Sélectionner une page

Rappelez-vous, en 1997 naissait Stargate SG-1, la première série télé adaptée du cultissime Stargate, la porte des étoiles (1994) réalisé par Roland Emmerich avec Kurt Russel. Puis les dérivés de ce premier bébé du petit écran ont pointé le bout de leur nez : Stargate Atlantis en 2004 et son digne successeur, Stargate Universe (SGU pour les intimes), avec seulement deux petites saisons à son actif. Si vous aussi avez crié au scandale suite à l’arrêt brutal de cette pépite SF, rien de tel que cet article pour vous conforter.

Stargate Universe : le synopsis

Souvenez-vous, le suspense demeurait entier quant à l’activation du neuvième chevron de la Porte des Etoiles, et ce jusqu’à la toute fin de Stargate Atlantis !
Le mystère est enfin percé dès l’épisode pilote de Stargate Universe, qui nous plonge en plein cœur de l’action. La base du Stargate Command est attaquée par un groupe d’extra-terrestres, ne laissant qu’une poignée de survivants. Contre toute attente, cette attaque-surprise met un coup d’accélérateur au processus d’activation du dernier chevron, ouvrant ainsi une nouvelle Porte des étoiles.

Les personnes réunies autour du projet (militaires, civils et scientifiques) se retrouvent alors coincées à bord du Destiny, un vaisseau très vétuste mais surtout, situé à 2 milliards d’années-lumière de la Terre… Comble du comble ? Ils ne sont absolument pas préparés à une telle mission et vont devoir survivre au sein de cet environnement hostile, tout en apprenant à coopérer entre caractères (très) différents.

Stargate Universe versus Stargate Atlantis et SG-1

Stargate Universe se démarque considérablement de ses aînés franchisés. Loin de la science-fiction légère, la série nous invite à découvrir un univers beaucoup plus sombre (mis à part peut-être l’humour acerbe du geek Eli Wallace, interprété par David Blue).et un design plus réaliste.
Exit les figures comiques d’Atlantis comme celle de l’arrogant (mais hilarant) Docteur Rodney Mc Kay (interprété par David Hewlett) ou l’humour mémorable du général O’Neill, relégué au second plan. Place désormais à des personnages plus complexes.

Les personnages principaux de SGU

Les conditions de survie donnent lieu à des situations critiques pour nos héros. C’est notamment le cas du colonel Everett Young, submergé par un excès de responsabilités. D’autres encore dévoilent un visage sans pitié comme le Dr Rush (les fans de Once Upon a Time auront reconnu l’acteur Robert Carlyle, l’abominable Rumpelstinskin) n’hésitant pas à sacrifier certains pour le bien commun. Pour info, Carlyle est passé pour la première (et unique) fois derrière la caméra dans l’épisode 4 de la deuxième saison, Pathogen !
Des anciens de la franchise Stargate refont également surface, à commencer par le général Jack O’Neill, désormais à la retraite. Joué par Kurt Russel dans le film Stargate, la porte des étoiles, il sera ensuite interprété par Richard Dean Anderson à partir de SG-1.
A ses côtés réapparaît sa légendaire co-équipière Samantha Carter (avouez-le, vous rêviez de voir nos deux tourtereaux réunis ensemble) de l’équipe SG-1, incarnée par Amanda Tapping. Toujours aussi « badass », elle a pour mission de défendre la base lors de l’attaque dans Stargate Universe.

stargate-universe-personnages

Vous aurez également reconnu le docteur Daniel Jackson, vanté pour ses qualités de décryptage, joué par deux acteurs différent sur petit et grand écran. D’ailleurs, la ressemblance entre James Spader (acteur du film) et Michael Shanks est assez frappante !
Et au grand bonheur des fans de Mc Kay et son hilarante hypocondrie, il refait une apparition dans un épisode de la saison 2, aux côtés de Richard Woolsey (joué par Robert Picardo). Mais si rappelez-vous : c’est grâce à Woolsey que la cité revient sur Terre pour arrêter un vaisseau ruche dans la saison 5 d’Atlantis !

Peut-être aurez-vous également spotté la sulfureuse actrice Alaina Huffman (Tamara Johansen), déjà vue dans Dawson et Smallville (aux côtés de Elyse Levesque, également présente dans SGU) ainsi que Jamil Walker Smith dans le rôle de Ronald Greer, connu pour ses apparitions dans Sister ou X-Files : Aux Frontières du réel.
Pour la petite anecdote, on retrouve quelques producteurs et scénaristes des précédents Stargate comme Robert Cooper, Brad Wright et Joseph Mallozzi.

Stargate Universe : un copier-coller ?

Certains affirmeront mordicus que l’univers de fiction de Stargate Universe n’est autre qu’une banale copie de Battlestar Galactica, en comparant l’errance des survivants de Stargate à celle des humains de Galactica cherchant à rejoindre la terre. Certes, mais contrairement à son homologue peu fourni en la matière, SGU intègre bon nombre d’éléments classiques de science-fiction (voyage dans le temps, aliens, technologie futuriste, etc.). Pour clore le bec aux médisants, on peut donc dire que la série emprunte l’univers dark et réaliste de Galactica pour en faire un show à sa propre sauce, notamment avec une BO très originale signée, entre autres, Joel Goldsmith.

Pourquoi la série s’est-elle arrêtée ?

Plusieurs raisons semblent avoir poussé la chaine Syfy a annuler la production de SGU. Outre sa ressemblance avec Battlestar Galactica reprochée par le public, on soupçonne également le changement de jour de diffusion comme responsable de sa baisse d’audience. On se console toutefois avec le dernier épisode (spoiler alert) où l’équipage se cryogénise pour atteindre une autre galaxie. Mission accomplie !

 

A lire aussi