Sélectionner une page

Vous faisiez partie de ceux qui rataient LA soirée du siècle au collège pour ne pas délaisser votre trilogie fantastique adorée ? Comme pour une grande majorité de la génération 90, la trilogie du samedi était, oui avons-le, le rendez-vous à ne rater sous aucun prétexte. Impossible de faire faux bond à vos BFF de Charmed, Buffy, le Caméléon ou encore The Sentinel ! Le succès pour ces émissions SF était tel que la chaîne M6 – qui au départ ne diffusait que quelques épisodes de X-Files et des Contes de la crypte – décida de lancer son fameux triptyque du samedi soir sur fond de science-fiction et de fantastique. Tant mieux, car c’est là que nous découvrîmes nos premières amours télévisées. Triste année que 2008, lorsque notre émission chérie disparut sans crier gare. Pour nous consoler, voici une petite piqûre de rappel sur quelques-unes des séries culte de la trilogie.

La trilogie du samedi : les séries cultes

Stargate SG-1 (1997-2007)

trilogie-samedi-stargate-sg1Comment oublier ce bon vieux colonel O’Neill joué par l’irremplaçable Richard Dean Anderson (MacGyver c’est lui aussi !) ? Qu’on se le dise, son humour légendaire n’était pas apprécié à sa juste valeur. Il en jetait à la tête du SG-1 avec son acolyte Hammond (le regretté Don S. Davis), menant une lutte sans merci contre les affreux Goa’ulds. De grâce, ne nous demandez pas de le prononcer… Au passage, les deux comparses se sont rencontrés sur le tournage et l’on peut dire que le courant est bien passé ! La série a donné des suites dont le fameux Stargate Universe.

Dark Angel (2000-2002)

trilogie-samedi-dark-angelAh la sulfureuse Jessica Alba, ou plutôt Max Guevara, échappée d’un centre militaire avec ses frères et sœurs génétiquement modifiés… C’est d’autant plus vrai que parmi cette flopée de sublimes freaks se trouvait le propre frère de Jessica, un dénommé Joshua Alba. Qu’est-ce qu’on aimait la voir dézinguer les routes sur sa moto beaucoup trop classe à la recherche des vilains, observer son cerveau de génie et d’autres facultés physiques disons… évidentes. Même si la série n’a duré que deux petites saisons, elle aura tout de même révélé l’actrice, et on l’en remercie chaudement !

Alias (2001-2006)

trilogie-samedi-aliasVoilà une autre héroïne, tout aussi badass, qui nous faisait vivre un véritable rêve éveillé. Nous aussi, on aurait aimé jongler entre toutes ces vies, jouer les agents doubles à perruques pour la CIA et vivre une folle histoire d’amour outrageusement compliquée, à l’image de sa tumultueuse relation avec Vaughn. Bref, Jennifer Garner, c’était quelque chose. Au risque de casser le mythe : saviez-vous que la seule personne que l’on ait trouvé pour faire la doublure de miss Bristow était Lena Olin, l’actrice jouant sa mère et aussi la seule à posséder des mains aussi grandes qu’elle ! Ce qui ne gâche en rien son joli minois.

FX, effets spéciaux (1996-1998)

trilogie-samedi-fx-effets-speciauxOn vous l’accorde, ça n’était peut-être pas la plus swag des séries pour un samedi soir. Mais on en mettrait notre main à couper que bon nombre d’entre vous rêvaient secrètement de devenir un masterchef des effets spéciaux, comme ce bon vieux Rollie Tyler, joué par Cameron Daddo. On a même versé une larmounette à sa mort tragique… Et puis rien que pour son générique jazzy en noir et bleu, l’émission mérite sa place au palmarès.

Profiler (1996-2000)

trilogie-samedi-profilerVoici un autre métier qu’on aura découvert grâce à la trilogie du samedi : celui de profiler, un job hypra cool dont le but est d’identifier ce qu’il s’est passé sur le lieu du crime à l’aide de son sixième sens. Bon certes, pas tout le monde ne peut être Sam Waters. Et mesdames, ne niez pas vous aussi aviez repéré le Détective Grant alias Julian McMachon, future star de Nip/Tuck ! On dit merci à cette série de nous l’avoir déniché.

Roswell (1999-2002)

trilogie-samedi-roswellOn crevait de jalousie face à ces trois jeunots issus tout droit d’une soucoupe volante, dotés de pouvoirs bien trop chouettes pour notre petite vie tranquille d’adolescents. Max (souvenez-vous de sa sexy romance avec Liz la ténébreuse), Isabel et Michael semblaient toujours se fourrer dans de beaux draps à chaque épisode. Ils étaient respectivement incarnés par Jason Behr, Katherine Heigl (Izzie, pour les aficionados de Grey’s anatomy) et Brendan Fehr.

Avis au Trekkis, notez que le producteur de Roswell n’était autre que Jonathan Frakes alias commandant puis capitaine William Riker ! Pour la petite anecdote, Roswell et Buffy contre les vampires se sont tous deux retrouvés sur la chaîne UP, après avoir jeté l’éponge avec WB pour manque d’audience. Sans l’ombre d’un doute, « Here with me » sera de retour au top de votre playlist !

A lire aussi