Sélectionner une page

Biographie de Werner Herzog

 

Werner Herzog, né le 5 septembre 1942) est un réalisateur, scénariste, acteur et directeur d’opéra allemand. Herzog est considéré comme une figure du nouveau cinéma allemand. Ses films mettent souvent en scène des protagonistes ambitieux aux rêves impossibles, des personnes aux talents uniques dans des domaines obscurs, ou des individus en conflit avec la nature. En 2019, il joue dans The Mandalorian aux côtés de Pedro Pascal et Nick Nolte.

Herzog a réalisé son premier film en 1961, à l’âge de 19 ans. Depuis, il a produit, écrit et réalisé plus de soixante longs métrages et documentaires, tels que Aguirre, la colère de Dieu (1972), Cœur de verre (1976), Nosferatu le vampirique (1978), Fitzcarraldo (1982), Leçons des ténèbres (1992), Petit Dieter a besoin de voler (1997), Mon meilleur ami (1999), Invincible (2000), L’homme grizzly (2005), Rencontres au bout du monde (2007), Mauvais lieutenant : Port of Call New Orleans (2009), et Cave of Forgotten Dreams (2010). Il a publié plus d’une douzaine de livres de prose et a mis en scène autant d’opéras.

Le cinéaste français François Truffaut a un jour qualifié Herzog de “réalisateur le plus important du monde”. Le critique de cinéma américain Roger Ebert a déclaré que Herzog “n’a jamais créé un seul film qui soit compromis, honteux, fait pour des raisons pragmatiques ou inintéressant. Même ses échecs sont spectaculaires”. Il a été nommé l’une des 100 personnes les plus influentes au monde par le magazine Time en 2009.

 

 

Enfance

 

Herzog est né Werner Stipetić à Munich, d’Elizabeth Stipetić, une Autrichienne d’origine croate, et de Dietrich Herzog, qui était allemand. Quand Herzog avait deux semaines, sa mère s’est réfugiée dans le village bavarois isolé de Sachrang (dans les Alpes du Chiemgau), après que la maison voisine de la leur ait été détruite lors d’un raid de bombardement allié pendant la Seconde Guerre mondiale. A Sachrang, Herzog a grandi sans eau courante, sans toilettes à chasse d’eau, sans téléphone. Il n’a jamais vu de films, et ne connaissait même pas l’existence du cinéma jusqu’à ce qu’un projectionniste itinérant passe par l’école à classe unique de Sachrang. À l’âge de 12 ans, Herzog est revenu à Munich avec sa famille. Son père avait abandonné la famille dès son plus jeune âge. Il adopte plus tard le nom de famille de son père, Herzog (Duc en allemand), qui lui semble plus impressionnant pour un cinéaste.

La même année, Herzog s’est vu demander de chanter devant sa classe à l’école, ce qu’il a refusé catégoriquement, et a failli être expulsé. Jusqu’à l’âge de dix-huit ans, Herzog n’a écouté aucune musique, n’a chanté aucune chanson et n’a étudié aucun instrument. Il a déclaré plus tard qu’il donnerait facilement dix ans de sa vie pour pouvoir jouer du violoncelle. Très tôt, il a vécu une phase dramatique de conversion au catholicisme, qui n’a duré que quelques années. Il a commencé à entreprendre de longs voyages, certains à pied. À cette époque, il savait qu’il serait réalisateur et a appris les bases en lisant quelques pages d’une encyclopédie qui lui a fourni “tout ce dont j’avais besoin pour me lancer” en tant que réalisateur, c’est-à-dire la caméra 35 mm qu’il a volée à l’école de cinéma de Munich. Dans le commentaire d’Aguirre, la colère de Dieu, il dit : “Je ne considère pas cela comme un vol. C’était juste une nécessité. J’avais une sorte de droit naturel pour un appareil photo, un outil de travail”.

Pendant les dernières années du lycée, aucune société de production n’était prête à prendre en charge ses projets. Il a donc travaillé de nuit comme soudeur dans une usine sidérurgique pour gagner les fonds nécessaires à ses premiers reportages. Après avoir obtenu son diplôme d’études secondaires, il a été intrigué par le Congo de l’après-indépendance, mais en essayant d’y voyager, il n’a atteint que le sud du Soudan avant de tomber gravement malade. Tout en faisant déjà des films, il a fait un bref passage à l’université de Munich, où il a étudié l’histoire et la littérature.

Avant de quitter l’école, il a acheté une maison au Royaume-Uni, dans ce qui était probablement le quartier de Moss Side à Manchester, en Angleterre. Là, il a appris à parler anglais. Herzog s’est ensuite installé à Pittsburgh, en Pennsylvanie, pour étudier à l’université de Duquesne.

Il réalise son premier court métrage, Herakles, en 1962. À l’école, l’accent était mis sur le latin et le grec, des langues qu’il continue de lire à ce jour.

En 1971, alors que Herzog était en repérage pour Aguirre, la colère de Dieu au Pérou, il a évité de justesse de prendre le vol LANSA 508. La réservation de Herzog a été annulée en raison d’un changement d’itinéraire de dernière minute. L’avion a ensuite été frappé par la foudre et s’est désintégré, mais un survivant, Juliane Koepcke, a survécu à une chute libre. Longtemps hanté par l’événement, il réalise près de 30 ans plus tard un film documentaire, Wings of Hope (1998), qui explore l’histoire de l’unique survivant.

 

Début de carrière

 

Herzog, avec Rainer Werner Fassbinder et Volker Schlöndorff, a été à l’origine du mouvement du cinéma ouest-allemand. Le mouvement cinématographique ouest-allemand est constitué de documentaristes qui tournent à petit budget et sont influencés par la Nouvelle Vague du cinéma français. Outre le recours à des acteurs professionnels – allemands, américains et autres -, Herzog est connu pour utiliser des personnes de la localité où il tourne. En particulier dans ses documentaires, il utilise les locaux au profit de ce qu’il appelle la “vérité extatique” (par opposition à la vérité littérale ou factuelle). Il utilise des images de non acteurs jouant des rôles et étant eux-mêmes.

Herzog et ses films ont été nominés et ont remporté de nombreux prix. Sa première grande récompense a été l’Ours d’argent, prix extraordinaire du jury pour son premier long métrage Signs of Life (Nosferatu le vampirique a également été nominé pour l’Ours d’or en 1979). Herzog a remporté le prix du meilleur réalisateur pour Fitzcarraldo au Festival de Cannes 1982. En 1975, son film L’énigme de Kaspar Hauser a remporté le Grand Prix Spécial du Jury (également connu sous le nom de “Palme d’Argent”) et le Prix du Jury Œcuménique au Festival de Cannes. Les autres films réalisés par Herzog et nominés pour la Palme d’or sont : Woyzeck (1979) et Where the Green Ants Dream (1984). Ses films ont été nominés dans de nombreux autres festivals à travers le monde : César Awards (Aguirre, la colère de Dieu), Emmy Awards (Little Dieter Needs to Fly), European Film Awards (My Best Fiend) et Festival du film de Venise (Scream of Stone et The Wild Blue Yonder). En 1987, Herzog et son demi-frère Lucki Stipetić ont remporté le Prix du film bavarois de la meilleure production pour le film Cobra Verde. En 2002, il a remporté le prix honorifique du Dragon des dragons au Festival du film de Cracovie, en Pologne.

Herzog a un jour promis de manger sa chaussure si Errol Morris achevait le projet de film sur les cimetières d’animaux domestiques sur lequel il avait travaillé, afin de défier et de motiver Morris, que Herzog percevait comme incapable de donner suite aux projets qu’il avait conçus. En 1978, lors de la première du film Gates of Heaven, Herzog a cuisiné et a mangé publiquement sa chaussure, un événement qui a ensuite été intégré dans un court métrage documentaire Werner Herzog Eats His Shoe de Les Blank. Lors de l’événement, M. Herzog a laissé entendre qu’il espérait que l’acte servirait à encourager toute personne ayant des difficultés à faire aboutir un projet.

 

En 1999, avant un dialogue public avec le critique Roger Ebert au Walker Art Center, Herzog a lu un nouveau manifeste, qu’il a baptisé “Déclaration du Minnesota” : Vérité et faits dans le cinéma documentaire. Sous-titrée “Leçons des ténèbres”, la déclaration en 12 points a débuté : “Le Cinéma Vérité est dépourvu de vérité. Elle atteint une vérité purement superficielle, la vérité des comptables”. Ebert écrira plus tard sur sa signification : “Pour la première fois, il a pleinement expliqué sa théorie de la “vérité extatique””. En 2017, Herzog a rédigé un addendum en six points au manifeste, à la suite d’une question sur “la vérité à l’ère des faits divers”.

 

Fin de carrière

 

Herzog a été honoré lors du 49e Festival international du film de San Francisco, en recevant le prix de réalisation 2006 de la Film Society. Quatre de ses films ont été présentés au Festival international du film de San Francisco : Wodaabe – Herdsmen of the Sun en 1990, Bells from the Deep en 1993, Lessons of Darkness en 1993 et The Wild Blue Yonder en 2006. L’apparition de Herzog en avril 2007 à l’Ebertfest de Champaign, dans l’Illinois, lui a valu le Golden Thumb Award et un glockenspiel gravé qui lui a été remis par un jeune cinéaste inspiré par ses films. Grizzly Man, réalisé par Herzog, a remporté le prix Alfred P. Prix Sloan au festival du film de Sundance 2005. Lorsque la BBC l’a interviewé dans la rue dans le cadre de la promotion du film, un homme lui a tiré dans l’abdomen avec un fusil à air comprimé. Encounters at the End of the World a remporté le prix du meilleur documentaire au Festival international du film d’Edimbourg 2008 et a été nominé pour l’Oscar du meilleur film documentaire, la première nomination de Herzog.

En 2006, Herzog a été abattu d’une balle dans l’abdomen alors qu’il se trouvait sur Skyline Drive à Los Angeles. Il avait donné une interview sur Grizzly Man à Mark Kermode de la BBC. Herzog a poursuivi l’interview sans chercher à se faire soigner. Le tireur s’est avéré plus tard être un ventilateur fou avec un fusil à air. Concernant l’incident, Herzog a déclaré plus tard : “Il semble que j’attire les malades mentaux”. Deux jours plus tard, Herzog a aidé l’acteur Joaquin Phoenix à sortir de sa voiture après un accident de voiture.

En 2009, Herzog est devenu le seul cinéaste de l’histoire récente à présenter deux films en compétition la même année au Festival du film de Venise. Herzog est le mauvais lieutenant : Port of Call New Orleans a été inscrit au programme officiel de la compétition du festival, et son film Mon fils, mon fils, qu’as-tu fait ? a été inscrit à la compétition en tant que “film surprise”. Herzog a également assuré la narration du court métrage Plastic Bag réalisé par Ramin Bahrani qui a été le film de la soirée d’ouverture dans la section Corto Cortissimo du festival.

Insatisfait de la façon dont les écoles de cinéma sont gérées, Herzog a fondé sa propre école de cinéma pour les malfaiteurs en 2009. Pour les étudiants, Herzog a déclaré : “Je préfère les personnes qui ont travaillé comme videurs dans un club de sexe, ou qui ont été gardiens dans l’asile d’aliénés. Vous devez vivre la vie sous ses formes les plus élémentaires. Les Costaricains ont un très joli mot pour cela : pura vida. Cela ne signifie pas seulement la pureté de la vie, mais aussi la qualité de vie brute et dénudée. Et c’est ce qui fait des jeunes des cinéastes plus que des universitaires”.

Herzog était le président du jury du 60e Festival international du film de Berlin en 2010.

Herzog a réalisé un documentaire intitulé Cave of Forgotten Dreams en 2010, qui montre son voyage dans la grotte Chauvet en France. Bien que généralement sceptique quant au format du film 3D, Herzog a présenté le film en 3D au Festival international du film de Toronto 2010 et a fait sa première européenne à la Berlinale 2011. Toujours en 2010, Herzog a co-réalisé avec Dimitry Vasuykov Happy People : A Year in the Taiga, qui dépeint la vie des trappeurs de fourrure de la partie sibérienne de la taïga, a été présenté en première au Festival du film de Telluride 2010.

Herzog a raconté plusieurs de ses films documentaires et a prêté sa voix à un programme de télévision animé pour la première fois en 2010, apparaissant dans The Boondocks dans son épisode de troisième saison It’s a Black President, Huey Freeman. Dans cet épisode, il joue une version fictive de lui-même en filmant un documentaire sur les personnages de la série et leurs actions pendant l’élection de Barack Obama en 2008.

Poursuivant son travail vocal, Herzog a joué Walter Hotenhoffer (anciennement connu sous le nom d’Augustus Gloop) dans l’épisode des Simpsons “The Scorpion’s Tale” qui a été diffusé en mars 2011. L’année suivante, il est également apparu dans l’épisode de la 8e saison de American Dad ! intitulé “Ricky Spanish”, et a prêté sa voix à un personnage récurrent lors de la 4e saison de la série d’animation Adult Swim Metalocalypse. En 2015, il a interprété un personnage de Rick et Morty d’Adult Swim. Il est également apparu aux côtés de Tom Cruise dans le rôle du méchant Zec Chelovek dans le film d’action Jack Reacher de 2012.

Herzog a attiré l’attention en 2013 lorsqu’il a publié un documentaire de 35 minutes de style message d’intérêt public, From One Second to the Next, démontrant le danger de l’envoi de SMS au volant et financé par AT. Le film, qui documente quatre histoires dans lesquelles l’envoi de SMS et la conduite automobile ont conduit à une tragédie ou à la mort, a d’abord reçu plus de 1,7 million de vues sur YouTube et a ensuite été distribué à plus de 40 000 lycées. En juillet 2013, Herzog a contribué à une installation artistique intitulée “Hearsay of the Soul”, pour la Whitney Biennial, qui a ensuite été acquise comme exposition permanente par le J. Musée Paul Getty à Los Angeles. Fin 2013, il a également prêté sa voix au dub en anglais de The Wind Rises de Hayao Miyazaki.

En 2011, Herzog est en compétition avec Ridley Scott pour la réalisation d’un film basé sur la vie de l’exploratrice Gertrude Bell. En 2012, il a été confirmé que Herzog commencerait la production de son projet en développement depuis longtemps en mars 2013 au Maroc avec Naomi Watts pour jouer Gertrude Bell et Robert Pattinson pour jouer T. E. Lawrence et Jude Law joueront le rôle d’Henry Cadogan. Le film a été achevé en 2014 avec un casting différent : Nicole Kidman dans le rôle de Gertrude Bell, James Franco dans le rôle d’Henry Cadogan, Damian Lewis dans le rôle de Charles Doughty-Wylie et Robert Pattinson dans le rôle de l’archéologue de 22 ans T. E. Lawrence. Queen of the Desert a été présenté en première mondiale au Festival international du film de Berlin en 2015.

En 2015, Herzog a tourné un long métrage, Salt and Fire, en Bolivie, avec Veronica Ferres, Michael Shannon et Gael García Bernal. Il est décrit comme un “drame hautement explosif inspiré d’une nouvelle de Tom Bissell”.

En 2019, Herzog a rejoint la distribution de la série télévisée Star Wars de Disney, The Mandalorian, qui met en scène “Le Client”, un personnage aux liens nébuleux avec l’Empire. Herzog a accepté le rôle après avoir été impressionné par le scénario, bien qu’il ait admis n’avoir jamais vu un film de Star Wars.

 

Théorie du cinéma

 

Les films de Herzog ont été très bien accueillis par la critique et sont devenus très populaires dans le circuit des maisons d’art. Ils ont également fait l’objet de controverses quant à leurs thèmes et messages, notamment en ce qui concerne les circonstances de leur création. Un exemple notable est celui de Fitzcarraldo, dans lequel l’obsession du personnage central a été reflétée par le réalisateur lors de la réalisation du film. Burden of Dreams, un documentaire tourné pendant la réalisation de Fitzcarraldo, a exploré les efforts déployés par Herzog pour réaliser le film dans des conditions difficiles. Les journaux intimes de Herzog pendant la réalisation de Fitzcarraldo ont été publiés sous le titre Conquête de l’inutile : Reflections from the Making of Fitzcarraldo. Mark Harris du New York Times a écrit dans sa revue “Le film et son tournage sont tous deux des fables d’aspirations stupides, des enquêtes sur la frontière floue entre avoir un rêve et perdre la tête.”

Son traitement des sujets a été qualifié de wagnérien dans sa portée. L’intrigue de Fitzcarraldo est basée sur la construction d’un opéra et son film ultérieur, Invincible (2001), évoque le personnage de Siegfried. Il est fier de ne jamais utiliser de scénariste-board et d’improviser souvent de grandes parties du scénario. Il explique cette technique dans le commentaire d’Aguirre, la colère de Dieu.

 

Enseignement

 

Critique des écoles de cinéma, Herzog a animé 3 ateliers de cinéma. De 2009 à 2016, Herzog a organisé la Rogue Film School. Les jeunes réalisateurs ont été invités à passer quelques jours avec le maître dans des lieux évocateurs. Les leçons vont de “Comment la musique fonctionne-t-elle dans un film” à “La création de vos propres permis de tournage”. En 2018, Filmer au Pérou avec Werner Herzog était un atelier de réalisation de 12 jours au cours duquel de jeunes cinéastes du monde entier ont rencontré Herzog dans la forêt amazonienne. Chacun d’entre eux a réalisé un court métrage, sous la supervision de Herzog. Les lieux de tournage étaient proches de ceux de Fitzcarraldo (1982). Herzog s’est montré enthousiaste et a déclaré à propos des films que “les 10 meilleurs d’entre eux sont meilleurs que les sélections pour le meilleur court métrage aux Oscars”. Parmi les participants à l’atelier figuraient les réalisateurs Rupert Clague et Quentin Lazzarotto. Herzog est également sur le site web MasterClass, où il présente un cours sur la réalisation de films, intitulé Werner Herzog enseigne la réalisation de films.

 

Vie personnelle

 

Herzog a été marié trois fois et a trois enfants. En 1967, il a épousé Martje Grohmann avec laquelle il a eu un fils, Rudolph Amos Achmed, né en 1973. Ils ont divorcé en 1985. En 1980, la fille de Herzog, Hanna Mattes (photographe et artiste), est née de sa compagne d’alors, Eva Mattes. En 1987, il a épousé Christine Maria Ebenberger et leur fils, Simon Herzog, est né en 1989. Ils ont divorcé en 1997. Herzog s’est installée aux États-Unis en 1996 et a épousé la photographe Lena Herzog, anciennement Elena Pisetski, en 1999.

Herzog est athée. En plus de son allemand natal, Herzog parle l’anglais, l’espagnol, le français et le grec.

 

Filmographie de Werner Herzog

 

1962 : Herakles (titre original : Herakles) de Werner Herzog : réalisateur / réalisatrice

1962 : Herakles (titre original : Herakles) de Werner Herzog : Editor

1962 : Herakles (titre original : Herakles) de Werner Herzog : producteur / productrice

1962 : Herakles (titre original : Herakles) de Werner Herzog : Sound

1962 : Herakles (titre original : Herakles) de Werner Herzog : scénariste

1964 : Spiel im Sand (titre original : Spiel im Sand) de Werner Herzog : réalisateur / réalisatrice

1964 : Spiel im Sand (titre original : Spiel im Sand) de Werner Herzog : Editor

1964 : Spiel im Sand (titre original : Spiel im Sand) de Werner Herzog : scénariste

1967 : Neuer Deutscher Film Report (titre original : Neuer Deutscher Film Report) de Ferry Radax :

1967 : La défense sans pareil de la forteresse Deutschkreutz (titre original : Die beispiellose Verteidigung der Festung Deutschkreuz) de Werner Herzog : réalisateur / réalisatrice

1967 : La défense sans pareil de la forteresse Deutschkreutz (titre original : Die beispiellose Verteidigung der Festung Deutschkreuz) de Werner Herzog : Editor

1967 : La défense sans pareil de la forteresse Deutschkreutz (titre original : Die beispiellose Verteidigung der Festung Deutschkreuz) de Werner Herzog : scénariste

1968 : Die Erben von Papas Kino (titre original : Die Erben von Papas Kino) de Wilhelm Roth :

1968 : Signes de vie (titre original : Lebenszeichen) de Werner Herzog : Soldier (non crédité)

1968 : Signes de vie (titre original : Lebenszeichen) de Werner Herzog : réalisateur / réalisatrice

1968 : Letzte Worte (titre original : Letzte Worte) de Werner Herzog : réalisateur / réalisatrice

1968 : Letzte Worte (titre original : Letzte Worte) de Werner Herzog : producteur / productrice

1968 : Signes de vie (titre original : Lebenszeichen) de Werner Herzog : producteur / productrice

1968 : Signes de vie (titre original : Lebenszeichen) de Werner Herzog : scénariste

1968 : Letzte Worte (titre original : Letzte Worte) de Werner Herzog : scénariste

1969 : Massnahmen gegen Fanatiker (titre original : Massnahmen gegen Fanatiker) de Werner Herzog : réalisateur / réalisatrice

1969 : Massnahmen gegen Fanatiker (titre original : Massnahmen gegen Fanatiker) de Werner Herzog : producteur / productrice

1969 : Massnahmen gegen Fanatiker (titre original : Massnahmen gegen Fanatiker) de Werner Herzog : Sound

1969 : Massnahmen gegen Fanatiker (titre original : Massnahmen gegen Fanatiker) de Werner Herzog : scénariste

1970 : Les nains aussi ont commencé petits (titre original : Auch Zwerge haben klein angefangen) de Werner Herzog : réalisateur / réalisatrice

1970 : Die fliegenden Ärzte von Ostafrika (titre original : Die fliegenden Ärzte von Ostafrika) de Werner Herzog : réalisateur / réalisatrice

1970 : Les nains aussi ont commencé petits (titre original : Auch Zwerge haben klein angefangen) de Werner Herzog : producteur / productrice

1970 : Die fliegenden Ärzte von Ostafrika (titre original : Die fliegenden Ärzte von Ostafrika) de Werner Herzog : Sound Recordist

1970 : Les nains aussi ont commencé petits (titre original : Auch Zwerge haben klein angefangen) de Werner Herzog : scénariste

1970 : Die fliegenden Ärzte von Ostafrika (titre original : Die fliegenden Ärzte von Ostafrika) de Werner Herzog : scénariste

1971 : Le Pays du silence et de l’obscurité (titre original : Land des Schweigens und der Dunkelheit) de Werner Herzog :

1971 : Geschichten vom Kübelkind (titre original : Geschichten vom Kübelkind) de Ula Stöckl : Hurenmörder

1971 : Avenir handicapé (titre original : Behinderte Zukunft) de Werner Herzog : Sound Recordist

1971 : Le Pays du silence et de l’obscurité (titre original : Land des Schweigens und der Dunkelheit) de Werner Herzog : Sound Recordist

1971 : Le Pays du silence et de l’obscurité (titre original : Land des Schweigens und der Dunkelheit) de Werner Herzog : réalisateur / réalisatrice

1971 : Avenir handicapé (titre original : Behinderte Zukunft) de Werner Herzog : réalisateur / réalisatrice

1971 : Fata Morgana (titre original : Fata Morgana) de Werner Herzog : réalisateur / réalisatrice

1971 : Avenir handicapé (titre original : Behinderte Zukunft) de Werner Herzog : producteur / productrice

1971 : Le Pays du silence et de l’obscurité (titre original : Land des Schweigens und der Dunkelheit) de Werner Herzog : producteur / productrice

1971 : Le Pays du silence et de l’obscurité (titre original : Land des Schweigens und der Dunkelheit) de Werner Herzog : scénariste

1971 : Fata Morgana (titre original : Fata Morgana) de Werner Herzog : scénariste

1972 : Aguirre, la colère de Dieu (titre original : Aguirre, der Zorn Gottes) de Werner Herzog : réalisateur / réalisatrice

1972 : Aguirre, la colère de Dieu (titre original : Aguirre, der Zorn Gottes) de Werner Herzog : producteur / productrice

1972 : Aguirre, la colère de Dieu (titre original : Aguirre, der Zorn Gottes) de Werner Herzog : scénariste

1974 : La grande extase du sculpteur sur bois Steiner (titre original : Die große Ekstase des Bildschnitzers Steiner) de Werner Herzog : lui/elle-même

1974 : L’Enigme de Kaspar Hauser (titre original : Jeder für sich und Gott gegen alle) de Werner Herzog : réalisateur / réalisatrice

1974 : La grande extase du sculpteur sur bois Steiner (titre original : Die große Ekstase des Bildschnitzers Steiner) de Werner Herzog : réalisateur / réalisatrice

1974 : L’Enigme de Kaspar Hauser (titre original : Jeder für sich und Gott gegen alle) de Werner Herzog : producteur / productrice

1974 : L’Enigme de Kaspar Hauser (titre original : Jeder für sich und Gott gegen alle) de Werner Herzog : scénariste

1974 : La grande extase du sculpteur sur bois Steiner (titre original : Die große Ekstase des Bildschnitzers Steiner) de Werner Herzog : scénariste

1975 : Lost in the Garden of the World (titre original : Lost in the Garden of the World) de Tony Williams : lui/elle-même

1976 : How Much Wood Would a Woodchuck Chuck: Beobachtungen zu einer neuen Sprache (titre original : How Much Wood Would a Woodchuck Chuck: Beobachtungen zu einer neuen Sprache) de Werner Herzog : lui/elle-même

1976 : Signs of Vigorous Life: The New German Cinema (titre original : Signs of Vigorous Life: The New German Cinema) de Peter Adam :

1976 : Cœur de verre (titre original : Herz aus Glas) de Werner Herzog : réalisateur / réalisatrice

1976 : How Much Wood Would a Woodchuck Chuck: Beobachtungen zu einer neuen Sprache (titre original : How Much Wood Would a Woodchuck Chuck: Beobachtungen zu einer neuen Sprache) de Werner Herzog : réalisateur / réalisatrice

1976 : Personne ne veut jouer avec moi (titre original : Mit mir will keiner spielen) de Werner Herzog : réalisateur / réalisatrice

1976 : How Much Wood Would a Woodchuck Chuck: Beobachtungen zu einer neuen Sprache (titre original : How Much Wood Would a Woodchuck Chuck: Beobachtungen zu einer neuen Sprache) de Werner Herzog : producteur / productrice

1976 : Cœur de verre (titre original : Herz aus Glas) de Werner Herzog : producteur / productrice

1976 : Cœur de verre (titre original : Herz aus Glas) de Werner Herzog : scénariste

1976 : Personne ne veut jouer avec moi (titre original : Mit mir will keiner spielen) de Werner Herzog : scénariste

1977 : La Soufrière (titre original : La Soufrière: Warten auf eine unausweichliche Katastrophe) de Werner Herzog : narrateur

1977 : La ballade de Bruno (titre original : Stroszek) de Werner Herzog : réalisateur / réalisatrice

1977 : La Soufrière (titre original : La Soufrière: Warten auf eine unausweichliche Katastrophe) de Werner Herzog : réalisateur / réalisatrice

1977 : La Soufrière (titre original : La Soufrière: Warten auf eine unausweichliche Katastrophe) de Werner Herzog : producteur / productrice

1977 : La Soufrière (titre original : La Soufrière: Warten auf eine unausweichliche Katastrophe) de Werner Herzog : Sound Engineer

1977 : La ballade de Bruno (titre original : Stroszek) de Werner Herzog : scénariste

1979 : The Making of Nosferatu (titre original : The Making of Nosferatu) de Werner Herzog : lui/elle-même

1979 : Was ich bin, sind meine Filme (titre original : Was ich bin, sind meine Filme) de Christian Weisenborn : lui/elle-même

1979 : Nosferatu, fantôme de la nuit (titre original : Nosferatu – Phantom der Nacht) de Werner Herzog : Gravedigger (non crédité)

1979 : Woyzeck (titre original : Woyzeck) de Werner Herzog : réalisateur / réalisatrice

1979 : Nosferatu, fantôme de la nuit (titre original : Nosferatu – Phantom der Nacht) de Werner Herzog : réalisateur / réalisatrice

1979 : The Making of Nosferatu (titre original : The Making of Nosferatu) de Werner Herzog : réalisateur / réalisatrice

1979 : Nosferatu, fantôme de la nuit (titre original : Nosferatu – Phantom der Nacht) de Werner Herzog : producteur / productrice

1979 : Woyzeck (titre original : Woyzeck) de Werner Herzog : scénariste

1979 : Nosferatu, fantôme de la nuit (titre original : Nosferatu – Phantom der Nacht) de Werner Herzog : scénariste

1980 : Werner Herzog Eats His Shoe (titre original : Werner Herzog Eats His Shoe) de Les Blank : lui/elle-même

1980 : Garlic Is as Good as Ten Mothers (titre original : Garlic Is as Good as Ten Mothers) de Les Blank :

1980 : Fric et Foi (titre original : Glaube und Währung: Dr. Gene Scott, Fernsehprediger) de Werner Herzog : narrateur

1980 : Fric et Foi (titre original : Glaube und Währung: Dr. Gene Scott, Fernsehprediger) de Werner Herzog : réalisateur / réalisatrice

1980 : Werner Herzog Eats His Shoe (titre original : Werner Herzog Eats His Shoe) de Les Blank : scénariste

1980 : Fric et Foi (titre original : Glaube und Währung: Dr. Gene Scott, Fernsehprediger) de Werner Herzog : scénariste

1982 : Burden of Dreams (titre original : Burden of Dreams) de Les Blank : lui/elle-même

1982 : The South Bank Show: Werner Herzog (titre original : The South Bank Show: Werner Herzog) de Jack Bond :

1982 : Chambre 666 (titre original : Chambre 666) de Wim Wenders :

1982 : Fitzcarraldo (titre original : Fitzcarraldo) de Werner Herzog : réalisateur / réalisatrice

1982 : Fitzcarraldo (titre original : Fitzcarraldo) de Werner Herzog : producteur / productrice

1982 : Fitzcarraldo (titre original : Fitzcarraldo) de Werner Herzog : scénariste

1983 : Man of Flowers (titre original : Man of Flowers) de Paul Cox : The Father

1983 : Huie’s Predigt (titre original : Huie’s Predigt) de Werner Herzog : réalisateur / réalisatrice

1984 : La Ballade du petit soldat (titre original : Ballade vom kleinen Soldaten) de Denis Reichle : lui/elle-même (Voice)

1984 : Le Pays où rêvent les fourmis vertes (titre original : Wo die grünen Ameisen träumen) de Werner Herzog : Lawyer (non crédité)

1984 : Le Pays où rêvent les fourmis vertes (titre original : Wo die grünen Ameisen träumen) de Werner Herzog : réalisateur / réalisatrice

1984 : La Ballade du petit soldat (titre original : Ballade vom kleinen Soldaten) de Denis Reichle : réalisateur / réalisatrice

1984 : La Ballade du petit soldat (titre original : Ballade vom kleinen Soldaten) de Denis Reichle : producteur / productrice

1984 : Le Pays où rêvent les fourmis vertes (titre original : Wo die grünen Ameisen träumen) de Werner Herzog : Co-scénariste

1984 : La Ballade du petit soldat (titre original : Ballade vom kleinen Soldaten) de Denis Reichle : scénariste

1985 : Gasherbrum (titre original : Gasherbrum – Der leuchtende Berg) de Werner Herzog : lui/elle-même

1985 : Tokyo-Ga (titre original : Tokyo-Ga) de Wim Wenders : lui/elle-même

1985 : Gasherbrum (titre original : Gasherbrum – Der leuchtende Berg) de Werner Herzog : réalisateur / réalisatrice

1986 : Werner Herzog: Filmemacher (titre original : Werner Herzog: Filmemacher) de Werner Herzog : lui/elle-même

1986 : Werner Herzog: Filmemacher (titre original : Werner Herzog: Filmemacher) de Werner Herzog : réalisateur / réalisatrice

1986 : Werner Herzog: Filmemacher (titre original : Werner Herzog: Filmemacher) de Werner Herzog : scénariste

1987 : Location Africa (titre original : Location Africa) de Steff Gruber : lui/elle-même

1987 : Cobra Verde (titre original : Cobra Verde) de Werner Herzog : réalisateur / réalisatrice

1987 : Location Africa (titre original : Location Africa) de Steff Gruber : producteur / productrice

1987 : Cobra Verde (titre original : Cobra Verde) de Werner Herzog : scénariste

1988 : Les Français vus par (titre original : Les Français vus par) de Luigi Comencini : réalisateur / réalisatrice

1988 : Les Gaulois (titre original : Les Gaulois) de Werner Herzog : réalisateur / réalisatrice

1989 : Bis ans Ende… und dann noch weiter. Die ekstatische Welt des Filmemachers Werner Herzog (titre original : Bis ans Ende… und dann noch weiter. Die ekstatische Welt des Filmemachers Werner Herzog) de Peter Buchka : lui/elle-même

1989 : Wodaabe (titre original : Wodaabe – Die Hirten der Sonne. Nomaden am Südrand der Sahara) de Werner Herzog : narrateur (voix)

1989 : Gekauftes Glück (titre original : Gekauftes Glück) de Urs Odermatt : Gemeindeschreiber Businger

1989 : Un dieu rebelle (titre original : Es ist nicht leicht, ein Gott zu sein) de Peter Fleischmann : Mita / Richard

1989 : Wodaabe (titre original : Wodaabe – Die Hirten der Sonne. Nomaden am Südrand der Sahara) de Werner Herzog : réalisateur / réalisatrice

1989 : Giovanna d’Arco (titre original : Giovanna d’Arco) de Keith Cheetham : réalisateur / réalisatrice

1989 : Wodaabe (titre original : Wodaabe – Die Hirten der Sonne. Nomaden am Südrand der Sahara) de Werner Herzog : scénariste

1990 : Échos d’un sombre empire (titre original : Echos aus einem düsteren Reich) de Werner Herzog : réalisateur / réalisatrice

1990 : Échos d’un sombre empire (titre original : Echos aus einem düsteren Reich) de Werner Herzog : producteur / productrice

1990 : Échos d’un sombre empire (titre original : Echos aus einem düsteren Reich) de Werner Herzog : scénariste

1991 : Jag Mandir (titre original : Jag Mandir: Das exzentrische Privattheater des Maharadscha von Udaipur) de Werner Herzog : narrateur

1991 : Filmstunde (titre original : Filmstunde) de Werner Herzog : lui/elle-même

1991 : Schneeweißrosenrot (titre original : Schneeweißrosenrot) de Christa Ritter : lui/elle-même

1991 : Cerro Torre, le cri de la roche (titre original : Scream of Stone) de Werner Herzog : TV-Regisseur

1991 : Jag Mandir (titre original : Jag Mandir: Das exzentrische Privattheater des Maharadscha von Udaipur) de Werner Herzog : réalisateur / réalisatrice

1991 : Filmstunde (titre original : Filmstunde) de Werner Herzog : réalisateur / réalisatrice

1991 : Cerro Torre, le cri de la roche (titre original : Scream of Stone) de Werner Herzog : réalisateur / réalisatrice

1991 : Jag Mandir (titre original : Jag Mandir: Das exzentrische Privattheater des Maharadscha von Udaipur) de Werner Herzog : producteur / productrice

1991 : Jag Mandir (titre original : Jag Mandir: Das exzentrische Privattheater des Maharadscha von Udaipur) de Werner Herzog : scénariste

1992 : Leçons de ténèbres (titre original : Lektionen in Finsternis) de Werner Herzog : narrateur (voix)

1992 : Leçons de ténèbres (titre original : Lektionen in Finsternis) de Werner Herzog : réalisateur / réalisatrice

1992 : La Donna del Lago (titre original : La Donna del Lago) de Ilio Catani : réalisateur / réalisatrice

1992 : Leçons de ténèbres (titre original : Lektionen in Finsternis) de Werner Herzog : producteur / productrice

1992 : Leçons de ténèbres (titre original : Lektionen in Finsternis) de Werner Herzog : scénariste

1993 : Les Cloches des profondeurs (titre original : Glocken aus der Tiefe) de Werner Herzog : narrateur

1993 : Dangerous Game (titre original : Dangerous Game) de Abel Ferrara : lui/elle-même (archive footage) (non crédité)

1993 : Les Cloches des profondeurs (titre original : Glocken aus der Tiefe) de Werner Herzog : réalisateur / réalisatrice

1993 : Les Cloches des profondeurs (titre original : Glocken aus der Tiefe) de Werner Herzog : scénariste

1995 : Tod für fünf Stimmen (titre original : Tod für fünf Stimmen) de Werner Herzog : narrateur (voix)

1995 : Brennendes Herz (titre original : Brennendes Herz) de Peter Patzak :

1995 : Tod für fünf Stimmen (titre original : Tod für fünf Stimmen) de Werner Herzog : réalisateur / réalisatrice

1995 : Tod für fünf Stimmen (titre original : Tod für fünf Stimmen) de Werner Herzog : scénariste

1996 : Die Verwandlung der Welt in Musik: Bayreuth vor der Premiere (titre original : Die Verwandlung der Welt in Musik: Bayreuth vor der Premiere) de Werner Herzog : réalisateur / réalisatrice

1997 : Petit Dieter Doit Voler (titre original : Little Dieter Needs to Fly) de Werner Herzog : lui/elle-même / narrateur

1997 : Petit Dieter Doit Voler (titre original : Little Dieter Needs to Fly) de Werner Herzog : réalisateur / réalisatrice

1997 : Petit Dieter Doit Voler (titre original : Little Dieter Needs to Fly) de Werner Herzog : scénariste

1998 : Au-delà de nos rêves (titre original : What Dreams May Come) de Vincent Ward : Face

1999 : Ennemis intimes (titre original : Mein liebster Feind) de Werner Herzog : lui/elle-même

1999 : A Brief Hiscénariste of Errol Morris (titre original : A Brief Hiscénariste of Errol Morris) de Kevin Macdonald : lui/elle-même

1999 : 2000 Jahre Christentum: Neue Welten – Gott und die Beladenen (titre original : 2000 Jahre Christentum: Neue Welten – Gott und die Beladenen) de Werner Herzog : narrateur

1999 : Julien Donkey-Boy (titre original : Julien Donkey-Boy) de Harmony Korine : Father

1999 : Ennemis intimes (titre original : Mein liebster Feind) de Werner Herzog : réalisateur / réalisatrice

1999 : 2000 Jahre Christentum: Neue Welten – Gott und die Beladenen (titre original : 2000 Jahre Christentum: Neue Welten – Gott und die Beladenen) de Werner Herzog : réalisateur / réalisatrice

1999 : Ennemis intimes (titre original : Mein liebster Feind) de Werner Herzog : scénariste

2000 : Les ailes de l’espoir (titre original : Julianes Sturz in den Dschungel) de Werner Herzog : lui/elle-même

2000 : Der Ball ist ein Sauhund (titre original : Der Ball ist ein Sauhund) de Rudolf Herzog : lui/elle-même

2000 : Les ailes de l’espoir (titre original : Julianes Sturz in den Dschungel) de Werner Herzog : réalisateur / réalisatrice

2001 : Invincible (titre original : Invincible) de Werner Herzog : réalisateur / réalisatrice

2001 : Pilgrimage (titre original : Pilgrimage) de Werner Herzog : réalisateur / réalisatrice

2001 : Invincible (titre original : Invincible) de Werner Herzog : producteur / productrice

2001 : Invincible (titre original : Invincible) de Werner Herzog : scénariste

2002 : Ten Thousand Years Older (titre original : Ten Thousand Years Older) de Werner Herzog : narrateur

2002 : Der Boxprinz (titre original : Der Boxprinz) de Gerd Kroske : lui/elle-même

2002 : Ten Minutes Older: The Trumpet (titre original : Ten Minutes Older: The Trumpet) de Víctor Erice : réalisateur / réalisatrice

2002 : Ten Thousand Years Older (titre original : Ten Thousand Years Older) de Werner Herzog : réalisateur / réalisatrice

2002 : Ten Minutes Older: The Trumpet (titre original : Ten Minutes Older: The Trumpet) de Víctor Erice : scénariste

2002 : Ten Thousand Years Older (titre original : Ten Thousand Years Older) de Werner Herzog : scénariste

2003 : La Roue du Temps (titre original : Rad der Zeit) de Werner Herzog : narrateur

2003 : La Roue du Temps (titre original : Rad der Zeit) de Werner Herzog : réalisateur / réalisatrice

2003 : La Roue du Temps (titre original : Rad der Zeit) de Werner Herzog : Editor

2003 : La Roue du Temps (titre original : Rad der Zeit) de Werner Herzog : producteur / productrice

2003 : La Roue du Temps (titre original : Rad der Zeit) de Werner Herzog : scénariste

2004 : The White Diamond (titre original : The White Diamond) de Werner Herzog : lui/elle-même / narrator

2004 : Incident au Loch Ness (titre original : Incident at Loch Ness) de Zak Penn : lui/elle-même

2004 : Dribble (titre original : Dribble) de Giuseppe Andrews : lui/elle-même (voix)

2004 : The Best of Tromadance Film Festival: Volume 3 (titre original : The Best of Tromadance Film Festival: Volume 3) de Kevin Maher : lui/elle-même (voix) (“Dribble” short)

2004 : The White Diamond (titre original : The White Diamond) de Werner Herzog : réalisateur / réalisatrice

2004 : The White Diamond (titre original : The White Diamond) de Werner Herzog : scénariste

2005 : Dreams and Burdens (titre original : Dreams and Burdens) de Steff Gruber : lui/elle-même

2005 : Grizzly Man (titre original : Grizzly Man) de Werner Herzog : lui/elle-même

2005 : What Is It? (titre original : What Is It?) de Crispin Glover : Thanks

2005 : Grizzly Man (titre original : Grizzly Man) de Werner Herzog : réalisateur / réalisatrice

2005 : Au-delà de l’infini (titre original : The Wild Blue Yonder) de Werner Herzog : réalisateur / réalisatrice

2005 : Grizzly Man (titre original : Grizzly Man) de Werner Herzog : scénariste

2005 : Au-delà de l’infini (titre original : The Wild Blue Yonder) de Werner Herzog : scénariste

2006 : Walking to Werner (titre original : Walking to Werner) de Linas Phillips : lui/elle-même (voix)

2006 : Rescue Dawn (titre original : Rescue Dawn) de Werner Herzog : réalisateur / réalisatrice

2006 : Rescue Dawn (titre original : Rescue Dawn) de Werner Herzog : Author

2007 : The Grand (titre original : The Grand) de Zak Penn : The German

2007 : Rencontres au bout du monde (titre original : Encounters at the End of the World) de Werner Herzog : narrateur (voix)

2007 : All In This Tea (titre original : All In This Tea) de Les Blank :

2007 : Rencontres au bout du monde (titre original : Encounters at the End of the World) de Werner Herzog : réalisateur / réalisatrice

2007 : Rencontres au bout du monde (titre original : Encounters at the End of the World) de Werner Herzog : scénariste

2008 : Capturing Reality (titre original : Capturing Reality) de Pepita Ferrari : lui/elle-même

2008 : Mister Lonely (titre original : Mister Lonely) de Harmony Korine : Father Umbrillo

2008 : Back to Room 666 (titre original : Back to Room 666) de Gustavo Spolidoro :

2008 : BLAST! (titre original : BLAST!) de Paul Devlin : lui/elle-même

2008 : Gegenschuss – Aufbruch der Filmemacher (titre original : Gegenschuss – Aufbruch der Filmemacher) de Dominik Wessely :

2009 : Plastic Bag (titre original : Plastic Bag) de Ramin Bahrani :

2009 : Bad Lieutenant : Escale à la Nouvelle-Orléans (titre original : The Bad Lieutenant: Port of Call – New Orleans) de Werner Herzog : réalisateur / réalisatrice

2009 : Dans l’oeil d’un tueur (titre original : My Son, My Son, What Have Ye Done) de Werner Herzog : réalisateur / réalisatrice

2009 : La Bohème (titre original : La Bohème) de Werner Herzog : réalisateur / réalisatrice

2009 : Dans l’oeil d’un tueur (titre original : My Son, My Son, What Have Ye Done) de Werner Herzog : scénariste

2010 : La Grotte des rêves perdus (titre original : Cave of Forgotten Dreams) de Werner Herzog : lui/elle-même

2010 : Happy People: A Year in the Taiga (titre original : Happy People: A Year in the Taiga) de Dmitry Vasyukov : lui/elle-même – narrateur (voix)

2010 : When Herzog Rescued Phoenix (titre original : When Herzog Rescued Phoenix) de Sascha Ciezata : lui/elle-même/narrateur

2010 : La Grotte des rêves perdus (titre original : Cave of Forgotten Dreams) de Werner Herzog : réalisateur / réalisatrice

2010 : Happy People: A Year in the Taiga (titre original : Happy People: A Year in the Taiga) de Dmitry Vasyukov : réalisateur / réalisatrice

2010 : La Grotte des rêves perdus (titre original : Cave of Forgotten Dreams) de Werner Herzog : scénariste

2010 : Happy People: A Year in the Taiga (titre original : Happy People: A Year in the Taiga) de Dmitry Vasyukov : scénariste

2011 : Into the Abyss (titre original : Into the Abyss) de Werner Herzog : lui/elle-même

2011 : Werner Herzog Defends Dade (titre original : Werner Herzog Defends Dade) de Lindsay Scoggins : lui/elle-même

2011 : Hans Zimmer – Der Sound für Hollywood (titre original : Hans Zimmer – Der Sound für Hollywood) de Dirk Schneider : lui/elle-même

2011 : Into the Abyss (titre original : Into the Abyss) de Werner Herzog : réalisateur / réalisatrice

2011 : Ode to the Dawn of Man (titre original : Ode to the Dawn of Man) de Werner Herzog : réalisateur / réalisatrice

2011 : Into the Abyss (titre original : Into the Abyss) de Werner Herzog : scénariste

2012 : Dinotasia (titre original : Dinotasia) de David Krentz : narrateur

2012 : 10 Questions for Werner Herzog (titre original : 10 Questions for Werner Herzog) de Joseph Toth : lui/elle-même

2012 : Jack Reacher (titre original : Jack Reacher) de Christopher McQuarrie : Zec Chelovek

2012 : The Killers: Unstaged (titre original : The Killers: Unstaged) de Werner Herzog : lui/elle-même

2012 : The Killers: Unstaged (titre original : The Killers: Unstaged) de Werner Herzog : réalisateur / réalisatrice

2012 : Indonésie 1965 – Permis de tuer (titre original : Jagal) de Joshua Oppenheimer : producteur / productrice

2013 : The Unbelievers (titre original : The Unbelievers) de Gus Holwerda : lui/elle-même

2013 : Heimat – I. Chronique d’un rêve – II. L’Exode (titre original : Die andere Heimat – Chronik einer Sehnsucht) de Edgar Reitz : Alexander von Humboldt

2013 : From One Second to the Next (titre original : From One Second to the Next) de Werner Herzog : réalisateur / réalisatrice

2014 : Life Itself (titre original : Life Itself) de Steve James :

2014 : Lemonade War (titre original : Lemonade War) de Ramin Bahrani :

2014 : Les Pingouins de Madagascar (titre original : Penguins of Madagascar) de Simon J. Smith : Documentary Filmmaker (voix)

2014 : The Look of Silence (titre original : The Look of Silence) de Joshua Oppenheimer : producteur / productrice

2015 : Freaks of Nature (titre original : Freaks of Nature) de Robbie Pickering : Perfect Being (voix)

2015 : Reine du désert (titre original : Queen of the Desert) de Werner Herzog : réalisateur / réalisatrice

2015 : Reine du désert (titre original : Queen of the Desert) de Werner Herzog : scénariste

2016 : Au fin fond de la fournaise (titre original : Into the Inferno) de Werner Herzog : lui/elle-même, narrateur

2016 : Lo and Behold: Reveries of the Connected World (titre original : Lo and Behold: Reveries of the Connected World) de Werner Herzog : lui/elle-même

2016 : Killing Klaus Kinski (titre original : Killing Klaus Kinski) de Spiros Stathoulopoulos : Werner Herzog

2016 : Salt and Fire (titre original : Salt and Fire) de Werner Herzog : Man with One scénariste (non crédité)

2016 : Au fin fond de la fournaise (titre original : Into the Inferno) de Werner Herzog : réalisateur / réalisatrice

2016 : Lo and Behold: Reveries of the Connected World (titre original : Lo and Behold: Reveries of the Connected World) de Werner Herzog : réalisateur / réalisatrice

2016 : Salt and Fire (titre original : Salt and Fire) de Werner Herzog : réalisateur / réalisatrice

2016 : Lo and Behold: Reveries of the Connected World (titre original : Lo and Behold: Reveries of the Connected World) de Werner Herzog : producteur / productrice

2016 : Salt and Fire (titre original : Salt and Fire) de Werner Herzog : producteur / productrice

2016 : Au fin fond de la fournaise (titre original : Into the Inferno) de Werner Herzog : scénariste

2016 : Salt and Fire (titre original : Salt and Fire) de Werner Herzog : scénariste

2016 : Lo and Behold: Reveries of the Connected World (titre original : Lo and Behold: Reveries of the Connected World) de Werner Herzog : scénariste

2017 : Ballad of a Righteous Merchant (titre original : Ballad of a Righteous Merchant) de Herbert Golder : lui/elle-même

2017 : O Homem que Matou John Wayne (titre original : O Homem que Matou John Wayne) de Bruno Laet :

2017 : A Gray State (titre original : A Gray State) de Erik Nelson : producteur / productrice

2018 : The Great Buster : A Celebration (titre original : The Great Buster: A Celebration) de Peter Bogdanovich : lui/elle-même

2018 : Paradox Bullets (titre original : Paradox Bullets) de Van Neistat : narrator

2018 : Der Film verlässt das Kino: Vom Kübelkind-Experiment und anderen Utopien (titre original : Der Film verlässt das Kino: Vom Kübelkind-Experiment und anderen Utopien) de Robert Fischer : lui/elle-même

2018 : Manaslu – Berg der Seelen (titre original : Manaslu – Berg der Seelen) de Gerald Salmina : lui/elle-même

2018 : Del Arco Vacío (titre original : Del Arco Vacío) de Micah Van Hove : Thanks

2019 : Nomad: In the Footsteps of Bruce Chatwin (titre original : Nomad: In the Footsteps of Bruce Chatwin) de Werner Herzog : lui/elle-même

2019 : Rendez-vous avec Mikhaïl Gorbatchev (titre original : Meeting Gorbachev) de André Singer : lui/elle-même

2019 : Tattoo Uprising (titre original : Tattoo Uprising) de Alan Govenar : lui/elle-même

2019 : Family Romance, LLC (titre original : Family Romance, LLC) de Werner Herzog : réalisateur / réalisatrice of Photography

2019 : Family Romance, LLC (titre original : Family Romance, LLC) de Werner Herzog : Camera Operator

2019 : Rendez-vous avec Mikhaïl Gorbatchev (titre original : Meeting Gorbachev) de André Singer : réalisateur / réalisatrice

2019 : Nomad: In the Footsteps of Bruce Chatwin (titre original : Nomad: In the Footsteps of Bruce Chatwin) de Werner Herzog : réalisateur / réalisatrice

2019 : Family Romance, LLC (titre original : Family Romance, LLC) de Werner Herzog : réalisateur / réalisatrice

2019 : Nomad: In the Footsteps of Bruce Chatwin (titre original : Nomad: In the Footsteps of Bruce Chatwin) de Werner Herzog : scénariste

2019 : Rendez-vous avec Mikhaïl Gorbatchev (titre original : Meeting Gorbachev) de André Singer : scénariste

2019 : Family Romance, LLC (titre original : Family Romance, LLC) de Werner Herzog : scénariste

2020 : Werner Herzog cineasta (titre original : Werner Herzog cineasta) de Werner Herzog :

2020 : Fireball: Visitors from Darker Worlds (titre original : Fireball: Visitors from Darker Worlds) de Clive Oppenheimer : lui/elle-même / narrateur

2020 : AGFA MYSTERY MIXTAPE #2: LATER IN L.A. (titre original : AGFA MYSTERY MIXTAPE #2: LATER IN L.A.) de Werner Herzog : lui/elle-même

2020 : Wim Wenders, Desperado (titre original : Wim Wenders, Desperado) de Eric Friedler : lui/elle-même

2020 : The Long Farewell (titre original : The Long Farewell) de Aqsa Altaf : Thanks

2020 : Vernon God Little (titre original : Vernon God Little) de Werner Herzog : réalisateur / réalisatrice

2020 : Fordlandia (titre original : Fordlandia) de Werner Herzog : réalisateur / réalisatrice

2020 : Fireball: Visitors from Darker Worlds (titre original : Fireball: Visitors from Darker Worlds) de Clive Oppenheimer : réalisateur / réalisatrice

2020 : Fireball: Visitors from Darker Worlds (titre original : Fireball: Visitors from Darker Worlds) de Clive Oppenheimer : scénariste

 

Émissions TV

 

1976 : Grimme-Preis-Verleihung (épisode 29, 13) : lui/elle-même

1984 : Deutscher Filmpreis (Lola) (épisode 34) : lui/elle-même

1987 : Bayerischer Filmpreis (épisode 9, 39) : lui/elle-même

2002 : Die Harald Schmidt Show (épisode 66) : invité(e) ou non crédité(e)

2006 : The Henry Rollins Show (épisode 3) : invité(e) ou non crédité(e)

2010 : Future States (épisode 5) : Plastic Bag (voix)

2011 : The Simpsons (épisode 23, 15) : invité(e) ou non crédité(e)

2011 : The Colbert Report (épisode 72) : invité(e) ou non crédité(e)

2012 : American Dad! (épisode 17) : invité(e) ou non crédité(e)

2015 : Rick and Morty (épisode 8) : Shrimply Pibbles (voix)

2015 : Parks and Recreation (épisode 1) : Keg Jennings

2017 : Close Up with The Hollywood Reporter (épisode 13) : lui/elle-même

2019 : The Mandalorian (épisode 1, 3, 7) : The Client

Share This