Sélectionner une page

Biographie de Samuel L. Jackson

 

Samuel Leroy Jackson (né le 21 décembre 1948 à Washington D.C.) est un acteur et producteur de films américain. Récipiendaire d’éloges de la critique et de nombreux prix et récompenses, Jackson est l’acteur dont les films ont généré le revenu brut total le plus élevé.

Il s’est fait connaître au début des années 1990 avec des films tels que Goodfellas (1990), Jungle Fever (1991), Patriot Games (1992), Amos . Il est un acteur très prolifique, ayant joué dans plus de 150 films, dont Die Hard with a Vengeance (1995), A Time to Kill (1996), The Long Kiss Goodnight (1996), The Negotiator (1998), Deep Blue Sea (1999), Unbreakable (2000), Shaft (2000) et sa suite, XXX (2002), Snakes on a Plane (2006), Kong : Skull Island (2017) et la trilogie Star Wars préquel (1999-2005).

Samuel L. Jackson a incarné Nick Fury dans les films du MCU : Iron Man, Iron Man 2, Captain America : First Avenger, Thor, Avengers, Avengers : Infinity War, Avengers : Endgame, Captain Marvel. aux côtés de Chris Evans, Scarlett Johansson, Mark Ruffalo, Tom Hiddleston ou encore Paul Bettany.

Jackson a fourni sa voix à plusieurs films d’animation, séries télévisées et jeux vidéo, y compris les rôles de Lucius Best / Frozone dans les films de Pixar Animation Studios The Incredibles (2004) et Incredibles 2 (2018), Mace Windu dans Star Wars : The Clone Wars (2008), Whiplash dans Turbo (2013), Afro Samurai dans la série animée Afro Samurai (2007) et Frank Tenpenny dans Grand jeu vidéo Theft Auto : San Andreas (2004).

Jackson est marié à LaTanya Richardson, avec qui il a une fille, Zoé.

Jackson est classé comme la plus grande star du box-office de tous les temps avec plus de 7 milliards de dollars de recettes brutes totales aux États-Unis, une moyenne de 89,6 millions de dollars par film. Le total mondial de ses films au box-office (sans compter les apparitions dans les camées) dépasse 16,7 milliards de dollars. Il est devenu l’acteur le plus prolifique en octobre 2011, surpassant Frank Welker.

 

Enfance et scolarité

 

Jackson est né à Washington, D.C., fils d’Elizabeth (née Montgomery) et de Roy Henry Jackson. Il a grandi comme un enfant unique à Chattanooga, Tennessee. Son père vivait loin de sa famille à Kansas City, Missouri, et est mort plus tard d’alcoolisme. Jackson n’a rencontré son père que deux fois dans sa vie. Jackson a été élevé par sa mère, qui était ouvrière d’usine et plus tard acheteuse de fournitures pour un établissement psychiatrique, et par ses grands-parents maternels et sa famille élargie. Selon les tests ADN, Jackson descend partiellement du peuple Benga du Gabon.

Jackson a fréquenté plusieurs écoles séparées et a obtenu son diplôme de l’école secondaire Riverside à Chattanooga. Entre la troisième et la douzième année, il joue du cor et de la trompette dans l’orchestre de l’école. Jackson jouait aussi de la flûte et du piccolo. Pendant son enfance, il a eu un problème de bégaiement. Bien qu’il ait fini par apprendre à « faire semblant d’être d’autres personnes qui n’ont pas bégayé » et à utiliser le mot maudit « enculé » comme un mot d’affirmation, il a encore des jours où il bégaie.

Au début, il avait l’intention d’obtenir un diplôme en biologie marine, mais il a fréquenté le Morehouse College à Atlanta, en Géorgie. Après s’être joint à un groupe local de comédiens pour gagner des points supplémentaires dans une classe, Jackson a trouvé un intérêt à devenir comédien et a changé sa majeure. Avant d’obtenir son diplôme en 1972, il a cofondé le « Just Us Theatre ».

 

Implication du mouvement des droits civiques

 

Après l’assassinat de Martin Luther King Jr. en 1968, Jackson a assisté aux funérailles d’Atlanta en tant qu’un des placeurs. Jackson s’est ensuite envolé pour Memphis pour participer à une marche de protestation pour l’égalité des droits. Dans une interview de Parade, Jackson a révélé : « J’étais en colère à propos de l’assassinat, mais ça ne m’a pas choqué. Je savais que le changement allait prendre quelque chose de différent – pas de sit-in, pas de coexistence pacifique. »

En 1969, Jackson et plusieurs autres étudiants ont pris en otage des membres du conseil d’administration du Morehouse College (y compris Martin Luther King, père) sur le campus, exigeant une réforme du programme et de la gouvernance de l’école. Le collège a finalement accepté de changer sa politique, mais Jackson a été accusé et finalement reconnu coupable de séquestration illégale, un crime du deuxième degré. Jackson a ensuite été suspendu pendant deux ans pour son casier judiciaire et ses actions. Il retournera plus tard au collège pour obtenir son baccalauréat ès arts en art dramatique en 1972.

Pendant sa suspension, Jackson a été employé comme travailleur social à Los Angeles. Jackson décida de retourner à Atlanta, où il rencontra Stokely Carmichael, H. Rap Brown, et d’autres actifs dans le mouvement Black Power. Jackson a révélé dans la même interview de Parade qu’il a commencé à se sentir responsabilisé par son implication dans le mouvement, en particulier lorsque le groupe a commencé à acheter des armes à feu. Toutefois, avant que Jackson ne puisse être impliqué dans un affrontement armé important, sa mère l’a envoyé à Los Angeles après que le FBI lui ait dit qu’il mourrait dans un an s’il restait avec le mouvement Black Power. Dans une interview accordée à Vogue en 2018, il a nié avoir jamais été membre du Black Panther Party.

 

Carrière d’acteur

 

Années 1970-1980

 

Jackson s’est d’abord spécialisé en biologie marine au Morehouse College avant de passer à l’architecture. Il s’est ensuite tourné vers le théâtre après avoir suivi un cours d’art oratoire et joué dans une version de l’Opéra de Threepenny. Jackson a commencé à jouer dans plusieurs pièces, dont Home and A Soldier’s Play. Il a joué dans plusieurs téléfilms, et a fait ses débuts dans le long métrage du film indépendant blaxploitation Together for Days (1972). Après ces premiers rôles, Jackson déménage d’Atlanta à New York en 1976 et passe la décennie suivante à jouer dans des pièces de théâtre, dont les premières de The Piano Lesson et Two Trains Running at the Yale Repertory Theater. Jackson a développé une dépendance à l’alcool et à la cocaïne, ce qui l’a empêché de continuer avec les deux pièces de Broadway (acteurs Charles S. Dutton et Anthony Chisholm ont pris sa place). Tout au long de sa carrière cinématographique, principalement dans des rôles minimes dans des films tels que Coming to America et divers téléfilms, Jackson a été encadré par Morgan Freeman. Après avoir joué en 1981 dans la pièce A Soldier’s Play, Jackson a été présenté au metteur en scène Spike Lee, qui l’a choisi pour de petits rôles dans School Daze (1988) et Do the Right Thing (1989). Il a également joué un rôle mineur dans le film Goodfellas de Martin Scorsese en 1990 (Stacks Edwards, associé de la mafia dans la vraie vie) et a également travaillé pendant trois ans comme remplaçant dans The Cosby Show pour Bill Cosby.

 

Années 1990

 

Après avoir fait plusieurs surdoses d’héroïne, Jackson a abandonné la drogue en faveur de la cocaïne. Sa famille l’a inscrit dans une clinique de rééducation à New York. Après avoir terminé avec succès sa réadaptation, il est apparu dans Jungle Fever en tant que drogué au crack. Jackson a dit que le rôle était cathartique, commentant : « C’était un drôle de genre de chose. Quand je suis sorti de désintox, une semaine plus tard, j’étais sur le plateau et nous étions prêts à commencer à tourner. » Le film a été si bien accueilli que le Festival de Cannes 1991 lui a décerné un prix spécial « Supporting Actor ». À la suite de ce rôle, Jackson s’est impliqué dans la comédie Strictly Business et les drames Juice and Patriot Games. Il est ensuite passé à deux autres comédies : L’Arme chargée 1 de National Lampoon (son premier rôle principal) et Amos . Jackson a travaillé avec le réalisateur Steven Spielberg au Jurassic Park en 1993.

Après un tour dans le rôle du criminel Big Don dans True Romance de 1993 – écrit par Quentin Tarantino et réalisé par Tony Scott-Tarantino a demandé à Jackson de jouer Jules Winnfield dans Pulp Fiction. Jackson fut surpris d’apprendre que le rôle avait été écrit spécialement pour lui : « Savoir que quelqu’un avait écrit quelque chose comme Jules pour moi. J’étais bouleversée, reconnaissante, reconnaissante, arrogante – toute cette combinaison de choses que vous pourriez être, sachant que quelqu’un va vous donner une occasion comme ça. » Bien que Pulp Fiction soit le trentième film de Jackson, son rôle lui a valu une reconnaissance internationale et il a reçu les éloges de la critique. Dans un article par Entertainment Weekly, son rôle a été salué : « Aussi superbes que Travolta, Willis et Keitel soient, l’acteur qui règne sur Pulp Fiction est Samuel L. Jackson. Il allume des feux avec ses yeux de gremlin et transforme ses discours en soliloques bebop hypnotiques. » Pour les Oscars, Miramax Films a demandé et reçu la nomination du meilleur acteur de soutien pour Jackson. Il a également reçu une nomination aux Golden Globe et a remporté le BAFTA Award for Best Supporting Role.

Après Pulp Fiction, Jackson a reçu plusieurs scénarios à revoir : « J’aurais pu facilement faire carrière en jouant Jules au fil des ans. Tout le monde m’envoie toujours le scénario qu’il croit être la nouvelle Pulp Fiction. » Avec une succession de films peu performants comme Kiss of Death, The Great White Hype et Losing Isaiah, Jackson a commencé à recevoir de mauvaises critiques de la part de critiques qui avaient loué sa performance dans Pulp Fiction. Cela s’est terminé par sa participation aux deux succès au box-office, Die Hard with a Vengeance, avec Bruce Willis dans le troisième volet de la série Die Hard, et A Time to Kill, où il a joué un père jugé pour avoir tué deux hommes qui ont violé sa fille. Pour A Time to Kill, Jackson s’est mérité une image de la NAACP pour le meilleur acteur de soutien dans un film et une nomination aux Golden Globe pour le meilleur acteur de soutien.

Devenu rapidement une star du box-office, Jackson a continué avec trois rôles principaux en 1997. En 187, il a joué le rôle d’un enseignant dévoué qui s’efforce de laisser un impact sur ses élèves. Il a reçu le prix Independent Spirit du meilleur premier long métrage aux côtés de Kasi Lemmons, scénariste et réalisatrice pour la première fois, dans le drame Eve’s Bayou, dont il a également été producteur exécutif. Il a rejoint Tarantino pour Jackie Brown et a reçu l’Ours d’argent du meilleur acteur au Festival du film de Berlin et une quatrième nomination aux Golden Globe pour son portrait du marchand d’armes Ordell Robbie En 1998, il a travaillé avec des acteurs établis : Sharon Stone et Dustin Hoffman dans Sphere ; et Kevin Spacey dans The Negotiator, jouant un négociateur d’otages qui a recours à la prise d’otages quand il est accusé à tort de meurtre et de détournement de fonds. En 1999, Jackson a joué dans le film d’horreur Deep Blue Sea et dans le rôle de Jedi Master Mace Windu dans Star Wars : Episode I – The Phantom Menace de George Lucas. Dans une interview, Jackson a affirmé qu’il n’avait pas eu la chance de lire le scénario du film et qu’il n’avait pas appris qu’il jouait le personnage Mace Windu avant d’être prêt pour son costume (il a dit plus tard qu’il était prêt à accepter tout rôle, juste pour avoir la chance de faire partie de la saga Star Wars).

 

Années 2000

 

Le 13 juin 2000, Jackson a été honoré d’une étoile sur le Hollywood Walk of Fame au 7018 Hollywood Blvd. Il a commencé la décennie suivante de sa carrière cinématographique en jouant le rôle d’un colonel des Marines jugé dans Rules of Engagement, a joué avec Bruce Willis pour la troisième fois dans le thriller surnaturel Unbreakable, et a joué dans le remake en 2000 du film Shaft 1971. Il a repris ces deux derniers rôles en 2019, son personnage d’Incassable, Mr. Glass in Glass and Shaft dans un autre film intitulé Shaft. Le seul film de Jackson en 2001 était The Caveman’s Valentine, un thriller meurtrier réalisé par Lemmons dans lequel il incarnait un musicien sans abri. En 2002, il a joué le rôle d’un alcoolique en rétablissement qui tentait de garder la garde de ses enfants tout en livrant une bataille d’esprit avec le personnage de Ben Affleck dans Changing Lanes. Il est revenu pour Star Wars : Episode II – Attack of the Clones, voyant son rôle de soutien mineur se développer en un personnage majeur. Le sabre laser violet de Mace Windu dans le film est le résultat de la suggestion de Jackson ; il voulait être sûr que son personnage se démarquerait dans une scène de bataille bondée. Jackson a ensuite agi en tant qu’agent de la NSA aux côtés de Vin Diesel dans XXX et en tant que trafiquant de drogue en kilt-wearing dans The 51st State. En 2003, Jackson a de nouveau travaillé avec John Travolta dans Basic, puis comme sergent de police aux côtés de Colin Farrell dans le remake de l’émission de télévision S.W.A.T. Une chanson de la bande sonore porte son nom, intitulée Sammy L. Jackson par Hot Action Cop.
Jackson a également joué dans le documentaire Unchained Memories de HBO, en tant que narrateur aux côtés de nombreuses autres stars comme Angela Bassett et Whoopi Goldberg. Selon les critiques recueillies par Rotten Tomatoes, en 2004, Jackson a joué dans ses films les plus bas et les plus haut classés dans sa carrière. Dans le thriller Twisted, Jackson a joué le rôle d’un mentor pour Ashley Judd. Le film a obtenu un taux d’approbation de 2 % sur le site Web, les critiques qualifiant sa performance de  » médiocre  » et de  » gaspillée « . Il a ensuite prêté sa voix au film d’animation par ordinateur The Incredibles dans le rôle du super-héros Frozone. Le film a reçu un taux d’approbation de 97 % et la performance de Jackson lui a valu d’être nominé pour le prix Annie du meilleur acteur vocal. Il a ensuite fait une apparition dans un autre film de Quentin Tarantino, Kill Bill : Volume 2.

En 2005, il a joué dans le drame sportif Coach Carter, où il a joué un entraîneur (basé sur l’actuel entraîneur Ken Carter) dédié à enseigner à ses joueurs que l’éducation est plus importante que le basket-ball. Bien que le film ait reçu des critiques mitigées, la performance de Jackson a été louée malgré l’intrigue du film. Bob Townsend de l’Atlanta Journal-Constitution a salué la performance de Jackson : « Il prend ce qui aurait pu être un cliché en carton et l’incarne avec son intelligence flamboyante ». Jackson est aussi revenu pour deux suites : XXX : L’état de l’Union, cette fois commandant Ice Cube, et le dernier film Star Wars prequel, Star Wars : Episode III – Revenge of the Sith. Son dernier film pour 2005 était L’Homme aux côtés du comédien Eugene Levy. Le 4 novembre 2005, il a reçu le Hawaii International Film Festival Achievement in Acting Award.

Le 30 janvier 2006, Jackson a été honoré par une cérémonie de la main et de l’empreinte de sa main au théâtre chinois de Grauman ; il est le septième acteur afro-américain et le 191e acteur à être reconnu de cette manière. Dans une entrevue cette année-là, il a dit qu’il choisit des rôles qui sont  » excitants à regarder  » et qui ont un  » personnage intéressant à l’intérieur d’une histoire « , et que dans ses rôles, il voulait  » faire des choses[qu’il n’a jamais faites], des choses[qu’il] a vues comme un enfant et voulait faire et maintenant[a] une occasion à faire « . Il a ensuite incarné l’actrice Julianne Moore dans la box-office de la bombe Freedomland, où il a représenté un détective de la police tentant d’aider une mère à retrouver son enfant enlevé tout en réprimant une émeute raciale dans la ville. Le deuxième film de Jackson de l’année, Snakes on a Plane, est devenu un film culte plusieurs mois avant sa sortie en raison de son titre et de son casting. La décision de Jackson de jouer dans le film était uniquement basée sur le titre. Afin de susciter l’intérêt pour le film, il est également apparu dans le clip « Snakes on a Plane (Bring It) » de Cobra Starship en 2006. Le 2 décembre 2006, Jackson a remporté le prix Bambi allemand pour le cinéma international, en raison de ses nombreuses contributions cinématographiques. En décembre 2006, Jackson a joué dans Home of the Brave, en tant que médecin de retour de la guerre en Irak.

 

Le 30 janvier 2007, Jackson a été le narrateur du film de Bob Saget intitulé Farce of the Penguins sur DVD. Le film était une parodie du succès au box-office March of the Penguins (qui a été narré par Morgan Freeman). Toujours en 2007, il a incarné une joueuse de blues qui emprisonne une jeune femme (Christina Ricci) accro au sexe dans Black Snake Moan, et le film d’horreur 1408, une adaptation de la nouvelle de Stephen King. Plus tard la même année, Jackson incarne un athlète qui se fait passer pour l’ancien poids lourd de la boxe Bob Satterfield dans le drame de Rod Lurie, Ressusciter le champion. En 2008, Jackson a repris son rôle de Mace Windu dans le film de CGI, Star Wars : The Clone Wars, suivi de Lakeview Terrace où il a joué un flic raciste qui terrorise un couple interracial. En novembre de la même année, il joue avec Bernie Mac et Isaac Hayes (tous deux morts avant la sortie du film) dans Soul Men. En 2008, il a incarné le méchant dans L’Esprit, qui a été mal accueilli par la critique et le box-office. En 2009, il a de nouveau travaillé avec Quentin Tarantino lorsqu’il a narré plusieurs scènes du film Inglourious Basterds, du film de la Seconde Guerre mondiale.

 

Années 2010

 

En 2010, il a joué dans le drame Mère et enfant et a joué le rôle d’un interrogateur qui tente de localiser plusieurs armes nucléaires dans le film vidéo direct Unthinkable. Aux côtés de Dwayne Johnson, Jackson a de nouveau incarné un policier dans les premières scènes de la comédie The Other Guys. Il a également co-vedette avec Tommy Lee Jones pour une adaptation cinématographique de The Sunset Limited.

Tout au long de sa carrière, Jackson a joué dans de nombreux films aux côtés de rappeurs connus. Il s’agit notamment de Tupac Shakur (Juice), Queen Latifah (Juice/Sphere/Jungle Fever), Method Man (One Eight Seven), LL Cool J (Deep Blue Sea/S.W.A.T.), Busta Rhymes (Shaft), Eve (xXx), Ice Cube (xXx : State of the Union), Xzibit (xXx : State of the Union), David Banner (Black Snake Moan), and 50 Cent (Home of the Brave). De plus, Jackson a joué dans quatre films avec l’acteur Bruce Willis (Loaded Weapon 1 de National Lampoon, Pulp Fiction, Die Hard with a Vengeance et Unbreakable) et les acteurs devaient travailler ensemble dans Black Water Transit avant d’abandonner tous deux.

 

En 2002, Jackson a donné son accord pour que Marvel Comics conçoive leur version « Ultimate » du personnage Nick Fury d’après son portrait. Dans le film Iron Man de 2008, il a fait une apparition en tant que personnage dans une scène post-crédit. En février 2009, Jackson a signé un contrat de neuf photos avec Marvel qui le verra apparaître dans Iron Man 2, Thor, Captain America : Le Premier Vengeur, et Les Vengeurs ainsi que toutes les autres suites qu’ils produiraient. Il a repris le rôle dans Captain America : The Winter Soldier (2014) et Avengers : Âge d’Ultron (2015). En février 2015, Jackson a déclaré qu’il ne lui restait plus que deux films sur son contrat Marvel après Ultron. En 2018 et 2019, Jackson a fait des apparitions en tant que Fury in the Avengers suites Infinity War et Endgame, et a joué dans Captain Marvel aux côtés de Brie Larson, plus jeune et moins âgé.

Parmi ses plus récents rôles au cinéma, Jackson a joué dans Django Unchained de Quentin Tarantino, sorti le 25 décembre 2012, The Hateful Eight de Tarantino, sorti en 70mm le 25 décembre 2015 et Kong : Skull Island de Jordan Vogt-Roberts, sorti le 10 mars 2017. En 2019, Jackson a repris son rôle d’Incassable en tant que Mr. Le verre dans le film Glass, et son rôle de Shaft dans Shaft, tous deux suites à ses 2000 films. Toujours en 2019, il a joué dans le film brie Larson Unicorn Store, et a eu un rôle de premier plan dans Nick Fury dans le film Marvel Spider-Man : Far From Home.

 

Films à venir

 

Il est sur le point de produire une adaptation cinématographique en direct de Afro Samurai, et assume le rôle de Sho’nuff dans un remake de The Last Dragon.

 

Télévision et autres rôles

 

En plus des films, Jackson a également participé à plusieurs émissions de télévision, à un jeu vidéo, à des vidéoclips, ainsi qu’à des livres audio. Jackson a eu un petit rôle dans le clip de Public Enemy pour « 911 Is a Joke ». Jackson a exprimé plusieurs personnages d’émissions de télévision, y compris le rôle principal dans la série anime, Afro Samurai, en plus d’un rôle récurrent comme la voix de Gin Rummy dans plusieurs épisodes de la série animée Les Boondocks. Il a été invité comme lui-même dans un épisode de la sitcom Extras de la BBC/HBO. Il a exprimé l’antagoniste principal, l’officier Frank Tenpenny, dans le jeu vidéo Grand Theft Auto : San Andreas. Jackson a également été l’hôte d’une variété de cérémonies de remise de prix. Il a reçu les MTV Movie Awards (1998), les ESPYs (1999, 2001, 2002 et 2009) et les Spike TV Video Game Awards (2005, 2006, 2007 et 2012). En novembre 2006, il a fourni la voix de Dieu pour The Bible Experience, la version audio du Nouveau Testament de la Bible. On lui a confié le rôle principal parce que les producteurs croyaient que sa voix profonde et autoritaire correspondrait le mieux à son rôle. Il a également enregistré le livre audio Audible.com de Go the Fuck to Sleep. Pour la saison 2010 des Falcons d’Atlanta, Jackson a présenté Rev. Sultan dans la pub « Rise Up » des Falcons.

Il a repris son rôle de Nick Fury dans une apparition camée sur Agents of S.H.I.I.E.L.D. en 2013 et la finale de la saison en 2014.

Il est également apparu dans les publicités de Capital One sur les cartes de crédit avec remise en argent.

Jackson a sorti une chanson sur la justice sociale avec KRS-One, Sticky Fingaz, Mad Lion . Neilson E.C.I., une société de suivi des recettes au guichet, a déterminé que Jackson a joué dans plus de films que tout autre acteur qui a rapporté 1,7 milliard de dollars au pays.

D’ici 2011, les films qui mettaient en vedette Jackson en tant qu’acteur principal ou co-star de soutien ont rapporté entre 2,81 et 4,91 milliards de dollars au box-office nord-américain. Cela l’a placé au septième rang des acteurs les plus lucratifs et au deuxième rang des acteurs les plus lucratifs, derrière le seul acteur vocal Frank Welker. L’édition 2009 de The Guinness World Records, qui utilise un calcul différent pour déterminer les recettes brutes des films, affirme que Jackson est l’acteur le plus rentable au monde, ayant gagné 7,42 milliards de dollars dans 68 films.

 

Vie personnelle

 

En 1980, Jackson a épousé l’actrice et productrice de la chaîne sportive LaTanya Richardson, qu’il a rencontrée au Morehouse College. Le couple a une fille, Zoé (née en 1982). En 2009, ils ont créé leur propre organisme de bienfaisance pour soutenir l’éducation. Jackson a dit qu’il assiste à chacun de ses films dans les cinémas avec des clients payants, en disant : « Même pendant mes années de théâtre, j’aurais aimé pouvoir regarder les pièces dans lesquelles je jouais – pendant que j’y étais ! J’adore me regarder travailler. » Il aime aussi collectionner les figurines des personnages qu’il incarne dans ses films, dont Jules Winnfield, Shaft, Mace Windu et Frozone.

 

Jackson est chauve mais aime porter des perruques dans ses films. Il a dit à propos de sa décision de devenir chauve : « Je continue à finir sur ces listes chauves, c’est beau. C’est cool. Tu sais, quand j’ai commencé à perdre mes cheveux, c’était à l’époque où tout le monde avait beaucoup de cheveux. Tout d’un coup, j’ai senti ce gros trou au milieu de mon afro, je ne pouvais pas faire face à un peigne, alors j’ai dû trouver rapidement quelle était ma coupe de cheveux. » Son premier rôle chauve a été dans The Great White Hype. Il a l’habitude de choisir ses propres coiffures pour chaque personnage qu’il dépeint. Il s’est moqué de sa calvitie la première fois qu’il est apparu chauve dans The Tonight Show, expliquant qu’il devait se raser la tête pour un rôle, mais qu’il recevait de plus en plus de rôles chauves et qu’il devait se raser la tête pour qu’on puisse lui faire des perruques. Il plaisantait en disant que « la seule façon pour moi d’avoir le temps de repousser mes cheveux, c’est si je ne travaille pas ».

Jackson a une clause dans ses contrats de cinéma qui lui permet de jouer au golf pendant les tournages. Il a participé au tournoi de golf de bienfaisance Gary Player Invitational pour aider Gary Player à recueillir des fonds pour les enfants en Afrique du Sud. Jackson est un grand fan de basket-ball, soutenant les Raptors de Toronto et les Harlem Globetrotters. Il soutient l’équipe de football Liverpool F.C. depuis qu’il est apparu dans The 51st State. Il soutient également l’équipe irlandaise de football Bohemian F.C.

Jackson a fait campagne lors de la primaire démocratique 2008 pour Barack Obama à Texarkana, au Texas. Il a dit : « Barack Obama représente tout ce qu’on m’a dit que je pouvais être en train de grandir. Je suis un enfant de la ségrégation. Quand j’ai grandi et que les gens m’ont dit que je pouvais être président, je savais que c’était un mensonge. Mais maintenant nous avons un représentant.. le rêve américain est une réalité. N’importe qui peut devenir président. » Jackson a aussi dit : « J’ai voté pour Barack parce qu’il était noir. C’est pourquoi les autres votent pour les autres – parce qu’ils leur ressemblent. ». Il a comparé son personnage de Django Unchained, un esclave méchant de la maison, au juge noir conservateur Clarence Thomas, en disant que « j’ai la même boussole morale que Clarence Thomas ».

En juin 2013, Jackson a lancé une campagne conjointe avec l’organisme de bienfaisance Prizeo dans le but de recueillir des fonds pour lutter contre la maladie d’Alzheimer. Dans le cadre de cette campagne, il a récité divers monologues écrits par des fans et une scène populaire de la série AMC Breaking Bad. En août 2013, il a commencé un régime végétalien pour des raisons de santé, expliquant qu’il  » essaye simplement de vivre pour toujours « , et a attribué une perte de poids de 18 kg (40 lb) à son nouveau régime. En mars 2017, il a abandonné l’alimentation. Il a lancé une campagne intitulée « One for the Boys », qui enseigne aux hommes à propos du cancer des testicules et les encourage à « se faire examiner ».

 

Filmographie de Samuel L. Jackson

 

1972 : Together for Days (titre original : Together for Days) de Michael Schultz : Stan

1977 : The Displaced Person (titre original : The Displaced Person) de Glenn A. Jordan : Sulk

1978 : The Trial of the Moke (titre original : The Trial of the Moke) de Stan Lathan :

1980 : The exterminator – Le droit de tuer (titre original : The Exterminator) de James Glickenhaus : Extra (non crédité)

1982 : Ragtime (titre original : Ragtime) de Miloš Forman : Gang Member 2

1987 : Eddie Murphy Raw (titre original : Eddie Murphy Raw) de Robert Townsend : Eddie’s Uncle

1987 : Uncle Tom’s Cabin (titre original : Uncle Tom’s Cabin) de Stan Lathan : George

1987 : Magic Sticks (titre original : Magic Sticks) de Peter Keglevic : Bum

1988 : Un Prince à New York (titre original : Coming to America) de John Landis : Robber

1988 : School Daze (titre original : School Daze) de Spike Lee : Leeds

1989 : Do the Right Thing (titre original : Do the Right Thing) de Spike Lee : Mister Señor Love Daddy

1989 : Mélodie pour un meurtre (titre original : Sea of Love) de Harold Becker : Black Guy

1989 : Making ‘Do the Right Thing’ (titre original : Making ‘Do the Right Thing’) de St. Clair Bourne : lui/elle-même

1989 : Dead Man Out (titre original : Dead Man Out) de Richard Pearce : Calvin Fredricks

1990 : Les Affranchis (titre original : GoodFellas) de Martin Scorsese : Stacks Edwards

1990 : Mo’ Better Blues (titre original : Mo’ Better Blues) de Spike Lee : Madlock

1990 : The Return of Superfly (titre original : The Return of Superfly) de Sig Shore : Nate Cabot

1990 : Def by Temptation (titre original : Def by Temptation) de James Bond III : Minister Garth

1990 : Business oblige (titre original : A Shock to the System) de Jan Egleson : Ulysses

1990 : Betsy’s Wedding (titre original : Betsy’s Wedding) de Alan Alda : Taxi Dispatcher (Mickey)

1991 : L’Exorciste : la suite (titre original : The Exorcist III) de William Peter Blatty : Dream Blind Man

1991 : Strictly Business (titre original : Strictly Business) de Kevin Hooks : Monroe

1991 : Jungle Fever (titre original : Jungle Fever) de Spike Lee : Gator Purify

1991 : La loi de la mafia (titre original : Dead and Alive: The Race for Gus Farace) de Peter Markle : Hatcher

1991 : Johnny Suede (titre original : Johnny Suede) de Tom DiCillo : B-Bop

1992 : Jeux de guerre (titre original : Patriot Games) de Phillip Noyce : Lt. Cmdr. Robby Jackson

1992 : Juice (titre original : Juice) de Ernest R. Dickerson : Trip

1992 : Sables mortels (titre original : White Sands) de Roger Donaldson : Greg Meeker

1992 : Fathers & Sons (titre original : Fathers & Sons) de Paul Mones : Marshall

1992 : Deux Frere dans le bronx (titre original : Jumpin’ at the Boneyard) de Jeff Stanzler : Mr. Simpson

1993 : True Romance (titre original : True Romance) de Tony Scott : Big Don

1993 : Amos & Andrew (titre original : Amos & Andrew) de E. Max Frye : Andrew Sterling

1993 : Alarme Fatale (titre original : National Lampoon’s Loaded Weapon 1) de Gene Quintano : Sgt. Wes Luger

1993 : Jurassic Park (titre original : Jurassic Park) de Steven Spielberg : Arnold

1994 : Pulp Fiction (titre original : Pulp Fiction) de Quentin Tarantino : Jules Winfield

1994 : La Révolte d’Attica (titre original : Against the Wall) de John Frankenheimer : Jamaal

1994 : Menace II Society (titre original : Menace II Society) de Allen Hughes : Tat Lawson

1994 : Fresh (titre original : Fresh) de Boaz Yakin : Sam

1994 : The New Age (titre original : The New Age) de Michael Tolkin : Dale Deveaux

1994 : The Search for One-eye Jimmy (titre original : The Search for One-eye Jimmy) de Sam Henry Kass : Col. Ron

1994 : Hail Caesar (titre original : Hail Caesar) de Anthony Michael Hall : Mailman

1994 : Assault at West Point: The Court-Martial of Johnson Whittaker (titre original : Assault at West Point: The Court-Martial of Johnson Whittaker) de Harry Moses : Richard Greener

1995 : Une Journée en enfer (titre original : Die Hard: With a Vengeance) de John McTiernan : Zeus Carver

1995 : Fluke (titre original : Fluke) de Carlo Carlei : Rumbo (voix)

1995 : Kiss of Death (titre original : Kiss of Death) de Barbet Schroeder : Calvin Hart

1995 : Les chemins de l’amour (titre original : Losing Isaiah) de Stephen Gyllenhaal : Kadar Lewis

1996 : Le Droit de tuer ? (titre original : A Time to Kill) de Joel Schumacher : Carl Lee Hailey

1996 : La Couleur de l’arnaque (titre original : The Great White Hype) de Reginald Hudlin : Rev. Fred Sultan

1996 : Au revoir à jamais (titre original : The Long Kiss Goodnight) de Renny Harlin : Mitch Henessey

1996 : Hard Eight (titre original : Hard Eight) de Paul Thomas Anderson : Jimmy

1996 : Trees Lounge (titre original : Trees Lounge) de Steve Buscemi : Wendell

1996 : Shaquille O’Neal: Larger than Life (titre original : Shaquille O’Neal: Larger than Life) de Anna Boden : narrateur (voix)

1997 : 187 : Code meurtre (titre original : One Eight Seven) de Kevin Reynolds : Trevor Garfield

1997 : Le Secret du bayou (titre original : Eve’s Bayou) de Kasi Lemmons : Louis Batiste

1997 : Le Secret du bayou (titre original : Eve’s Bayou) de Kasi Lemmons : producteur / productrice

1998 : Jackie Brown (titre original : Jackie Brown) de Quentin Tarantino : Ordell Robbie

1998 : Hors d’atteinte (titre original : Out of Sight) de Steven Soderbergh : Hejira Henry (non crédité)

1998 : Sphère (titre original : Sphere) de Barry Levinson : Dr. Harry Adams

1998 : Négociateur (titre original : The Negotiator) de F. Gary Gray : Lt. Danny Roman

1999 : Star Wars, épisode I – La Menace fantôme (titre original : Star Wars: Episode I – The Phantom Menace) de George Lucas : Mace Windu

1999 : Le violon rouge (titre original : The Red Violin) de François Girard : Charles Morritz (Montréal)

1999 : From Star Wars to Star Wars: The Story of Industrial Light & Magic (titre original : From Star Wars to Star Wars: The Story of Industrial Light & Magic) de Jan Egleson : narrateur, invité(e)

1999 : Our Friend, Martin (titre original : Our Friend, Martin) de Vincenzo Trippetti : Turner (voix)

1999 : The Unauthorized ‘Star Wars’ Story (titre original : The Unauthorized ‘Star Wars’ Story) de Anthony Russo : lui/elle-même

1999 : Forever Hollywood (titre original : Forever Hollywood) de Arnold Glassman : lui/elle-même

2000 : Shaft (titre original : Shaft) de John Singleton : John Shaft

2000 : L’Enfer du devoir (titre original : Rules of Engagement) de William Friedkin : Col. Terry L. Childers

2000 : Peur bleue (titre original : Deep Blue Sea) de Renny Harlin : Russell Franklin

2000 : Incassable (titre original : Unbreakable) de M. Night Shyamalan : Elijah Price / Mr. Glass

2000 : Any Given Wednesday (titre original : Any Given Wednesday) de Neil Mandt : Willie Nutter

2001 : The Caveman’s Valentine (titre original : The Caveman’s Valentine) de Kasi Lemmons : Romulus

2002 : Dérapages incontrôlés (titre original : Changing Lanes) de Roger Michell : Doyle Gipson

2002 : Le 51e État (titre original : The 51st State) de Ronny Yu : Elmo McElroy

2002 : Star Wars, épisode II – L’Attaque des clones (titre original : Star Wars: Episode II – Attack of the Clones) de George Lucas : Mace Windu

2002 : Sans motif apparent (titre original : No Good Deed) de Bob Rafelson : Jack Friar

2002 : BaadAsssss Cinema (titre original : BaadAsssss Cinema) de Isaac Julien : lui/elle-même

2002 : xXx (titre original : xXx) de Rob Cohen : Agent Augustus Gibbons

2002 : The Art of Action: Martial Arts in the Movies (titre original : The Art of Action: Martial Arts in the Movies) de Keith R. Clarke : lui/elle-même – narrateur

2002 : Jackie Brown: How It Went Down (titre original : Jackie Brown: How It Went Down) de Anthony Russo : lui/elle-même

2003 : Basic (titre original : Basic) de John McTiernan : West

2003 : S.W.A.T. Unité d’élite (titre original : S.W.A.T.) de Clark Johnson : Sgt. Dan ‘Hondo’ Harrelson

2003 : Unchained Memories: Readings from the Slave Narratives (titre original : Unchained Memories: Readings from the Slave Narratives) de Thomas Lennon :

2004 : Kill Bill : Volume 2 (titre original : Kill Bill: Vol. 2) de Quentin Tarantino : Rufus

2004 : Unforgivable Blackness: The Rise and Fall of Jack Johnson (titre original : Unforgivable Blackness: The Rise and Fall of Jack Johnson) de Ken Burns : Voice

2004 : Les Indestructibles (titre original : The Incredibles) de Brad Bird : Lucius Best / Frozone (voix)

2004 : Instincts meurtriers (titre original : Twisted) de Philip Kaufman : John Mills

2004 : In My Country (titre original : Country of My Skull) de John Boorman : Langston Whitfield

2004 : John Travolta: The Inside Story (titre original : John Travolta: The Inside Story) de Adam Friedman : lui/elle-même

2004 : Grand Theft Auto: San Andreas – The Introduction (titre original : Grand Theft Auto: San Andreas – The Introduction) de Tim Story : Officer Frank Tenpenny (voix)

2005 : Star Wars, épisode III – La Revanche des Sith (titre original : Star Wars: Episode III – Revenge of the Sith) de George Lucas : Mace Windu

2005 : Coach Carter (titre original : Coach Carter) de Thomas Carter : Ken Carter

2005 : xXx² : The Next Level (titre original : xXx: State of the Union) de Lee Tamahori : Agent Augustus Gibbons

2005 : M. Indestructible et ses copains (titre original : Mr. Incredible and Pals) de Roger Gould : ‘Real’ Frozone

2005 : The Harlem Globetrotters: The Team That Changed the World (titre original : The Harlem Globetrotters: The Team That Changed the World) de Joseph Sharman : lui/elle-même

2006 : Des serpents dans l’avion (titre original : Snakes on a Plane) de David R. Ellis : Neville Flynn

2006 : Black Snake Moan (titre original : Black Snake Moan) de Craig Brewer : Lazarus

2006 : Le Boss (titre original : The Man) de Les Mayfield : Derrick Vann

2006 : Farce of the Penguins (titre original : Farce of the Penguins) de Bob Saget : narrateur (voix)

2006 : La Couleur du crime (titre original : Freedomland) de Joe Roth : Lorenzo Council

2007 : Bienvenue à Cannes (titre original : Bienvenue à Cannes) de Richard Schickel : lui/elle-même

2007 : Afro Samurai Gekijouban (titre original : Afro Samurai Gekijouban) de Fuminori Kizaki : Afro Samurai

2008 : Iron Man (titre original : Iron Man) de Jon Favreau : Nick Fury (non crédité)

2008 : Chambre 1408 (titre original : 1408) de Mikael Håfström : Gerald Olin

2008 : Gospel Hill (titre original : Gospel Hill) de Giancarlo Esposito : Paul Malcolm

2008 : Jumper (titre original : Jumper) de Doug Liman : Roland

2008 : The Spirit (titre original : The Spirit) de Frank Miller : Octopuss

2008 : Star Wars : L’Attaque des Clones (titre original : Star Wars: The Clone Wars) de Dave Filoni : Mace Windu (voix)

2008 : Cleaner (titre original : Cleaner) de Renny Harlin : Tom Cutler

2008 : Harcelés (titre original : Lakeview Terrace) de Neil LaBute : Abel Turner

2008 : Les soldats du désert (titre original : Home of the Brave) de Irwin Winkler : William Marsh

2008 : Crítico (titre original : Crítico) de Kleber Mendonça Filho :

2009 : Afro Samurai Resurrection (titre original : Afro Samurai: Resurrection) de Fuminori Kizaki : Afro Samurai / Ninja Ninja

2009 : Astro Boy (titre original : Astro Boy) de David Bowers : Zog (voix)

2009 : The Face Is Familiar (titre original : The Face Is Familiar) de Kevin Burns : lui/elle-même

2009 : Inglourious Basterds (titre original : Inglourious Basterds) de Quentin Tarantino : narrateur (voix) (non crédité)

2010 : Iron Man 2 (titre original : Iron Man 2) de Jon Favreau : Nick Fury

2010 : Very Bad Cops (titre original : The Other Guys) de Adam McKay : P.K. Highsmith

2010 : Mother and Child (titre original : Mother and Child) de Rodrigo García : Paul

2010 : No Limit (titre original : Unthinkable) de Gregor Jordan : Henry Harold ‘H’ Humphries

2010 : Industrial Light & Magic: Creating the Impossible (titre original : Industrial Light & Magic: Creating the Impossible) de Leslie Iwerks : lui/elle-même

2010 : With Great Power: The Stan Lee Story (titre original : With Great Power: The Stan Lee Story) de Will Hess : lui/elle-même

2010 : In the Land of the Free… (titre original : In the Land of the Free…) de Vadim Jean : narrateur

2011 : Captain America : First Avenger (titre original : Captain America: The First Avenger) de Joe Johnston : Nick Fury

2011 : Thor (titre original : Thor) de Kenneth Branagh : Nick Fury (non crédité)

2011 : Renaissance d’un champion (titre original : Resurrecting the Champ) de Rod Lurie : Champ

2011 : Soul Men (titre original : Soul Men) de Malcolm D. Lee : Louis Hinds

2011 : Arena : Les Gladiateurs de la mort (titre original : Arena) de Jonah Loop : Logan

2011 : Félins (titre original : African Cats) de Alastair Fothergill : narrateur (voix)

2011 : Young Jeezy: A Hustlerz Ambition (titre original : Young Jeezy: A Hustlerz Ambition) de Christian Robinson : narrateur

2012 : Quantum Quest: A Cassini Space Odyssey (titre original : Quantum Quest: A Cassini Space Odyssey) de Dan St. Pierre : Fear (voix)

2012 : Avengers (titre original : The Avengers) de Joss Whedon : Nick Fury

2012 : The Sunset Limited (titre original : The Sunset Limited) de Tommy Lee Jones : Black

2012 : Rencontre avec le mal (titre original : Meeting Evil) de Chris Fisher : Richie

2012 : I Ain’t Scared of You: A Tribute to Bernie Mac (titre original : I Ain’t Scared of You: A Tribute to Bernie Mac) de Robert Small : lui/elle-même

2012 : Le Samaritain (titre original : The Samaritan) de David Weaver : Foley

2012 : Eddie Murphy: One Night Only (titre original : Eddie Murphy: One Night Only) de Christian Robinson : lui/elle-même

2012 : Drôles d’oiseaux (titre original : Zambezia) de Wayne Thornley : Tendai (voix)

2012 : Wake the Fuck Up (titre original : Wake the Fuck Up) de Kitao Sakurai : lui/elle-même

2012 : Building the Dream: Assembling the Avengers (titre original : Building the Dream: Assembling the Avengers) de Dan Fogelman : lui/elle-même

2012 : Quentin Tarantino: 20 Years of Filmmaking (titre original : Quentin Tarantino: 20 Years of Filmmaking) de M. Night Shyamalan : lui/elle-même

2012 : The Blob (titre original : The Blob) de M. Night Shyamalan :

2012 : The Avengers: A Visual Journey (titre original : The Avengers: A Visual Journey) de Tim Story : lui/elle-même

2012 : Le Samaritain (titre original : The Samaritan) de David Weaver : producteur / productrice

2013 : Django Unchained (titre original : Django Unchained) de Quentin Tarantino : Stephen

2013 : Turbo (titre original : Turbo) de David Soren : Whiplash (voix)

2013 : Oldboy (titre original : Oldboy) de Spike Lee : Chaney

2013 : Everything Is Samuel L. Jackson’s Fault (titre original : Everything Is Samuel L. Jackson’s Fault) de Martin Khodabakhshian : lui/elle-même

2014 : RoboCop (titre original : RoboCop) de José Padilha : Pat Novak

2014 : Captain America : Le Soldat de l’hiver (titre original : Captain America: The Winter Soldier) de Anthony Russo : Nick Fury

2014 : Game of Fear (titre original : Reasonable Doubt) de Peter Howitt : Clinton Davis

2014 : On the Front Line (titre original : On the Front Line) de Anthony Russo : lui/elle-même

2014 : The Boomer List (titre original : The Boomer List) de Timothy Greenfield-Sanders : lui/elle-même

2014 : Big Game (titre original : Big Game) de Jalmari Helander : President William Alan Moore

2014 : Marvel Studios: Assembling a Universe (titre original : Marvel Studios: Assembling a Universe) de Vadim Jean : lui/elle-même

2014 : Face of Unity (titre original : Face of Unity) de Robert Rippberger : lui/elle-même

2015 : Avengers : L’Ère d’Ultron (titre original : Avengers: Age of Ultron) de Joss Whedon : Nick Fury

2015 : Secret Agency (titre original : Barely Lethal) de Kyle Newman : Hardman

2015 : Kingsman : Services secrets (titre original : Kingsman: The Secret Service) de Matthew Vaughn : Richmond Valentine

2015 : Chi-Raq (titre original : Chi-Raq) de Spike Lee : Dolmedes

2015 : Star Wars: Evolution of the Lightsaber Duel (titre original : Star Wars: Evolution of the Lightsaber Duel) de Martin Khodabakhshian : lui/elle-même

2015 : Kingsman: The Secret Service Revealed (titre original : Kingsman: The Secret Service Revealed) de Alexandra Pelosi : lui/elle-même

2016 : Miss Peregrine et les enfants particuliers (titre original : Miss Peregrine’s Home for Peculiar Children) de Tim Burton : Barron

2016 : Les 8 Salopards (titre original : The Hateful Eight) de Quentin Tarantino : Major Marquis Warren

2016 : Tarzan (titre original : The Legend of Tarzan) de David Yates : George Washington Williams

2016 : Cell Phone (titre original : Cell) de Tod Williams : Thomas « Tom » McCourt

2017 : xXx – Reactivated (titre original : xXx: Return of Xander Cage) de D.J. Caruso : Agent Augustus Gibbons

2017 : Kite (titre original : Kite) de Ralph Ziman : Lieutenant Karl Aker

2017 : Kong : Skull Island (titre original : Kong: Skull Island) de Jordan Vogt-Roberts : Lieutenant Colonel Preston Packard

2017 : I Am Not Your Negro (titre original : I Am Not Your Negro) de Raoul Peck : narrateur (voix)

2017 : Smokey Robinson: The Library of Congress Gershwin Prize for Popular Song (titre original : Smokey Robinson: The Library of Congress Gershwin Prize for Popular Song) de Rob Cohen : invité(e)

2017 : Hitman & Bodyguard (titre original : The Hitman’s Bodyguard) de Patrick Hughes : Darius Kincaid

2017 : The Words That Built America (titre original : The Words That Built America) de Alexandra Pelosi : lui/elle-même

2017 : Creating a King: Summoning a God (titre original : Creating a King: Summoning a God) de Jason Marvel : lui/elle-même

2018 : Les Indestructibles 2 (titre original : Incredibles 2) de Brad Bird : Lucius Best / Frozone (voix)

2018 : Seule la vie… (titre original : Life Itself) de Dan Fogelman : lui/elle-même

2018 : Avengers : Infinity War (titre original : Avengers: Infinity War) de Anthony Russo : Nick Fury (non crédité)

2018 : Quincy (titre original : Quincy) de Alan Hicks : lui/elle-même

2019 : Unicorn Store (titre original : Unicorn Store) de Brie Larson : The Salesman

2019 : Avengers : Endgame (titre original : Avengers: Endgame) de Anthony Russo : Nick Fury

2019 : Glass (titre original : Glass) de M. Night Shyamalan : Elijah Price / Mr. Glass

2019 : Shaft (titre original : Shaft) de Tim Story : John Shaft

2019 : The Last Full Measure (titre original : The Last Full Measure) de Todd Robinson : Takoda

2019 : Spider-Man : Far from Home (titre original : Spider-Man: Far from Home) de Jon Watts : Nick Fury

2019 : Captain Marvel (titre original : Captain Marvel) de Anna Boden : Nick Fury

2020 : Blazing Samurai (titre original : Blazing Samurai) de Chris Bailey : Jimbo

2020 : Inversion (titre original : Inversion) de Katja von Garnier :

2020 : Untitled Grumpy Old Men Remake (titre original : Untitled Grumpy Old Men Remake) de Tim Story :

2020 : The Hitman’s Wife’s Bodyguard (titre original : The Hitman’s Wife’s Bodyguard) de Patrick Hughes : Darius Kincaid

 

Émissions TV

 

1986 : Spenser: For Hire (épisode 3) : invité(e)

1991 : Law & Order (épisode 14) : Attorney Louis Taggert

1995 : The Academy Awards (épisode 1) : invité(e)

1998 : Saturday Night Live (épisode 10) : invité(e)

2002 : The View (épisode 64, 33, 227, 35, 118, 122, 92) : invité(e)

2002 : Inside the Actors Studio (épisode 15) : invité(e)

2002 : The Frank Skinner Show (épisode 7) : invité(e)

2003 : The Daily Show with Trevor Noah (épisode 4, 5, 102, 104, 107, 112, 27) : invité(e)

2003 : The Tonight Show with Jay Leno (épisode 40, 177, 99, 61) : invité(e)

2004 : America Beyond the Color Line (épisode 4) : lui/elle-même

2005 : Live with Regis and Kathie Lee (épisode 162, 12, 167) : invité(e)

2005 : Extras (épisode 5) : invité(e)

2005 : The Ellen DeGeneres Show (épisode 5, 45, 77, 112, 156) : invité(e)

2005 : The Boondocks (épisode 3, 11, 5) : invité(e)

2005 : The Early Show (épisode 172) : invité(e)

2005 : Late Night with Conan O’Brien (épisode 80, 2, 61, 63) : invité(e)

2005 : Iconoclasts (épisode 1) : invité(e)

2005 : TRL (épisode 7002) : invité(e)

2006 : Jimmy Kimmel Live! (épisode 122) : invité(e)

2006 : Bambi-Verleihung (épisode 58) : lui/elle-même

2007 : Today (épisode 252) : invité(e)

2007 : The Henry Rollins Show (épisode 18) : invité(e)

2009 : Alan Carr: Chatty Man (épisode 2) : invité(e)

2011 : The Colbert Report (épisode 33) : invité(e)

2011 : WWE Raw (épisode 18) : invité(e)

2013 : Marvel’s Agents of S.H.I.E.L.D. (épisode 2, 22) : Nick Fury

2015 : Circus Halligalli (épisode 11) : invité(e)