Sélectionner une page

L’année 2002 signait le début d’une nouvelle ère pour les super-héros au cinéma, avec la sortie du premier film Spider-Man de Sam Raimi. Depuis considérée comme le « Spider-Man 1 », l’adaptation de notre Tisseur préféré qui entamait une trilogie continue de ravir les fans, et ce malgré tous les films sortis depuis, et bien avant le Marvel Cinematic Universe que nous connaissons aujourd’hui.

 

 

Une toile de maître

 

Lycéen banal et introverti, Peter Parker (Tobey Maguire) vit avec sa tante May (Rosemary Harris) et son oncle Ben (Cliff Robertson) à New York. Lors d’un voyage scolaire dans un laboratoire spécialisé dans la génétique avec son ami d’enfance Harry Osborn (James Franco) et Mary Jane Watson (Kirsten Dunst), dont il est secrètement amoureux, Peter se fait mordre par une araignée radioactive. De retour chez lui, il constate alors qu’il n’a plus besoin de ses lunettes pour voir clair, et que son corps s’est musclé pendant la nuit. Au lycée, il découvre ses nouveaux pouvoirs : son corps peut produire une toile organique comme une araignée, et ses réflexes se sont considérablement améliorés.

De son côté, le père d’Harry, Norman Osborn (Willem Dafoe), essaye un produit chimique expérimental sur son propre corps, le rendant soudainement agressif et le menant à tuer son assistant. Ignorant le conseil de son oncle Ben (un grand pouvoir implique de grandes responsabilités), Peter veut impressionner MJ en s’achetant une voiture. Pour ce faire, il participe à des combats illégaux, où il affiche fièrement son premier costume. Mais lorsque Peter laisse s’enfuir un voleur, il commet l’irréparable : le voleur en question a tué son oncle Ben pour tenter de lui dérober sa voiture. Le futur héros poursuit le criminel, qui meurt en s’enfuyant.

 

spider-man-heros

 

Peter comprend alors le sens des mots de son oncle, et décide de mettre ses pouvoirs au service du bien : il se confectionne son costume classique de Spider-Man et débute sa carrière de héros, malgré l’animosité de J.Jonah Jameson (J.K. Simmons), le directeur du Daily Bugle, où Peter travaille en tant que photographe.Norman commence à développer une schizophrénie dangereuse, et tue les membres du conseil de son entreprise, caché sous un costume vert. Le Bouffon Vert est né. La première confrontation entre Spider-Man et Green Goblin se déroule mal pour Peter, qui est blessé. Norman reconnaît cette blessure lors du dîner de Thanksgiving chez tante May, qu’il attaque par la suite.

MJ demande à Peter si Spider-Man, qui l’a sauvée de nombreuses fois, lui a déjà parlé d’elle. Harry, qui sort avec MJ, est persuadé que Peter et elle partagent des sentiments, et se confesse à son père, faisant comprendre à Norman quelle est la faiblesse de Peter.

Le Bouffon Vert kidnappe MJ et une classe entière d’enfant dans un bus, et laisse à Spider-Man le choix de qui sauver. L’homme-araignée parvient à sauver MJ et les enfants, que Norman avait laissé tomber du haut du pont. Les deux hommes combattent alors, jusqu’à ce que Norman révèle son identité à Peter et le supplie de l’épargner. Mais ce n’est qu’un stratagème pour planter Peter dans le dos à l’aide de son planeur qu’il contrôle à distance. Le sens d’araignée de Peter lui permet d’éviter l’attaque, mais le Bouffon Vert se retrouve empalé par son propre appareil. Dans son dernier souffle, Norman fait promettre à Peter de ne rien dévoiler à Harry de son identité de super-vilain. Peter dépose le corps de Norman chez les Osborn, où Harry l’aperçoit, le menant à penser que Spider-Man a tué son père.

À l’enterrement de Norman, Harry jure de se venger de Spider-Man, tout en confiant à Peter qu’il est la seule famille qui lui reste. MJ avoue à Peter être amoureuse de lui, mais ce dernier la repousse, préférant la protéger de ses futurs ennemis.

 

Un pari réussi

 

Véritable succès au box-office, le film de Sam Raimi a affolé les compteurs, et a véritablement ouvert la voie à tous les films de super-héros diffusés dans les salles obscures aujourd’hui. Avec plus de 400 millions de dollars de recettes sur le sol américain et canadien, le film totalise 821 millions de dollars dans le monde, et 6 millions d’entrées en France. Un record pour un film de super-héros, du moins jusqu’à Avengers : Endgame en 2019.

Le scénario avait été initialement écrit par James Cameron, et mettait en avant Electro et Sandman comme antagonistes, avant que David Koepp ne le réécrive et décide d’utiliser le Bouffon Vert comme premier adversaire du Tisseur dans les films de Sony.

Sam Raimi et David Koepp se seraient inspirés des comics Spectacular Spider-Man chez Marvel (dont vous pourrez trouver les tomes intégraux en librairie) pour la trilogie Spider-Man. Les films ne reprennent évidemment pas ce run de Spider-Man dans son intégralité, mais il représente un fresh start idéal pour entamer un récit sur l’homme-araignée. Le succès du film conduira d’ailleurs Marvel à relancer The Spectacular Spider-Man pour remplacer la série Peter Parker : Spider-Man entre 2003 et 2005, à grand renfort de team up et autres récits aujourd’hui entrés dans la légende du Tisseur.

 

spider-man-film

 

Anecdotes

 

La première bande-annonce du film nous montrait un hélicoptère se faire prendre au piège dans une toile géante tissée entre leurs deux tours du World Trade Center. Cette scène a été supprimée après les attentats du 11 septembre 2001.

La fameuse scène où Peter rattrape au vol les aliments du plateau de MJ a été tournée sans aucuns effets spéciaux, mais aura tout de même nécessitée 156 prises !

Tobey Maguire reste pour beaucoup de fans la figure emblématique de Peter Parker. Andrew Garfield dans les films « Amazing Spider-Man » n’a pas réussit à convaincre, tandis que Tom Holland (Spider-Man : Homecoming et Spider-Man : Far From Home) est le premier Spider-Man à apparaître aux côtés des autres héros de la team Marvel depuis Captain America : Civil War.

Le film a également incité un grand nombre de non-initiés à se lancer dans la lecture des comics Amazing Spider-Man pour en savoir plus sur le héros créé par Stan Lee et Steve Ditko en 1962.

Le Blu Ray du film gâte les fans du Tisseur : de nombreux bonus sont présents, tels que des scènes coupées, un extrait du premier comics Spider-Man, la bande originale de Danny Elfman, etc. Un objet qui a donc sa place dans une collection, aux côtés de quelques figurines Pop et, bien évidemment, de comics de qualité !

Bien que ne faisant pas partie du MCU, le premier film de la trilogie de Sam Raimi a également son petit caméo furtif de Stan Lee : un vieil homme protège une enfant lors d’une attaque du Bouffon Vert.

 

spider-man-anecdotes

Fiche Technique

 

 

Réalisation : Sam Raimi
Scénario :  David Koepp, avec les participations non créditées de Scott Rosenberg, Alvin Sargent et James Cameron, d’après Spider-Man créé par Stan Lee et Steve Ditko
Photographie : Don Burgess
Montage : Arthur Coburn
Musique : Danny Elfman
Production : Laura Ziskin et Ian Bryce
Production déléguée : Stan Lee et Avi Arad
Société de production : Columbia Pictures, Laura Ziskin Productions et Marvel Entertainment
Société de distribution : Columbia TriStar Films
Budget : 139 000 000 $
Durée : 121 minutes
Dates de sortie :

 

 

Le casting

 

 

Tobey Maguire : Peter Parker / Spider-Man
Kirsten Dunst : Mary Jane Watson
Willem Dafoe : Norman Osborn / Le Bouffon Vert
James Franco : Harry Osborn
Rosemary Harris : May Parker
Cliff Robertson : Ben Parker
J. K. Simmons : J. Jonah Jameson
Bill Nunn : Joseph « Robbie » Robertson
Gerry Becker : Maximilian Fargas
Michael Papajohn : Denis Caradine
Stanley Anderson : le général Slocum
Elizabeth Banks : Betty Brant
Ron Perkins : le docteur Mendel Stromm
Bruce Campbell : l’annonceur sur le ring
Joe Manganiello : Flash Thompson
Lucy Lawless : la fille punk
Amy Bouril  : la secrétaire de Jameson
Deborah Wakeham : la mère de Billy
Una Damon : la présentatrice au laboratoire
Tim De Zarn : Philip Watson, le père de Mary Jane
Lou Torres : Enrique
Randy Savage : Bone Saw McGraw, le catcheur
Robert Kerman : le capitaine du remorqueur
Octavia Spencer : la femme prenant les inscriptions au catch
Sara Ramirez : un agent de police
Scott L. Schwartz : le catcheur qui crie
Stan Lee : le vieil homme