Sélectionner une page

Voici venu le petit dernier de la famille Marvel sur Netflix, j’ai nommé Iron Fist ! La question est : comment se placer en digne héritier de ses aînés Luke Cage, Jessica Jones et Daredevil ? On fait le point sur la saison 1 de l’homme aux points d’acier.

Iron Fist saison 1 : le recap’

Qu’on se le dise : Iron Fist – aka Danny Rand incarné par Finn Jones – est non sans rappeler un autre triste jeune homme dont les parents ont péri dans un terrible accident (comme un certain Tony Stark, pour ne pas le nommer). Danny voit ses parents périr sous ses yeux lors d’un crash d’avion.

Seul survivant de l’accident, il est secouru par une flopée de moines guerriers qui décident de tout lui apprendre sur leur savoir mystique au fin fond de l’Himalaya. Grâce à ses sauveurs, Danny Rand apprend à concentrer son « chi » dans ses poings. Sauf qu’entre-temps 15 bonnes années se sont écoulées depuis la disparition de notre héros.

iron-fist-saison-1

Danny décide de revenir à New York pour retrouver ses proches mais quelques embûches seront semées sur son passage, principalement causées par La Main, une association de malfrats déjà connu des Daredevil connoisseurs. Fort heureusement, la divine (et badass) Colleen Wing lui vient en aide. Il faut dire qu’elle maîtrise les arts martiaux façon Bruce Lee dans ses heures de gloire.

Iron Fist saison 2 : un changement de la production

En toute transparence, la série n’a pas reçu le succès escompté à sa première saison. Pour tenter de remédier aux flopées de mauvaises critiques, Netflix a décidé de changer de showrunner. Exit Scott Buck, place à Raven Metzner pour le meilleur (ou pour le pire). Pour rappel, cette saison se situe chronologiquement après que nos héros Marvel se soient réunis dans The Defenders et apprennent l’art du vivre-ensemble.

iron-fist-saison-2

Ici, Danny se cherche car il n’a plus de malfrat à combattre, La Main ayant été mise au tapis. Voilà qui tombe à pic (enfin presque) car Matt Murdock alias Daredevil est porté disparu et un nouveau protecteur s’impose. Minute papillon car c’était sans compter l’arrivée de Davos (Sacha Dhawan) venu chercher des noises à son frère adoptif, en compagnie de Joy Meachum, qui n’est autre que la meilleure amie de Danny ! Le ciel s’assombrit pour Mister Rand…

Iron Fist : on en pense quoi au final ?

A l’inverse de ses comparses justiciers révélés sur le petit écran, Iron Fist est bien plus sombre et malmené par la vie. On monte d’un cran en comparaison avec Jessica Jones, elle aussi victime d’un stress post-traumatique. Non seulement Rand assiste en live à la mort tragique de ses géniteurs, mais il subit une initiation assez atroce de la part de nos amis moines.

L’ensemble donne un aspect assez intéressant au personnage, bien loin des héros marveliens classiques. Qui plus est, ses pouvoirs se limitent à une force titanesque et une maîtrise (de dingue) des arts martiaux : du balais les envolées vers les cieux, les boules de feu ou la téléportation ! Résultat, on s’identifie assez vite au personnage.

iron-fist-collen-wing

Pourtant, on doit avouer que la première saison nous a laissé sur notre faim. Avec de tels ingrédients, on s’attendait à une explosion de rage (donc de battles grandiloquentes) résultant des années de brimades subies par notre héros torturé. Malheureusement, les intrigues restent assez superficielles et les traits des personnages sont eux aussi assez plats. Dommage que la superbe Colleen Wing soit trop cantonnée aux scènes de castagne ! Mais par-dessus tout : où est donc le super-vilain tant attendu des Marvel aficionados ?

Une série qui manque de peps

On est également désappointé de voir que, contrairement à ses prédécesseurs abordant des thématiques clés telles que le féminisme avec l’intrépide Jessica Jones ou encore le mouvement black live matters brillamment porté Luke Cage, Iron Fist ne semble pas suivre l’exemple de ses grands-frères. On aurait pu y croire lorsque Rand se retrouve à la rue avec les sans-abris, conséquence d’une société capitaliste impitoyable ne laissant pas de place à la naïveté et l’humanisme. Mais que nenni, la série n’a rien d’engagé.

On se console toutefois avec une saison 2 mieux ficelée, particulièrement au niveau des personnages secondaires. Ces derniers sont plus approfondis qu’au chapitre précédent : les amis de Cage, Ward et Joy, prennent du panache, au même titre que Colleen que l’on découvre au-delà de ses poings. Elle devient une leadeuse à part entière, et plus seulement la copine bagarreuse de Cage.

the-defenders-netflix

Mention spéciale à son duo de choc avec Misty (que l’on voit chez Luke Cage) ! On pourrait presque dire que les acolytes d’Iron Fist dépassent le personnage principal, et ça n’est pas pour nous déplaire.

Toutefois, cela n’a pas suffit à convaincre Netflix de renouveler l’aventure pour une saison 3. La rumeur court que Disney pourrait reprendre le flambeau…

A lire aussi

Les séries cultes (mais kitsch) de notre jeunesse ... Avouez-le, vous ne ratiez pas une seule trilogie du samedi et les soirées Star Trek entre copains faisait partie de votre capital fun du weekend. Mais...
Beverly Hills 90210 : les acteurs de la série 25 a... Brenda, Kelly, Dylan, Brandon : ces noms sonnent presque comme un groupe d’amis qu’on aurait suivi pendant 10 saisons sur TF1. Au petit détail près qu...
Les séries Marvel sur Netflix : ordre de visionnag... Fan inconditionnel des films de Marvel, vous ne vous êtes pas encore attaqué au petit écran ? Keep calm, Netflix vous propose de retrouver les célébri...
La série Dawson : retour sur les acteurs 20 ans ap... Voilà qui ne nous rajeunit pas, la série Dawson fête déjà ses 20 ans ! Souvenez-vous de nos héros adolescents constamment en proie à de nouvelles aven...