien dit.

Charmed

serie-annees-90-charmed

On pense systématiquement « trilogie du samedi » en revoyant les sœurs Halliwell ! C’était tout bonnement LE rendez-vous immanquable de la semaine où l’on retrouvait nos trois sorcières à la poursuite de démons infernaux. Peut-être faites-vous aussi partie des inconsolables suite au départ de Shannen Doherty (Prue) ? Ce brusque changement aurait été causé par une violente rivalité avec sa partenaire de jeu Alyssa Milano (Phoebe). On aurait pourtant juré qu’elles étaient inséparables…

Beverly Hills 90210

serie-annees-90-beverly-hills

Cette belle brochette de beaux, jeunes et riches de Beverly Hills nous donnait une furieuse envie de traverser l’Atlantique pour les rejoindre. Ils s’appelaient Brandon, Brenda, Kelly, Steve ou Dylan et nous avons vécu avec eux leurs peines de cœur, crêpages de chignon et trahisons en tout genre dans cette Californie qui nous semblait paradisiaque. Un rêve qui frôlait la réalité puisque Christine Elise (Emily Valentine) a rencontré son partenaire Jason Presley, le divin Brandon, sur le tournage de la série !

Dawson

serie-annees-90-dawson

Nous vous mettons au défi de ne pas verser une larmichette en revisionnant les drames adolescents de ces quatre amis pour la vie. Mais à l’inverse de Beverly Hills, Jennifer, Dawson, Pacey et Joey sont issus d’un milieu modeste. Ce qui n’enlève rien à l’intensité de leurs aventures dans la charmante ville côtière de Capeside. Pour la petite histoire, le héros de la série, Dawson, était en concurrence avec plus de 500 acteurs ayant auditionné pour le rôle !

Stargate SG-1

serie-annees-90-stargate

Stargate n’avait pas son pareil pour nous faire voyager à travers l’espace. Souvenez-vous du colonel Jack O’Neill et sa clique partant à la découverte de civilisations inexplorées grâce à la (beaucoup trop chouette) porte des étoiles ! Les fans de cette série des années 90 se rappelleront des locaux du Stargate Command, qui étaient en réalité ceux de l’aviation de l’armée américaine !

Loïs et Clark : les nouvelles aventures de Superman

serie-annees-90-lois-clark

Certes on avait déjà mâché et remâché les aventures de ce héros bleu et rouge mais cela ne nous empêchait pas d’être fidèle au poste ! Comment ne pas céder au charme de la belle Loïs Lane, collègue du beaucoup trop geek Clark Kent, qui n’était autre que le grand S en personne ? Et parce que sur M6 la VF était de rigueur, vous aurez peut-être remarqué que la voix française de notre cher héros était celle du cultissime doubleur de Jim Carrey.

Ally Mc Beal

serie-annees-90-ally-mc-beal

Oui, Ally Mc Beal était probablement la plus sexy des avocates de Boston, mais aussi la plus délurée avec sa panoplie d’amis imaginaires. Dans ce cabinet d’avocat complètement marteau, chacun assumait son côté loufoque, des sifflements de nez de John Cage aux étranges fétichismes de Richard Fish. On dit que Ling, beauté fatale de la série, bénéficia d’un rôle créé sur mesure tant elle charma le réalisateur par son cran indétrônable.

 

Le Caméléon

serie-annees-90-cameleon

Jarod nous faisait littéralement fondre avec son Q.I affolant le mercure. Manque de bol, c’est justement son intelligence surhumaine qui lui valu d’être séquestré durant 33 ans au « Centre » avant qu’il ne s’échappe pour devenir un justicier secret. La Miss Parker faisait également chavirer nos cœurs innocents, sexy en diable toute de cuir vêtue. Le show prend encore plus de panache quand on apprend qu’il s’inspire d’un imposteur aux multiples identités, à l’instar du caméléon.